Elève très stressé et perturbateur : que répondre aux parents ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Elève très stressé et perturbateur : que répondre aux parents ?

Message par Mezzo voce le Dim 9 Nov - 13:38

Bonjour,
Je dois rencontrer les parents d'un élève de quatrième qui explique avoir séché mes cours (il n'a pas expliqué pourquoi il avait séché le cours de maths, en revanche) parce qu'à l'idée de venir en classe, il déclenchait des crises de spasmophilie. Je ne pensais pas être une terreur, mais visiblement je me trompais. Je n'appréhende pas nécessairement la rencontre, mais plutôt ma capacité ou mon incapacité à répondre efficacement aux parents. La maman a déjà rencontré le PP, en pleurs. J'ai vu l'élève en question, vendredi, qui m'a dit d'entrée de jeu: "M'adame, j'veux pas vous vexer, mais entre nous, ça va pas être possible, quoi." Rolling Eyes J'ai eu envie de lui répondre qu'en même temps je ne lui avais pas demandé de sortir avec moi, mais je me suis abstenue de tout trait d'humour. Ce n'est pas du tout un élève a priori stressé, mais cela ne veut rien dire. Pour l'avoir longuement observé, quand il venait tout au moins, je dirais qu'il est plutôt "dans" le refus de travail et des méthodes de travail qui sont miennes. Je passe outre  les remises en question que cela génère chez moi. Dès le premier jour, il a protesté à l'idée d'avoir à lire et à écrire: "A quoi ça sert?" Il préfère la grammaire (pour ceux qui me "connaissent" un peu à travers les fils postés, c'est cet élève qui a souhaité "faire du Bescherelle" à la place d'un autre élève puni) et adore la phrase du jour. Pour le reste, "les cours, c'est de la merde", m'a-t-il expliqué gentiment. Le jour où il devait passer à l'oral pour présenter une première de couverture réalisée à la suite d'une lecture cursive, il s'est permis de finir son dessin à la va-vite avant de passer, se foutant clairement du travail. Un jour, étant volontaire pour passer au tableau, il a fini par écrire des lettres énormes, fier de sa trouvaille (qui n'a pas réussi à faire rire les autres). Pour avoir discuté avec le professeur d'histoire, l'élève atterrit souvent sur ce qu'il appelle le "siège éjectable" (dernier moment avant l'exclusion): il a donc un comportement perturbateur, tout en étant un élève intéressant. Il me semble qu'il se tient, en revanche, en langues et en maths. Bien moins en musique. Pour le reste, je ne sais pas. La discussion avec l'élève s'est bien déroulée, après cette entrée en matière particulière: il souhaite faire du travail supplémentaire pour se rattraper, mais alimente le dialogue en me signalant qu'en fait il se sent mal dans la classe car un élève en particulier est trop dissipé à son goût. En somme, je ne sais comment envisager la rencontre de demain: je pense avoir affaire à un élève qui ne m'aime pas, et, comme parfois avec les ados, ne m'aimant pas ne veut pas travailler pour ma matière. Je me tourne donc de nouveau vers vous pour être conseillée et envisager au mieux la rencontre, qui aura lieu en présence du PP.


Dernière édition par John le Dim 9 Nov - 13:53, édité 1 fois (Raison : titre précisé)

Mezzo voce
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève très stressé et perturbateur : que répondre aux parents ?

Message par Oudemia le Dim 9 Nov - 13:45

Je crois que tu as bien analysé la situation.
Ne suffirait-il pas de donner ces éléments aux parents, en tirant au clair le fait qu'il a séché le cours de maths ?
Oui, il a trouvé ce moyen pour se dédouaner de son manque de travail, il ne faut surtout pas entrer dans son jeu, les efforts doivent venir de lui et pas de toi, j'espère que le PP n'est pas dupe.

Oudemia
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève très stressé et perturbateur : que répondre aux parents ?

Message par Mezzo voce le Dim 9 Nov - 13:48

Merci Oudemia, pour ta réponse. Le PP, je ne sais pas. Il pense que l'année a été mal amorcée avec l'élève, qu'un nœud s'est créé, qu'avec les ados, il faut faire attention. Mais il a précisé que mes exigences étaient mes exigences et qu'en aucun cas elles devaient être remises en question, que l'élève devait s'adapter.

Mezzo voce
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève très stressé et perturbateur : que répondre aux parents ?

Message par Marie Laetitia le Dim 9 Nov - 13:51

De ce que tu en dis, il faudrait pouvoir conseiller des rdv avec un psy, de toute urgence. Parce que trouver plus egocentré que cet élève, ça relève du défi olympique... (je sais, ça ne t'aide pas beaucoup...).
Concrètement, ne t'aplatis pas devant l'élève, ne cherche pas à te défendre. Tu sais pourquoi tu demandes telle et telle tâche, tu en expliques le bienfondé, calmement, clairement.

Tu expliques pourquoi tu ne peux individualiser ton travail parce que tu en as 25 ou 30 autres, tout aussi importants que lui, certains plus en difficulté que lui, d'ailleurs.

Tu mets en balance le fait qu'il est déraisonnable de compromettre sa scolarité à cause de la mésentente avec un ou des professeurs.

Ce n'est pas à lui de décider s'il peut travailler si tel élève dissipé est là ou non, d'abord, il travaille avec sérieux, en restant à sa place d'élève.

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève très stressé et perturbateur : que répondre aux parents ?

Message par John le Dim 9 Nov - 13:54

Je crois que tu as bien analysé la situation.
Je ne connais évidemment pas la situation précise, mais je trouve en tout cas que tu t'efforces d'avoir une vision la plus objective possible sur cette situation qui a l'air bien compliquée : je trouve ça très positif de ta part Smile

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève très stressé et perturbateur : que répondre aux parents ?

Message par Aspasie le Dim 9 Nov - 14:13

Il me semble qu'il y a aussi un joli sentiment de supériorité chez cet élève : il juge ses camarades, juge tes exigences. Bref, il a l'habitude d'être celui qui évalue le monde. Du coup, pas étonnant qu'il ait du mal à se mettre à sa place d'élève...
Ceci étant, un tel "problème" de positionnement ne relève pas de ta compétence d'enseignante. Donc, soit il se range, soit il refuse de se ranger et il faut qu'il aille règler son problème avec quelqu'un d'autre...

En tout cas, bon courage pour la rencontre avec les parents... ce n'est jamais simple avec ce genre d'élève, parce qu'il joue sur plusieurs tableaux et sait "mener son monde". Cela fait de lui quelqu'un d'intéressant au demeurant, c'est certain. Mais comme l'a écrit Marie Laetitia, du en a 25-30 autres tout aussi singuliers même si leur singularité ne s'exprime pas de manière aussi revendicative...

Peut-être, si étrange que cela soit, l'une des clés est-elle à chercher dans le fait de considérer qu'il n'y a peut-être pas de "problème" avec cet élève... au fond, que fait-il ? Il tente de se soustraire à l'autorité d'un prof et utilise pour ce faire tous les moyens possibles, jusqu'à sécher et expliquer son angoisse de venir dans tes cours. Ramener la chose à cela désamorcerait sans doute pas mal de choses avec les parents... enfin, à supposer que ma supposition à ce sujet ne soit pas totalement à côté de la plaque...

Aspasie
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève très stressé et perturbateur : que répondre aux parents ?

Message par Mezzo voce le Dim 9 Nov - 14:34

@Marie Laetitia a écrit:De ce que tu en dis, il faudrait pouvoir conseiller des rdv avec un psy, de toute urgence. Parce que trouver plus egocentré que cet élève, ça relève du défi olympique... (je sais, ça ne t'aide pas beaucoup...).
Concrètement, ne t'aplatis pas devant l'élève, ne cherche pas à te défendre. Tu sais pourquoi tu demandes telle et telle tâche, tu en expliques le bienfondé, calmement, clairement.

Voilà souvent le plus difficile quand on débute. C'est ce qui fait le plus peur: me retrouver à me justifier...de je ne sais quoi, d'ailleurs.

Tu expliques pourquoi tu ne peux individualiser ton travail parce que tu en as 25 ou 30 autres, tout aussi importants que lui, certains plus en difficulté que lui, d'ailleurs.

En effet... Rolling Eyes

Tu mets en balance le fait qu'il est déraisonnable de compromettre sa scolarité à cause de la mésentente avec un ou des professeurs.

Bien sûr. Je le soulignerai.

Ce n'est pas à lui de décider s'il peut travailler si tel élève dissipé est là ou non, d'abord, il travaille avec sérieux, en restant à sa place d'élève.

C'est une façon de mettre en avant, pour cet élève, mon incapacité à gérer, j'imagine, et d'alimenter mes torts. C'est ce qui me stresse le plus, au fond. Il n'y a rien de plus humiliant que d'entendre un élève se permettre de juger de l'autorité d'un enseignant. A noter qu'il y a contradiction, puisque cet élève est stressé à l'idée de venir dans mon cours parce que je suis trop ferme.

Mezzo voce
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève très stressé et perturbateur : que répondre aux parents ?

Message par ycombe le Dim 9 Nov - 14:38

@Mezzo voce a écrit:Bonjour,
Je dois rencontrer les parents d'un élève de quatrième qui explique avoir séché mes cours (il n'a pas expliqué pourquoi il avait séché le cours de maths, en revanche) parce qu'à l'idée de venir en classe, il déclenchait des crises de spasmophilie.
Les justifications d'absence relèvent de la vie scolaire qui, en l'occurence, n'a pas d'autre choix que d'exiger un certificat médical et un suivi médical pour ce problème qui, manifestement, relève de la psychiatrie.

Fait un rapport pour te couvrir et basta. Refuse de discuter de tes exigences et de tes méthodes avec les parents.

_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève très stressé et perturbateur : que répondre aux parents ?

Message par Mezzo voce le Dim 9 Nov - 14:40

[quote="Aspasie"]Il me semble qu'il y a aussi un joli sentiment de supériorité chez cet élève : il juge ses camarades, juge tes exigences. Bref, il a l'habitude d'être celui qui évalue le monde. Du coup, pas étonnant qu'il ait du mal à se mettre à sa place d'élève...

Le problème, c'est qu'il est loin, me semble-t-il, d'être le seul, aujourd'hui, à entendre mes collègues.

Ceci étant, un tel "problème" de positionnement ne relève pas de ta compétence d'enseignante. Donc, soit il se range, soit il refuse de se ranger et il faut qu'il aille règler son problème avec quelqu'un d'autre...

En tout cas, bon courage pour la rencontre avec les parents...

Merci... pale

ce n'est jamais simple avec ce genre d'élève, parce qu'il joue sur plusieurs tableaux et sait "mener son monde". Cela fait de lui quelqu'un d'intéressant au demeurant, c'est certain. Mais comme l'a écrit Marie Laetitia, du en a 25-30 autres tout aussi singuliers même si leur singularité ne s'exprime pas de manière aussi revendicative...

Peut-être, si étrange que cela soit, l'une des clés est-elle à chercher dans le fait de considérer qu'il n'y a peut-être pas de "problème" avec cet élève... au fond, que fait-il ? Il tente de se soustraire à l'autorité d'un prof et utilise pour ce faire tous les moyens possibles, jusqu'à sécher et expliquer son angoisse de venir dans tes cours. Ramener la chose à cela désamorcerait sans doute pas mal de choses avec les parents... enfin, à supposer que ma supposition à ce sujet ne soit pas totalement à côté de la plaque... [/quote]

C'est bien ce que j'escomptais souligner: je dirais, plus précisément, que je n'ai pas de problème avec cet élève. Quand j'ai demandé à cet élève si, au fond, son stress ne découlait pas plutôt du fait qu'il ait été engueulé par son père pour avoir séché... il a séché.

Mezzo voce
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève très stressé et perturbateur : que répondre aux parents ?

Message par Mezzo voce le Dim 9 Nov - 14:43

@ycombe a écrit:
@Mezzo voce a écrit:Bonjour,
Je dois rencontrer les parents d'un élève de quatrième qui explique avoir séché mes cours (il n'a pas expliqué pourquoi il avait séché le cours de maths, en revanche) parce qu'à l'idée de venir en classe, il déclenchait des crises de spasmophilie.
Les justifications d'absence relèvent de la vie scolaire qui, en l'occurence, n'a pas d'autre choix que d'exiger un certificat médical et un suivi médical pour ce problème qui, manifestement, relève de la psychiatrie.

Fait un rapport pour te couvrir et basta. Refuse de discuter de tes exigences et de tes méthodes avec les parents.

A mon sens, voilà un élève bien trop protégé par les parents, dispensé de tout ce qui coûte trop d'efforts, comme le cross.

PS: voyons, ycombe, quelle tenue! Je te trouve bien déculotté, tout à coup!

Mezzo voce
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève très stressé et perturbateur : que répondre aux parents ?

Message par ycombe le Dim 9 Nov - 15:15

@Mezzo voce a écrit:
PS: voyons, ycombe, quelle tenue! Je te trouve bien déculotté, tout à coup!
Ah, oui. C'est la tenue d'Halloween.

_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève très stressé et perturbateur : que répondre aux parents ?

Message par Marie Laetitia le Dim 9 Nov - 15:48

@Mezzo voce a écrit:

C'est une façon de mettre en avant, pour cet élève, mon incapacité à gérer, j'imagine, et d'alimenter mes torts. C'est ce qui me stresse le plus, au fond. Il n'y a rien de plus humiliant que d'entendre un élève se permettre de juger de l'autorité d'un enseignant. A noter qu'il y a contradiction, puisque cet élève est stressé à l'idée de venir dans mon cours parce que je suis trop ferme.

Ce genre de chose a du pouvoir sur nous tant que l'on a peur de n'être pas à la hauteur. Or, tu assures en classe, tu as eu un concours (exigeant), tu as une décennie et quelques années de plus que cet élève qui est un adolescent, presque encore un bambin (pénible), tu es le professeur, c'est un élève (parmi d'autres). Quant il naissait, tu en étais où dans tes études ? (penser à cela permet souvent de relativiser énormément l'âge des gamins que l'on a en face de soi) Tu n'as pas de raison de douter de toi.

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève très stressé et perturbateur : que répondre aux parents ?

Message par décembre le Dim 9 Nov - 16:11

En effet cela semble devenir de moins en moins rare que face aux difficultés ou aux critiques l'élève argumente, ou se réfugie derrière ce type d'argument :"Je ne vous aime pas, ou le cours ne me convient pas". Je me permettrais de faire réfléchir les parents sur l'avenir de ce futur adulte ; que fera-t-il au travail si son patron ne lui convient pas ? Malheureusement dans la vie réelle cela ne fonctionne pas ainsi !

décembre
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève très stressé et perturbateur : que répondre aux parents ?

Message par Mezzo voce le Dim 9 Nov - 16:22

@Marie Laetitia a écrit:
@Mezzo voce a écrit:

C'est une façon de mettre en avant, pour cet élève, mon incapacité à gérer, j'imagine, et d'alimenter mes torts. C'est ce qui me stresse le plus, au fond. Il n'y a rien de plus humiliant que d'entendre un élève se permettre de juger de l'autorité d'un enseignant. A noter qu'il y a contradiction, puisque cet élève est stressé à l'idée de venir dans mon cours parce que je suis trop ferme.

Ce genre de chose a du pouvoir sur nous tant que l'on a peur de n'être pas à la hauteur. Or, tu assures en classe, tu as eu un concours (exigeant), tu as une décennie et quelques années de plus que cet élève qui est un adolescent, presque encore un bambin (pénible), tu es le professeur, c'est un élève (parmi d'autres). Quant il naissait, tu en étais où dans tes études ? (penser à cela permet souvent de relativiser énormément l'âge des gamins que l'on a en face de soi) Tu n'as pas de raison de douter de toi.

Je sais. Mais c'est un fait. J'ai gagné en confiance, mais je peux encore être vite déstabilisée, tout en réussissant à le dissimuler. Je ne sais combien de temps il me faudra pour m'endurcir, me blinder en force.

Mezzo voce
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève très stressé et perturbateur : que répondre aux parents ?

Message par Mezzo voce le Dim 9 Nov - 16:30

@décembre a écrit:En effet cela semble devenir de moins en moins rare que face aux difficultés ou aux critiques l'élève argumente, ou se réfugie derrière ce type d'argument :"Je ne vous aime pas, ou le cours ne me convient pas". Je me permettrais de faire réfléchir les parents sur l'avenir de ce futur adulte ; que fera-t-il au travail si son patron ne lui convient pas ? Malheureusement dans la vie réelle cela ne fonctionne pas ainsi !

Voilà un argument qui m'a permis de remettre l'élève à sa place lors de notre discussion, au cours de laquelle j'espère ne pas avoir laissé transparaître ma fatigue et mon désarroi. On verra demain. De toute façon, l'élève n'a rien, factuellement parlant, à me reprocher. Je ne l'ai pas stigmatisé, je ne l'ai pas insulté, ni frappé, je l'ai même plutôt encouragé. C'est donc un comble, à mon sens. Et j'en reviens donc à l'idée que j'ai là un ado qui n'aime pas son professeur, donc ne veut pas travailler la matière que ce dernier enseigne. Je pense qu'il ne supporte pas la charge de travail dans ma matière, non plus. Il m'a expliqué en outre que l'an dernier, il aurait eu huit professeurs de français, et que le dernier, en particulier, était nul et leur faisait faire des cours de maths plutôt que des cours de français... C'était pour moi le moment de travailler sur l'hyperbole, il faut croire (son professeur attitré a bien été remplacé, mais pas par sept professeurs successifs, n'exagérons rien). Et visiblement, il ne semble pas souvent content de ses professeurs et bien prompt au jugement.

Mezzo voce
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève très stressé et perturbateur : que répondre aux parents ?

Message par Dimka le Dim 9 Nov - 17:57

Bonsoir,
@décembre a écrit:En effet cela semble devenir de moins en moins rare que face aux difficultés ou aux critiques l'élève argumente, ou se réfugie derrière ce type d'argument :"Je ne vous aime pas, ou le cours ne me convient pas". Je me permettrais de faire réfléchir les parents sur l'avenir de ce futur adulte ; que fera-t-il au travail si son patron ne lui convient pas ? Malheureusement dans la vie réelle cela ne fonctionne pas ainsi !
Je pense qu’ils voient l’éducation non comme un rapport professionnel, mais comme une pratique de consommation. D’ailleurs, autant je ne suis pas convaincu que l’école doive apprendre la soumission exigée d’un salarié face à son employeur (ils ne sont pas payés pour leur travail scolaire, et si son patron ne lui convient pas, j’espère qu’il aura la possibilité de démissionner ou de se syndiquer), autant j’ai également été agacé par le rapport de consommateur qu’ont les gens, vis-à-vis de l’école.

_________________
Tentez de gagner des livresRazz

pingouin ← Ceci est un manchot (penguin en anglais), pas un pingouin. Les pingouins volent, sont présents en Bretagne et mangent donc du Kouign Aman. Les manchots ne volent pas, utilisent Linux et vivent dans l’hémisphère sud.

Contrairement à la chouette, le hibou a la classe, des aigrettes sur la tête et un x au pluriel.

J’aime les petits cœurs mignons et palpitants !
Big tiger is watching you!

Dimka
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève très stressé et perturbateur : que répondre aux parents ?

Message par Mezzo voce le Dim 9 Nov - 18:21

@Dimka a écrit:Bonsoir,
@décembre a écrit:En effet cela semble devenir de moins en moins rare que face aux difficultés ou aux critiques l'élève argumente, ou se réfugie derrière ce type d'argument :"Je ne vous aime pas, ou le cours ne me convient pas". Je me permettrais de faire réfléchir les parents sur l'avenir de ce futur adulte ; que fera-t-il au travail si son patron ne lui convient pas ? Malheureusement dans la vie réelle cela ne fonctionne pas ainsi !
Je pense qu’ils voient l’éducation non comme un rapport professionnel, mais comme une pratique de consommation. D’ailleurs, autant je ne suis pas convaincu que l’école doive apprendre la soumission exigée d’un salarié face à son employeur (ils ne sont pas payés pour leur travail scolaire, et si son patron ne lui convient pas, j’espère qu’il aura la possibilité de démissionner ou de se syndiquer), autant j’ai également été agacé par le rapport de consommateur qu’ont les gens, vis-à-vis de l’école.

L'idée est juste. Quant à la question de la soumission, je ne pense pas qu'il s'agisse de cela. Il s'agit ici d'affect: je ne vous aime pas, donc je ne travaille pas, na. Mais c'est vrai qu'on en vient par là à une forme de rébellion et que, nécessairement, se pose la question de la soumission. C'est complexe. J'espère trouver les mots justes au moment voulu.

Mezzo voce
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève très stressé et perturbateur : que répondre aux parents ?

Message par Dimka le Dim 9 Nov - 18:30

Oui. Je répondais juste à l’idée « si son patron ne lui convient pas plus tard ». Je ne trouve pas que le rapport élève/prof soit comparable au rapport salarié/patron. L’école ne devrait pas spécifiquement préparer les élèves à être des salariés.

_________________
Tentez de gagner des livresRazz

pingouin ← Ceci est un manchot (penguin en anglais), pas un pingouin. Les pingouins volent, sont présents en Bretagne et mangent donc du Kouign Aman. Les manchots ne volent pas, utilisent Linux et vivent dans l’hémisphère sud.

Contrairement à la chouette, le hibou a la classe, des aigrettes sur la tête et un x au pluriel.

J’aime les petits cœurs mignons et palpitants !
Big tiger is watching you!

Dimka
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève très stressé et perturbateur : que répondre aux parents ?

Message par décembre le Dim 9 Nov - 18:43

C'est vrai, sans doute ma comparaison n'est pas tout à fait exacte, mais l'idée est plutôt qu'au collège comme dans la vie professionnelle ce n'est pas l'affectif qui doit commander . On peut très bien ne pas être ami avec quelqu'un mais travailler efficacement avec lui.
Il m'est déjà arrivé qu'un élève me dise la même chose qu'à Mezzo voce et j'ai remarqué que c'est souvent une demande plus ou moins déguisée, demande d'attention , de soutien , de dialogue plutôt que d'affection.
A voir si les parents le comprennent ainsi ou pas.

décembre
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève très stressé et perturbateur : que répondre aux parents ?

Message par Mezzo voce le Dim 9 Nov - 19:25

C'est un parallélisme, disons, plus facile à expliciter parce que plus concret, même si douteux. Il n'en reste pas moins que si notre rôle consiste à éduquer, et pas seulement à enseigner, apprendre aux élèves à ne pas se défiler à la moindre contrariété est essentiel.

Mezzo voce
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève très stressé et perturbateur : que répondre aux parents ?

Message par Olympias le Dim 9 Nov - 21:03

@Marie Laetitia a écrit:De ce que tu en dis, il faudrait pouvoir conseiller des rdv avec un psy, de toute urgence. Parce que trouver plus egocentré que cet élève, ça relève du défi olympique... (je sais, ça ne t'aide pas beaucoup...).
Concrètement, ne t'aplatis pas devant l'élève, ne cherche pas à te défendre. Tu sais pourquoi tu demandes telle et telle tâche, tu en expliques le bienfondé, calmement, clairement.

Tu expliques pourquoi tu ne peux individualiser ton travail parce que tu en as 25 ou 30 autres, tout aussi importants que lui, certains plus en difficulté que lui, d'ailleurs.

Tu mets en balance le fait qu'il est déraisonnable de compromettre sa scolarité à cause de la mésentente avec un ou des professeurs.

Ce n'est pas à lui de décider s'il peut travailler si tel élève dissipé est là ou non, d'abord, il travaille avec sérieux, en restant à sa place d'élève.

topela

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève très stressé et perturbateur : que répondre aux parents ?

Message par ycombe le Dim 9 Nov - 21:42

@Mezzo voce a écrit:La discussion avec l'élève s'est bien déroulée, après cette entrée en matière particulière: il souhaite faire du travail supplémentaire pour se rattraper, mais alimente le dialogue en me signalant qu'en fait il se sent mal dans la classe car un élève en particulier est trop dissipé à son goût.
Il y a une excuse cherchée à l'extérieur, pour justifier son comportement et ses résultats. Ça me fait penser aux états d'esprit.

Si on applique la grille de lecture de Carol Dwek, c'est peut-être un élève avec un état d'esprit fixe (voir ici http://www.neoprofs.org/t76949p60-les-notes-precipitent-elles-les-eleves-dans-lechec-scolaire-girard-vs-antibi#2566376 ). Il cherche dans des excuses extérieures des explications à ses mauvais résultats (les cours sont nuls, il y a un élève dissipé) parce qu'il croit qu'on est doué naturellement ou pas, et qu'on ne peut pas changer ça.

Selon Dwek les parents sont assez responsable de cette attitude par leur discours. S'ils te disent avec admiration que Machin à toujours été doué, a toujours eu de super résultats sans travailler, c'est un signe en faveur de cette interprétation. Dans ce cas, insiste auprès des parents pour dire que ses résultats étaient le résultat de son travail, et demande leur de valoriser le travail et les progrès plutôt que le don.

_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève très stressé et perturbateur : que répondre aux parents ?

Message par Mezzo voce le Lun 10 Nov - 17:42

Merci pour vos messages. L'entretien s'est bien déroulé. J'ai calmement souligné plusieurs points, en commençant par expliquer qu'il n'y avait de mon côté aucun problème à proprement parler. En revanche, je n'ai pas manqué de mettre en avant, le plus diplomatiquement possible, tous les moments où l'élève avait frôlé l'insolence, son langage inapproprié, le manque de travail et les tentatives d'esquive vis-à-vis de ce manque. J'ai mis des mots sur le "vrai" souci, à mon sens: un élève qui n'aime pas son professeur et refuse donc de travailler, tout en soulignant qu'il n'avait pas le choix et que ce n'était pas à lui de se faire juge des méthodes de travail des enseignants comme du comportement de ses camarades. La maman a même fini par faire la morale à son fils.
La journée se terminait bien... mais (attention la suite est  hors-sujet)au moment où je traitais un cas de harcèlement d'un petit sixième en vie scolaire, j'ai vu mes quatrièmes terribles se ruer sur moi en m'appelant au secours: le chef ne voulait pas que sortent à 16h ceux qui n'avaient pas signé de billet blanc. En effet, mon cours de 16 à 17 avait pu pour une fois être déplacé en matinée; le chef m'avait demandé de faire noter un mot à signer par les parents (dans le carnet des élèves) pour que ceux-ci soient prévenus. Mais je ne savais pas qu'il fallait en prime faire signer un "billet blanc"... Un, je vais me faire taper sur les doigts par le chef; deux, mes quatrièmes ont dû me maudire et me considérer comme ce que je suis, une jeune bécasse débutante. Pfff, il me tarde d'être plus expérimentée pour ne plus faire de bourde.

Mezzo voce
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève très stressé et perturbateur : que répondre aux parents ?

Message par Oudemia le Lun 10 Nov - 17:53

@Mezzo voce a écrit:Merci pour vos messages. L'entretien s'est bien déroulé. J'ai calmement souligné plusieurs points, en commençant par expliquer qu'il n'y avait de mon côté aucun problème à proprement parler. En revanche, je n'ai pas manqué de mettre en avant, le plus diplomatiquement possible, tous les moments où l'élève avait frôlé l'insolence, son langage inapproprié, le manque de travail et les tentatives d'esquive vis-à-vis de ce manque. J'ai mis des mots sur le "vrai" souci, à mon sens: un élève qui n'aime pas son professeur et refuse donc de travailler, tout en soulignant qu'il n'avait pas le choix et que ce n'était pas à lui de se faire juge des méthodes de travail des enseignants comme du comportement de ses camarades. La maman a même fini par faire la morale à son fils.
La journée se terminait bien... mais (attention la suite est  hors-sujet)au moment où je traitais un cas de harcèlement d'un petit sixième en vie scolaire, j'ai vu mes quatrièmes terribles se ruer sur moi en m'appelant au secours: le chef ne voulait pas que sortent à 16h ceux qui n'avaient pas signé de billet blanc. En effet, mon cours de 16 à 17 avait pu pour une fois être déplacé en matinée; le chef m'avait demandé de faire noter un mot à signer par les parents (dans le carnet des élèves) pour que ceux-ci soient prévenus. Mais je ne savais pas qu'il fallait en prime faire signer un "billet blanc"... C'est une particularité de ton établissement, ça Un, je vais me faire taper sur les doigts par le chef; deux, mes quatrièmes ont dû me maudire et me considérer comme ce que je suis, une jeune bécasse débutante. Pas bécasse, nouvelle seulement ; mais eux, en quatrième, auraient dû le savoirPfff, il me tarde d'être plus expérimentée pour ne plus faire de bourde.
Le principal c'est que l'entretien se soit bien passé, espérons que l'élève se tiendra à carreau désormais !

Oudemia
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève très stressé et perturbateur : que répondre aux parents ?

Message par ycombe le Lun 10 Nov - 17:54

@Mezzo voce a écrit:Le chef ne voulait pas que sortent à 16h ceux qui n'avaient pas signé de billet blanc. En effet, mon cours de 16 à 17 avait pu pour une fois être déplacé en matinée; le chef m'avait demandé de faire noter un mot à signer par les parents (dans le carnet des élèves) pour que ceux-ci soient prévenus. Mais je ne savais pas qu'il fallait en prime faire signer un "billet blanc"... Un, je vais me faire taper sur les doigts par le chef; deux, mes quatrièmes ont dû me maudire et me considérer comme ce que je suis, une jeune bécasse débutante. Pfff, il me tarde d'être plus expérimentée pour ne plus faire de bourde.
On peut présumer que ce n'est pas une nouveauté dans l'établissement, sinon l'information aurait été faite à tous les enseignants en début d'année. Donc ces quatrièmes auraient du le savoir et n'ont qu'à s'en prendre à eux- même.

Quand à ton chef, son rôle est aussi de vérifier que les nouveaux enseignants sont bien au courant de ce dont ils ont besoin d'être au courant. S'il ne t'a pas fait passer une info, ou l'a noyée dans la masse, il en est un peu responsable.

_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum