Grande consultation sur le numérique dans l'éducation auprès des enseignants, parents et éditeurs en janvier-février 2015.

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Grande consultation sur le numérique dans l'éducation auprès des enseignants, parents et éditeurs en janvier-février 2015.

Message par may68 le Dim 9 Nov 2014 - 7:39

Mouais ,on nous met sous le nez des beaux joujoux mais quel sera leur efficacité pour comprendre ce qu'est un COD ... ?

Une collègue revenant d'un stage sur le numérique à Poitiers nous a clairement fait comprendre que même sans les moyens on allait devoir foncer et accepter les classes expérimentales Microsoft , c'est tout gratuit( au début )!
Bienvenue dans l'ère de la marchandisation de l'éducation

may68
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grande consultation sur le numérique dans l'éducation auprès des enseignants, parents et éditeurs en janvier-février 2015.

Message par Jacq le Dim 9 Nov 2014 - 7:41

@Pascal a écrit:Rétroprojecteur > Vidéoprojecteur

Tableau noir à craie > Tableau blanc à feutre

Plume et encrier > Stylo-Plume > Stylo BIC

Les outils de travail évoluent et se modernisent. Quel prof du forum aimerait encore rédiger ses cours sur une machine à écrire? Parmi les jeunes générations, combien sont hostiles au numérique et à l'informatique?  Pour les profs comme moi qui n'ont connu que ça, ça va de soi. Alors pourquoi ne pas laisser une chance au numérique qui va malgré tout s'imposer de lui-même? La concertation est essentielle pour poser les bases de chaque réforme.

Bien sûr, nous profitons tous du numérique. Ce que nous reprochons souvent c'est de prendre le numérique comme la révolution qui va sauver nos élèves. Le numérique est un apport, ce n'est pas ce qui constitue une réforme, ce n'est pas le numérique qui va apprendre à lire et à écrire (même si ok on peut trouver des applications qui...), il reste à la marge des enseignements nécessaires àl 'élève. Bien sûr que si on me supprime mon vidéo proj, si je n'ai plus accès à une salle info parfois je vais hurler (je ne m'imagine pas retourner à ce bel instrument toujours en panne qu'était le rétroprojecteur). Enfin, pour l'usage de l'informatique ou d'Internet je pense que les élèves n'ont pas plus besoin de nous qu'ils n'ont besoin de nous pour apprendre à faire du vélo. Cela ne veut pas dire que ce n'est pas un outil à pratiquer avec eux, cela veut dire que nous n'avons pas à nous baser sur l'informatique. Et je ne pense pas que ce soit une question de supposée "jeunes générations" ou pas "jeunes".

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grande consultation sur le numérique dans l'éducation auprès des enseignants, parents et éditeurs en janvier-février 2015.

Message par pmuller le Dim 9 Nov 2014 - 7:56

Oui, il ne faut pas confondre outils et savoirs que ces outils permettent d'acquérir.
Le numérique pour le numérique, quel intérêt ?
Le numérique pour apprendre et acquérir des connaissances, c'est aussi bien qu'un livre en version papier.
Mais j'ai fait l'expérience en fait : j'ai donné un bouquin à lire en format numérique (un ebook gratuit). Les élèves qui travaillent et lisent des livres papier l'ont lu (smartphone ou tablette), ceux qui ne travaillent pas, ne veulent pas apprendre et ne lisent pas ne l'ont pas lu.
Donc, numérique ou pas, à part le support, cela ne change rien.

pmuller
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grande consultation sur le numérique dans l'éducation auprès des enseignants, parents et éditeurs en janvier-février 2015.

Message par may68 le Dim 9 Nov 2014 - 8:12

Quelques éléments de réflexion :

http://evemarieblog.wordpress.com/tag/marchandisation-de-leducation/

" Comme le remarque d’ailleurs Daniel Tanguay, professeur de philosophie à l’université d’Ottawa, le lecture induite par les nouveaux «iOutils» est «fragmentaire et sautillante». Quelles seront les conséquences bénéfiques et néfastes de cette structuration sur les chemins neurologiques de la pensée ? La lecture sur papier exige une fixité linéaire et de l’attention, ce que n’offre pas pour l’instant la lecture et la recherche sur des outils numériques, sauf peut-être les tablettes, et encore. Comment les écoles se sont-elles lancées dans ces nouvelles technologies sans pouvoir répondre raisonnablement à cette question pourtant… essentielle ? Tanguay dit encore : «à cause de sa matérialité et de sa fixité linéaire, [la lecture] exige temps, patience et concentration» (13). De plus, les recherches du neuropsychiatre Jean-Michel Oughourlian (14) ont permis de découvrir un troisième cerveau, celui qui « imite et pousse à agir comme les autres ». Quand on sait comment la plupart des adolescents ont besoin de faire partie d’un groupe, notre responsabilité d’éducateur est de les informer sur les écueils de ces appareils qu’ils aiment tant considérer comme marque de standing social. Même s’ils rejettent toute critique, considérée comme rétrograde, les avertissements feront leur chemin plus tard."

may68
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grande consultation sur le numérique dans l'éducation auprès des enseignants, parents et éditeurs en janvier-février 2015.

Message par Luigi_B le Dim 9 Nov 2014 - 8:16

La rhétorique de l'"outil" est piégée.

Un objet qui est le dernier avatar de la société de consommation, qui permet aux enfants de jouer à des jeux abrutissants ou d'accéder à la pornographie est-il un "outil" ? Un objet qui les prive de sommeil, les détourne des activités physiques ou de la lecture approfondie est-il un "outil" ?

Il faut considérer les objets numériques non par leur potentialité d'usage mais par la réalité des usages.

Pour ma part voilà pourquoi je parle d'objets numériques, et non d'outils numériques.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grande consultation sur le numérique dans l'éducation auprès des enseignants, parents et éditeurs en janvier-février 2015.

Message par InviteeF le Dim 9 Nov 2014 - 8:22

Sur le principe, une consultation, pourquoi pas. Un vrai constat du manque d'équipement sur le terrain, des formations type C2I2E parfois déconnectées de toute réalité, des besoins réels les plus urgents (35 élèves par classe, même avec des tablettes, restent 35 élèves par classe, mieux vaut avoir deux groupes de 18 élèves qu'une classe à 35 avec des tablettes.... des vidéoprojecteurs mais pas de connexion internet dans certaines salles ou bien pas de rideaux aux fenêtres donc impossible de voir ce qui est projeté représentent un intérêt plus que limité...)

Si cela est fait avec du bon sens, cela apportera du positif... mais encore faut-il que ce soit le cas, que les remarques soient possibles, écoutées et prises en compte. (On peut encore espérer....  ou rêver ?)

_________________
I'm never going back.
The past is in the paaaaast...

InviteeF
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grande consultation sur le numérique dans l'éducation auprès des enseignants, parents et éditeurs en janvier-février 2015.

Message par pmuller le Dim 9 Nov 2014 - 8:22

@Luigi_B a écrit:La rhétorique de l'"outil" est piégée.

Un objet qui est le dernier avatar de la société de consommation, qui permet aux enfants de jouer à des jeux abrutissants ou d'accéder à la pornographie est-il un "outil" ? Un objet qui les prive de sommeil, les détourne des activités physiques ou de la lecture approfondie est-il un "outil" ?

Il faut considérer les objets numériques non par leur potentialité d'usage mais par la réalité des usages.

Pour ma part voilà pourquoi je parle d'objets numériques, et non d'outils numériques.

OK pour adopter la formulation OBJET numérique

pmuller
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grande consultation sur le numérique dans l'éducation auprès des enseignants, parents et éditeurs en janvier-février 2015.

Message par cliohist le Dim 9 Nov 2014 - 8:23

@Pascal a écrit:Rétroprojecteur > Vidéoprojecteur
Tableau noir à craie > Tableau blanc à feutre
Plume et encrier > Stylo-Plume > Stylo BIC
Les outils de travail évoluent et se modernisent. Quel prof du forum aimerait encore rédiger ses cours sur une machine à écrire? Parmi les jeunes générations, combien sont hostiles au numérique et à l'informatique?  Pour les profs comme moi qui n'ont connu que ça, ça va de soi. Alors pourquoi ne pas laisser une chance au numérique qui va malgré tout s'imposer de lui-même? La concertation est essentielle pour poser les bases de chaque réforme.

Merci pour ce rappel de l'écart entre certains discours et les pratiques, celles des profs et celles des lycéens.
Sur ce forum, le sujet va une nouvelle fois opposer ceux qui veulent débrancher l'école et ceux qui tentent de se servir des outils à leur disposition. On va de nouveau lire des allusions aux écoles privées fréquentées par les enfants des patrons de la Silicon Valley. Au risque d'oublier le quotidien de ce pays : de nombreuses disciplines exploitent utilement les ordinateurs pour une formation qui n'est pas seulemt technique.

Quant à la consultation, plutôt d'accord avec les critiques habituelles.
En 2010, aucune des suggestions de bon sens émises sur les programmes d'HG Chatel n'ont été retenues. 4 ans après, ils sont toujours en place, bien qu'allégés en septembre 2013. En 2012, Peillon n'a pas jugé la concertation des profs utile à sa refondation. Il s'est contenté de réunir les cadres, ceux auxquels Chatel avait donné plus de pouvoirs et plus d'argent.

cliohist
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grande consultation sur le numérique dans l'éducation auprès des enseignants, parents et éditeurs en janvier-février 2015.

Message par Luigi_B le Dim 9 Nov 2014 - 8:28

Sur ce forum, le sujet va une nouvelle fois opposer ceux qui veulent débrancher l'école et ceux qui tentent de se servir des outils à leur disposition.
Un seul exemple ?

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grande consultation sur le numérique dans l'éducation auprès des enseignants, parents et éditeurs en janvier-février 2015.

Message par Elyas le Dim 9 Nov 2014 - 8:29

@Luigi_B a écrit:La rhétorique de l'"outil" est piégée.

Un objet qui est le dernier avatar de la société de consommation, qui permet aux enfants de jouer à des jeux abrutissants ou d'accéder à la pornographie est-il un "outil" ? Un objet qui les prive de sommeil, les détourne des activités physiques ou de la lecture approfondie est-il un "outil" ?

Il faut considérer les objets numériques non par leur potentialité d'usage mais par la réalité des usages.

Pour ma part voilà pourquoi je parle d'objets numériques, et non d'outils numériques.

Hummm... tu as un usage pauvre des tablettes. La tablette a été inventée comme une interface commerciale, certes. Cependant, elle est un formidable média de communication et de flux de données. Elle ne peut devenir un outil éducatif que dans cette dernière perspective.
Après, ce n'est qu'un outil. pas besoin d'un marteau pour visser. Pour la tablette, c'est la même chose. Pas besoin d'une tablette pour écrire. En revanche, la tablette offre des perspectives nouvelles et intéressantes qui demandent beaucoup moins de bricolages que sans.
Après, personnellement, la tablette, c'est moi qui l'utilise en classe car elle me facilite le travail avec l'appareil photographe, la liaison avec mon cloud et donc la possibilité de vidéoprojeter immédiatement depuis mon ordinateur connecté au cloud ce que j'ai photographié avec ma tablette. De plus, je peux légender le travail avec la tablette très facilement.
Après, ce que tu dénonces, ce n'est pas la tablette, c'est l'offre principale d'internet.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grande consultation sur le numérique dans l'éducation auprès des enseignants, parents et éditeurs en janvier-février 2015.

Message par Luigi_B le Dim 9 Nov 2014 - 8:31

Ce n'est pas de moi dont il s'agit : on parle bien de l'équipement des élèves. C'est aussi toute l’ambiguïté de l'expression "numérique à l'école" : on ne sait pas ce qu'elle recouvre.

Je n'ai aucun doute que tu fais un bon usage de la tablette en tant qu'enseignant et je souhaiterais même que l'institution scolaire finance notre équipement !

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grande consultation sur le numérique dans l'éducation auprès des enseignants, parents et éditeurs en janvier-février 2015.

Message par Elyas le Dim 9 Nov 2014 - 8:38

@Luigi_B a écrit:Ce n'est pas de moi dont il s'agit : on parle bien de l'équipement des élèves. C'est aussi toute l’ambiguïté de l'expression "numérique à l'école" : on ne sait pas ce qu'elle recouvre.

Je n'ai aucun doute que tu fais un bon usage de la tablette en tant qu'enseignant et je souhaiterais même que l'institution scolaire finance notre équipement !

Tu avoueras que tu as tout de même de sacrés clichés sur l'usage de nos élèves face à internet. J'ai un élève qui utilise youtube pour apprendre le breakdance dans sa chambre et ce qu'il fait est ahurissant. J'ai une autre élève qui travaille les langues elfiques de Tolkien et correspond avec les Tolkiendili américains à ce propos. J'ai d'autres élèves qui font des films youtube avec scénarisation... etc. Tout réduire aux jeux abrutissants et au porno, c'est assez limité (et c'est une pratique principalement d'adultes au passage aussi).

Pour les tablettes, ce qui m'inquiète très sérieusement, c'est le marché public qui sera lancé. J'utilise la tablette samsung tab 3 lite 7' en classe. Elle m'a coûté à peine 119 euros + 30 euros pour la protection. Que va-t-on donné aux élèves ? Je suis capable de créer un manuel numérique sans souci pour mes élèves. Mais, les tablettes seront-elles bridées ? Si oui, je ne pourrais pas faire télécharger ce que j'ai créé. De plus, l'EN mettra-t-elle à la disposition de ses enseignants des outils adaptés pour créer leur propre manuel ?

Ce sont là les vraies questions qu'il faut se poser. De toute façon, j'attends la feuille numérique connectée moi pour vraiment penser le futur Razz

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grande consultation sur le numérique dans l'éducation auprès des enseignants, parents et éditeurs en janvier-février 2015.

Message par Luigi_B le Dim 9 Nov 2014 - 8:43

@Elyas a écrit:Tu avoueras que tu as tout de même de sacrés clichés sur l'usage de nos élèves face à internet. J'ai un élève qui utilise youtube pour apprendre le breakdance dans sa chambre et ce qu'il fait est ahurissant. J'ai une autre élève qui travaille les langues elfiques de Tolkien et correspond avec les Tolkiendili américains à ce propos. J'ai d'autres élèves qui font des films youtube avec scénarisation... etc. Tout réduire aux jeux abrutissants et au porno, c'est assez limité (et c'est une pratique principalement d'adultes au passage aussi).
Bien sûr que tout n'est pas à jeter mais quelques exemples ne valent pas statistiques.

Les jeunes accèdent à la pornographie de plus en plus jeunes, renseigne-toi. Quant aux jeux, faut-il en parler ? Avec l'âge la principale pratique est surtout celle des réseaux sociaux.

Sur la lecture approfondie, les activités physiques ou la privation de sommeil et autres effets physiologiques tu n'as pas répondu.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grande consultation sur le numérique dans l'éducation auprès des enseignants, parents et éditeurs en janvier-février 2015.

Message par Elyas le Dim 9 Nov 2014 - 8:51

@Luigi_B a écrit:
@Elyas a écrit:Tu avoueras que tu as tout de même de sacrés clichés sur l'usage de nos élèves face à internet. J'ai un élève qui utilise youtube pour apprendre le breakdance dans sa chambre et ce qu'il fait est ahurissant. J'ai une autre élève qui travaille les langues elfiques de Tolkien et correspond avec les Tolkiendili américains à ce propos. J'ai d'autres élèves qui font des films youtube avec scénarisation... etc. Tout réduire aux jeux abrutissants et au porno, c'est assez limité (et c'est une pratique principalement d'adultes au passage aussi).
Bien sûr que tout n'est pas à jeter mais quelques exemples ne valent pas statistiques.

Les jeunes accèdent à la pornographie de plus en plus jeunes, renseigne-toi. Quant aux jeux, faut-il en parler ?

Sur la lecture approfondie, les activités physiques ou la privation de sommeil et autres effets physiologiques tu n'as pas répondu.

Je suis tout à fait d'accord avec l'accès à la pornographie (je connais les études et les statistiques), je connais aussi l'effet des écrans sur le sommeil et les problèmes physiologiques (voilà pourquoi, mes enfants sont soumis à des règles drastiques et que ma famille a eu comme avertissement que portable ou tablette avant l'âge de 18 ans, ça part à la poubelle, peu importe ce qu'ils disent). Mais, tout ceci est une question d'éducation et de règles familiales. Quant aux jeux, les études sont plutôt positives sur un usage modéré, là encore, c'est une question d'éducation et de règles familiales.

L'outil n'est pas responsable.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grande consultation sur le numérique dans l'éducation auprès des enseignants, parents et éditeurs en janvier-février 2015.

Message par Kilmeny le Dim 9 Nov 2014 - 8:55

J'ai eu un questionnaire étrange sur ma boite mail à propos de cela où il était question de la façon de préciser si le numérique aidait à aborder les questions de citoyenneté et de politesse... confused heu

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1

Kilmeny
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grande consultation sur le numérique dans l'éducation auprès des enseignants, parents et éditeurs en janvier-février 2015.

Message par JPhMM le Dim 9 Nov 2014 - 8:55

@Pascal a écrit:Rétroprojecteur > Vidéoprojecteur

Tableau noir à craie > Tableau blanc à feutre

Plume et encrier > Stylo-Plume > Stylo BIC

Les outils de travail évoluent et se modernisent. Quel prof du forum aimerait encore rédiger ses cours sur une machine à écrire? Parmi les jeunes générations, combien sont hostiles au numérique et à l'informatique?  Pour les profs comme moi qui n'ont connu que ça, ça va de soi. Alors pourquoi ne pas laisser une chance au numérique qui va malgré tout s'imposer de lui-même? La concertation est essentielle pour poser les bases de chaque réforme.
Les vieux profs aussi connaissent l'informatique depuis longtemps.
Je prétends même que ceux qui ont connu deux ou trois Basics, et qui ont utilisé quelques DOS connaissent mieux l'informatique que ceux qui ne savent que bouger des fenêtres et faire cuicui. Et j'en connais.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grande consultation sur le numérique dans l'éducation auprès des enseignants, parents et éditeurs en janvier-février 2015.

Message par Luigi_B le Dim 9 Nov 2014 - 8:56

@Elyas a écrit:Je suis tout à fait d'accord avec l'accès à la pornographie (je connais les études et les statistiques), je connais aussi l'effet des écrans sur le sommeil et les problèmes physiologiques (voilà pourquoi, mes enfants sont soumis à des règles drastiques et que ma famille a eu comme avertissement que portable ou tablette avant l'âge de 18 ans, ça part à la poubelle, peu importe ce qu'ils disent). Mais, tout ceci est une question d'éducation et de règles familiales. Quant aux jeux, les études sont plutôt positives sur un usage modéré, là encore, c'est une question d'éducation et de règles familiales.

L'outil n'est pas responsable.

On est mille fois d'accord. Sauf pour le terme "outil" peut-être : un outil qui induit naturellement un mauvais usage est soit un mauvais outil soit n'est pas un outil.

La supervision parentale ou professorale est évidemment essentielle. Malheureusement elle est déjà difficile à assurer dans certaines familles, et le sera d'autant plus si l'écran est présenté comme un "outil" par l'institution scolaire.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grande consultation sur le numérique dans l'éducation auprès des enseignants, parents et éditeurs en janvier-février 2015.

Message par Elyas le Dim 9 Nov 2014 - 8:58

@Luigi_B a écrit:
@Elyas a écrit:Je suis tout à fait d'accord avec l'accès à la pornographie (je connais les études et les statistiques), je connais aussi l'effet des écrans sur le sommeil et les problèmes physiologiques (voilà pourquoi, mes enfants sont soumis à des règles drastiques et que ma famille a eu comme avertissement que portable ou tablette avant l'âge de 18 ans, ça part à la poubelle, peu importe ce qu'ils disent). Mais, tout ceci est une question d'éducation et de règles familiales. Quant aux jeux, les études sont plutôt positives sur un usage modéré, là encore, c'est une question d'éducation et de règles familiales.

L'outil n'est pas responsable.

On est mille fois d'accord. Sauf pour le terme "outil" peut-être : un outil qui induit naturellement un mauvais usage est soit un mauvais outil soit n'est pas un outil.

La supervision parentale ou professorale est évidemment essentielle. Malheureusement elle est déjà difficile à assurer dans certaines familles, et le sera d'autant plus si l'écran est présenté comme un "outil" par l'institution scolaire.

Evidemment, si la tablette n'est vue que comme un écran, c'est pas gagné, tu as raison. Je ne la vois pas comme un écran, c'est sans doute cela qui change la donne.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grande consultation sur le numérique dans l'éducation auprès des enseignants, parents et éditeurs en janvier-février 2015.

Message par JPhMM le Dim 9 Nov 2014 - 9:07

Ce n'est pas un paradoxe.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grande consultation sur le numérique dans l'éducation auprès des enseignants, parents et éditeurs en janvier-février 2015.

Message par Normandyx le Dim 9 Nov 2014 - 9:12

@JPhMM a écrit:
@Pascal a écrit:Rétroprojecteur > Vidéoprojecteur

Tableau noir à craie > Tableau blanc à feutre

Plume et encrier > Stylo-Plume > Stylo BIC

Les outils de travail évoluent et se modernisent. Quel prof du forum aimerait encore rédiger ses cours sur une machine à écrire? Parmi les jeunes générations, combien sont hostiles au numérique et à l'informatique?  Pour les profs comme moi qui n'ont connu que ça, ça va de soi. Alors pourquoi ne pas laisser une chance au numérique qui va malgré tout s'imposer de lui-même? La concertation est essentielle pour poser les bases de chaque réforme.
Les vieux profs aussi connaissent l'informatique depuis longtemps.
Je prétends même que ceux qui ont connu deux ou trois Basics, et qui ont utilisé quelques DOS connaissent mieux l'informatique que ceux qui ne savent que bouger des fenêtres et faire cuicui. Et j'en connais.



Personnellement, le stylo bille, Bic ou pas, je ne trouve pas que ce soit un bon outil pour apprendre à écrire...
J'utilise des ordinateurs personnels depuis le début des années 80, je trouverais complètement crétin que l'éducation nationale passe à côté, au passage, je n'utilise aucun jeu, nous n'avons aucune console de jeu...
J'ai ardemment refusé un tableau numérique, mais je suis très content du vidéo projecteur qui est utilisé tous les jours, les tablettes, je crois que je quitterai l'éducation nationale sans les avoir vues dans ma classe, je n'en n'ai pas, contrairement à une bonne moitié de mes élèves, je n'ai pas encore fait le tour des possibilités, si une formation se présente, je me précipiterais pour voir si ça vaut le coup d'en avoir une personnelle pour ma retraite:lol: .

Quand je vois à quel point mes jeunes collègues ont 2 mains gauche quand il s'agit d'utiliser l'outil informatique, je crois qu'il ne faudra pas faire de cet outil le passage indispensable, sinon, les élèves pourraient bien avoir besoin de donner des leçons aux enseignants. C'est d'ailleurs un point qui m'inquiète à propos de cette "concertation" sur le numérique, quel avis pertinent pourront donner ceux qui n'arrivent toujours à pas synchroniser le vidéo projecteur wifi avec un ordinateur et encore moins à utiliser plus du dixième des capacités de leurs smartphones... mais bon, c'est aussi le principe des élections démocratiques... Rolling Eyes

Normandyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grande consultation sur le numérique dans l'éducation auprès des enseignants, parents et éditeurs en janvier-février 2015.

Message par InviteeF le Dim 9 Nov 2014 - 9:18

@cliohist a écrit:
Merci pour ce rappel de l'écart entre certains discours et les pratiques, celles des profs et celles des lycéens.
Sur ce forum, le sujet va une nouvelle fois opposer ceux qui veulent débrancher l'école et ceux qui tentent de se servir des outils à leur disposition.

Je pense humblement qu'il existe des nuances. On peut (et je dirais même "doit") "tenter de se servir des outils à notre disposition" tout en faisant preuve de recul, d'esprit critique. Voir les limites de quelque chose (son propre enseignement, la démarche, les outils employés, l'application concrète d'un plan numérique qui prétend équiper mais sans aller au bout des choses - je citais l'exemple des salles avec vidéoprojecteurs sans connexion internet et sans rideau avec beaucoup de réverbération, par exemple - etc.) n'est pas du tout incompatible avec la volonté d'avancer. Au contraire, cela me semble être une étape indispensable...


_________________
I'm never going back.
The past is in the paaaaast...

InviteeF
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grande consultation sur le numérique dans l'éducation auprès des enseignants, parents et éditeurs en janvier-février 2015.

Message par InviteeF le Dim 9 Nov 2014 - 9:31

@Normandyx a écrit:
Quand je vois à quel point mes jeunes collègues ont 2 mains gauche quand il s'agit d'utiliser l'outil informatique, je crois qu'il ne faudra pas faire de cet outil le passage indispensable, sinon, les élèves pourraient bien avoir besoin de donner des leçons aux enseignants. C'est d'ailleurs un point qui m'inquiète à propos de cette "concertation" sur le numérique, quel avis pertinent pourront donner ceux qui n'arrivent toujours à pas synchroniser le vidéo projecteur wifi avec un ordinateur et encore moins à utiliser plus du dixième des capacités de leurs smartphones... mais bon, c'est aussi le principe des élections démocratiques... Rolling Eyes

Shocked
Justement, justement !
J'ai précisément l'avis contraire. Cela fait des années maintenant que j'aide mes collègues jeunes et moins jeunes (et souvent il s'agit de femmes moins jeunes, soyons honnêtes, mais je n'en fais pas une loi universelle, loin s'en faut) à se dépatouiller avec des manips informatiques, parfois basiques. Ecouter, prendre connaissance de leurs besoins me semble indispensable. Mettre du matériel dernier cri à disposition (précision : en admettant que ce soit installé de façon à ce que ce soitréellement utilisable... j'attends de voir.), c'est bien sur le principe, mais le faire sans donner aux enseignants qui n'ont pas la dextérité et la confiance en eux et en l'outil suffisantes pour se sentir assez à l'aise pour envisager de l'employer en classe l'aide et la formation nécessaires n'est qu'un immense gâchis financier.

Quand je suis arrivée lundi matin dans mon lycée après les vacances, j'ai fait cours dans 4 salles différentes. Salle A : j'ai dû rebrancher l'écran à l'unité centrale. Salle B : j'ai dû rebrancher la multiprise, connecter le vidéo projecteur à l'ordinateur, connecter les enceintes. Salle C : j'ai dû reconnecter le clavier et la souris. Salle D : j'ai dû rebrancher l'alim' de l'écran.
Pourquoi tout cela a été déconnecté (par les agents ?) pendant les vacances, je l'ignore. Toujours est-il que je me mets à la place d'un collègue qui ne sait pas faire (il y en a), ou qui ne sait pas faire rapidement tout en mettant les élèves au travail ou les surveillant d'un oeil, hop hop hop. Ou encore qui ne sait pas trouver d'où vient le problème quand "ça ne marche pas". Grosse source d'angoisse et/ou d'énervement là où ça ne m'a pris que deux minutes. Je comprends que mes collègues peu à l'aise avec l'informatique puissent être réticents dans un contexte pareil, puissent refuser de passer un temps conséquent à la maison (car c'est un temps conséquent pour eux car n'ayant pas l'habitude ils ont besoin de beaucoup de temps) pour préparer un cours utilisant le numérique, pour voir ensuite les choses capoter pour un souci technique en classe qu'ils sont incapables de résoudre et se mettre dans une situation difficile avec les élèves. Tant que la gestion matérielle dans notre établissement ne sera pas convenable, certains freineront des quatre fers pour se préserver, sans chercher à aller plus loin.

Ce n'est qu'un exemple (il y en a beaucoup d'autres), et qui ne se situe que sur le plan matériel, pas idéologique, mais je pense que si l'on veut (ou plutôt si l'EN voulait vraiment) être efficace sur ce coup, il faut justement inclure le plus grand nombre et réellement analyser les remarques qui seront faites en leur accordant le poids qu'elles méritent et en proposant des solutions adaptées.

InviteeF
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grande consultation sur le numérique dans l'éducation auprès des enseignants, parents et éditeurs en janvier-février 2015.

Message par Invité-B le Dim 9 Nov 2014 - 9:38

Quelque chose de paradoxal : l'EN promeut le numérique. OK. Dans ma matière (chimie), vu que désormais en trois clics on trouve des cours entiers téléchargeables sur calculatrice, j'en suis arrivé à interdire l'usage des calculatrices pendant les évaluations et pendant les TP notés je récupère tous les portables des élèves (je ne peux pas être derrière le dos de chacun pendant cinq heures sachant que l'on est sur deux salles différentes). Donc à l'heure du numérique, ils en sont réduits à se contenter d'une calculatrice collège non programmable vu que si je ne veux pas qu'ils trichent je dois interdire calculatrices programmables, téléphones(les Iphone sont des ordinateurs déguisés, hein) ainsi que tout ustensile qui amuse le geek. C'est un peu paradoxal, non?

Invité-B
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grande consultation sur le numérique dans l'éducation auprès des enseignants, parents et éditeurs en janvier-février 2015.

Message par cliohist le Dim 9 Nov 2014 - 9:48

Un seul exemple ?
Bien sûr que tout n'est pas à jeter mais quelques exemples ne valent pas statistiques.
Sur ... tu n'as pas répondu

Merci pour cette illustration.
L'internet/le numérique/l'électronique n'est pas en jeu.
Juste un raisonnement à partir d'une position arrêtée, et un refus de prendre en compte ce que ne va pas dans le sens attendu.

Merci Elyas pour les réponses argumentées.
Les enjeux sont connus :
quelles sont les limites du scolaire ( La TV veut mettre du ludique partout, mais bcp d'émissions provoquent le zapping, et les faiblesses de l'histoire télévisuelle, façon Bern ou Ferrand sont connues)
Les usages sociaux concernent plus le loisir et la conversation que le travail.
Mais le travail intellectuel ne s'appuie-t-il pas aussi sur du social ?

PS - Le jeu, sérieux ou ludique, concerne une forte proportion d'adultes.
Qui n'ont aucun compte à rendre à un autre adulte.


Dernière édition par cliohist le Dim 9 Nov 2014 - 10:00, édité 1 fois

cliohist
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grande consultation sur le numérique dans l'éducation auprès des enseignants, parents et éditeurs en janvier-février 2015.

Message par Luigi_B le Dim 9 Nov 2014 - 9:56

Un seul exemple ?
J'attends toujours la réponse, cliohist. De même sur les autres points (comme sur ce fil d'ailleurs) : après tu peux m'accuser de "position arrêtée".

Et merci de rappeler l'exemple de la télévision : il fut une époque où elle devait, elle aussi, être éducative.



Dernière édition par Luigi_B le Dim 9 Nov 2014 - 10:08, édité 1 fois

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum