Europe 1 : "Recrutement à l’Education nationale : le grand n’importe quoi".

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Europe 1 : "Recrutement à l’Education nationale : le grand n’importe quoi".

Message par coindeparadis le Jeu 30 Oct 2014 - 20:01

Formation continue (tous les mercredis pendant 3 ans) , enseignement privé sous contrat non confessionnel, il y a près de 25 ans. S'ajoutaient des formations modulaires plus ou moins longues et plus ou moins choisies (dans mon cas Freinet et Montessori). J'alternais remplacements et temps passé dans la classe d'institutrices en fin de carrière (que je remplaçais aussi lors de leurs propres formations). Le système a été abandonné à la fin des années 90, le privé a dû s'aligner sur le public (formation temps plein en IUFM ou CFP).

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Europe 1 : "Recrutement à l’Education nationale : le grand n’importe quoi".

Message par Normandyx le Jeu 30 Oct 2014 - 20:17

nivellement par le bas, la grande force de l'éducation nationale française

Normandyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Europe 1 : "Recrutement à l’Education nationale : le grand n’importe quoi".

Message par auléric le Jeu 30 Oct 2014 - 21:12

@coindeparadis a écrit:Formation continue (tous les mercredis pendant 3 ans) , enseignement privé sous contrat non confessionnel, il y a près de 25 ans. S'ajoutaient des formations modulaires plus ou moins longues et plus ou moins choisies (dans mon cas Freinet et Montessori). J'alternais remplacements et temps passé dans la classe d'institutrices en fin de carrière (que je remplaçais aussi lors de leurs propres formations). Le système a été abandonné à la fin des années 90, le privé a dû s'aligner sur le public (formation temps plein en IUFM ou CFP).

quel dommage

auléric
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Europe 1 : "Recrutement à l’Education nationale : le grand n’importe quoi".

Message par retraitée le Sam 1 Nov 2014 - 19:47

maîtresse a écrit:topela Entièrement d'accord avec toi, épreuve de pré-admissibilité, une dictée.
Ceux qui ont survécu peuvent passer les autres épreuves... Twisted Evil

Il y a des années que je le préconise (et aussi pour le CAPES de Lettres !)
C'était le cas au concours d'entrée de fin de 3e! 5 fautes = zéro, éliminatoire.
Il y avait aussi des questions de dictée, et un commentaire de texte (fin de 3e, j'insiste )

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Europe 1 : "Recrutement à l’Education nationale : le grand n’importe quoi".

Message par Jacq le Mar 4 Nov 2014 - 18:56

@coindeparadis a écrit:Ce que disent beaucoup de SAAR (enseignement privé) aux licenciés ou titulaires d'un M1 : "faites un master disciplinaire plutôt qu'un master MEEF. Sans quoi si vous n'avez pas le concours, vous n'aurez pas grand-chose en main. "


Amusant.
Lorsque je terminais ma maîtrise mon directeur de recherche me disait : passez le concours (CAPES, AGREG, le PLP il ne savait pas que cela existait) vous aurez quelque chose en main (et un salaire) et ensuite vous verrez si envisagez de poursuivre des recherches.

EDIT : c'était avant la masteeuurisation si bien réussie Very Happy !

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Europe 1 : "Recrutement à l’Education nationale : le grand n’importe quoi".

Message par coindeparadis le Mar 4 Nov 2014 - 21:08

Il y a donc une hiérarchie : les entreprises privées, l'enseignement, la recherche. Wink

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Europe 1 : "Recrutement à l’Education nationale : le grand n’importe quoi".

Message par Jacq le Mar 4 Nov 2014 - 22:58

Après écoute, sans me retrouver dans tout ce que dis cette personne, le passage où elle parle de mensonge par omission nous pouvons le généraliser à d'autres cas. Lorsque nous sommes face à des parents et que nous devrions être obligés de justifier les % de réussite, les passages dans la classe supérieure, les mensonges que la hiérarchie attend de nous (mais oui, le niveau monte...), lorsque nous présentons (je parle du LP) des élèves au bac alors qu'ils ont à peine le niveau BEP, lorsque nous sommes devant des patrons qui ne comprennent plus le niveau de nos élèves.... Mensonge par omission. Nous en avions déjà discuté. A ce sujet elle a raison.

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Europe 1 : "Recrutement à l’Education nationale : le grand n’importe quoi".

Message par coindeparadis le Mer 5 Nov 2014 - 9:55

Je ne sais pas si tu as lu le dernier constat de l'EN : les élèves sortant du nouveau bac pro sont trop faibles pour suivre en BTS. Et la solution préconisée est ... faire des BTS en 3 ans. affraid

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Europe 1 : "Recrutement à l’Education nationale : le grand n’importe quoi".

Message par Rendash le Mer 5 Nov 2014 - 13:41

C'est idiot, z'ont qu'à faire une première année de licence, vu que c'est une remise à niveau brevet, aujourd'hui Rolling Eyes
...ce qui revient, donc, à un bétéhesse en trois ans. OK, maggle.

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Europe 1 : "Recrutement à l’Education nationale : le grand n’importe quoi".

Message par Jacq le Mer 5 Nov 2014 - 23:03

@coindeparadis a écrit:Je ne sais pas si tu as lu le dernier constat de l'EN : les élèves sortant du nouveau  bac pro sont trop faibles pour suivre en BTS. Et la solution préconisée est ... faire des BTS en 3 ans. affraid

Il y a eu dans mon établissement une réunion avec les inspecteurs pour la poursuite d'études de nos bac pro en BTS.... bien sûr aucun professeur de l'enseignement général en lycée pro n'était convoqué.  Pourquoi ? mystère (même si j'ai ma petite idée à ce sujet)...  alors que justement le pb que rencontrent nos élèves vient plutôt de l'enseignement général comparé au niveau de ceux qui sortent du général ou du technologique.

BTS en trois années ? ou BTS en trois ans en comptant un redoublement ?
Si c'est BTS en trois années une fois de plus l'EN perd de l'argent (faut le dire bêtement) puisque nous perdons notre temps avec une majorité d'élèves que l'on traîne en terminale pro alors qu'ils n'ont pas le niveau (à ce sujet la merveilleuse réforme Chatel n'aura fait aucune économie puisque nous avons plus d'élèves au niveau bac mais avec un niveau plus faible, une baisse de niveau du bac pour ceux qui avaient avant le niveau bac pro) et que cela risque de se reproduire en BTS.  Si leur solution est un BTS en trois, c'est une "connerie" de plus (pardonnez mon expression). La solution est de revenir à un véritable bac pro, avec  le retour d 'un palier d'orientation à la fin d'un vrai BEP pour que les élèves de BEP qui n'ont pas le niveau puissent à nouveau se réorienter après deux ans et aller vers des filières plus adaptées. Car là où j'en suis, avec mes terminales bac pro, c'est envisager en terminale les réorientations vers des CAP ! Pourquoi attendre trois années ? Nous perdons du temps, les élèves perdent du temps, l'EN perd du temps et de l'argent car on me salarie pour enseigner à des élèves qui n'ont pas le niveau.  Nous en revenons au constat du collège unique, maintenant nous avons aussi le "lycée pro unique" qui conduit au même résultat et a des conséquences au nvieau du BTS.


Nuance : cas isolé ou pas ? exception cette année ? mes élèves de seconde sont bien meilleurs que mes élèves de terminale. D'où cela vient-il ? Changement dans les collèges en amont ? Changement dans la politique d'orientation des collèges en amont ? Je ne sais pas pour l'instant, nous constatons simplement que cette année les secondes ne sont pas du tout du même niveau que depuis 4-5 ans (baisse constante) et pas du tout dans le même état d'esprit. Et si l'impression première se confirme, sauf pour quelques élèves, nous pourrions avoir une vraie promotion de bac pro avec une vraie possibilité d'orientation en BTS. A voir sur la poursuite de cette année et dans les années à venir. Mais quand nous avons du positif, autant le dire.

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Europe 1 : "Recrutement à l’Education nationale : le grand n’importe quoi".

Message par Jacq le Mer 5 Nov 2014 - 23:07

@coindeparadis a écrit:Je ne sais pas si tu as lu le dernier constat de l'EN : les élèves sortant du nouveau  bac pro sont trop faibles pour suivre en BTS. Et la solution préconisée est ... faire des BTS en 3 ans. affraid

Tu as cela en lien ?

Si oui, SVP, peux-tu le poster ? Merci.

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Europe 1 : "Recrutement à l’Education nationale : le grand n’importe quoi".

Message par Cath le Mer 5 Nov 2014 - 23:13

@Jacq a écrit:


Nuance : cas isolé ou pas ? exception cette année ? mes élèves de seconde sont bien meilleurs que mes élèves de terminale. D'où cela vient-il ? Changement dans les collèges en amont ? Changement dans la politique d'orientation des collèges en amont ? Je ne sais pas pour l'instant, nous constatons simplement que cette année les secondes ne sont pas du tout du même niveau que depuis 4-5 ans (baisse constante) et pas du tout dans le même état d'esprit. Et si l'impression première se confirme, sauf pour quelques élèves, nous pourrions avoir une vraie promotion de bac pro avec une vraie possibilité d'orientation en BTS. A voir sur la poursuite de cette année et dans les années à venir. Mais quand nous avons du positif, autant le dire.

Cas isolé, hélas.
Cette année nos secondes ont un niveau absolument catastrophique, mais vraiment catastrophique...

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Europe 1 : "Recrutement à l’Education nationale : le grand n’importe quoi".

Message par Normandyx le Mer 5 Nov 2014 - 23:15

@Jacq a écrit:

Nuance : cas isolé ou pas ? exception cette année ? mes élèves de seconde sont bien meilleurs que mes élèves de terminale. D'où cela vient-il ? Changement dans les collèges en amont ? Changement dans la politique d'orientation des collèges en amont ? Je ne sais pas pour l'instant, nous constatons simplement que cette année les secondes ne sont pas du tout du même niveau que depuis 4-5 ans (baisse constante) et pas du tout dans le même état d'esprit. Et si l'impression première se confirme, sauf pour quelques élèves, nous pourrions avoir une vraie promotion de bac pro avec une vraie possibilité d'orientation en BTS. A voir sur la poursuite de cette année et dans les années à venir. Mais quand nous avons du positif, autant le dire.

Faudrait voir en horoscope chinois à quel signe ils correspondent... Laughing

ou vu les autres commentaires, un micro climat, une centrale nucléaire rejetant des radios nucléides favorables ? Wink

Normandyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Europe 1 : "Recrutement à l’Education nationale : le grand n’importe quoi".

Message par Jacq le Jeu 6 Nov 2014 - 1:21

@Normandyx a écrit:
@Jacq a écrit:

Nuance : cas isolé ou pas ? exception cette année ? mes élèves de seconde sont bien meilleurs que mes élèves de terminale. D'où cela vient-il ? Changement dans les collèges en amont ? Changement dans la politique d'orientation des collèges en amont ? Je ne sais pas pour l'instant, nous constatons simplement que cette année les secondes ne sont pas du tout du même niveau que depuis 4-5 ans (baisse constante) et pas du tout dans le même état d'esprit. Et si l'impression première se confirme, sauf pour quelques élèves, nous pourrions avoir une vraie promotion de bac pro avec une vraie possibilité d'orientation en BTS. A voir sur la poursuite de cette année et dans les années à venir. Mais quand nous avons du positif, autant le dire.

Faudrait voir en horoscope chinois à quel signe ils correspondent... Laughing

ou vu les autres commentaires, un micro climat, une centrale nucléaire rejetant des radios nucléides favorables ? Wink

Vraie interrogation, alors que le niveau n'a cessé de baisser, j'ai baissé mes exigences durant 4-5 ans, je constate que je peux hausser le niveau maintenant. Je ne suis pas le seul à constater cela avec mes collègues. Cette année, après des années de baisse on constate une hausse. Idem pour les voeux. Nos élèves de seconde avaient comme choix la section GA en premier voeux. Je n'ai que des premiers voeux cette année de seconde et pas des voeux 2 ou 3.

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Europe 1 : "Recrutement à l’Education nationale : le grand n’importe quoi".

Message par coindeparadis le Jeu 6 Nov 2014 - 10:14

Je ne retrouve plus le lien mais le cherche...
Le constat a été fait que le problème des bac pro en BTS était la possibilité d'avoir le bac en étant mauvais en enseignement général (coefficients des matières pro importants) et ensuite se retrouver en échec en BTS.
Et l'idée est bien un programme de BTS en 3 ans. Argumentation : actuellement il y a trop de bac généraux et technos en BTS et IUT et les quotas (liés à des aides financières) de bac pros en BTS ne sont pas respectés. Personnellement en BTS ESF et SP3S, les bac technos rament , les bac pros sont rares et complètement perdus (programmes de droit, socio, psycho, épreuves de dissertation en économie, de notes de synthèse en action sociale...).

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Europe 1 : "Recrutement à l’Education nationale : le grand n’importe quoi".

Message par almuixe le Jeu 6 Nov 2014 - 10:27

@Jacq a écrit:

Vraie interrogation, alors que le niveau n'a cessé de baisser, j'ai baissé mes exigences durant 4-5 ans, je constate que je peux hausser le niveau maintenant. Je ne suis pas le seul à constater cela avec mes collègues. Cette année, après des années de baisse on constate une hausse. Idem pour les voeux.  Nos élèves de seconde avaient  comme choix la section GA en premier voeux. Je n'ai que des premiers voeux cette année de seconde et pas des voeux 2 ou 3.

Il faut savourer cet état de grâce. Et si vous en trouvez la cause nous la communiquer !

almuixe
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Europe 1 : "Recrutement à l’Education nationale : le grand n’importe quoi".

Message par Jacq le Jeu 6 Nov 2014 - 10:30

@almuixe a écrit:
@Jacq a écrit:

Vraie interrogation, alors que le niveau n'a cessé de baisser, j'ai baissé mes exigences durant 4-5 ans, je constate que je peux hausser le niveau maintenant. Je ne suis pas le seul à constater cela avec mes collègues. Cette année, après des années de baisse on constate une hausse. Idem pour les voeux.  Nos élèves de seconde avaient  comme choix la section GA en premier voeux. Je n'ai que des premiers voeux cette année de seconde et pas des voeux 2 ou 3.

Il faut savourer cet état de grâce. Et si vous en trouvez la cause nous la communiquer !

Ils savent (presque) tous lire et écrire ! INCROYABLE pour des GA !

J'aimerais bien rencontrer nos collègues de collège pour savoir ce qui changé, si ils ont trouvé une recette miracle il faut vite qu'ils la donnent et surtout la gardent pour les années à venir !

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Europe 1 : "Recrutement à l’Education nationale : le grand n’importe quoi".

Message par retraitée le Jeu 6 Nov 2014 - 10:40

Tu peux toujours contacter les collègues personnellement ! Ou alors, tu demandes aux élèves leur collège d'origine et le nom du collègue de français (et des autres). Ensuite, tu fais tes statistiques. Quand j'enseignais au collège, j'avais régulièrement d'excellents élèves en 6e, dont le niveau et le comportement tranchaient sur ceux des autres. Oh, surprise ! Ils venaient d'une école primaire dont l'instituteur appliquait des méthodes injustement baptisées "à l'ancienne" pour les déprécier. je lui avais fait savoir combien je l'appréciais, et l'avais encouragé à ne pas céder aux sirènes de la "modernité" !

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Europe 1 : "Recrutement à l’Education nationale : le grand n’importe quoi".

Message par Cath le Jeu 6 Nov 2014 - 12:28

@Jacq a écrit:
@almuixe a écrit:
@Jacq a écrit:

Vraie interrogation, alors que le niveau n'a cessé de baisser, j'ai baissé mes exigences durant 4-5 ans, je constate que je peux hausser le niveau maintenant. Je ne suis pas le seul à constater cela avec mes collègues. Cette année, après des années de baisse on constate une hausse. Idem pour les voeux.  Nos élèves de seconde avaient  comme choix la section GA en premier voeux. Je n'ai que des premiers voeux cette année de seconde et pas des voeux 2 ou 3.

Il faut savourer cet état de grâce. Et si vous en trouvez la cause nous la communiquer !

Ils savent (presque) tous lire et écrire ! INCROYABLE pour des GA !

J'aimerais bien rencontrer nos collègues de collège pour savoir ce qui changé, si ils ont trouvé une recette miracle il faut vite qu'ils la donnent et surtout la gardent pour les années à venir !

Je t'ai donné mon avis plus haut...
Et rien que pour les GA, sache qu'1/3 de l'effectif a été affecté au "3ème tour"...

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum