Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
John
John
Médiateur

La médecine scolaire meurt lentement : l'Etat aura-t-il un remède ? Empty La médecine scolaire meurt lentement : l'Etat aura-t-il un remède ?

par John le Mer 12 Nov 2014 - 21:57
Environ 1 100 médecins scolaires pour 12 millions d’élèves, soit un pour plus de 10 000… La médecine scolaire connaît une lente et inexorable extinction. Le principal syndicat du secteur, le SNMSU-Unsa, vient de lancer un cri d’alarme : si les pouvoirs publics ne font rien, c’est la mort annoncée d’un service plus nécessaire que jamais, alors que la précarité s’étend, n’épargnant pas les enfants.

Depuis plusieurs années déjà, le concours de recrutement des médecins de l’Education nationale ne fait plus recette. En 2014 encore, un tiers des postes n’ont pas trouvé preneurs, portant à 263 le nombre d’emplois vacants en France. Certains départements sont sinistrés. En Ille-et-Vilaine par exemple, un médecin a jusqu’à 16 000 élèves à sa charge, alors que les textes en recommandent 5 000, et 3 000 en ZEP. Dans l’Indre, on ne compte plus aucun titulaire, tandis que dans le territoire de Belfort, ils sont deux, contre six il y a encore quelques années.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
labaroline
labaroline
Niveau 10

La médecine scolaire meurt lentement : l'Etat aura-t-il un remède ? Empty Re: La médecine scolaire meurt lentement : l'Etat aura-t-il un remède ?

par labaroline le Mer 12 Nov 2014 - 22:30
Sur le terrain, ça donne beaucoup de contractuels ou vacataires à temps très partiels que l'on ne voit quasiment jamais. Quand il s'agit de leur demander de remplir les dossiers pour les demandes d'aménagements d'examen ou pour les PAP, on ne rigole plus du tout...
ycombe
ycombe
Modérateur

La médecine scolaire meurt lentement : l'Etat aura-t-il un remède ? Empty Re: La médecine scolaire meurt lentement : l'Etat aura-t-il un remède ?

par ycombe le Mer 12 Nov 2014 - 22:37
La médecine scolaire est à l'image du système scolaire tout entier. Les métiers sont tellement dévalorisés en terme d'image et de salaire, et ont subi une telle augmentation des charges de travail que cela n'attire plus grand monde. C'est tout le système qui est en déliquescence.

_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
Barnafée la Patouille
Barnafée la Patouille
Neoprof expérimenté

La médecine scolaire meurt lentement : l'Etat aura-t-il un remède ? Empty Re: La médecine scolaire meurt lentement : l'Etat aura-t-il un remède ?

par Barnafée la Patouille le Mer 12 Nov 2014 - 23:52
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:La médecine scolaire est à l'image du système scolaire tout entier. Les métiers sont tellement dévalorisés en terme d'image et de salaire, et ont subi une telle augmentation des charges de travail que cela n'attire plus grand monde. C'est tout le système qui est en déliquescence.

Entièrement d'accord avec toi!
Daphné
Daphné
Dieu de l'Olympe

La médecine scolaire meurt lentement : l'Etat aura-t-il un remède ? Empty Re: La médecine scolaire meurt lentement : l'Etat aura-t-il un remède ?

par Daphné le Jeu 13 Nov 2014 - 8:10
Absolument !
avatar
valinfsco
Niveau 1

La médecine scolaire meurt lentement : l'Etat aura-t-il un remède ? Empty Re: La médecine scolaire meurt lentement : l'Etat aura-t-il un remède ?

par valinfsco le Mar 8 Sep 2015 - 15:46
Effectivement les médecins sont de moins en moins nombreux ou ont de plus en plus d'établissements à leur charge...
Du coup, les inf scolaires doivent faire de plus en plus de paperasses qu'elles font suivre comme elles peuvent à leur médecin référent pour signature ou avis.
Contenu sponsorisé

La médecine scolaire meurt lentement : l'Etat aura-t-il un remède ? Empty Re: La médecine scolaire meurt lentement : l'Etat aura-t-il un remède ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum