60 000 postes dans l’éducation, vraiment ? (Le Monde)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

60 000 postes dans l’éducation, vraiment ? (Le Monde)

Message par The Goon le Mer 5 Nov 2014 - 13:45

François Hollande avait promis 60 000 postes pour l’école à l’horizon 2017. A la moitié du quinquennat, le ministère de l’éducation nationale reconnaît en avoir créé 3 856 dans l’enseignement public (2 906 dans le primaire et 950 en collèges et lycées).

Il s’agit là de vrais postes, d’emplois de titulaires, pérennes, à temps plein devant les élèves – quand l’essentiel des créations faites depuis 2012 concerne des stagiaires.
Quelque 28 000 postes consacrés à la formation ont en effet bien vu le jour. Leur nombre autorise le gouvernement à afficher ses « créations massives » et à se féliciter qu’il est bien en route pour les emblématiques 60 000. Sauf qu’un stagiaire ne sera enseignant à temps plein que si un poste de titulaire est créé.

Or, depuis 2012, il n’y a pas de miracle. Le recrutement des stagiaires est savamment calibré pour compenser les départs en retraite des professeurs, à peine plus. La préoccupation n’est ni d’offrir des moyens d’enseignement sur le long terme aux 12,3 millions d’élèves ni de réellement transformer l’école primaire, comme promis. Il s’agit plus de jouer les artifices pour faire du chiffre sans grever les finances publiques que de réinventer une école capable d’enseigner à tous à lire, écrire et compter.

http://www.lemonde.fr/education/article/2014/11/05/60-000-postes-dans-l-education-vraiment_4518526_1473685.html

The Goon
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: 60 000 postes dans l’éducation, vraiment ? (Le Monde)

Message par Luigi_B le Mer 5 Nov 2014 - 14:40

Il a fallu du temps au "Monde" pour comprendre...

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: 60 000 postes dans l’éducation, vraiment ? (Le Monde)

Message par Roumégueur Ier le Mer 5 Nov 2014 - 14:59

@Luigi_B a écrit:Il a fallu du temps au "Monde" pour comprendre...

Ils ont dû recevoir des tablettes avec une calculatrice intégrée (et un accès internet qui leur a permis de visiter ton site!)...

Roumégueur Ier
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: 60 000 postes dans l’éducation, vraiment ? (Le Monde)

Message par Bouboule le Mer 5 Nov 2014 - 15:05

Je ne suis pas sûr de bien comprendre heu

Bouboule
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: 60 000 postes dans l’éducation, vraiment ? (Le Monde)

Message par John le Mer 5 Nov 2014 - 17:53

Le Monde est un journal à qui il arrive, en matière d'éducation, de défendre des opinions préconçues plutôt que de diffuser réellement de l'information.

Sur la question des créations de postes, il semble que Maryline Baumard se soit enfin renseignée, et qu'elle ait laissé pour cette fois ses opinions derrière elle. Elle est aujourd'hui beaucoup moins enthousiaste que sous Vincent Peillon, alors que l'entourloupe qu'elle décrit ne date tout de même pas de l'arrivée au ministère de Najat Vallaud-Belkacem.

Allez, encore un effort, et le Monde verra aussi qu'il y a une vraie crise du recrutement des enseignants.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: 60 000 postes dans l’éducation, vraiment ? (Le Monde)

Message par The Goon le Mer 5 Nov 2014 - 18:43

son amour pour Peillon l'aveuglait sans doute ...

The Goon
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: 60 000 postes dans l’éducation, vraiment ? (Le Monde)

Message par kero le Mer 5 Nov 2014 - 18:52

C'est bien que ce soit dit enfin clairement. Mais au vu des commentaires, pas grand monde n'a compris quelque chose à son exposé un peu technique.

(D'ailleurs, ne lisez pas les commentaires... Rolling Eyes )

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: 60 000 postes dans l’éducation, vraiment ? (Le Monde)

Message par stratus31 le Jeu 6 Nov 2014 - 9:38

j'ai lu, j'aurais pas du... Evil or Very Mad

stratus31
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: 60 000 postes dans l’éducation, vraiment ? (Le Monde)

Message par Luigi_B le Jeu 6 Nov 2014 - 10:09

En décembre 2012, "Le Monde" considérait benoîtement ces postes comme de vrais postes :

Maryline Baumard a écrit:A quoi vont servir les 60 000 postes rétablis dans l'éducation ?

[...] Quant à la restauration d'une formation des enseignants, initiale et continue, elle engloutira à elle seule 27 000 postes.

L'affichage de ces vrais-faux postes n'est donc pas nouveau de cette année et à l'époque "Le Monde" ne s'en émouvait pas...  Rolling Eyes

http://www.lemonde.fr/education/article/2012/12/05/a-quoi-vont-servir-les-60-000-postes-retablis-dans-l-education_1800505_1473685.html

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: 60 000 postes dans l’éducation, vraiment ? (Le Monde)

Message par Paratge le Ven 7 Nov 2014 - 20:10

Arrêt sur images a continué l'enquête :

« L'auteure de l'article, Maryline Baumard (que nous avons déjà reçue) ne découvre pas vraiment le sujet : c'est une journaliste spécialisée Education. Contactée par @si, elle maintient ses chiffres et ses conclusions, malgré le démenti du ministère qui explique dans un long communiqué que la moitié du chemin, en terme de création de postes sur les 60 000 promis, a été fait. Logique : 28 000 postes de stagiaires ont bien été créées. Des stagiaires qui deviendront titulaires l'année suivante. Vous suivez ? Pas de panique, on approche de la solution de l'énigme.

Au cours de notre conversation avec la journaliste du Monde, deux logiques se sont affrontées : elle évoquait les lignes budgétaires quand nous lui faisions remarquer que l'opposition entre titulaires pérennes et stagiaires ne tenait pas la route. Finalement, au bout de vingt-cinq minutes, après que la journaliste ait reconnu un certain flou dans son article à propos des stagiaires, le nœud du problème apparaît. C'est le terme de "créations de postes" qui est ambigu.

Sous Sarkozy, la règle était de ne pas remplacer un professeur sur deux partant en retraite. Voilà pourquoi presque 80 000 postes ont été supprimés en cinq ans. Hollande avait promis de revenir dessus, à hauteur de 60 000. Mais ça veut dire quoi, créer 60 000 postes ? En réalité, aujourd'hui, Hollande remplace tous les professeurs partant en retraite. L'hémorragie est stoppée. Mais pour Baumard, et c'est ce qu'indiquent les documents budgétaires, ces remplacements de profs retraités ne sont pas à proprement parler des créations de postes. Ce ne sont pas des enseignants supplémentaires sur le terrain. Les stagiaires d'aujourd'hui vont occuper des emplois existants. L'État remplace juste tous les profs partant en retraite. »

http://www.arretsurimages.net/articles/2014-11-07/Profs-Le-Monde-denonce-une-entourloupe-dans-les-creations-de-postes-id7221

Paratge
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: 60 000 postes dans l’éducation, vraiment ? (Le Monde)

Message par ysabel le Ven 7 Nov 2014 - 21:29

@Paratge a écrit:Arrêt sur images a continué l'enquête :

« L'auteure de l'article, Maryline Baumard (que nous avons déjà reçue) ne découvre pas vraiment le sujet : c'est une journaliste spécialisée Education. Contactée par @si, elle maintient ses chiffres et ses conclusions, malgré le démenti du ministère qui explique dans un long communiqué que la moitié du chemin, en terme de création de postes sur les 60 000 promis, a été fait. Logique : 28 000 postes de stagiaires ont bien été créées. Des stagiaires qui deviendront titulaires l'année suivante. Vous suivez ? Pas de panique, on approche de la solution de l'énigme.

Au cours de notre conversation avec la journaliste du Monde, deux logiques se sont affrontées : elle évoquait les lignes budgétaires quand nous lui faisions remarquer que l'opposition entre titulaires pérennes et stagiaires ne tenait pas la route. Finalement, au bout de vingt-cinq minutes, après que la journaliste ait reconnu un certain flou dans son article à propos des stagiaires, le nœud du problème apparaît. C'est le terme de "créations de postes" qui est ambigu.

Sous Sarkozy, la règle était de ne pas remplacer un professeur sur deux partant en retraite. Voilà pourquoi presque 80 000 postes ont été supprimés en cinq ans. Hollande avait promis de revenir dessus, à hauteur de 60 000. Mais ça veut dire quoi, créer 60 000 postes ? En réalité, aujourd'hui, Hollande remplace tous les professeurs partant en retraite. L'hémorragie est stoppée. Mais pour Baumard, et c'est ce qu'indiquent les documents budgétaires, ces remplacements de profs retraités ne sont pas à proprement parler des créations de postes. Ce ne sont pas des enseignants supplémentaires sur le terrain. Les stagiaires d'aujourd'hui vont occuper des emplois existants. L'État remplace juste tous les profs partant en retraite. »

http://www.arretsurimages.net/articles/2014-11-07/Profs-Le-Monde-denonce-une-entourloupe-dans-les-creations-de-postes-id7221

pfff !

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum