Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Pascal
Niveau 9

Re: Pluriel du mot oppidum?

par Pascal le Mar 11 Nov 2014, 20:59
Alala ces paoli !!!
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Pluriel du mot oppidum?

par JPhMM le Mar 11 Nov 2014, 21:00
@Pascal a écrit:Alala ces paoli !!!
On dit :

Hallali ces paoli professeur

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Pluriel du mot oppidum?

par Lefteris le Mar 11 Nov 2014, 21:01
@Sacapus a écrit:
@John a écrit:

Oui mais des corpus, des sternums, des barnums, des cunnilingus (pardon), des infarctus, des lapsus, des décorums, des pensums,

Pardon également.
"Cunnilingus", c'est comme aoport ou aéropage. En vrai, il faut dire "cunnilinctus", "aéroport" et "aopage", et le pluriel de cunnilinctus, c'est bien "cunnilinctus", et pas *cunnilincti, pace que c'est de la quatrième déclinaison.
D'accord, sauf sur la 4ème déclinaison. Ce n'est pas faux, le mot existe, mais on peut aussi considérer que linctus vient du participe de lingo, et là , c'est la 2ème qui s'impose. professeur Le problème vient sans doute du fait que les pratiquants ont des difficultés à bien prononcer Rolling Eyes

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013).

"Ce troisième grade [celui du PPCR] , c’est un peu l’agrégation pour tous: elle (sic)  donne la possibilité d’atteindre un niveau de rémunération proche de celui d’un agrégé en fin de carrière, soit 4.500 euros nets par mois" Frédéric Sève,SGEN-CFDT (penseur   très moderne,à l'école de la précédente).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
ycombe
Modérateur

Re: Pluriel du mot oppidum?

par ycombe le Mar 11 Nov 2014, 21:02
Un oppidum.
Des oppilants.

(Je suis déjà parti pingouin)

_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
avatar
Presse-purée
Grand sage

Re: Pluriel du mot oppidum?

par Presse-purée le Mar 11 Nov 2014, 21:05
@Lefteris a écrit:
@Sacapus a écrit:
@John a écrit:

Oui mais des corpus, des sternums, des barnums, des cunnilingus (pardon), des infarctus, des lapsus, des décorums, des pensums,

Pardon également.
"Cunnilingus", c'est comme aoport ou aéropage. En vrai, il faut dire "cunnilinctus", "aéroport" et "aopage", et le pluriel de cunnilinctus, c'est bien "cunnilinctus", et pas *cunnilincti, pace que c'est de la quatrième déclinaison.
D'accord, sauf sur la 4ème déclinaison. Ce n'est pas faux, le mot existe, mais on peut aussi considérer que  linctus  vient du participe de lingo, et là , c'est la 2ème qui s'impose.  professeur Le problème vient sans doute du fait que les pratiquants ont des difficultés à bien prononcer Rolling Eyes

Razz

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Pluriel du mot oppidum?

par JPhMM le Mar 11 Nov 2014, 21:08
@Presse-purée a écrit:
@Lefteris a écrit:
@Sacapus a écrit:

Pardon également.
"Cunnilingus", c'est comme aoport ou aéropage. En vrai, il faut dire "cunnilinctus", "aéroport" et "aopage", et le pluriel de cunnilinctus, c'est bien "cunnilinctus", et pas *cunnilincti, pace que c'est de la quatrième déclinaison.
D'accord, sauf sur la 4ème déclinaison. Ce n'est pas faux, le mot existe, mais on peut aussi considérer que  linctus  vient du participe de lingo, et là , c'est la 2ème qui s'impose.  professeur Le problème vient sans doute du fait que les pratiquants ont des difficultés à bien prononcer Rolling Eyes

Razz
Smiley douteux, si je peux me permettre...



Laughing

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Presse-purée
Grand sage

Re: Pluriel du mot oppidum?

par Presse-purée le Mar 11 Nov 2014, 21:20
@JPhMM a écrit:
Smiley douteux, si je peux me permettre...

Et celui-là? bounce

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Pluriel du mot oppidum?

par JPhMM le Mar 11 Nov 2014, 21:25
@Presse-purée a écrit:
@JPhMM a écrit:
Smiley douteux, si je peux me permettre...

Et celui-là? bounce
Et celui-ci ?


_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
Sacapus
Niveau 10

Re: Pluriel du mot oppidum?

par Sacapus le Mar 11 Nov 2014, 21:47
@Lefteris a écrit:
D'accord, sauf sur la 4ème déclinaison. Ce n'est pas faux, le mot existe, mais on peut aussi considérer que  linctus  vient du participe de lingo, et là , c'est la 2ème qui s'impose.
On peut considérer, certes, mais qu'est-ce que cela signifierait alors ?

Il est bien évident que ce terme a été forgé par des libertins de je ne sais quel siècle pour déguiser ( à peine ) en latin l'expression crue "léchage du con". Si vous faites de linctus un participe au masculin, comment donnez vous un sens à ces deux mots ?
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Pluriel du mot oppidum?

par Lefteris le Mar 11 Nov 2014, 21:53
@Sacapus a écrit:
@Lefteris a écrit:
D'accord, sauf sur la 4ème déclinaison. Ce n'est pas faux, le mot existe, mais on peut aussi considérer que  linctus  vient du participe de lingo, et là , c'est la 2ème qui s'impose.  
On peut considérer, certes, mais qu'est-ce que cela signifierait alors ?

Il est bien évident que ce terme a été forgé par des libertins de je ne sais quel siècle pour déguiser ( à peine ) en latin l'expression crue "léchage du con". Si vous faites de linctus un participe au masculin, comment donnez vous un sens à ces deux mots ?
Même sens. Tout simplement  le participe est substantivé, comme l'adjectif. Il entre donc en concurrence.  Pour prendre un exemple simplissime, factum, le fait, est un substantif issu d'un participe. Mais je ne sais pas si c'est cette aspect de la langue  qui intéresse le plus les dames, surtout celles qui ne savent pas le latin ... araignée

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013).

"Ce troisième grade [celui du PPCR] , c’est un peu l’agrégation pour tous: elle (sic)  donne la possibilité d’atteindre un niveau de rémunération proche de celui d’un agrégé en fin de carrière, soit 4.500 euros nets par mois" Frédéric Sève,SGEN-CFDT (penseur   très moderne,à l'école de la précédente).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
ycombe
Modérateur

Re: Pluriel du mot oppidum?

par ycombe le Mar 11 Nov 2014, 21:58
@Sacapus a écrit:
@Lefteris a écrit:
D'accord, sauf sur la 4ème déclinaison. Ce n'est pas faux, le mot existe, mais on peut aussi considérer que  linctus  vient du participe de lingo, et là , c'est la 2ème qui s'impose.  
On peut considérer, certes, mais qu'est-ce que cela signifierait alors ?

Il est bien évident que ce terme a été forgé par des libertins de je ne sais quel siècle pour déguiser ( à peine ) en latin l'expression crue "léchage du con". Si vous faites de linctus un participe au masculin, comment donnez vous un sens à ces deux mots ?
Je ne crois pas une seule seconde que les latins aient pu ignorer cette pratique. Ils devaient bien avoir un mot pour cette chose.

_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
avatar
Presse-purée
Grand sage

Re: Pluriel du mot oppidum?

par Presse-purée le Mar 11 Nov 2014, 22:17
@ycombe a écrit:
@Sacapus a écrit:
@Lefteris a écrit:
D'accord, sauf sur la 4ème déclinaison. Ce n'est pas faux, le mot existe, mais on peut aussi considérer que  linctus  vient du participe de lingo, et là , c'est la 2ème qui s'impose.  
On peut considérer, certes, mais qu'est-ce que cela signifierait alors ?

Il est bien évident que ce terme a été forgé par des libertins de je ne sais quel siècle pour déguiser ( à peine ) en latin l'expression crue "léchage du con". Si vous faites de linctus un participe au masculin, comment donnez vous un sens à ces deux mots ?
Je ne crois pas une seule seconde que les latins aient pu ignorer cette pratique. Ils devaient bien avoir un mot pour cette chose.
Point civilisation:

la sexualité chez les romains (du moins dans les hautes sphères de la société, précisément celles qui nous fournissent des sources textuelles) met en avant le principe d'activité sexuelle et de domination.
L'homme doit être celui qui est actif dans l'acte et le dominant. Seul son plaisir compte, que ce soit avec sa femme, ses esclaves ou autre.
La passivité dans le rapport et le fait de donner du plaisir sans être soi-même le bénéficiaire de ce plaisir sont des manières de voir incompréhensibles chez les Romains.
Dans ce cadre, la pratique dont nous parlons est en fait la pire abomination imaginable dans l'esprit d'un romain.


Elle devient donc sujet de moqueries:

Martial:

"non dixi, Coracine, te cinaedum (...)
dixi te, Coracine, cunnilingum"

Je ne t'ai pas, Coracinus, appelé pédé (...)
Je t'ai appelé, Coracinus, lèche-con"

Ceux qui s'y adonnent sont surnommés
...:
"Boucs", à cause de l'haleine qu'ils sont censés dégager

L'empereur Tibère avait la réputation de s'y adonner, et ce n'était pas un compliment.

Sinon, on considère cette pratique comme un truc au rabais parce qu'on est pas capable de vraiment futuere.

Autre poète:

Arrige desit posse Sotades: lingit
Sotades n'arrive plus à bander: il lèche.

Sources:

Eros Romain, Jean-Noël Robert
et le merveilleux Lasciua Venus de Michel Dubuisson (dont je tire les citations de poèmes).


Dernière édition par Presse-purée le Mar 11 Nov 2014, 22:20, édité 1 fois

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR
avatar
Presse-purée
Grand sage

Re: Pluriel du mot oppidum?

par Presse-purée le Mar 11 Nov 2014, 22:18
ça en fait de la route depuis l'oppidum...

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Pluriel du mot oppidum?

par Lefteris le Mar 11 Nov 2014, 22:23
@ycombe a écrit:
@Sacapus a écrit:
@Lefteris a écrit:
D'accord, sauf sur la 4ème déclinaison. Ce n'est pas faux, le mot existe, mais on peut aussi considérer que  linctus  vient du participe de lingo, et là , c'est la 2ème qui s'impose.  
On peut considérer, certes, mais qu'est-ce que cela signifierait alors ?

Il est bien évident que ce terme a été forgé par des libertins de je ne sais quel siècle pour déguiser ( à peine ) en latin l'expression crue "léchage du con". Si vous faites de linctus un participe au masculin, comment donnez vous un sens à ces deux mots ?
Je ne crois pas une seule seconde que les latins aient pu ignorer cette pratique. Ils devaient bien avoir un mot pour cette chose.

Ils ne l'ignoraient pas du tout, mais c'était infamant, non en soi, mais  du moins pour un homme libre ou de classe supérieure, parce qu'on se met en situation de "passif" en  donnant du plaisir. On reproche ce penchant à l'empereur Tibère. Voir Veyne, Pascal Quignard... Autres temps, autres tabous.
Spoiler:
Ce genre de sujet devient glissant...C'est vraiment l'oppidum du peuple Rolling Eyes

EDIT : Presse-Purée m'a devancé d'un clic

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013).

"Ce troisième grade [celui du PPCR] , c’est un peu l’agrégation pour tous: elle (sic)  donne la possibilité d’atteindre un niveau de rémunération proche de celui d’un agrégé en fin de carrière, soit 4.500 euros nets par mois" Frédéric Sève,SGEN-CFDT (penseur   très moderne,à l'école de la précédente).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
Presse-purée
Grand sage

Re: Pluriel du mot oppidum?

par Presse-purée le Mar 11 Nov 2014, 22:26
@Lefteris a écrit:
EDIT : Presse-Purée m'a devancé d'un clic

Pour qui allons-nous passer maintenant...?

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Pluriel du mot oppidum?

par Lefteris le Mar 11 Nov 2014, 22:27
@Presse-purée a écrit:

Pour qui allons-nous passer maintenant...?
De bons philologues lisant bien les textes professeur . :succes:

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013).

"Ce troisième grade [celui du PPCR] , c’est un peu l’agrégation pour tous: elle (sic)  donne la possibilité d’atteindre un niveau de rémunération proche de celui d’un agrégé en fin de carrière, soit 4.500 euros nets par mois" Frédéric Sève,SGEN-CFDT (penseur   très moderne,à l'école de la précédente).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
Nita
Esprit sacré

Re: Pluriel du mot oppidum?

par Nita le Mar 11 Nov 2014, 22:30
Des hommes dont la curiosité intellectuelle et l'érudition n'ont pas de limites ?

Mais je suggère à Blanche de ne pas transmettre le topic complet à la maîtresse de sa fille...

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Pluriel du mot oppidum?

par JPhMM le Mar 11 Nov 2014, 22:31
@Lefteris a écrit:
@Presse-purée a écrit:

Pour qui allons-nous passer maintenant...?
De bons philologues lisant bien les textes professeur . :succes:
Tant que le sujet ne dévie pas sur À la feuille de rose, maison turque, ça va.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Ergo
Enchanteur

Re: Pluriel du mot oppidum?

par Ergo le Mar 11 Nov 2014, 22:37
Rolling Eyes
Alors voilà, un sujet sérieux sur le pluriel des mots latins et hop...

_________________
No matter. Try again. Fail again. Fail better. ---Samuel Beckett
Stay afraid, but do it anyway. What's important is the action. You don't have to wait to be confident. Just do it and eventually the confidence will follow. ---Carrie Fisher
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Pluriel du mot oppidum?

par JPhMM le Mar 11 Nov 2014, 22:41
D'ailleurs, je ne connais jamais le pluriel de pipe-line.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Ergo
Enchanteur

Re: Pluriel du mot oppidum?

par Ergo le Mar 11 Nov 2014, 22:50
*Ne pas répondre, ne pas répondre.*
Pipe-lines, bien sûr, le nom commun prenant un s au pluriel.

_________________
No matter. Try again. Fail again. Fail better. ---Samuel Beckett
Stay afraid, but do it anyway. What's important is the action. You don't have to wait to be confident. Just do it and eventually the confidence will follow. ---Carrie Fisher
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Pluriel du mot oppidum?

par JPhMM le Mar 11 Nov 2014, 22:51
Merci d'avoir répondu.

Very Happy

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Ergo
Enchanteur

Re: Pluriel du mot oppidum?

par Ergo le Mar 11 Nov 2014, 22:55
La réponse était dans Tintin.

_________________
No matter. Try again. Fail again. Fail better. ---Samuel Beckett
Stay afraid, but do it anyway. What's important is the action. You don't have to wait to be confident. Just do it and eventually the confidence will follow. ---Carrie Fisher
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Pluriel du mot oppidum?

par JPhMM le Mar 11 Nov 2014, 22:56
@Ergo a écrit:La réponse était dans Tintin.
*Ne pas répondre, ne pas répondre*

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Ergo
Enchanteur

Re: Pluriel du mot oppidum?

par Ergo le Mar 11 Nov 2014, 22:58
Euh, je vais m'arrêter là sur le sujet, je crois.

_________________
No matter. Try again. Fail again. Fail better. ---Samuel Beckett
Stay afraid, but do it anyway. What's important is the action. You don't have to wait to be confident. Just do it and eventually the confidence will follow. ---Carrie Fisher
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Pluriel du mot oppidum?

par JPhMM le Mar 11 Nov 2014, 22:58
@Ergo a écrit:Euh, je vais m'arrêter là sur le sujet, je crois.
Désolé.

Embarassed

(Et encore merci pour la réponse).

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum