Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Dinaaa
Esprit éclairé

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par Dinaaa le Ven 14 Nov 2014 - 17:14
Elle a eu un poste fixe du fait de son nouveau pacs.
Lui se retrouve Gros-jean comme devant du fait de sa rupture.
Et il doit assurer son emploi du temps et ses classes à elle pendant qu'elle couve l'enfant d'un autre.
Y'a de quoi tomber en dépression : ce n'est pas absurde, c'est cruel.
Enaeco
Fidèle du forum

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par Enaeco le Ven 14 Nov 2014 - 17:19
Oh oui !!!!!!
Pfiou, dur le vendredi soir !
J'avais manqué que c'était la collègue en question qui était tombée enceinte !
Très bon ça Laughing

Merci pour le décryptage Dinaaa !
avatar
roxanne
Devin

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par roxanne le Ven 14 Nov 2014 - 17:32
Oui, merci de savoir me décrypter.... Razz
C'est assez cruel oui, comme remplacer la neotit enceinte qui a eu le poste où vous étiez TZR depuis deux ans et qui vous est passé sous le nez..(vécu aussi par lui)
Spoiler:
Et pour la petite histoire, mon copain  est depuis en couple, père de famille et parti dans une autre académie où il a enfin eu un posyte fixe !
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par Daphné le Ven 14 Nov 2014 - 17:34
@Dinaaa a écrit:Elle a eu un poste fixe du fait de son nouveau pacs.
Lui se retrouve Gros-jean comme devant du fait de sa rupture.
Et il doit assurer son emploi du temps et ses classes à elle pendant qu'elle couve l'enfant d'un autre.
Y'a de quoi tomber en dépression : ce n'est pas absurde, c'est cruel.

Cette situation pourrait aussi se produire suite à un divorce et un remariage.
avatar
roxanne
Devin

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par roxanne le Ven 14 Nov 2014 - 17:39
Oui, mais là clairement c'est bien le choix du bon "partenaire" qui a donné le poste fixe.
avatar
Marie Laetitia
Bon génie

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par Marie Laetitia le Ven 14 Nov 2014 - 17:40
@pailleauquebec a écrit:Autant je défends la politique nataliste, autant j'aurais aussi quelques critiques à apporter au système de retraites actuel.

En effet, il me semble que dans le contexte actuel, pour les retraités qui ont un patrimoine, disons par exemple ceux qui paient l'ISF (qui ont plus de 1,3M€ de patrimoine), on devrait diminuer le montant de leurs retraites. Le plafond de 1,3M€ serait d'ailleurs probablement un peu haut, car 700 000€ de patrimoine est déjà un patrimoine très important.

On ne peut pas d'un côté réduire les allocations familiales des familles aisées (ce qui me semble logique) et ne pas faire la même chose pour les retraités qui ont eu la chance de pouvoir accumuler un patrimoine important dans un contexte économique plus favorable.

Je comprends tout à fait d'ailleurs le point de vue de ceux qui ont 30 ans aujourd'hui qui connaissent à la fois un immobilier hors de prix, des salaires bas, un chômage important, et qui ne veulent pas être une génération sacrifiée.

Par contre, toucher aux petites retraites (moins de 1200€ par mois) me semblerait indécent.

700 000 euros c'est la valeur d'un appartement de 60-70 m. carrés à Paris. Qu'on peut très bien avoir acheté trois fois moins cher 40 ans avant.

Il ne faudrait pas confondre, comme d'habitude, patrimoine et revenu. On parlerait de types qui ont un appart de 100 m. carrés à Paris avec la villa en province et la maison à Marrakech, je ne dirais pas, mais là... Suspect

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par Rendash le Ven 14 Nov 2014 - 18:29
@Marie Laetitia a écrit: On parlerait de types qui ont un appart de 100 m. carrés à Paris avec la villa en province et la maison à Marrakech, je ne dirais pas, mais là... Suspect

Raah, mais fiche donc la paix à ces pauvres agrégés qui n'ont rien demandé, enfin.

Ce que tu dis est juste, et me fait penser à ces personnes âgées assujetties à l'ISF parce qu'elles ont un bout de baraque dans l'île de Ré, qu'elles ont payé une bouchée de pain il y a soixante ans, et qui vaut plusieurs millions aujourd'hui. Payez ou cassez-vous. Ou, mieux, canez, vous ferez plaisir à tout le monde.


_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
dandelion
Grand sage

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par dandelion le Ven 14 Nov 2014 - 20:19
Même si Daphné et moi on n'a pas une gueule de statistique, je m'y colle:
Citation de ce site


Ce qu'il a dit





Dans un entretien à [url=http://www.20minutes.fr/article/398562/France-Xavier-Bertrand- sur-les-retraites-nous-ne-voulons-pas-etre-rigides.php]20 Minutes[/url], le secrétaire général de l'UMP défend les projets du gouvernement sur la réforme de la retraite. Et assure : "De tous les pays d’Europe, la France est celui où l’on part à la retraite le plus tôt."


Pourquoi c'est (plutôt) faux





1 - L'âge légal de départ en retraite est le plus bas en France
Si l'on ne compte que l'âge légal de départ en retraite, Xavier Bertrand a raison. Le départ à 60 ans pour hommes et femmes en France est en deçà de la quasi-totalité des pays européens. (Voir ce tableau) En Autriche, en Grèce et au Portugal, seules les femmes partent à 60 ans (les hommes à 65 ans). Et dans la plupart des pays, cet âge légal est en train d'être revu à la hausse.
2 - Mais les Français font valoir leur droit à la retraite à 61,5 ans en moyenne
Le problème, c'est que les salariés partent rarement en retraite à l'âge légal : les français prennent leur droit à la retraite à 61,5 ans en moyenne. (Une explication du phénomène ici.)
Le chercheur Bruno Palier, auteur du "Que sais-je ?" sur La Réforme des retraites explique ainsi que "nous ne sommes pas ceux qui partons le plus tôt en retraite, mais ceux qui faisons sortir le plus tôt du marché du travail les salariés (qui passent ensuite en moyenne deux ans en inactivité avant de liquider leur retraite)."
avatar
dandelion
Grand sage

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par dandelion le Ven 14 Nov 2014 - 20:31
Et ici les statistiques de l'INSEE concernant le patrimoine des retraités.
avatar
Osmie
Sage

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par Osmie le Ven 14 Nov 2014 - 20:47
@wanax a écrit:
@Clarianz a écrit:mais tu ne peux pas proposer un recul sociétal sous prétexte qu'ils sont nés durant les trente golrieuses?

Le recul sociétal aura de toutes façons lieu, il n'est que de voir l'état de l'industrie, de nos universités, de nos finances. Les politiques menées pendant ces deux dernières décennies ont eu pour seul but de gagner du temps, ce qui n'a de sens que si l'on sert les générations qui auront de toutes façons disparu lorsque nous serons dans le mur.
Ce que je trouve le plus terrible, c'est que c'est la génération la moins armée, celles de nos élèves actuels, qui devra affronter l'essentiel de ce défi économique.
( La moins armée en ce qui concerne les connaissances positives, mais aussi la moins armée en ce qui concerne la solidité psychologique, l'effort individuel, le réflexe de remise en cause personnelle plutôt que la revendication outrée... )

Donc, à choisir entre un recul sociétal limité pour la génération du baby-boom et un recul sociétal lourd pour les générations montantes, je ne balance pas.
Les propos en gras sont justes ; effectivement, quelle situation économique attend la jeune génération (je ne parle même pas de la mienne..) ? C'est horrible de lui faire porter sur les épaules le fardeau de la gabegie. Il ne faut sacrifier personne, mais trouver une solution juste ; quelque chose comme le partage des richesses...
avatar
Osmie
Sage

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par Osmie le Ven 14 Nov 2014 - 20:51
Sinon, en Bolivie, l'âge de départ à la retraite est 58 ans...
avatar
wanax
Fidèle du forum

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par wanax le Ven 14 Nov 2014 - 21:03
@ dandelion : oui, mais c'est une chose récente, pour ceux des retraités qui sont partis dans la décennie 2000, c'est 58 ans.
On trouve dans l'article que tu proposes :
"L'âge médian effectif de sortie du marché du travail est de 58,4 ans, certes. Mais l'âge moyen de liquidation de la retraite est de 61,5 ans", confirme-t-elle.
Peu importe qu'ils aient le statut de retraités, de chômeurs indemnisés, de pré-retraités, etc... Si l'on fait abstraction des étiquettes, une même réalité.

Et pour ce qui est des stats de l'Insee, elles sont absolument terribles : le tableau de la page 49 en particulier, qui date de 2004. On y constate l'absolue domination des BB sur ceux qui les suivent comme sur ceux qui les précèdent.
Je suis à peu près persuadé que la bosse aujourd'hui, aura glissé de 10 ans vers la droite.
( Comme c'est le cas pour l'Assemblée nationale ; ce n'est pas l'âge en soi, mais la génération à laquelle on appartient. C'est pourquoi accepter cela en s'imaginant que notre tour d'en croquer va venir, c'est un mauvais calcul. )
avatar
wanax
Fidèle du forum

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par wanax le Ven 14 Nov 2014 - 21:05
Janne a écrit:Sinon, en Bolivie, l'âge de départ à la retraite est 58 ans...
Et l'espérance de vie est de 67 ans.
avatar
dandelion
Grand sage

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par dandelion le Ven 14 Nov 2014 - 21:30
@wanax a écrit:@ dandelion : oui, mais c'est une chose récente, pour ceux des retraités qui sont partis dans la décennie 2000, c'est 58 ans.
On trouve dans l'article que tu proposes :
"L'âge médian effectif de sortie du marché du travail est de 58,4 ans, certes. Mais l'âge moyen de liquidation de la retraite est de 61,5 ans", confirme-t-elle.
Peu importe qu'ils aient le statut de retraités, de chômeurs indemnisés, de pré-retraités, etc... Si l'on fait abstraction des étiquettes, une même réalité.

Et pour ce qui est des stats de l'Insee, elles sont absolument terribles : le tableau de la page 49 en particulier, qui date de 2004. On y constate l'absolue domination des BB sur ceux qui les suivent comme sur ceux qui les précèdent.
Je suis à peu près persuadé que la bosse aujourd'hui, aura glissé de 10 ans vers la droite.
( Comme c'est le cas pour l'Assemblée nationale ; ce n'est pas l'âge en soi, mais la génération à laquelle on appartient. C'est pourquoi accepter cela en s'imaginant que notre tour d'en croquer va venir, c'est un mauvais calcul. )
Euh, le jour où mon père est parti à la retraite, ça a été un vrai soulagement. Parce que beaucoup de chômeurs âgés ne sont pas indemnisés du fait du chômage de longue durée, ils ne perçoivent pas d'aide.
Il faut aussi noter les biais relevés par l'analyse: plus on est riche, plus l'espérance de vie est grande. Dès lors les gens âgés sont forcément plus riches que la moyenne de la population. D'autre part, les chiffres montrent que les ménages possédant une maison à 400 000 euros ne sont pas la règle (et à l'époque le marché était je pense plus haut qu'aujourd'hui). Il y a aussi beaucoup de gens qui vivent grâce aux personnes âgées: secteurs de la santé et de l'aide à la personne, pharmacies et labos pharmaceutiques, loisirs... De même les jeunes retraités gardent souvent les enfants (c'est vraiment le cas là où je vis car il y a peu de solutions de garde, et très chères). Les retraités ne sont pas qu'un poste de coût.
avatar
grandesvacances
Érudit

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par grandesvacances le Ven 14 Nov 2014 - 22:25
@Leclochard a écrit:
@grandesvacances a écrit:

Clochard, navrée, mais j'ai bien l'intention de fuir vers d'autres cieux et d'y jouir de ma retraite dans son intégralité. Pourquoi vouloir me racketter mon bel argent que j'ai gagné à la sueur de mon front ? affraid  :Gné:

Euh.. quel argent ? En travaillant, tu accumules des droits à la retraite, pas de l'argent. Il n'y a aucune épargne cachée. Il te sera versé par les salariés et fonctionnaires du futur selon les conditions économiques et les lois qui régiront le pays à ce moment-là.
Bon, c'était une boutade, je connais le système de retraite par répartition. Enfin répartition...
Il n'en reste pas moins que pour beaucoup de gens, c'est un revenu "gagné" grâce à des cotisations. Des syndicats parlent même de "salaire différé".

@Leclochard a écrit:Sinon, personne ne peut t'empêcher de partir. Razz
Ah ben manquerait plus que ça ! Il ferait beau voir, Simone ! Razz D'autant que dans un premier temps on ne partira qu'à temps partiel.

@wanax a écrit:
Les changements positifs sont le résultat du travail de la génération qui a travaillé entre 1945 et 1975 et qui faisait des semaines de 50 heures, les baby-boomers n'y sont pas pour grand chose, même si leur propension en tant que groupe à s'arroger le mérite et la richesse d'autrui est connue.

@wanax a écrit:mais tu ne peux pas proposer un recul sociétal sous prétexte qu'ils sont nés durant les trente golrieuses?
Ben je crois que tu confonds deux générations.
D'une part, ceux qui sont nés dans les années 30, qui ont connu la guerre enfants, et qui, adultes dans les années 60-70, ont surfé sur la prospérité des trente glorieuses et effectivement, du fait de l'inflation, payé leur maison en "monnaie de singe". C'est par exemple le cas de mon beau-père, né en 1930. Pas précisément un baby-boomer, donc. Et il a travaillé de 1945 à 1995.
D'autre part, ceux qui sont nés dans les années 50, et qui n'ont commencé à travailler que vers 1970 ou 80. Ceux-là ont connu les prêts immobiliers entre 15 et 19%, les prêts progressifs and so on, pour rembourser aux banques, justement, la monnaie de singe de leurs parents.

Quant aux semaines de 50 heures, c'est très variable, selon le secteur d'activité et le statut du bonhomme. Mon mari est entré dans la vie active vers 1980, et longtemps il a bossé 70 ou 80 heures par semaine. Bon, maintenant il est complètement rincé, on le serait à moins...

A mon sens, dans chaque génération, il y a des gros bosseurs et des planqués, des qui tirent leur épingle du jeu et d'autres pas (pas forcément les mêmes). Il n'en reste pas moins que pour ceux qui ont aujourd'hui moins de trente ans, quels que soient leur courage et leur motivation, les perspectives ne sont pas jojo. J'ai trois enfants, j'en sais quelque chose. Mais faut-il pour autant jeter la pierre à leurs aînés ? Le gaspillage auquel s'est livré l'Etat, par démagogie et clientélisme, n'est pas étranger au merdier.

avatar
Malaga
Modérateur

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par Malaga le Sam 15 Nov 2014 - 8:21
@wanax a écrit:
@Daphné a écrit:
Quant à la génération précédente - mon père avait 20 ans à la Libération - c'est une génération qui a travaillé et économisé sou par sou pour acheter une maison qui représente bien souvent les économies de toute une vie;
Les voitures machines à laver et le reste, ça n'a pas été tout de suite quand même !
C'est très exactement ce que j'ai écrit.
une retraite à 58 ans
Jusqu'il y a peu, c'était l'âge réel de cessation d'activité.
Quant à la génération précédente - mon père avait 20 ans à la Libération - c'est une génération qui a travaillé et économisé sou par sou pour acheter une maison qui représente bien souvent les économies de toute une vie;
Par curiosité, quel était son métier ? Parce qu'aujourd'hui, un agrégé ou un ingénieur ne peut souvent pas acheter une maison qui appartenait à un ouvrier.

Surtout, je ne comprends pas que l'on puisse répondre à une observation générale ( niveau de vie des BB supérieurs à celui des générations qui suivent et qui précèdent ) en proposant des cas particuliers.

Je réponds à ce que j'ai mis en gras. Il me semble excessif de dire qu'un ingénieur, qu'un agrégé ne peuvent plus s'acheter de maison. A part en région parisienne et dans quelques grandes agglomérations dans lesquelles le prix de l'immobilier est devenu fou, il reste possible pour un prof (même certifié) de devenir propriétaire. Je ne dis pas que c'est le cas pour tous les profs mais l'adverbe "souvent" me semble un peu fort.

_________________
     

J'utilise des satellites coûtant plusieurs millions de dollars pour chercher des boîtes Tupperware dans la forêt ; et toi, c'est quoi ton hobby ?
avatar
fifi51
Habitué du forum

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par fifi51 le Sam 15 Nov 2014 - 8:41
@Dinaaa a écrit:Pour être limpide, avoir 2 enfants rapporte 129€ d'allocation familiale +79€ de SFT par mois. Je ne parviens pas à chiffrer la différence d'impôts, il faudrait faire une simulation.

Ca me semble logique de favoriser la natalité, puisque tout notre système social repose dessus : comment ferons-nous dans 20 ans s'il n'y a plus (ou moins) de contribuables pour payer des impôts et les retraites ?

Pour moi non :
Il ne faut pas mélanger comptabilité et démographie -> le système social repose sur les contribuables:
 Si on parle par exemple d'actifs et de retraités, plus simplement le ratio du nombre d'actifs sur le nombre de retraités,où devrait -t-on mettre les chomeurs et les fonctionnaires ?
En les comptant comme actif, ils sont au numérateur, mais au sens de la comptabilité nationale, ils devraient être au dénominateur.
barèges
Neoprof expérimenté

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par barèges le Sam 15 Nov 2014 - 9:10
@Daphné a écrit:
@wanax a écrit:

j'échange à qui le veut mon ordinateur, mon téléphone portable et ma retraite à 67 ans contre une maison de 400k€ payée en monnaie de singe dans les années 70 et une retraite à 58 ans.

Wouahhaaaaaaaaaaaaaah affraid

Je suis une baby-boomer.
C'est vrai que nous n'avions ni la télé ni le téléphone ni le micro-ondes, on a survécu sans problème  Laughing  D'ailleurs les jeux vidéos et tout un tas de trucs modernes, ça me gave au plus haut point !
Et dès que je serai en retraite, je balancerai mon téléphone portable pour être enfin tranquille.
Je ne savais pas que j'avais une maison à 400Keuros payée avec de la monaie de singe ou des cacahouètes et une retraite à 58 ans - j'ai déjà dépassé l'âge ! Laughing

Quant à la génération précédente - mon père avait 20 ans à la Libération - c'est une génération qui a travaillé et économisé sou par sou pour acheter une maison qui représente bien souvent les économies de toute une vie;
Les voitures machines à laver et le reste, ça n'a pas été tout de suite quand même !

Je ne vais pas pleurer misère mais j'hallucine quand même un peu là !

Quant à leurs retraites, elles servent maintenant à financer les soins liés à la dépendance : ma mère, professeur, a une retraite complète qui, du fait qu'elle n'a pas été réévaluée depuis pas mal de temps, ne suffit plus à payer une maison de retraite + impôts......

Un reportage sur ce passage des générations, les baby-boomers et les suivants, assez nuancé, avec parfois des petits côtés "album de famille". On y parle classes moyennes, ascenseur social, école, travail, vacances, prêt immobilier, progrès techniques.
http://www.ina.fr/video/CPD12001893
(en entier ici : )
https://www.youtube.com/watch?v=JVKIJXPWrq0
Certains passages assez touchants, quand on est vraiment de ce milieu : des images d'enfance, une certaine vision d'un monde qui n'existe plus.
avatar
palomita
Érudit

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par palomita le Sam 15 Nov 2014 - 13:01
Reportage très intéressant, Barèges, merci pour le lien .

_________________
"La sagesse, c'est d'avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit"
Oscar wilde.
avatar
wanax
Fidèle du forum

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par wanax le Sam 15 Nov 2014 - 14:21
Le passage à partir de la 44ième minute est terrible. Chaque fois que vous entendrez un politique appeler à la solidarité forcée avec les BB, il faudra se le repasser. ( On doit pouvoir stocker ça sur un Iphone... Twisted Evil )
pailleauquebec
Fidèle du forum

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par pailleauquebec le Dim 16 Nov 2014 - 15:14
@Marie Laetitia a écrit:
@pailleauquebec a écrit:Autant je défends la politique nataliste, autant j'aurais aussi quelques critiques à apporter au système de retraites actuel.

En effet, il me semble que dans le contexte actuel, pour les retraités qui ont un patrimoine, disons par exemple ceux qui paient l'ISF (qui ont plus de 1,3M€ de patrimoine), on devrait diminuer le montant de leurs retraites. Le plafond de 1,3M€ serait d'ailleurs probablement un peu haut, car 700 000€ de patrimoine est déjà un patrimoine très important.

On ne peut pas d'un côté réduire les allocations familiales des familles aisées (ce qui me semble logique) et ne pas faire la même chose pour les retraités qui ont eu la chance de pouvoir accumuler un patrimoine important dans un contexte économique plus favorable.

Je comprends tout à fait d'ailleurs le point de vue de ceux qui ont 30 ans aujourd'hui qui connaissent à la fois un immobilier hors de prix, des salaires bas, un chômage important, et qui ne veulent pas être une génération sacrifiée.

Par contre, toucher aux petites retraites (moins de 1200€ par mois) me semblerait indécent.

700 000 euros c'est la valeur d'un appartement de 60-70 m. carrés à Paris. Qu'on peut très bien avoir acheté trois fois moins cher 40 ans avant.

Il ne faudrait pas confondre, comme d'habitude, patrimoine et revenu. On parlerait de types qui ont un appart de 100 m. carrés à Paris avec la villa en province et la maison à Marrakech, je ne dirais pas, mais là... Suspect

Non je parle bien de patrimoine.
ça me fait penser à quelques personnes que je connais bien (génération BB), dont une a 5 logements (une RP, deux RS et deux appartements en loc.) et qui se considère comme modeste parce qu'elle n'a pas de liquidité sur son compte.
Je maintiens que 700 000€ de patrimoine, c'est un patrimoine important.
Si une personne âgée ne peut plus garder son appartement à 700 000€ euros, je ne vais pas pleurer, elle peut le vendre et sera "riche" (il y a le viager pour cela).
Bouboule
Expert spécialisé

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par Bouboule le Dim 16 Nov 2014 - 15:20
@pailleauquebec a écrit:

Non je parle bien de patrimoine.
ça me fait penser à quelques personnes que je connais bien (génération BB), dont une a 5 logements (une RP, deux RS et deux appartements en loc.) et qui se considère comme modeste parce qu'elle n'a pas de liquidité sur son compte.
Je maintiens que 700 000€ de patrimoine, c'est un patrimoine important.
Si une personne âgée ne peut plus garder son appartement à 700 000€ euros, je ne vais pas pleurer, elle peut le vendre et sera "riche" (il y a le viager pour cela).

C'est un peu "yaka" votre histoire de viager.
À combien estimez-vous les deux RS et deux appartements de vos connaissances ?
Cela n'a de toute façon rien à voir avec une personne à la retraite à Paris qui habite le même appartement depuis 40 ans, et à qui on dit il vaut 700 000.

avatar
Marie Laetitia
Bon génie

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par Marie Laetitia le Dim 16 Nov 2014 - 15:26
@Bouboule a écrit:
@pailleauquebec a écrit:

Non je parle bien de patrimoine.
ça me fait penser à quelques personnes que je connais bien (génération BB), dont une a 5 logements (une RP, deux RS et deux appartements en loc.) et qui se considère comme modeste parce qu'elle n'a pas de liquidité sur son compte.
Je maintiens que 700 000€ de patrimoine, c'est un patrimoine important.
Si une personne âgée ne peut plus garder son appartement à 700 000€ euros, je ne vais pas pleurer, elle peut le vendre et sera "riche" (il y a le viager pour cela).

C'est un peu "yaka" votre histoire de viager.
À combien estimez-vous les deux RS et deux appartements de vos connaissances ?
Cela n'a de toute façon rien à voir avec une personne à la retraite à Paris qui habite le même appartement depuis 40 ans, et à qui on dit il vaut 700 000.


Je propose que l'on supprime les retraites de tous les petits vieux qui sont propriétaires! professeur (puisqu'il y a le viager).

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par JPhMM le Dim 16 Nov 2014 - 15:31
Ce n'est pas ce que voulait dire pailleauquebec.
Une personne qui a un patrimoine de 1,3M€ et qui se dit modeste n'est pas très correcte vis-à-vis des gens qui sont vraiment modestes, qui n'ont aucun patrimoine et un revenu mensuel très faible.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
Bouboule
Expert spécialisé

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par Bouboule le Dim 16 Nov 2014 - 15:42
@JPhMM a écrit:Ce n'est pas ce que voulait dire pailleauquebec.
Une personne qui a un patrimoine de 1,3M€ et qui se dit modeste n'est pas très correcte vis-à-vis des gens qui sont vraiment modestes, qui n'ont aucun patrimoine et un revenu mensuel très faible.

Bien entendu.
Ce qu'on souhaite nuancer dans les propos est plutôt cela :

@Pailleauquebec a écrit:En effet, il me semble que dans le contexte actuel, pour les retraités qui ont un patrimoine, disons par exemple ceux qui paient l'ISF (qui ont plus de 1,3M€ de patrimoine), on devrait diminuer le montant de leurs retraites. Le plafond de 1,3M€ serait d'ailleurs probablement un peu haut, car 700 000€ de patrimoine est déjà un patrimoine très important.

Annoncé comme cela, que voulez-vous qu'on comprenne. Quel niveau de retraite est acceptable pour un patrimoine, estimé à l'instant t à 700 000€ ? Et en ce moment les estimations de l'immobilier baissent voire s'effondre, on remonte le niveau de la retraite ?
pailleauquebec
Fidèle du forum

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par pailleauquebec le Dim 16 Nov 2014 - 15:50
Dans ce pays si on discute, tout le monde se considère comme pauvre (y compris les classes aisées), en particulier ce discours m'est pénible quand il est tenu par des BB aisés cumulant un patrimoine important et une retraite confortable.

Pour moi le système de retraite par répartition est un bonne chose.
Seulement je vois un problème pour les personnes dans le premier décile des patrimoines ( + de 755 000€) qui ont aussi des retraites importantes (dans le premier décile : + de 3 000€ par mois).
Il me semblerait juste, que quelqu'un ne puisse pas cumuler patrimoine important et retraite importante (permettant de s'enrichir encore plus par la solidarité du travail des jeunes générations moins bien loties).
Dans le contexte actuel revoir à la baisse le calcul du montant de ces retraites là me semblerait logique et pourrait servir à revaloriser le minimum vieillesse.


Dernière édition par pailleauquebec le Dim 16 Nov 2014 - 16:06, édité 2 fois
Contenu sponsorisé

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum