Droitisation du corps enseignant?

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Droitisation du corps enseignant?

Message par JPhMM le Sam 8 Nov 2014 - 0:43

Différencier ou différentier ?

(Pardon, blague de matheux)

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Droitisation du corps enseignant?

Message par Clodoald le Sam 8 Nov 2014 - 0:44

Dentier?

Clodoald
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Droitisation du corps enseignant?

Message par JPhMM le Sam 8 Nov 2014 - 0:52

Noter pour soi-même: pourrir le prochain pedago en lui expliquant la fondamentale différence entre différentiation pédagogique et différenciation pédagogique.

*Rire*

Que ça nous occupe au moins une heure.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Droitisation du corps enseignant?

Message par User5899 le Sam 8 Nov 2014 - 2:22

@JPhMM a écrit:Noter pour soi-même: pourrir le prochain pedago en lui expliquant la fondamentale différence entre différentiation pédagogique et différenciation pédagogique.

*Rire*

Que ça nous occupe au moins une heure.
Avec les IPR de Besançon, vous pouvez passer une heure sur conjoncture/conjecture Rolling Eyes

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Droitisation du corps enseignant?

Message par Normandyx le Sam 8 Nov 2014 - 9:39

@thrasybule a écrit:franchement, je crois que j'aurais détesté entendre expliquer  Ferré, Brel, Sylvestre, Barbara et je ne parle pas du rap. Mettre en grille une émotion (sans oublier le fait qu'il faudrait faire une analyse musicologique que les profs de lettres n'ont pas), la réduire à des "champs lexicaux" ou à un impressionnisme affectif hyperglucidé m'aurait exaspéré.

+1 autant laisser cette torture de dissection à des écrits que les élèves délaisseront d'autant plus vite...

quoi que, n'ayant pas eu à les décortiquer mais juste à les lire, en apprendre des extraits en expliquant juste le vocabulaire et quelques questions de compréhension, j'ai encore plaisir à relire du Molière et que je suis même allé voir Phèdre, ce qui ne me serait pas arrivé dans mon milieu familial si on ne m'avait ouvert cette porte au collège, une pensée pour cette prof qui m'a supporté 3 ans, en français et en latin...

Normandyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Droitisation du corps enseignant?

Message par roxanne le Sam 8 Nov 2014 - 9:52

En tout cas, je vois que le sort d'une petite élève de 4e congolaise , de son petit frère et de leur maman mobilise exactement 5 profs sur plus de 80 dans notre collège. Les grands esprits, les grandes gueules qui oeuvrent dans l'intérêt des zenfants par des Projets et qui vous font la leçon sont aux abonnés absents. ...

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Droitisation du corps enseignant?

Message par Pascal le Dim 9 Nov 2014 - 0:17

@roxanne a écrit:En tout cas, je vois que le sort d'une petite élève de 4e congolaise , de son petit frère et de leur maman mobilise exactement  5 profs sur plus de 80 dans notre collège. Les grands esprits, les grandes gueules qui oeuvrent dans l'intérêt des zenfants par des Projets et qui vous font la leçon sont aux abonnés absents. ...

Voici une preuve de plus. Pour ma part, j'ai toujours signé les pétitions pour que nos élèves étrangers puissent finir leurs études en France (deux fois je l'ai fait) et j'en suis fier.

Pascal
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Droitisation du corps enseignant?

Message par John le Dim 9 Nov 2014 - 0:22

@thrasybule a écrit:franchement, je crois que j'aurais détesté entendre expliquer  Ferré, Brel, Sylvestre, Barbara et je ne parle pas du rap. Mettre en grille une émotion (sans oublier le fait qu'il faudrait faire une analyse musicologique que les profs de lettres n'ont pas), la réduire à des "champs lexicaux" ou à un impressionnisme affectif hyperglucidé m'aurait exaspéré.
Donc on met à la trappe toute la poésie destinée à être chantée ? On ne va plus en étudier beaucoup.
Quant à la fin de la phrase, elle s'applique à l'analyse littéraire d'une chanson comme à toute analyse de textes : quel texte peut-on analyser si on le "met en grille", le réduit à de champs lex. ou à un impressionnisme affectif hyperglucidé ?
Il n'y a pas d'argumentation dans des deux phrases : juste un "les profs de lettres qui font étudier des chansons sont des imbéciles parce que j'en ai décidé ainsi".

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Droitisation du corps enseignant?

Message par JPhMM le Dim 9 Nov 2014 - 0:23

Cripure a écrit:
@JPhMM a écrit:Noter pour soi-même: pourrir le prochain pedago en lui expliquant la fondamentale différence entre différentiation pédagogique et différenciation pédagogique.

*Rire*

Que ça nous occupe au moins une heure.
Avec les IPR de Besançon, vous pouvez passer une heure sur conjoncture/conjecture Rolling Eyes
Excellent.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Droitisation du corps enseignant?

Message par thrasybule le Dim 9 Nov 2014 - 9:18

@John a écrit:
@thrasybule a écrit:franchement, je crois que j'aurais détesté entendre expliquer  Ferré, Brel, Sylvestre, Barbara et je ne parle pas du rap. Mettre en grille une émotion (sans oublier le fait qu'il faudrait faire une analyse musicologique que les profs de lettres n'ont pas), la réduire à des "champs lexicaux" ou à un impressionnisme affectif hyperglucidé m'aurait exaspéré.
Donc on met à la trappe toute la poésie destinée à être chantée ? On ne va plus en étudier beaucoup.
Quant à la fin de la phrase, elle s'applique à l'analyse littéraire d'une chanson comme à toute analyse de textes : quel texte peut-on analyser si on le "met en grille", le réduit à de champs lex. ou à un impressionnisme affectif hyperglucidé ?
Il n'y a pas d'argumentation dans des deux phrases : juste un "les profs de lettres qui font étudier des chansons sont des imbéciles parce que j'en ai décidé ainsi".
Je me suis expliqué sur les raisons personnelles, dans un message en réponse à celui de JphMM, qui m'auraient amené à être rétif à toute analyse d'une chanson, je ne vais donc pas me répéter. J'ai également expliqué qu'il m'était arrivé d'étudier de chansons, en classe, notamment celle de Barbara. Tu te trompes complètement en pensant que je mépriserais les collègues qui font ce travail, je ne fais qu'évoquer ce qui aurait été pour moi une façon de déflorer la magie d'une oeuvre que je voulais laisser dans son mystère intact, quelle que soit la méthode employée, avec comme horreur ultime la réduction à des champs lexicaux ou de simples associations émotives. L'infinitif "prendre" n'avait pas de fonction généralisante . Je persiste néanmoins à affirmer, qu'une chanson, surtout dans le cas où l'auteur et le compositeur se confondent, comme les artistes que j'ai cités est une oeuvre où le travail mélodique, harmonique (je ne parle pas de la musicalité du langage) est aussi important que le texte: n'étudier que ce dernier évacue une grande part de la richesse de l'oeuvre, travail qui peut néanmoins être fait en collaboration avec le prof de musique, si c'est possible. Ta "traduction" de mon message est caricaturale, désobligeante à mon égard et parfaitement injuste. Je n'ai pas dit: "il est détestable de" mais utilisé deux termes hyperboliques et subjectifs renvoyant à ce que j'aurais ressenti comme élève. Nulle argumentation, donc, si ce n'est celui que j'ai rappelé plus haut à savoir le problème méthodologique qu'il y a à séparer ce qui dans une chanson est indissociable.

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Droitisation du corps enseignant?

Message par auléric le Dim 9 Nov 2014 - 17:26

@mamieprof a écrit:J'utilise un titre de rap pour expliquer l'Habitus aux élèves je le trouve très clair sur cette notion parfois difficile à comprendre.
pas mal , merci.
le genre de discours que mes élèves de SEGPA ne semblait pas comprendre dit par nous , mais qu'ainsi ils auraient surement admis.

auléric
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum