Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
thrasybule
Prophète

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par thrasybule le Mar 4 Nov 2014 - 22:32
Ah, nous voilà d'accord! ça mérite un bisou!
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par Rendash le Mar 4 Nov 2014 - 22:34
@Jim Thompson a écrit:
@Rendash a écrit:Je ne trouve pas anormal d'essayer de faire en sorte que parents et enfants puissent avoir un minimum de vie familiale, quant à moi. Je serais le premier à trouver scandaleux qu'une famille soit séparée par la loterie des mutations, tout en grinçant des dents parce que j'ai conscience que la vie que je me suis construite dans la première ville dans laquelle je reste plus de deux ans prendra fin dans quelques mois. Ben tant pis, je fais avec. Quand je recevrai mon affectation comme TZR à Clichy-sous-Bois/Aulnay-sous-Boy/Drancy en juillet prochain, je réfléchirai, et je déciderai soit de tenter le coup, soit de démissionner.
t'arriveras peut être dans le nord pas de calais
alatienne

Je connais Lille, j'aime la ville. J'ai des amis à Roubaix, à Tourcoing, à Arras. Je préférerais Roubaix à Paris.
Mais si j'avais le choix, je resterais dans ma ville, même dans un établissement pourri. Ce que je ne veux pas, c'est bouger, foutre en l'air tout ce que, pour une fois dans ma vie, j'ai eu le temps de construire. Mais fallait pas passer le CAPES, je connaissais les règles, bien fait pour maggle, bis.
On verra ça en juillet. Ma lettre de démission est déjà prête, des fois que.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Clodoald
Érudit

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par Clodoald le Mar 4 Nov 2014 - 22:35
@Rendash a écrit:
@thrasybule a écrit:
@Rendash a écrit:Je ne trouve pas anormal d'essayer de faire en sorte que parents et enfants puissent avoir un minimum de vie familiale, quant à moi. Je serais le premier à trouver scandaleux qu'une famille soit séparée par la loterie des mutations, tout en grinçant des dents parce que j'ai conscience que la vie que je me suis construite dans la première ville dans laquelle je reste plus de deux ans prendra fin dans quelques mois. Ben tant pis, je fais avec. Quand je recevrai mon affectation comme TZR à Clichy-sous-Bois/Aulnay-sous-Boy/Drancy en juillet prochain, je réfléchirai, et je déciderai soit de tenter le coup, soit de démissionner.
Très bien, c'est cohérent. Tu es donc d'accord pour la discrimination institutionnalisée des célibataires sans enfant.

Oui, je suis d'accord avec la discrimination institutionnelle des célibataires sans enfants. Alors même que je vais, moi aussi, la prendre de plein fouet dans l'oignon, dans quelques mois.

Bravo. Je trouve ça très beau.
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par Rendash le Mar 4 Nov 2014 - 22:37
@thrasybule a écrit:Ah, nous voilà d'accord! ça mérite un bisou!

Grand fou.

@Clodoald a écrit:
@Rendash a écrit:
@thrasybule a écrit:
Très bien, c'est cohérent. Tu es donc d'accord pour la discrimination institutionnalisée des célibataires sans enfant.

Oui, je suis d'accord avec la discrimination institutionnelle des célibataires sans enfants. Alors même que je vais, moi aussi, la prendre de plein fouet dans l'oignon, dans quelques mois.

Bravo. Je trouve ça très beau.

Non, c'est juste très logique. Je crois.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
thrasybule
Prophète

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par thrasybule le Mar 4 Nov 2014 - 22:37
Diras-tu, Rendash, "elôi, elôi, lama sabachthani", au moment des résultats des migrations mutations?
avatar
Jim Thompson
Expert

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par Jim Thompson le Mar 4 Nov 2014 - 22:40
Sur les bonifs conjoint:/ enfants
Chez nous à Lille ces bonifs ne concernent que les vœux larges communes ou groupes de communes pas les vœux précis sur etablissements

_________________
CAPA/CAPN: SNES CTA/CTM: FSU
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par Rendash le Mar 4 Nov 2014 - 22:40
@thrasybule a écrit:Diras-tu, Rendash, "elôi, elôi, lama sabachthani", au moment des résultats des migrations mutations?

Mon araméen n'étant pas de toute première fraîcheur, et puis j'ai un accent hittite, ça la fout mal, je me contenterai probablement de dire "Bon, ben voilà".
Ou bien .
Ou de pleurer ma mère.
Ou de dire "lutin de Braudel de merle", et d'envoyer ma dem'.

Chépa.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
thrasybule
Prophète

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par thrasybule le Mar 4 Nov 2014 - 22:41
@Rendash a écrit:
@thrasybule a écrit:Diras-tu, Rendash, "elôi, elôi, lama sabachthani", au moment des résultats des migrations mutations?

Ou de dire "lutin de Braudel de merle", et d'envoyer ma dem'.

Je pleure de rire!
thrasybule
Prophète

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par thrasybule le Mar 4 Nov 2014 - 22:48
J'attends toujours votre définition de "normal", vraiment, ça m'intéresse!
avatar
Clodoald
Érudit

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par Clodoald le Mar 4 Nov 2014 - 22:52
@Rendash a écrit:
@thrasybule a écrit:Ah, nous voilà d'accord! ça mérite un bisou!

Grand fou.

@Clodoald a écrit:
@Rendash a écrit:

Oui, je suis d'accord avec la discrimination institutionnelle des célibataires sans enfants. Alors même que je vais, moi aussi, la prendre de plein fouet dans l'oignon, dans quelques mois.

Bravo. Je trouve ça très beau.

Non, c'est juste très logique. Je crois.

Tu es très généreux Rendash. C'est magnifique. Je suis pour défendre la famille. Rien ne mérite qu'on sépare des couples amoureux  , des parents de leurs très jeunes  enfants etc.  Vive les enfants, après tout, ce sont nos futurs élèves. Qu'on leur donne le max de points à ces collègues, pas de souci.

Par contre, les "sans familles" doivent supporter durant des années l'administration (en tant que TZR souvent). Bon d'accord, c'est tout à fait normal car nous ne produisons pas de futurs cotisants pour nos retraites, après tout. On peut en ch.. quelques années.

Au bout d'un moment dans la vie cependant il arrive qu'on se dise: "Bon à mon tour maintenant de me poser un peu non? Tout cela n'est plus de mon âge"... Après tout, moi, j'ai le même âge que ces gens et j'ai fait ce que j'avais à faire comme eux au travail.
Ne pas se reproduire n'est pas un crime voyons.

Non?
thrasybule
Prophète

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par thrasybule le Mar 4 Nov 2014 - 22:57
@Clodoald a écrit:
@Rendash a écrit:
@thrasybule a écrit:Ah, nous voilà d'accord! ça mérite un bisou!

Grand fou.

@Clodoald a écrit:

Bravo. Je trouve ça très beau.

Non, c'est juste très logique. Je crois.


Qu'on leur donne le max de points à ces collègues, pas de souci.

Et moi si, ça me nuit et conspire à me nuire . Résultat: je ne pourrai peut-être jamais obtenir l'académie de Paris. Plus de 800 points l'an dernier. Pardon, mais ça me met très en colère, mais j'imagine que pour nombre d'entre vous vous en fichez totalement. Et c'est bien humain.


Dernière édition par thrasybule le Mar 4 Nov 2014 - 23:00, édité 1 fois
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par Rendash le Mar 4 Nov 2014 - 23:00
@Clodoald a écrit:
Tu es très généreux Rendash. C'est magnifique. Je suis pour défendre la famille. Rien ne mérite qu'on sépare des couples amoureux  , des parents de leurs très jeunes  enfants etc.  Vive les enfants, après tout, ce sont nos futurs élèves. Qu'on leur donne le max de points à ces collègues, pas de souci.

Par contre, les "sans familles" doivent supporter durant des années l'administration. Bon d'accord, c'est tout à fait normal car nous ne produisons pas de futurs cotisants pour nos retraites, après tout. On peut en ch.. quelques années.

Au bout d'un moment dans la vie cependant il arrive qu'on se dise: "Bon à mon tour maintenant de me poser un peu non? Tout cela n'est plus de mon âge"... Après tout, moi, j'ai le même âge que ces gens et j'ai fait ce que j'avais à faire comme eux.
Ne pas se reproduire n'est pas un crime voyons.

Non?

Où-ai je dit que c'était un crime? Où ai-je prétendu que des célibataires sans enfants ne devraient pas avoir le droit d'avoir le poste qui leur convient, à un moment donné de leur carrière? Je n'ai pas de solution, moi. Je ne suis qu'un bête stagiaire qui tente tant bien que mal d'apprendre son métier, comme des milliers d'autres. Bien sûr que dans un monde idéal, thrasybule et toi auriez le poste que vous convoitez, je ne serais pas obligé de quitter la première ville où je me sens enfin chez moi depuis ma naissance, et les collègues T1 en couple mais sans enfant ne seraient pas obligés de se farcir six cents bornes par weekend pour se voir un peu.
On n'est pas dans un tel monde. Si quelqu'un a la solution, qu'il la propose. En attendant, on regarde plutôt comment faire en sorte d'être le moins baisé possible. Certains pourront s'en tirer, d'autres, la majorité, seront contraints de tester la résistance maximale de leur oignon. Pour moi, les familles passent avant. C'est un point de vue, pas une solution. Crois-moi, j'en suis conscient, et j'en serai chaque jour davantage conscient, jusqu'à ce que le couperet tombe sur ma poire.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
thrasybule
Prophète

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par thrasybule le Mar 4 Nov 2014 - 23:02
Et mon "normal"? Rolling Eyes
avatar
Bientôtlesud
Érudit

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par Bientôtlesud le Mar 4 Nov 2014 - 23:04
@Ronin a écrit:Je suis passé derrière des collègues moins bien notés parce que je n'ai pas d'enfants. Je ne trouve pas cela normal et même carrément démotivant. Comme c'est la position du Snuipp ( FSU ) je pose la question à Jim.

Que les enfants soient pris en compte pour les promotions, je ne trouve pas cela normal. D'ailleurs, cela m'étonne que cela existe dans le primaire, tu es sûr de toi?
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par Rendash le Mar 4 Nov 2014 - 23:04
J'espère que ce n'est pas à moi que ta question s'adresse, thrasybule, je ne crois pas avoir employé ce terme.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
thrasybule
Prophète

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par thrasybule le Mar 4 Nov 2014 - 23:06
@Rendash a écrit:J'espère que ce n'est pas à moi que ta question s'adresse, thrasybule, je ne crois pas avoir employé ce terme.
Non, non! C'était à Jim!
avatar
Bientôtlesud
Érudit

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par Bientôtlesud le Mar 4 Nov 2014 - 23:07
@thrasybule a écrit:
le rapprochement de conjoint (qui fonctionne par exemple entre l'académie de Versailles et de Paris, je n'ai pas vérifié la véracité du témoignage, mais, si c'est le cas, c'est scandaleux

Oui cela existe. Seuls les points de séparation ne fonctionnent pas dans ce cas là.
thrasybule
Prophète

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par thrasybule le Mar 4 Nov 2014 - 23:09
Et tout le monde trouve ça normal? Pendant que les odieux irrepoducteurs et normophobes dégustent sans pitié.
avatar
Jim Thompson
Expert

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par Jim Thompson le Mar 4 Nov 2014 - 23:16
" ça me paraît normal" = pas choquant basta tu veux dire quoi que j'suis réac et rétrograde? Bah tu te trompes...ou alors considère moi comme tel je m'en tape je sais où je milite et pour quoi je milite......tes leçons de morale...
Sinon je connais de nombreux ZR avec enfants et conjoints qui le restent car FAUTE DE POSTES ils ne peuvent rien obtenir ( en maths surprenant et en pH chimie par exemple)

_________________
CAPA/CAPN: SNES CTA/CTM: FSU
thrasybule
Prophète

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par thrasybule le Mar 4 Nov 2014 - 23:18
mais ne t'énerve pas, je voulais juste que tu confirmes qu'il y a une discrimination institutionnalisée envers les célibataires sans enfants. J'en prends note.
avatar
Bientôtlesud
Érudit

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par Bientôtlesud le Mar 4 Nov 2014 - 23:20
@thrasybule a écrit:Et tout le monde trouve ça normal? Pendant que les odieux irrepoducteurs et normophobes dégustent sans pitié.

Que le RC soit possible entre Paris et Versailles, oui je trouve çà normal.
Que les bonifications de RC soient si importantes, non je ne trouve pas çà normal.
En cela je suis en accord avec les idées de mon syndicat.
Améliorer le mouvement passe certes par un rééquilibrage des bonifications, mais surtout par un retour à un mouvement national à un tour ainsi qu'une création massives de postes (beaucoup de collègues préfèrent être TZR dans l'académie A que poste fixe dans l'académie B)
thrasybule
Prophète

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par thrasybule le Mar 4 Nov 2014 - 23:22
Je me répète, il y a donc bien discrimination envers les célibataires? Pardon, je radote!
Pouvez-vous m'accorder cela?
avatar
Bientôtlesud
Érudit

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par Bientôtlesud le Mar 4 Nov 2014 - 23:23
@thrasybule a écrit:mais ne t'énerve pas, je voulais juste que tu confirmes qu'il y a une discrimination institutionnalisée envers les célibataires sans enfants. J'en prends note.

Je confirme également.
Seulement, si ce célibataire arrive malgré tout à avoir des perspectives de mutation à moyen terme (entre 5 et 10 ans disons), cette discrimination ne me choque pas.
Malheureusement, nous n'en sommes pas là actuellement donc je partage ton indignation.
thrasybule
Prophète

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par thrasybule le Mar 4 Nov 2014 - 23:25
Et, je sais que c'est un exemple personnel, mais ne trouves-tu dégueu le fait que je n'aurai peut-être jamais Paris? Vous vous rendez compte de l'énormité de ce que je dis. Épargnez moi l'argument de la fluctuation des points d'une année sur l'autre, là c'est de pire en pire.
avatar
Clodoald
Érudit

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par Clodoald le Mar 4 Nov 2014 - 23:25
@Bientôtlesud a écrit:
@thrasybule a écrit:Et tout le monde trouve ça normal? Pendant que les odieux irrepoducteurs et normophobes dégustent sans pitié.

Que le RC soit possible entre Paris et Versailles, oui je trouve çà normal.
Que les bonifications de RC soient si importantes, non je ne trouve pas çà normal.
En cela je suis en accord avec les idées de mon syndicat.
Améliorer le mouvement passe certes par un rééquilibrage des bonifications, mais surtout par un retour à un mouvement national à un tour ainsi qu'une création massives de postes (beaucoup de collègues préfèrent être TZR dans l'académie A que poste fixe dans l'académie B)

Bref, il faudrait envisager l'instauration d'une ambassade de province à Paris (on pourrait la décentraliser à Versailles, ca serait chic) et une ambassade de Paris en Province (le choix de l'implantation serait problématique).

Des préoccupations bien différentes entre la province et les trois académies d'île  de France non quant aux mutations ?


Dernière édition par Clodoald le Mar 4 Nov 2014 - 23:31, édité 1 fois
avatar
Bientôtlesud
Érudit

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par Bientôtlesud le Mar 4 Nov 2014 - 23:27
@Clodoald a écrit:
@Bientôtlesud a écrit:
@thrasybule a écrit:Et tout le monde trouve ça normal? Pendant que les odieux irrepoducteurs et normophobes dégustent sans pitié.

Que le RC soit possible entre Paris et Versailles, oui je trouve çà normal.
Que les bonifications de RC soient si importantes, non je ne trouve pas çà normal.
En cela je suis en accord avec les idées de mon syndicat.
Améliorer le mouvement passe certes par un rééquilibrage des bonifications, mais surtout par un retour à un mouvement national à un tour ainsi qu'une création massives de postes (beaucoup de collègues préfèrent être TZR dans l'académie A que poste fixe dans l'académie B)

Bref, il faudrait envisager l'instauration d'une ambassade de province à Paris (on pourrait la décentraliser à Versailles, ca serait chic) et une ambassade de Paris en Province (le choix de l'implantation serait problématique).

Des préoccupations bien différentes entre la province et les trois académies d'île  de France non quant aux mutations non?

Oui, et?
Contenu sponsorisé

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum