Une enquête imminente qui se fait attendre : le rectorat de Lille n'est pas pressé pour enquêter sur les tensions au lycée de Gondecourt.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une enquête imminente qui se fait attendre : le rectorat de Lille n'est pas pressé pour enquêter sur les tensions au lycée de Gondecourt.

Message par John le Mer 12 Nov 2014, 21:25

Le 10 octobre, vingt professeurs du lycée Marguerite-de-Flandre (sur les trente-cinq qui devaient donner cours ce vendredi après-midi) avaient fait grève, en soutien à l’un de leurs collègues qu’un différend avait opposé au proviseur.

Au cours de cette grève, des élèves avaient actionné le système d’alarme pour pouvoir sortir de l’établissement et s’étaient égayés dans les alentours. On avait juste pu savoir qu’un entretien professionnel entre le proviseur Jean Bétrémieux et un enseignant s’était mal passé, et qu’il n’y avait pas eu d’altercation physique.

Le proviseur avait été en arrêt maladie jusqu’aux vacances de Toussaint ; il est revenu à la rentrée de début novembre. Par contre, selon nos informations, le professeur est toujours en arrêt.

Dès la survenue des faits, le rectorat nous avait indiqué qu’une enquête administrative était ouverte , sur « l’ensemble du climat » qui règne au lycée. Un « malaise a été identifié », confiait alors l’Éducation nationale. Des agents du rectorat devaient se rendre sur place, pour rencontrer la direction, des enseignants, etc. Puis, des décisions devaient être prises en fonction de la situation.

Un mois plus tard, la communauté éducative attend toujours les enquêteurs.[...]
http://www.lavoixdunord.fr/region/tension-au-lycee-de-gondecourt-une-enquete-imminente-ia25b50445n2488694

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enquête imminente qui se fait attendre : le rectorat de Lille n'est pas pressé pour enquêter sur les tensions au lycée de Gondecourt.

Message par YoKonoké le Mer 12 Nov 2014, 21:28

Faudrait que les enquêteurs arrivent urgemment, sinon le prof ( et/ou le proviseur ) risquent de souffrir beaucoup !

Y a pas de médiateurs sur une histoire de ce genre ?

_________________
«Plus on partage, plus on possède, voilà le miracle.» Léonard Nimoy

YoKonoké
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum