Supprimé

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Supprimé

Message par Aïnara le Mer 13 Mai 2009 - 9:24

Chanig a écrit:et en lycée, comment vous faites : il n'y a pas de carnet.
En lycée, je ne sais pas trop comment je ferais. Déjà, en 3ème, le carnet ne suffit pas toujours, il me faut mêler punitions/discussions.

@Leil a écrit:Entièrement d'accord avec toi. Mais que fais-tu en cas de devoir non rendu ? Comment fais-tu pour les avoir ? Au bout d'un temps certain (ou que je juge certain), je colle les élèves dans ma salle.

Le cas vient de se représenter pour moi ; je n'ai pas lâché l'élève jusqu'à ce qu'il me le rende. Tous les jours, à la moindre occasion (cantine, couloirs, début et fin de cours, etc) je lui ai rappelé que j'attendais ce devoir. J'avais mis un zéro pour devoir non rendu, que j'ai supprimé quand il m'a enfin apporté sa rédaction (mal présentée, il a dû la recommencer pour le lendemain), rédactionque, pour le coup, je n'ai pas notée. Je ne mets en retenue un élève (dans ma salle, sur une de mes heures de cours) que lorsque je n'arrive vraiment pas à avoir le devoir. J'avais également mis un mot dans le carnet pour demander à rencontrer son père.

Aïnara
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Supprimé

Message par lilith888 le Mer 13 Mai 2009 - 21:57

Après, tout dépend où se situe notre degré de tolérance. Nous sommes deux profs de français dans mon collège : ma collègue ne supporte pas le moindre bavardage / moi, c'est le silence qui me stresse. Donc qu'il y ait un (petit) peu de blabla ne me gêne pas du tout, au contraire !
M'enfin, s'ils parlent avec moi, c'est quand même mieux !

lilith888
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Supprimé

Message par Rosy le Mer 13 Mai 2009 - 22:27

C'est vrai qu'il faut serrer la vis dès le début de l'année et j'ai l'impression aussi que "la réputation" joue beaucoup!
Le truc qui m'agace, c'est quand un élève me coupe la parole!! Ca rejoint un peu ce que vous disiez au début du post: les élèves croient qu'on discute en classe comme ils discutent dans la cour de récré!!
La deuxième chose que je ne supporte pas c'est qd je lis ou qu'un élève lit un texte et que d'autres en profitent pour ranger une feuille, fouiller dans leur trousse! argh! Ca me met hors de moi!! Là manque de respect de leur part! Ha de mon temps, cela ne se faisait pas!!!
Ce sont vraiment les 2 choses pour lesquelles je me bats régulièrement, et même là en fin d'année...
Au niveau bavardage, ça va ... D'ailleurs, j'ai pu aller en cours hier et auj. sans avoir quasiment de voix, et j'ai fait cours tranquillement, en silence (heureusement, car en plus je suis super enrhumée + mal de crâne)...
Je te donne qqs trucs si ça peut t'aider:
- je ne crie jamais. J'arrête de parler, je fixe l'élève indiscipliné pendant un long moment, avec insistance
-Je sors une feuille de colle, et je lui montre en silence toujours et la pose sur mon bureau... (j'en mets pas mal au début d'année et après quasiment plus...)
- Et ma grande arme, c'est l'ironie, l'humour... Ca j'avoue que ça m'aidée plus d'une fois à calmer un élève pénible, bavard... Je crois que c'est ce que les élèves redoutent le plus chez moi...
Ha et aussi je reprends toujours un élève qui n'écrit pas, qui fait autre chose, j'suis toujours sur leur dos...

-Mais comme Ainara, je crois pour un oubli de cahier ou autres je suis plus cool...
Je crois qu'il y a autant de façon d'enseigner qu'il y a de profs, à toi de trouver ton équilibre! Wink

_________________
www.reformeducollege.fr
Sauvons l'enseignement du français au collège : http://tinyurl.com/sauvonslefrancaisaucollege

Faites que le rêve dévore votre vie, afin que la vie ne dévore pas votre rêve.
Antoine de Saint-Exupéry.

Rosy
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Supprimé

Message par pimousse le Mer 13 Mai 2009 - 23:40

@Aïnara a écrit:Au fait, j'ajoute :
- on t'a peut-être appris, à toi aussi, à l'iufm, qu'il fallait circuler dans la classe ? Je réduis ces déplacements au minimum depuis qu'une collègue avisée m'a fait remarquer que le prof qui circulait = des élèves qui se retournaient en tous sens pour voir le prof ! ce qui est propice non seulement aux bavardages, mais aussi aux agacements du genre : je pique un stylo dans une trousse, histoire de rire un peu, je passe un mot au voisin, etc.

ça je l'ai découvert en début d'année quand j'avais mes béquilles. Je crois que les moments les plus silencieux que j'ai obtenus étaient finalement ceux que j'ai passé assise à mon bureau.

Bon, sinon, moi j'ai un gros problème, c'est que j'entends mal, et je ne localise pas les sons, et je ne repère donc pas toujours les bavardages quand ils sont faits avec discretion (= pas repérables visuellement) humhum .En fait, je me dis que je passe peut-être à côté de pleins de bavardages/bruits...ma hantise c'est de trouver que le cours a été silencieux alors que non, vous voyez...
ET même quand je repère un bruit, je ne sais pas d'où il vient et je ne sais pas qui punir...le problème est que comme je veux réagir par rapport au bruit, je m'en prends parfois au mauvais élève... Embarassed

pimousse
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Supprimé

Message par Mermoz le Jeu 14 Mai 2009 - 8:17

@pimousse a écrit:
@Aïnara a écrit:Au fait, j'ajoute :
- on t'a peut-être appris, à toi aussi, à l'iufm, qu'il fallait circuler dans la classe ? Je réduis ces déplacements au minimum depuis qu'une collègue avisée m'a fait remarquer que le prof qui circulait = des élèves qui se retournaient en tous sens pour voir le prof ! ce qui est propice non seulement aux bavardages, mais aussi aux agacements du genre : je pique un stylo dans une trousse, histoire de rire un peu, je passe un mot au voisin, etc.

ça je l'ai découvert en début d'année quand j'avais mes béquilles. Je crois que les moments les plus silencieux que j'ai obtenus étaient finalement ceux que j'ai passé assise à mon bureau.

Bon, sinon, moi j'ai un gros problème, c'est que j'entends mal, et je ne localise pas les sons, et je ne repère donc pas toujours les bavardages quand ils sont faits avec discretion (= pas repérables visuellement) humhum .En fait, je me dis que je passe peut-être à côté de pleins de bavardages/bruits...ma hantise c'est de trouver que le cours a été silencieux alors que non, vous voyez...
ET même quand je repère un bruit, je ne sais pas d'où il vient et je ne sais pas qui punir...le problème est que comme je veux réagir par rapport au bruit, je m'en prends parfois au mauvais élève... Embarassed
J'ai les mêmes problèmes: tjs l'impression de ne pas bien entendre... Donc quand j'en chope un, j'interviens tout de suite (qu'ils aillent pas se dire que la prof est sourde comme un pot)... POur ceux que je n'entends pas, je me dis qu'ils ne sont pas si nuisibles...Quand je crois en repérer un sans être sûre, je lui pose très vite une question sur le cours, juste de repéter. S'il ne peut pas, je le pourris (bon c'était un des trucs de mes profs, un petit jeu en tout cas avec les copines: on discutait tout en suivant le cours pour que quand le prof nous demande de répéter, on le fasse, ce qui énervait le prof qui ne pouvait pas nous prendre en défaut! Oui, je sais, j'étais une sale petite peste... heureusement, aujourd'hui nos élèves sont moins fins, je choppe toujours l'élève que j'interpelle)... Maintenant, ils font plus attention, car finalement eux non plus ne savent jms quand je vais réussir à les prendre en flagrant délit ou non!

_________________
De même que Louis Pasteur inventa la pasteurisation, c'est à Jean-Pierre Démoral que nous devons la démoralisation, et je dis bravo. Jean-Pierre Démoral commença humblement ses expériences sur sa logeuse, Mme Brouchard, qu'il démoralisa le 12 Septembre 1847.
Concierge : Y fait beau.
Démoral : Ca va pas durer.
Concierge : Je suis démoralisée.

Mermoz
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Supprimé

Message par Invité le Jeu 14 Mai 2009 - 11:04

J'ai le même problème que toi, Pimousse, et les mêmes inquiétudes. Parfois, les élèves essaient d'en jouer (ils sont au courant, puisque je porte des appareils) et je leur demande de répéter. Effectivement, la plupart de temps ils sont loin d'en être capables, et cela fait office pour moi de preuve de leur inattention. Parfois, un élève peut me répéter ce que je disais, j'enchaîne sur "et qu'est-ce que tu en penses, toi ?" et je suis sport, je reporte l'avertissement. En revanche, je suis avec le temps devenue très visuelle, et je finis par les fliquer sur leur écoute apparente. J'essaie de rester raisonnable et de n'interpeller que ceux qui sont carrément tournés vers le voisin, pas ceux qui rêvent - mais il est fréquent que j'aille le "chercher". Je ne supporte pas non plus les marques d'inattention. Mais je n'arrive pas forcément à toujours obtenir ce calme, cela dépend des classes. En 3e, j'ai plus de mal quand c'est toute la classe qui est bavarde et qu'ils sont solidaires. Je suis d'accord aussi avec le fait que les élèves qui nous arrivent sont des générations différentes, formés à des comportements tels que décrocher son portable en public et répondre au restau... Quand les adultes le font, pourquoi comprendraient-ils qu'eux ne doivent pas le faire ? Parce qu'ils sont des enfants ! Ben oui, mais de plus en plus, l'enfant consomme comme les grands et a voix au chapitre pour se mêler de tout. Je n'ai aucune envie d'accompagner cette évolution, mais je vois assez mal comment nous pourrions vivre en dehors, pour ne pas parler de la freiner.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum