La forte limitation des redoublements ne nuit pas à la réussite des élèves

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La forte limitation des redoublements ne nuit pas à la réussite des élèves

Message par invitéW le Jeu 6 Nov 2014 - 20:22

La X a écrit:Dans quelle mesure a-t-on limité le recours au redoublement ?

Au fil des décennies, la pratique du redoublement a considérablement reculé. Comme le souligne la note d’information présentée le 6 novembre par la Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (Depp), environ 14 % des élèves ont, en 2013, quitté le primaire avec au moins un an de retard, tandis qu’ils étaient encore 21 % en 2004 et plus d’un sur deux en 1960.

Cette plus grande fluidité des parcours se retrouve aussi dans le secondaire : le nombre de collégiens qui redoublent a chuté, de 181 000 en 2005 à 70 000 en 2013. Même chose au lycée : la part des élèves répétant leur année de seconde – parfois dans l’espoir d’obtenir une orientation vers la filière de leur choix – est passée, en huit ans, de 15 % à 8 %. On note toutefois des disparités, la limitation du redoublement bénéficiant davantage aux enfants de familles favorisées ou très favorisées.

Si l’Éducation nationale, gouvernement après gouvernement, s’est employée à réduire la pratique du redoublement, c’est que son coût est élevé : 1,6 milliard d’euros selon le Conseil national de l’évaluation du système scolaire (2012), 2 milliards d’euros selon la Cour des comptes (2010). C’est aussi et surtout que son efficacité est très contestée, quand bien même il a été pensé pour donner aux élèves en difficulté une chance supplémentaire de maîtriser les compétences attendues.

Lire la suite.


Dernière édition par Will.T le Jeu 6 Nov 2014 - 21:43, édité 1 fois

invitéW
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: La forte limitation des redoublements ne nuit pas à la réussite des élèves

Message par Pedro Cordoba le Jeu 6 Nov 2014 - 21:37

[quote="Will.T"]
La X a écrit:Dans quelle mesure a-t-on limité le recours au redoublement ?

Au fil des décennies, la pratique du redoublement a considérablement reculé. Comme le souligne la note d’information présentée le 6 novembre par la Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (Depp), environ 14 % des élèves ont, en 2013, quitté le primaire avec au moins un an de retard, tandis qu’ils étaient encore 21 % en 2004 et plus d’un sur deux en 1960.
Le chiffre correspondant aux années 1960 est faux.
http://pedrocordoba.blog.lemonde.fr/2012/11/06/combien-de-redoublants-dans-les-annees-1960/

A part ça le lien ne marche pas

Pedro Cordoba
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: La forte limitation des redoublements ne nuit pas à la réussite des élèves

Message par Moonchild le Jeu 6 Nov 2014 - 21:57

Mieux : la proportion d’élèves de seconde n’ayant jamais redoublé et obtenant leur baccalauréat « à l’heure » a nettement augmenté (de 67 % en 2006 à 77 % en 2013). Sauf à imaginer que les exigences à ces examens ont été revues à la baisse, on peut affirmer, comme le fait la Depp, que la baisse du redoublement s’accompagne « d’une meilleure réussite des élèves ».
Bein... comment dire...

Moonchild
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: La forte limitation des redoublements ne nuit pas à la réussite des élèves

Message par Ma'am le Jeu 6 Nov 2014 - 22:02

Inimaginable... pas vrai

Ma'am
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La forte limitation des redoublements ne nuit pas à la réussite des élèves

Message par Moonchild le Jeu 6 Nov 2014 - 22:09

Si l'URSS n'avait pas déposé le bilan il y a presque un quart de siècle, aujourd'hui ses dirigeants nous envieraient notre ministère de l'Education.

Moonchild
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: La forte limitation des redoublements ne nuit pas à la réussite des élèves

Message par Ronin le Jeu 6 Nov 2014 - 22:19

Razz

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: La forte limitation des redoublements ne nuit pas à la réussite des élèves

Message par verdurin le Jeu 6 Nov 2014 - 23:59

Je ne suis pas un zélateur des évaluations PISA.
Mais elles ont au moins l’avantage d'échapper au contrôle du ministère.
Et tout le monde peut constater que les résultats progressent avec la diminution des redoublements.

Après tout, passer de 11 à 10 est un progrès (de -1), il faut voir les choses positivement.

_________________
Contre la bêtise, les dieux eux mêmes luttent en vain.
Ni centidieux, ni centimètres.

verdurin
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: La forte limitation des redoublements ne nuit pas à la réussite des élèves

Message par e-Wanderer le Ven 7 Nov 2014 - 5:52

C'est très shadockien, tout ça ! En d'autres termes, limiter les redoublements fait passer les élèves dans la classe supérieure. Eh oui, M'sieurs Dames, vous ne vous en doutiez pas, mais c'est ainsi…

e-Wanderer
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: La forte limitation des redoublements ne nuit pas à la réussite des élèves

Message par Ashtrak le Ven 7 Nov 2014 - 6:29

Mais qui peut imaginer une seule seconde que les exigences ont été revues à la baisse !!? Qui ?
Bientôt, 50% d'une classe d'âge aura une licence en France et si cela ne prouve pas la qualité de notre enseignement, qu'est-ce qui le prouvera !!?

PISA ? Mais ce dispositif ne veut rien dire ma bonne dame ! Il est aux mains d'ennemis de la France et de sa grandeur !

Pédalons, pédalons, la grandeur de la France en dépend !

_________________
Un âne dit toujours ce qu'il pense : hi-han !

Ashtrak
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum