Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
PabloPE
Érudit

Re: Une expérimentation sur la gestion municipale des instits à Paris ?

par PabloPE le Dim 23 Nov 2014 - 10:20
@Normandyx a écrit:Pas seulement, pour mettre en place les rythmes, je connais au moins une municipalité PS qui impose un débordement horaire matin et soir aux instits de maternelle, et comme une instit avait posé la question en conseil d'école, un chargé des affaires scolaires a sorti une réponse alambiquée de bon politicard, plus tard évoquant le sujet avec un parent d'élève d'une fédération amie, il a carrément balancé "qu'elle le veuille ou non, elle les fera ses 1/4 d'heure et sans un centime de plus"....  
faut pas discuter dans les lavabos sans s'être assuré qu'il n'y avait pas quelqu'un dans une des cabines....

Suspect Suspect
antidote77
Niveau 1

Re: Une expérimentation sur la gestion municipale des instits à Paris ?

par antidote77 le Dim 23 Nov 2014 - 18:53
maîtresse a écrit:
@antidote77 a écrit:bonjour "maîtresse"  
effectivement l'info n'est pas confirmée officiellement mais de là à dire qu'il n'y a pas trace du sujet dans les documents ...

" Non à la confusion scolaire / périscolaire
Nous ne sommes pas les employés de la Mairie de Paris, nous voulons rester des enseignants fonctionnaires d’Etat
L’Education doit rester nationale, non à la territorialisation de l’école de la République"

Je ne voulais en aucun cas t'agresser. Je m'excuse si tu as eu cette impression.
Je voulais juste savoir si tu avais confirmation de l'information à l'origine du post.
J'ai ma réponse et je t'en remercie. Pour l'instant c'est dans les tuyaux, on tâte le terrain, mais rien d'officiel. C'est bien ça ?


pas de soucis, je n'ai pas pris ta remarque comme une agression
antidote77
Niveau 1

Re: Une expérimentation sur la gestion municipale des instits à Paris ?

par antidote77 le Dim 23 Nov 2014 - 19:09
Toujours au sujet de l'avenir de l'école publique à Paris, il faut savoir aussi ce que les ASEM nous racontent après les réunions auxquelles elles sont convoquées par leurs chefs : on leur dit clairement qu'elles doivent se préparer à prendre en charge les classes dans un avenir proche, dans le cadre des "jardins d'éveil" municipaux prévus pour remplacer les écoles maternelles, pour les enfants de 2 à 4 ans .
Certaines ont déjà eu des formations spécifiques dans ce but auprès d'organismes privés







antidote77
Niveau 1

Re: Une expérimentation sur la gestion municipale des instits à Paris ?

par antidote77 le Dim 23 Nov 2014 - 19:16
Mais soyons rassurés sur une chose : un tel changement ne se ferait qu'après une grande concertation avec tous les acteurs concernés, en toute transparence et selon les beaux principes de la démocratie participative, comme cela a été le cas, toujours à Paris, pour la réforme des rythmes scolaires :

antidote77
Niveau 1

Re: Une expérimentation sur la gestion municipale des instits à Paris ?

par antidote77 le Dim 23 Nov 2014 - 19:25
Cela dit, certains apparatchiks du PS semblent avoir déjà de solides certitudes sur le prochain changement de statut des enseignants, comme Alain Rousset, président de la région Aquitaine et président de l'association des régions de France qui annonçait déjà au début de cette année une réforme de « décentralisation totale de l'Éducation » et donc un statut de fonctionnaire territorial pour les enseignants « dans moins de temps qu'on ne croit » :

http://www.sudouest.fr/2014/01/14/alain-rousset-croit-au-rebond-des-territoires-1428765-3900.php

" Malaise à la cérémonie des vœux du président du Conseil régional. Mais vraiment un malaise. Le genre qui nécessite tout de même l'intervention des pompiers avant évacuation. Une méchante hypoglycémie, avançait-on, dans l'auditoire de la salle du lycée Georges-Leygues qui attendait les vœux d'Alain Rousset. La malheureuse n'a donc pas plus succombé à une indigestion de discours toujours d'une insigne longueur quand il s'agit de cet exercice protocolaire, qu'aux présages du chef de l'exécutif régional qui a promis aux enseignants « dans moins de temps qu'on ne croit » le statut de fonctionnaire territorial.

Publicité

Une réforme de « décentralisation totale de l'Éducation », a prédit Alain Rousset, comme un prolongement logique de la formation professionnelle dont la Région possède la compétence. Très en verve, Alain Rousset s'est même permis de revenir sur le malaise (décidément le thème de la soirée) suscité par ce qui fut considéré comme le virage « social-libéral » du président Hollande. Le président aquitain a estimé qu'on avait eu tort de s'en étonner (ben oui, après tout) : « Ce qu'il a dit sur les investisseurs privés qui créent de l'emploi, c'est ce qu'on dit tous les jours sur nos territoires et dans nos fonctions respectives. Ce n'est pas une invention ! » Et Alain Rousset de croire « en la capacité de rebond des territoires », tout en énumérant les réussites économiques régionales et saluant « la coopération nouvelle entre le public et le privé ». Ici, pas de malaise.

Bastien Souperbie "


avatar
Normandyx
Neoprof expérimenté

Re: Une expérimentation sur la gestion municipale des instits à Paris ?

par Normandyx le Dim 23 Nov 2014 - 19:28
@antidote77 a écrit:Mais soyons rassurés sur une chose : un tel changement ne se ferait qu'après une grande concertation avec tous les acteurs concernés, en toute transparence et selon les beaux principes de la démocratie participative, comme cela a été le cas, toujours à Paris, pour la réforme des rythmes scolaires :


La "sale" Japy, m'arrache les yeux
avatar
auléric
Neoprof expérimenté

Re: Une expérimentation sur la gestion municipale des instits à Paris ?

par auléric le Dim 23 Nov 2014 - 20:02
"la germination de mon grain de mon haricot" aussi
Contenu sponsorisé

Re: Une expérimentation sur la gestion municipale des instits à Paris ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum