Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
wonderprof
Niveau 4

Re: déformations professionnelles.

par wonderprof le Sam 16 Mai 2009 - 9:06
Pour ma part, je ne supporte pas les gamins qui braillent, où qu'ils soient... ça m'évoque les couloirs du collège...
avatar
Artémis
Fidèle du forum

Re: déformations professionnelles.

par Artémis le Sam 16 Mai 2009 - 10:52
Moi aussi je corrige les fautes de syntaxe de mon entourage sans pouvoir m'en empêcher, c'est maladif. Mais un des pires moments, où je me suis sentie gravement atteinte, c'est lorsque mon cousin m'a demandé de lire à l'église pour son mariage (évidemment, personne ne voulait le faire... "Tu comprends, toi tu as l'habitude de parler devant beaucoup de personnes..."). J'ai attendu avant de lire un semblant de silence, en les regardant tous, et j'ai dû me retenir de ne pas m'interrompre pour ne pas faire "chut !". Ce fut une véritable torture !
avatar
odessa
Niveau 5

Re: déformations professionnelles.

par odessa le Sam 16 Mai 2009 - 11:15
je reprends très souvent mes enfants et mon mari quand ils font des erreurs ; mais je sais pourtant que ça les énerve
mon fils ainé qui est au collège m'a déja dit que je n'étais pas sa prof !!
avatar
Libé-Ration
Guide spirituel

Re: déformations professionnelles.

par Libé-Ration le Sam 16 Mai 2009 - 12:17
Moi aussi, je corrige mon mari, pourtant journaliste secrétaire de rédaction (il corrige les autres journalistes) ; ça l'exaspère !

Mais j'arrive à me retenir de corriger ma belle-mère, pourtant institutrice à la retraite ! (et ma belle-soeur ! affraid )
avatar
jeanne
Neoprof expérimenté

Re: déformations professionnelles.

par jeanne le Lun 14 Mar 2011 - 20:30
Je dis souvent "élèves" à la place d'"enfants", dans un contexte non scolaire.
avatar
leyade
Bon génie

Re: déformations professionnelles.

par leyade le Lun 14 Mar 2011 - 20:35
Quand je rentre dans une pièce où il y a plusieurs mouflets, en salle d'attente de médecin, par exemple, je les fais se taire et s'asseoir.
ça m'est arrivé à plusieurs reprises, ça a jeté un froid.
Dans le bus, dans une bibliothèque, dans une pâtisserie, c'est plus fort que moi, si je vois qu'un enfant braille, court ou met les doigts dans une pâtisserie que son ascendant/te n'a pas encore acquise, je le reprend sèchement.

_________________
Maggi is my way, Melfor is my church and Picon is my soutien. Oui bon je sais pas dire soutien en anglais.
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: déformations professionnelles.

par Daphné le Lun 14 Mar 2011 - 20:40
A un gamin pénible dans un magasin, j'ai dit : "bon ça suffit, tu n'es pas au collège ici" !
La mère n'en revenait pas Razz
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: déformations professionnelles.

par JPhMM le Lun 14 Mar 2011 - 20:41
@Daphné a écrit:A un gamin pénible dans un magasin, j'ai dit : "bon ça suffit, tu n'es pas au collège ici" !
La mère n'en revenait pas Razz

Razz

Aux collégiens pénibles, qui tentent de faire du consumérisme, on ne peut donc pas dire : "bon ça suffit, tu n'es pas au supermarché ici !"

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke
avatar
Nasopi
Bon génie

Re: déformations professionnelles.

par Nasopi le Lun 14 Mar 2011 - 20:43
lol!

Mon oncle (qui était prof lui-même) disait qu'on reconnaissait les profs à ce qu'ils s'arrêtaient de parler au bout de 55 minutes Razz .

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: déformations professionnelles.

par Daphné le Lun 14 Mar 2011 - 20:58
@Nasopi a écrit: lol!

Mon oncle (qui était prof lui-même) disait qu'on reconnaissait les profs à ce qu'ils s'arrêtaient de parler au bout de 55 minutes Razz .

Non moi je fais 7 heures par jour Laughing
avatar
cristal
Sage

Re: déformations professionnelles.

par cristal le Lun 14 Mar 2011 - 21:02
Je ne reprends jamais mon entourage, mis à part mes enfants. En ce moment c'est beaucoup "C'est moi qui l'a" "C'est moi qui est arrivé le premier".....
avatar
Ava
Sage

Re: déformations professionnelles.

par Ava le Lun 14 Mar 2011 - 21:05
je corrige les fautes comme vous tous... le truc qui m'exaspère le plus c'est les gens qui disent "le sac à machin"... Alors je sors la réplique qui tue et que ma famille dégaine avant moi maintenant: "on ne dit pas des crottes à nez!" Very Happy
Sinon, je me rends compte, ou plutôt mes amis me le font remarquer que je parle fort et que quand on se ballade, j'ai tendance à les faire marcher devant, presque deux par deux! Embarassed
avatar
leyade
Bon génie

Re: déformations professionnelles.

par leyade le Lun 14 Mar 2011 - 21:06
Rhôooo, dans les files d'attente devant un ciné, par exemple, je compte les gens dans ma tête comme en sortie scolaire.

_________________
Maggi is my way, Melfor is my church and Picon is my soutien. Oui bon je sais pas dire soutien en anglais.
La Jabotte
Érudit

Re: déformations professionnelles.

par La Jabotte le Lun 14 Mar 2011 - 21:34
Dites donc, vous êtes gravement atteint(e)s !
Pas de déformation professionnelle pour moi, mais des conséquences quand-même : aujourd'hui, j'ai incendié un gamin qui embêtait un peu ma fille (j'ai compris après coup que ce doit être le seul moyen qu'il a trouvé pour être proche d'elle, un peu amoureux qu'il est... il l'embête, elle le poursuit pour se venger, du coup elle est avec lui).
Je l'ai incendié non par déformation professionnelle, jamais je ne hurle sur mes élèves (disons exceptionnellement, quand ils m'ont poussée à bout), mais justement parce que je me suis retenue toute la journée, j'ai tiré sur la corde de la patience pour rester calme face à des mômes insupportables. Du coup, épuisée en fin de journée après une nuit blanche due au "bébé", c'est parti tout seul et c'est le pauvre gamin qui a tout pris. L'est pas prêt d'oublier ma fille...

Et j'ai terriblement honte.
avatar
Marcelle Duchamp
Fidèle du forum

Re: déformations professionnelles.

par Marcelle Duchamp le Lun 14 Mar 2011 - 21:34
J'arrive à mieux virer les gros lourds bourrés dans les soirées chez mon copain (qui se fait toujours déborder par des copains de copains de copains qui s'invitent bien enivrées au petit matin).
Je les arrête, les regarde droit dans les yeux et leur dis: "Tu te crois où là? En soirée, il y a certaines règles à respecter! Tu ne hurles pas, tu ne bouscules pas les gens, tu ne jettes pas ton verre sur les gens ou par terre, tu ne vomis pas dans le salon! Attends! Tu me regardes dans les yeux quand je te parle! Tu as compris? Si t'es pas content, tu prends tes affaires et tu dégages!"

Im-pa-ra-ble!!!!!! Mes potes sont morts de rire à chaque fois!
avatar
leyade
Bon génie

Re: déformations professionnelles.

par leyade le Lun 14 Mar 2011 - 21:37
mdr

_________________
Maggi is my way, Melfor is my church and Picon is my soutien. Oui bon je sais pas dire soutien en anglais.
Cath
Esprit sacré

Re: déformations professionnelles.

par Cath le Lun 14 Mar 2011 - 21:39
Au resto, c'est moi qui interpelle le serveur. Plus fort et plus fermement que les autres convives. Il m'entend toujours...
avatar
Marcelle Duchamp
Fidèle du forum

Re: déformations professionnelles.

par Marcelle Duchamp le Lun 14 Mar 2011 - 21:41
Franchement, c'est hyper drôle!
La dernière fois, j'avais repris un gars sur son comportement "inadéquat au bon déroulement de la soirée" (Very Happy).
Quelques minutes après, il se met à hurler en sautillant dans le salon, je stoppe ma conversation, le fixe du regard, j'attends qu'il capte mon regard et là, je lui dis: "Tu es silencieux là peut être?!"
Il s'est arrêté direct! Et m'a dit "Désolée Madame!"... (C'est pas comme si j'étais plus jeune que lui en plus...)
avatar
Reine Margot
Demi-dieu

Re: déformations professionnelles.

par Reine Margot le Lun 14 Mar 2011 - 21:44
ah moi justement en dehors du boulot je laisse les mômes hurler, en me délectant à l'avance du moment où j'aurai réussi ma reconversion et où je n'aurai plus à faire tout ça...

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
Malaga
Modérateur

Re: déformations professionnelles.

par Malaga le Lun 14 Mar 2011 - 21:49
Pour ma part, je sais que depuis que je suis prof, j'ai beaucoup plus de mal à supporter le bruit en soirée. Je corrige parfois les fautes d'orthographe mais j'essaye d'éviter pour ne pas vexer. Et je suis aussi quelques fois trop directive, trop dans l'organisation des choses.
Rien de bien grave... Rolling Eyes
Invité
Invité

Re: déformations professionnelles.

par Invité le Lun 14 Mar 2011 - 22:03
moua ha ha! presque pareil!
mais c'est pas vraiment une déformation professionnelle, ce sont juste des moments où la pratique de mon métier m'aide à faire certaines choses

@Daphné a écrit:A un gamin pénible dans un magasin, j'ai dit : "bon ça suffit, tu n'es pas au collège ici" !
La mère n'en revenait pas Razz
j'ai réussi à faire taire d'horribles mouflets dans le métro que tout le monde regardait tellement ils faisaient de bruit mais personne n'osait rien dire. Sauf moi. Je les ai engueulés comme du poisson pourri, ils ont plus rien dit avant d'être sur le quai et loin de mon regard qui tue.

En fait, en y pensant, j'engueule souvent les gens dans les transports à cause du bruit qu'ils font (racontent leur vie au téléphone alors que l'usage en est interdit dans le wagon du TGV; s'installent avec un jeune enfant très très bruyant dans un wagon ZEN... Ksssss là, je mords!)

cath5660 a écrit:Au resto, c'est moi qui interpelle le serveur. Plus fort et plus fermement que les autres convives. Il m'entend toujours...
pareil

Et des fois, quand il y a trop de gens qui parlent tous en même temps et qu'on n'arrive plus à en placer une, je lève le doigt. Et tout le monde se marre Embarassed
avatar
aposiopèse
Expert

Re: déformations professionnelles.

par aposiopèse le Lun 14 Mar 2011 - 22:14
@Ava a écrit:je corrige les fautes comme vous tous... le truc qui m'exaspère le plus c'est les gens qui disent "le sac à machin"... Alors je sors la réplique qui tue et que ma famille dégaine avant moi maintenant: "on ne dit pas des crottes à nez!" Very Happy

pareil mais avec un autre exemple qui tue... "on dit pas un fils à pute" Very Happy
avatar
Hermione0908
Modérateur

Re: déformations professionnelles.

par Hermione0908 le Lun 14 Mar 2011 - 22:20
@Ava a écrit:je corrige les fautes comme vous tous... le truc qui m'exaspère le plus c'est les gens qui disent "le sac à machin"... Alors je sors la réplique qui tue et que ma famille dégaine avant moi maintenant: "on ne dit pas des crottes à nez!" Very Happy
Sinon, je me rends compte, ou plutôt mes amis me le font remarquer que je parle fort et que quand on se ballade, j'ai tendance à les faire marcher devant, presque deux par deux! Embarassed

Chez moi, le moyen mnémotechnique, c'est "on ne dit pas une côté à porc ou un fils à p*** !" Razz

@Marcelle Duchamp a écrit:J'arrive à mieux virer les gros lourds bourrés dans les soirées chez mon copain (qui se fait toujours déborder par des copains de copains de copains qui s'invitent bien enivrées au petit matin).
Je les arrête, les regarde droit dans les yeux et leur dis: "Tu te crois où là? En soirée, il y a certaines règles à respecter! Tu ne hurles pas, tu ne bouscules pas les gens, tu ne jettes pas ton verre sur les gens ou par terre, tu ne vomis pas dans le salon! Attends! Tu me regardes dans les yeux quand je te parle! Tu as compris? Si t'es pas content, tu prends tes affaires et tu dégages!"

Im-pa-ra-ble!!!!!! Mes potes sont morts de rire à chaque fois!

L'été dernier, je suis allée à un week-end étudiant d'une asso que je fréquentais quand j'étais à la fac, en tant que "vieille". J'ai filé un coup de main derrière le bar, et j'ai dressé tous ceux qui venaient chercher à boire (en particulier les bizuts, c'est plus amusant). Dialogue type :
Mec bourré : Eh, tu me sers à boire !!!
Moi (grand sourire, sans lever le petit doigt) : on commence par bonjour.
Mec bourré : Euh... bonjour. Tu me sers à boire !!!
Moi (toujours grand sourire, toujours sans bouger) : on dit s'il te plaît.
Mec bourré : EUH... Désolé. Dis, tu pourrais me servir un truc s'il te plaît ? Ce que t'as sous la main, ça sera bien. Merci.

Et tout le temps où j'étais derrière le bar, ils venaient tous la queue entre les jambes me demander poliment d'entretenir leur soulographie. C'était vraiment drôle (surtout que moi, j'étais sobre). Limite s'ils n'étaient pas contents que je les remette un peu à leur place (et j'ai suffisamment organisé de week-end de ce genre pour ne pas me laisser faire).

Sinon, pour ce qui est des déformations professionnelles, je suis le correcteur orthographique officiel de tous mes potes (par un moment, on m'a surnommée F7...). Je traque la faute d'orthographe dans les commerces (et parfois, je photographie quand elle est belle et je fais tourner, comme les perles d'élèves).
Et j'ai tendance à adopter un ton professoral dès que j'explique un truc. Tout comme j'ai tendance, quand je connais un truc sur un sujet ou un autre, à m'arranger pour le glisser quand on en parle, comme si je faisais de la culture G avec mes élèves.
avatar
farfalla
Esprit sacré

Re: déformations professionnelles.

par farfalla le Lun 14 Mar 2011 - 22:37
Moi c'est surtout la déformation des élèves : comme je ne suis pas à temps plein je garde souvent le fils d'une amie, et il a dit à ses copains (il est en CP) que j'étais "maîtresse pour les grands", ben depuis ils se mettent tous en rangs quand ils me voient et me disent "bonjour madame" ou s'arrêtent de jouer pour me saluer et repartent ensuite en courant...

Sinon, au parc, au niveau des jouets pour enfants, notamment à la balançoire, je me suis énervée auprès d'un gamin parce qu'il ne respectait pas le tour de chacun, ben ils se sont tous mis les uns derrière les autres jusqu'à ce que je parte ! Les parents me regardaient d'un oeil bizarre...

_________________
"Si nada nos salva de la muerte, al menos que el amor nos salve de la vida" Pablo Neruda

"Yo lloré porque no tenía zapatos hasta que vi un niño que no tenía pies." Oswaldo Guayasamin
avatar
Zelda
Habitué du forum

Re: déformations professionnelles.

par Zelda le Lun 14 Mar 2011 - 23:48
Un soir où j'étais vraiment fatiguée et à côté de mes basket, j'ai dit "chut" en plein milieu de la conversation à mon copain qui me racontait sa journée... Embarassed

Sinon, je supporte très mal les gens bruyants maintenant, j'essaie de me contenir mais je le vis un peu comme une sorte d'agression et j'ai l'impression qu'ils font quelque chose de répréhensible!

Et j'ai aussi un regard très critique sur la façon dont les gens élèvent leurs enfants, car je me dis que c'est dans ma classe qu'ils finiront par atterrir...
Laughing
avatar
Invité5
Esprit éclairé

Re: déformations professionnelles.

par Invité5 le Mar 15 Mar 2011 - 0:07
J'ai déjà lancé un "on ne court pas dans le supermarché".

Il y a surtout là fois où avec des copines, on regardait le film LOL . À un moment, les deux personnages principaux arrivent en retard au lycée et se mettent à discuter le bout de gras ("ouah trop dur ta rupture avec Arthur" " Ouais m'en parle pas j'ai avalé un tube de lysopaïne, j'en ai trop marre de la vie"), je me suis énervée sur le canap "Mais surtout prenez votre temps, ne vous pressez pas, c'est pas comme si vous aviez 1/4 d'heure de retard...Non mais je rêve, saquez-vous m*rd* !!!!"
Mes copines m'ont quand même rappelé que c'était juste un film Razz
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum