Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Bussy
Niveau 10

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par Bussy le Mer 5 Nov 2014 - 12:44
Merci pour ta réponse.
C'était sans doute effectivement un vœu "groupement de communes" : le groupement en question est vaste, mais il contient peu d'établissements.

Je suis d'accord avec toi : selon moi, ce n'est pas dans l'esprit du RC.

On se verra à priori demain ! Wink
Cath
Bon génie

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par Cath le Mer 5 Nov 2014 - 14:01
Cripure a écrit:
Toutes proportions gardées, cela me fait penser aux matronae qui excipent de leurs diverses pontes

Très élégant. Mais c'est Cripure, alors hein, personne ne dit rien.

Cripure a écrit: l'avantage de disposer du mercredi (fini cette année ! Laughing) et finissent par l'obtenir.

C'est vrai, quoi, réjouissons-nous que ces femmes, peut-être mères isolées, soient obligées de payer pour faire garder leurs enfants quand ce serait si simple de leur accorder ce mercredi dont personne d'autre n'a besoin : ça et le gel du point d'indice, ça doit considérablement améliorer le niveau de vie des jeunes collègues.
Trop lol.
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par Rendash le Mer 5 Nov 2014 - 14:15
Non mais il a dit "toutes proportions gardées", alors ça en impose. Pas autant que s'il avait commencé par "toutes choses égales par ailleurs", m'enfin quand même. D'accord pour la suite. M'enfin, libre à chacun de taper sur les avantages supposés et enviés des autres, hein, y'a plus que le râlage et le sexe de gratuits de nos jours.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par Daphné le Mer 5 Nov 2014 - 17:42
@Bussy a écrit:
@Daphné a écrit:
@Jim Thompson a écrit:Sur les bonifs conjoint:/ enfants
Chez nous à Lille ces bonifs ne concernent que les vœux larges communes ou groupes de communes pas les vœux précis sur etablissements

Comme ailleurs : les bonifications familiales sont faites pour se rapprocher géographiquement, pas pour obtenir un poste attractif.


J'ai une question à ce sujet.

Un collègue m'a affirmé (mais je n'ai aucune certitude) fin juin qu'il avait obtenu le poste fixe qu'il convoitait grâce à ses bonifications familiales (marié, 2 enfants). Ce qui m'a fait tiquer, c'est que ce collègue était déjà en poste fixe, dans la commune où il réside avec sa famille. Il voulait seulement un poste dans un collège beaucoup plus tranquille, même situé 15 kilomètres plus loin.
Selon lui, un syndicat (j'en tairai le nom) a insisté en commission pour que ses bonif familiales comptent sur un vœu commune, alors que ce vœu l'a éloigné de chez lui.

Je trouve cela profondément injuste. Mais est-ce seulement vrai ? possible ? (académie de Rouen).

Je ne connais pas la note de service de l'académie de Rouen.
Ici dans l'académie de Besançon les points de RC sur une autre commune ne sont accordées qu'à partir de 40Km de séparation, et pour se rapprocher, pas pour s'éloigner.
Les bonifications familiales ne peuvent s'appliquer au minimum que sur un vœu COM, ZR, ou GEO, DPT, ACA, ZRD, ZRA.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par User5899 le Mer 5 Nov 2014 - 17:46
@Cath a écrit:
Cripure a écrit:
Toutes proportions gardées, cela me fait penser aux matronae qui excipent de leurs diverses pontes

Très élégant. Mais c'est Cripure, alors hein, personne ne dit rien.
Mais on peut dire.

@Cath a écrit:
Cripure a écrit: l'avantage de disposer du mercredi (fini cette année ! Laughing) et finissent par l'obtenir.

C'est vrai, quoi, réjouissons-nous que ces femmes, peut-être mères isolées, soient obligées de payer pour faire garder leurs enfants quand ce serait si simple de leur accorder ce mercredi dont personne d'autre n'a besoin : ça et le gel du point d'indice, ça doit considérablement améliorer le niveau de vie des jeunes collègues.
Trop lol.
Mais non C'est juste que cette année, il y a école le mercredi. Partout. On ne vous l'a pas dit ?
avatar
YoKonoké
Neoprof expérimenté

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par YoKonoké le Mer 5 Nov 2014 - 18:24
De toute façon, les femmes ne sont pas/plus les seules à réclamer leur Mercredi après-midi pour leurs enfants, les hommes aussi !

Et depuis qu'ils ont obtenu le congé paternité, les hommes sont devenus gourmands Twisted Evil. Lors d'un remplacement j'ai eu à batailler pour ne pas me retrouver à faire les sorties UNSS de Monsieur parce que Madame faisait les siennes, donc personne pour garder les 2 enfants. Et qui sans enfant était sollicitée en permanence ? Moi comme d'habitude, seulement 10% de femmes n'ont pas d'enfant en France !

Et les 2 collègues étaient à 80 % tous les 2 et avaient des aides ( ils gagnaient bien plus que moi Twisted Evil ). J'ose dire que je payais les gardes de leurs enfants furieux !

Mais, bien-sûr c'est différent dans le cas d'une mère isolée, je suis d'accord !


_________________
«Plus on partage, plus on possède, voilà le miracle.» Léonard Nimoy
Cath
Bon génie

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par Cath le Mer 5 Nov 2014 - 20:17
Cripure a écrit:
@Cath a écrit:
Cripure a écrit:
Toutes proportions gardées, cela me fait penser aux matronae qui excipent de leurs diverses pontes

Très élégant. Mais c'est Cripure, alors hein, personne ne dit rien.
Mais on peut dire.

@Cath a écrit:
Cripure a écrit: l'avantage de disposer du mercredi (fini cette année ! Laughing) et finissent par l'obtenir.

C'est vrai, quoi, réjouissons-nous que ces femmes, peut-être mères isolées, soient obligées de payer pour faire garder leurs enfants quand ce serait si simple de leur accorder ce mercredi dont personne d'autre n'a besoin : ça et le gel du point d'indice, ça doit considérablement améliorer le niveau de vie des jeunes collègues.
Trop lol.
Mais non C'est juste que cette année, il y a école le mercredi. Partout. On ne vous l'a pas dit ?

Oui cette année. Mais tu ne parlais pas de cette année, puisqu'elles ne doivent donc plus demander ce fameux mercredi.
Mais en collège, le mercredi après-midi est toujours vaqué, non ? diable

Enfin bref, j'ai dis ce que j'avais à dire, je suis incapable d'être fâchée longtemps, même virtuellement.
avatar
Pascal
Niveau 9

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par Pascal le Mer 5 Nov 2014 - 20:25
Tu as raison, il vaut mieux ne pas la contrarier !

avatar
Karine B.
Empereur

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par Karine B. le Mer 5 Nov 2014 - 20:43
Cripure a écrit:
Mais non C'est juste que cette année, il y a école le mercredi. Partout. On ne vous l'a pas dit ?

pas à Lille, c'est samedi et c'est bien

_________________
Le SNES, what else ?
Stagiaire agrégée à la rentrée 2015

Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013
avatar
Normandyx
Neoprof expérimenté

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par Normandyx le Mer 5 Nov 2014 - 20:47
pour Lille peut être...
avatar
Bussy
Niveau 10

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par Bussy le Mer 5 Nov 2014 - 21:56
@Daphné a écrit:
@Bussy a écrit:
J'ai une question à ce sujet.

Un collègue m'a affirmé (mais je n'ai aucune certitude) fin juin qu'il avait obtenu le poste fixe qu'il convoitait grâce à ses bonifications familiales (marié, 2 enfants). Ce qui m'a fait tiquer, c'est que ce collègue était déjà en poste fixe, dans la commune où il réside avec sa famille. Il voulait seulement un poste dans un collège beaucoup plus tranquille, même situé 15 kilomètres plus loin.
Selon lui, un syndicat (j'en tairai le nom) a insisté en commission pour que ses bonif familiales comptent sur un vœu commune, alors que ce vœu l'a éloigné de chez lui.

Je trouve cela profondément injuste. Mais est-ce seulement vrai ? possible ? (académie de Rouen).

Je ne connais pas la note de service de l'académie de Rouen.
Ici dans l'académie de Besançon les points de RC sur une autre commune ne sont accordées qu'à partir de 40Km de séparation, et pour se rapprocher, pas pour s'éloigner.
Les bonifications familiales ne peuvent s'appliquer au minimum que sur un vœu COM, ZR, ou GEO, DPT, ACA, ZRD, ZRA.

Merci pour ta réponse. Là, effectivement, ça correspond à l'esprit du RC.
Bouboule
Esprit éclairé

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par Bouboule le Mer 5 Nov 2014 - 22:21
@Karine B. a écrit:
Cripure a écrit:
Mais non C'est juste que cette année, il y a école le mercredi. Partout. On ne vous l'a pas dit ?

pas à Lille, c'est samedi et c'est bien

Ah, c'est intéressant comme choix. (J'aurais [i]a priori[i] voté pour cette solution, j'avais l'impression d'être bien seul.)
avatar
PabloPE
Érudit

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par PabloPE le Mer 5 Nov 2014 - 22:24
@Bouboule a écrit:
@Karine B. a écrit:
Cripure a écrit:
Mais non C'est juste que cette année, il y a école le mercredi. Partout. On ne vous l'a pas dit ?

pas à Lille, c'est samedi et c'est bien

Ah, c'est intéressant comme choix. (J'aurais [i]a priori[i] voté pour cette solution, j'avais l'impression d'être bien seul.)
Non beaucoup d'instits auraient opté pour cette solution (comme les chronobiologistes le préconisaient, le mercredi n'étant pas du tout favorable aux enfants) MAIS c'était sur dérogation, il fallait faire un bon gros dossier et surtout il fallait l'accord des conseils d'école (ie mairie et parents d'élèves aussi). Bref c'était voué à l'échec.

_________________
http://www.villeseducatrices.fr/ressources/page/Appel_de_Bobigny_et_textes_complementaires.pdf




"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."
User5899
Dieu de l'Olympe

Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par User5899 le Mer 5 Nov 2014 - 23:52
@Karine B. a écrit:
Cripure a écrit:
Mais non C'est juste que cette année, il y a école le mercredi. Partout. On ne vous l'a pas dit ?

pas à Lille, c'est samedi et c'est bien
Ah oui, en effet. C'est une décision collégiale, ou seulement de Martine ?
stephielucky
Habitué du forum

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par stephielucky le Jeu 6 Nov 2014 - 6:11
Bonjour

Pour le mouvement inter je trouve normal les bonifications pour les enfants mais par contre je trouve qu'il y a beaucoup trop de points pour les rapprochements de conjoints depuis l'année dernière avec l'ajout des 200 points. C'est énorme 200 points. Après plus de 10 ans de carrière des célibataires sans enfants se font passer devant au mouvement par des stagiaires avec rapprochement de conjoints et je trouve que c'est un peu injuste. Il faudrait augmenter les points pour le voeu préférentiel.
avatar
Leclochard
Empereur

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par Leclochard le Jeu 6 Nov 2014 - 11:33
@thrasybule a écrit:
@Clodoald a écrit:
@Rendash a écrit:

Grand fou.



Non, c'est juste très logique. Je crois.


Qu'on leur donne le max de points à ces collègues, pas de souci.

Et moi si, ça me nuit et conspire à me nuire . Résultat: je ne pourrai peut-être jamais obtenir l'académie de Paris. Plus de 800 points l'an dernier. Pardon, mais ça me met très en colère, mais j'imagine que pour nombre d'entre vous vous en fichez totalement. Et c'est bien humain.

Perso, la question qui me vient à l'esprit, c'est : comment expliquer ces 800 points ? Il ne peut pas s'agir que des enfants.

Puisqu'on tient compte de la situation familiale, je me demande pourquoi on n'attribue pas des points pour le lieu de résidence. Je veux dire que par exemple, quelqu'un qui habite Paris devrait avoir des points pour travailler dans cette ville (50 ? 100 points ?) au contraire de celui qui habite en banlieue.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par User5899 le Jeu 6 Nov 2014 - 11:46
@Leclochard a écrit:
@thrasybule a écrit:
@Clodoald a écrit:


Qu'on leur donne le max de points à ces collègues, pas de souci.

Et moi si, ça me nuit et conspire à me nuire . Résultat: je ne pourrai peut-être jamais obtenir l'académie de Paris. Plus de 800 points l'an dernier. Pardon, mais ça me met très en colère, mais j'imagine que pour nombre d'entre vous vous en fichez totalement. Et c'est bien humain.

Perso, la question qui me vient à l'esprit, c'est : comment expliquer ces 800 points ? Il ne peut pas s'agir que des enfants.

Puisqu'on tient compte de la situation familiale, je me demande pourquoi on n'attribue pas des points pour le lieu de résidence. Je veux dire que par exemple, quelqu'un qui habite Paris devrait avoir des points pour travailler dans cette ville (50 ? 100 points ?) au contraire de celui qui habite en banlieue.
La logique de la fonction publique, c'est que vous habitez où vous travaillez Razz
avatar
Normandyx
Neoprof expérimenté

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par Normandyx le Jeu 6 Nov 2014 - 12:01
Cripure a écrit:
La logique de la fonction publique, c'est que vous habitez où vous travaillez Razz

et lycée de Versailles... Wink
avatar
Marie Laetitia
Bon génie

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par Marie Laetitia le Jeu 6 Nov 2014 - 12:14
@Daphné a écrit:
@Jim Thompson a écrit:Sur les bonifs conjoint:/ enfants
Chez nous à Lille ces bonifs ne concernent que les vœux larges communes ou groupes de communes pas les vœux précis sur etablissements

Comme ailleurs : les bonifications familiales sont faites pour se rapprocher géographiquement, pas pour obtenir un poste attractif.

Exactement.

@thrasybule a écrit:
@Clodoald a écrit:
@Rendash a écrit:

Grand fou.



Non, c'est juste très logique. Je crois.


Qu'on leur donne le max de points à ces collègues, pas de souci.

Et moi si, ça me nuit et conspire à me nuire . Résultat: je ne pourrai peut-être jamais obtenir l'académie de Paris. Plus de 800 points l'an dernier. Pardon, mais ça me met très en colère, mais j'imagine que pour nombre d'entre vous vous en fichez totalement. Et c'est bien humain.

Si tu veux avoir Paris, Thrasy, c'est pour l'agrément, non? Même avec un conjoint et des enfants éloignés, pour l'agrément, je ne pourrais pas avoir le poste ou la commune dont j'ai envie, mais juste le poste le plus proche de la résidence de mon conjoint et de mes enfants. Donc, il n'y a pas de discrimination de ce point de vue. Le cas du poste demandé pour agrément met tout le monde à égalité. C'est quand il s'agit d'un argument plus impératif que l'agrément que des mesures sont prises pour éviter de séparer couples et enfants.

Ne pas avoir d'enfants n'est pas un choix pour moi, et il est vrai que ça me fait autant de points en moins. En un sens, c'est rageant. Mais imposer à des enfants de vivre loin de leur père ou de leur mère, ça me semble plus grave que d'imposer à un couple d'être séparé. Donc les enfants sont prioritaires. Ce n'est pas la solution idéale, c'est la moins injuste.

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)


Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...


Et on ne dit pas "voir(e) même" mais "voire" ou "même".
avatar
Marie Laetitia
Bon génie

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par Marie Laetitia le Jeu 6 Nov 2014 - 12:16
@Leclochard a écrit:
@thrasybule a écrit:
@Clodoald a écrit:


Qu'on leur donne le max de points à ces collègues, pas de souci.

Et moi si, ça me nuit et conspire à me nuire . Résultat: je ne pourrai peut-être jamais obtenir l'académie de Paris. Plus de 800 points l'an dernier. Pardon, mais ça me met très en colère, mais j'imagine que pour nombre d'entre vous vous en fichez totalement. Et c'est bien humain.

Perso, la question qui me vient à l'esprit, c'est : comment expliquer ces 800 points ? Il ne peut pas s'agir que des enfants.

Puisqu'on tient compte de la situation familiale, je me demande pourquoi on n'attribue pas des points pour le lieu de résidence. Je veux dire que par exemple, quelqu'un qui habite Paris devrait avoir des points pour travailler dans cette ville (50 ? 100 points ?) au contraire de celui qui habite en banlieue.

800 points, tu peux les avoir "facilement" avec RC + séparation de 3 ans ou RC + séparation d'1 an + enfants (sur la base d'une ancienneté très relative, comme la mienne).

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)


Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...


Et on ne dit pas "voir(e) même" mais "voire" ou "même".
thrasybule
Prophète

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par thrasybule le Jeu 6 Nov 2014 - 13:13
Non, ce n'est pas pour l'agrément, c'est pour ne plus me farcir les transports et me rapprocher mon domicile, choix aussi légitime qu'un autre. Je ne vais redire ce que j'ai dit: quelques soient les arguments en faveur des points accordés aux enfants ou aux couples séparés, il s'agit d'une discrimination ipso facto. Pour les couples, c'est une pression pour qu'ils se pacsent ou se marient, on peut être farouchement contre l'institutionnalisation d'une union et refuser de s'y plier (je lance pas de polémique, hein!), pour les enfants, je persiste à dire que c'est un choix personnel, on peut me rétorquer qu'il s'agit d'un bénéfice accordé à la collectivité, alors il faut avouer que c'est une politique familialiste qui déconsidère les célibataires.
Je reprends mon exemple: il est inadmissible qu'il y ait des points de rapprochement de conjoints entre Paris et Versailles, ça c'est vraiment des points accordés pour l'"agrément"
avatar
Caspar
Esprit sacré

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par Caspar le Jeu 6 Nov 2014 - 13:17
Moi comme d'habitude, seulement 10% de femmes n'ont pas d'enfant en France ! (Citation de KaLà - je me suis loupé)

Certaines ont tout de même de grands enfants. Voilà quelques années que ma mère ne doit plus m'emmener à la crèche.  Very Happy

PS: Fais-toi une raison Thrasy, la société toute entière est construite autour du couple et de la famille, les célibataires (et encore plus s'ils ne sont pas hétérosexuels) vivent dans une espèce de monde parallèle. Au mieux on les plaint et on les prend en pitié, au pire on les regarde de haut et on leur reproche de ne pas contribuer à la perpétuation de l'espèce (qui ne semble pourtant pas proche de l'extinction).
avatar
Seifer
Neoprof expérimenté

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par Seifer le Jeu 6 Nov 2014 - 13:41
Clairement tout tourne autour de la famille. Et ce n'est pas prêt de changer : suffit d'entendre les politiciens, les journalistes, Sarkozy qui répète à tout bout de champ "famille famille famille".

Enfin bon.

_________________
De tout cimetière naît un champ de fleurs.
avatar
Marie Laetitia
Bon génie

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par Marie Laetitia le Jeu 6 Nov 2014 - 13:46
@thrasybule a écrit:Non, ce n'est pas pour l'agrément, c'est pour ne plus me farcir les transports  et me rapprocher mon domicile, choix aussi légitime qu'un autre. Je ne vais redire ce que j'ai dit: quelques soient les arguments en faveur des points accordés aux enfants ou aux couples séparés, il s'agit d'une discrimination ipso facto. Pour les couples, c'est une pression pour qu'ils se pacsent ou se marient, on peut être farouchement contre l'institutionnalisation d'une union et refuser de s'y plier (je lance pas de polémique, hein!), pour les enfants, je persiste à dire que c'est un choix personnel, on peut me rétorquer qu'il s'agit d'un bénéfice accordé à la collectivité, alors il faut avouer que c'est une politique familialiste qui déconsidère les célibataires.
Je reprends mon exemple: il est inadmissible qu'il y ait des points de rapprochement de conjoints entre Paris et Versailles, ça c'est vraiment des points accordés pour l'"agrément"

Bah non. Tu peux aussi habiter près de ton bahut. C'est même plus facile de trouver un logement correct en banlieue qu'à Paris.
Et je ne suis pas sûre qu'il y ait des points de RC entre les académies d'île-de-France.

Le lauréat qui sollicite une affectation en rapprochement de conjoints doit faire figurer en premier vœu l'académie correspondant à la résidence professionnelle du conjoint ou le centre de formation (COP) le plus proche de la résidence professionnelle du conjoint. Ce premier vœu ainsi que ceux correspondant aux académies limitrophes seront bonifiés. Toutefois, aucun vœu mentionné après une académie non limitrophe ne sera bonifié au titre du rapprochement de conjoints.
Les académies de Créteil, Paris et Versailles sont considérées comme une seule et même académie pour l'application des dispositions du présent paragraphe

http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=78795

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)


Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...


Et on ne dit pas "voir(e) même" mais "voire" ou "même".
avatar
Marie Laetitia
Bon génie

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par Marie Laetitia le Jeu 6 Nov 2014 - 13:49
Caspar Goodwood a écrit:Moi comme d'habitude, seulement 10% de femmes n'ont pas d'enfant en France ! (Citation de KaLà - je me suis loupé)

Certaines ont tout de même de grands enfants. Voilà quelques années que ma mère ne doit plus m'emmener à la crèche.  Very Happy

PS: Fais-toi une raison Thrasy, la société toute entière est construite autour du couple et de la famille, les célibataires (et encore plus s'ils ne sont pas hétérosexuels) vivent dans une espèce de monde parallèle. Au mieux on les plaint et on les prend en pitié, au pire on les regarde de haut et on leur reproche de ne pas contribuer à la perpétuation de l'espèce (qui ne semble pourtant pas proche de l'extinction).

Et mon mari et moi sommes des anomalies puisque nous sommes censés vivre ensemble, d'après la loi woohoo Nous avons chacun notre résidence principale, de fait, même si en théorie, ça n'existe pas woohoo au jeu de l'exotisme et de l'extraordinaire, nous sommes pas mal à pouvoir mettre une pièce dans la machine Laughing

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)


Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...


Et on ne dit pas "voir(e) même" mais "voire" ou "même".
avatar
DesolationRow
Vénérable

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par DesolationRow le Jeu 6 Nov 2014 - 13:59
@thrasybule a écrit:Non, ce n'est pas pour l'agrément, c'est pour ne plus me farcir les transports  et me rapprocher mon domicile, choix aussi légitime qu'un autre. Je ne vais redire ce que j'ai dit: quelques soient les arguments en faveur des points accordés aux enfants ou aux couples séparés, il s'agit d'une discrimination ipso facto. Pour les couples, c'est une pression pour qu'ils se pacsent ou se marient, on peut être farouchement contre l'institutionnalisation d'une union et refuser de s'y plier (je lance pas de polémique, hein!), pour les enfants, je persiste à dire que c'est un choix personnel, on peut me rétorquer qu'il s'agit d'un bénéfice accordé à la collectivité, alors il faut avouer que c'est une politique familialiste qui déconsidère les célibataires.
Je reprends mon exemple: il est inadmissible qu'il y ait des points de rapprochement de conjoints entre Paris et Versailles, ça c'est vraiment des points accordés pour l'"agrément"

Je vais peut-être dire des bêtises : on doit pouvoir tout à la fois considérer qu'avoir des enfants est un bénéfice accordé à la collectivité, et donner une contrepartie, sans toutefois déconsidérer les célibataires. Je ne sais pas ce qu'en pratique, cela doit donner ; mais d'un point de vue théorique, cela me paraît faisable. A titre personnel, je considère que les couples ayant des enfants (ou les célibataires élevant des enfants, d'ailleurs), rendent un service (le terme est mal employé, mais vous voyez l'idée) à la communauté ; je ne juge certainement pas que ceux qui font le choix de ne pas en avoir sont égoïstes, ou coupables de quoi que ce soit.
Contenu sponsorisé

Re: Débat autour des mutations, des enfants et des points de rapprochement

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum