Violences en Seine-Saint-Denis après l'homicide de Rémi Fraisse + Appel à manifestation de la Fidl.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Violences en Seine-Saint-Denis après l'homicide de Rémi Fraisse + Appel à manifestation de la Fidl.

Message par John le Mer 12 Nov 2014 - 23:24

Quelques rassemblements, émaillés de violences, se sont tenus mercredi 12 novembre devant des lycées de la Seine-Saint-Denis, au premier jour de cours depuis le rassemblement en mémoire de Rémi Fraisse, qui a dégénéré lundi.

Plusieurs interpellations ont eu lieu après des « jets de projectiles » sur les policiers sur une place de Saint-Denis, tôt mercredi matin, a relaté une source policière. A Stains, également dans la banlieue nord de Paris, les vitres d'un lycée ont été brisées et des objets ont également été jetés sur la police. Selon cette source, « une cinquantaine de personnes » étaient toujours rassemblées vers 11 heures devant le lycée Marcel-Cachin de Saint-Ouen, où quelques poubelles ont été brûlées. [...]

Une nouvelle mobilisation des lycées est attendue jeudi et vendredi à Paris. Le MILI (Mouvement interluttes indépendant) appelle au blocage des lycées et des universités et à manifester ces deux jours.
http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/11/12/nouveaux-incidents-devant-des-lycees-de-la-seine-saint-denis_4522326_3244.html

La FIDL, le syndicat lycéen condamne fermement les violences, d’où qu’elles viennent. Les violences policières qui ont causé la mort de Rémi Fraisse par une grenade offensive, ne doivent pas être dénoncées par des cassages et la mise en danger des autres ! Les violences ne doivent pas se reproduire dans les mobilisations et manifestations lycéennes. Elles ne feraient que décrédibiliser le mouvement et les revendications de la majorité des jeunes qui se mobilisent.

Depuis une semaine, la mort de Rémi Fraisse a mis en ébullition les lycéens qui sont horrifiés par ce drame, choqués par la façon dont les jeunes sont considérés et traités par le gouvernement. Car l’indignation et la mobilisation des premiers lycéens exprime le malaise de toute une jeunesse.

« Nous sommes choqués de voir un jeune mourir en défendant ses idées dans notre pays alors que nous, militants de la FIDL le faisons tous les jours dans la rue comme ailleurs… » a déclaré Zoïa Guschlbauer, présidente de la FIDL.

Ce matin, le journal Le Monde a révélé le contenu du procès-verbal dressé le soir du drame : » A 2 h 03, un gendarme s’écrie : « Il est décédé, le mec ! Là, c’est vachement grave… Faut pas qu’ils le sachent ! » « . Cette révélation accentue l’aspect sombre de cette histoire et rends d’autant plus légitime l’indignation des lycéens aujourd’hui en France ! Le drame de Sivens est la faute de trop de la part du gouvernement.
Bien plus qu’une mobilisation ; Un ras-le-bolAffiche

Le problème des lycéens livrés à la rue n’a toujours pas été résolu. Cela fait plus de 3 semaines que la FIDL a alerté les pouvoirs publics face à la situation de ces centaines de lycéens abandonnés à eux-mêmes. Les expulsions et les mises en rétention continuent ; d’ailleurs Yero, lycéen à Paris est toujours détenu par la police alors que sa place est en cours. Les jeunes ont peur d’un avenir incertain dans lequel le chômage et l’individualisme sont les seules perspectives que l’on nous donne. Enfin, le mépris et l’abandon du gouvernement envers la jeunesse est une honte dans cette période où les jeunes auraient plutôt besoins d’être écoutés, aidés et rassurés.

Les jeunes se battront pour sortir de l’oubli, pour que notre pays prenne conscience qu’il ne doit pas nous laisser tomber ! Nous voulons faire valoir notre vision d’une société de solidarité, de vivre-ensemble, d’égalité et de justice.

Aujourd’hui, la confiance est totalement brisée entre la police, le gouvernement et la jeunesse. Le dialogue doit se réinstaurer au plus vite.

La FIDL, le syndicat lycéen demande à ce que des Etats Généraux de la Jeunesse Lycéenne soient organisés avant les prochaines vacances de Février. Nous souhaitons interpeller le gouvernement à travers la présence de certains ministres en qui nous plaçons encore de l’espoir !
La FIDL appelle à une journée de mobilisation nationale ce jeudi 13 novembre 2014.
Une manifestation centrale est organisée à Paris, 12h00, Place de la Nation !
http://www.fidl.org/product/la-fidl-appelle-a-la-mobilisation-dans-le-calme/

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum