Un cas de conscience (arrêt de travail et grossesse inside)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un cas de conscience (arrêt de travail et grossesse inside)

Message par Germini le Mer 12 Nov 2014 - 14:59

Je suis face à un cas de conscience et j'ai besoin d'avis de gens du métier !
ça fait longtemps que je ne suis pas passée par ici, aussi, je vous présente mes excuses si ma participation vous paraît purement "consumériste" !

Je suis enceinte avec un congé mater qui démarrera le 22 janvier, je ne me fais pas trop d'illusions sur la date de mon réel départ ...
J'ai fait la première période complète jusqu'aux vacances de Toussaint, terminée sur les rotules avec des tonnes de contractions, et à devoir me coucher à 21h ! Les 2-3 dernières semaines étaient très dures, surtout que j'ai tout le temps cours à l'heure où on lutte contre le sommeil, encore plus dans mon état (même si oui, je sais, certaines femmes pètent la forme toute la grossesse, etc)
Ma sage-femme m'a fait un arrêt de travail et j'en profite en ce moment-même, et, chose inattendue, un remplaçant compétent a pris mes élèves en charge pour ces 15 jours ... qui se terminent mardi prochain. Ce remplaçant est d'ailleurs prêt à me remplacer au pied levé dès mon prochain départ.
En principe je retourne travailler le 18, mais je ne sais pas combien de temps je vais tenir ... j'ai un mois de plus dans le ventre, tout de même ! J'ai mis beaucoup de temps à récupérer, malgré les vacances+ l'arrêt de travail. (bon il faut dire que j'ai un petit bout de 18 mois déjà, ça n'aide pas !).
Du point de vue des élèves : ils ont changé de prof une fois, si je reviens il changeront une deuxième fois, si je repars dans les trois semaines ça fera un troisième changement. Pas génial non ? ça m'étonnerai que je tienne jusqu'aux vacances de Noël, 3 semaines me paraissent déjà beaucoup !
Mais il y a le conseil de classe auquel j'aimerai bien assister, d'autant que c'est moi qui ai eu les classes le plus longtemps ...
Mais est-ce que ça vaut le coup de se remettre dans ces états de fatigue pour ça ?
Mais si mardi je suis à peu près en forme (ça va déjà mieux, je peux me coucher à 22h Razz ), j'aurai l'impression d'être une profiteuse du système qui coûte cher à la sécu avec un arrêt de travail arrangé (si on me l'accorde)
Et en fait une seule de mes classes profite du remplaçant, l'autre n'a pas eu de cours de math depuis la rentrée (vu leur goût pour les maths, je pense qu'ils ont sauté de joie, mais quand même, ils ont des échéances importantes ... le bac, rien que ça !)

J'ai encore quelques jours pour prendre un décision, restera l'avis du médecin. Je sais que ma sage-femme est prête à lui faire un petit mot (elle ne peut pas m'arrêter plus de 15 jours), donc ça ne devrait pas poser trop de problème.
Mais j'ai besoin de vos avis !

Germini
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cas de conscience (arrêt de travail et grossesse inside)

Message par marie91270 le Mer 12 Nov 2014 - 15:24

J'ai eu le même cas de conscience l'an dernier.
Début de grossesse en septembre, premier arrêt d'un mois en novembre-décembre.
Reprise en janvier, nouvel arrêt de 2 semaines.
Reprise en février, puis arrêt définitif après les vacances.
Pour un congé maternité qui commençait en mai...

Mes élèves ont eu 3 remplaçants différents. Clairement, si c'était à refaire, je n'aurais pas repris le travail. Reprendre 2 semaines pour être à nouveau en arrêt, changer de remplaçant à chaque fois.

Bref, mon conseil : si tu sens que tu ne tiendras pas jusqu'aux prochaines vacances, parles en à ton médecin. Tu ne profites pas du système, tu es enceinte! Si tu es fatiguée et que tu ne tiens plus, alors repose toi! Je suis sûre que ton médecin sera complréhensif.

Ha, et félicitations! flower


marie91270
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cas de conscience (arrêt de travail et grossesse inside)

Message par linedeloc le Mer 12 Nov 2014 - 15:34

Exactement le même conseil que Marie, c'est mieux pour ton bébé , pour toi et pour les élèves.

_________________
de jolis bijoux faits main et personnalisés: http://lesbijouxdeline.canalblog.com/
https://www.facebook.com/line.bijoux.5

linedeloc
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cas de conscience (arrêt de travail et grossesse inside)

Message par Normandyx le Mer 12 Nov 2014 - 15:37

Voilà bien un cas de plus dans lequel l'absence de gestion du personnel et de suivi médical se fait sentir chez nous.
Il faudrait pouvoir mettre les gens sur des postes moins sollicités ou leur proposer un temps partiel compatible avec leur état.
Il ne reste que la solution d'un arrêt pour grossesse pathologique, mais je ne sais pas si les médecins sont enclins à les donner facilement chez vous.

Normandyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cas de conscience (arrêt de travail et grossesse inside)

Message par leyade le Mer 12 Nov 2014 - 15:41

@Normandyx a écrit:Voilà bien un cas de plus dans lequel l'absence de gestion du personnel et de suivi médical se fait sentir chez nous.
Il faudrait  pouvoir mettre les gens sur des postes moins sollicités ou leur proposer un temps partiel compatible avec leur état.
Il ne reste que la solution d'un arrêt pour grossesse pathologique, mais je ne sais pas si les médecins sont enclins à les donner facilement chez vous.

J'avais demandé lors de ma dernière grossesse, parce qu'il n'y avait plus de remplaçants, mais on m'a répondu que c'était impossible, c'était tout ou rien. humhum

_________________
Maggi is my way, Melfor is my church and Picon is my soutien. Oui bon je sais pas dire soutien en anglais.

leyade
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cas de conscience (arrêt de travail et grossesse inside)

Message par adaguifa le Mer 12 Nov 2014 - 15:48

Je suis moi-même maman de trois enfants. Mes deux petits ont un an et demi d'écart, aussi je comprends ta fatigue. Je comprends également tes scrupules concernant un arrêt. C'est normal surtout quand on a à coeur le bon déroulement de cours pour nos élèves.
Un remplaçant est là et tu en dis du bien. Alors moi je ne vois pas où est le problème. Etre parent, c'est beaucoup de responsabilité et ce que tu dois à ton futur bout de chou est le meilleur de ce que tu peux donner. Aussi, si le monde médical te préconise un arrêt, je ne vois pas pourquoi avoir mauvaise conscience. Tes élèves seraient suivis par la même personne et cela est d'autant mieux si cette dernière en vaut la peine.
Repose toi et accorde à ton bébé la meilleure arrivée possible dans notre petit monde. Courage à toi.

adaguifa
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cas de conscience (arrêt de travail et grossesse inside)

Message par Provence le Mer 12 Nov 2014 - 15:50

La priorité, c'est ta grossesse. Si le médecin te met en arrêt, c'est qu'il estime que tu en as besoin. Tu n'es pas responsable de l'état du système de remplacement des enseignants dans l'Education nationale; la suite de l'année scolaire ne sera pas ton problème.

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cas de conscience (arrêt de travail et grossesse inside)

Message par alprechac2 le Mer 12 Nov 2014 - 15:57

Germini, j'étais dans le même cas de conscience que toi l'an dernier à la même époque (Marie topela  Wink) : j'ai été arrêtée du 20 novembre au 20 décembre ; le médecin m'a proposé de prolonger mon arrêt après les vacances de Noël, je me suis dit que j'allais bien réussir à reprendre et tenir jusqu'au 15 mars, date de mon congé pathologique, vu qu'il y avait les vacances de février au milieu. Résultat, j'ai repris en janvier, ai tenu ... une journée  Rolling Eyes, me suis retrouvée arrêtée définitivement et alitée jusqu'à début avril ; et pour les élèves, le pire scénario s'est réalisé : ma reprise d'un jour a fait sauter ma remplaçante, il n'y en avait plus ensuite, ça a été un bazar sans nom fait de petits remplacements. Au final, les élèves ont eu 4 profs successifs ... Si c'était à refaire, comme Marie, je m'arrêterais autant que je pourrais.

@Normandyx a écrit:Voilà bien un cas de plus dans lequel l'absence de gestion du personnel et de suivi médical se fait sentir chez nous.
Il faudrait  pouvoir mettre les gens sur des postes moins sollicités ou leur proposer un temps partiel compatible avec leur état.
Il ne reste que la solution d'un arrêt pour grossesse pathologique, mais je ne sais pas si les médecins sont enclins à les donner facilement chez vous.
Je n'ai pas eu de remplaçant pour le latin (du moins, si, 4 mois après mon arrêt) ; reprendre en ne faisant que mes heures de latin, donc à mi-temps, aurait pu être gérable, je pense, et idéal pour moi. A plein temps, je n'y arrivais pas.

alprechac2
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cas de conscience (arrêt de travail et grossesse inside)

Message par wanax le Mer 12 Nov 2014 - 16:00

Ce pays est foutu.

wanax
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cas de conscience (arrêt de travail et grossesse inside)

Message par Germini le Mer 12 Nov 2014 - 17:32

Merci pour vos avis.
Vraiment, merci !

Germini
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cas de conscience (arrêt de travail et grossesse inside)

Message par Ingeborg B. le Mer 12 Nov 2014 - 17:34

Franchement, si vous êtes fatigués, vous vous arrêtez. Je vais être brutale, vous n'êtes pas indispensables et la grossesse n'est pas une maladie Rolling Eyes Le jour où le médecin vous annoncera que vous avez une vraie maladie grave qui implique de passer du jour au lendemain du stress des copies à celui de la chimiothérapie (en plus cela rime), vous n'aurez pas le luxe de vous poser ce genre de questions...
Je sais, ce message est déplaisant mais quand je suis revenue de ma longue maladie, les femmes enceintes qui chouinaient parce qu'elles étaient fatiguées me hérissaient le poil.

Ingeborg B.
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum