Appel pour l'interopérabilité dans l'Education nationale.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Appel pour l'interopérabilité dans l'Education nationale.

Message par John le Jeu 13 Nov 2014 - 21:18

Pourquoi signer ?

Nous sommes 100, tous personnels de l'Éducation nationale,

Dans le cadre de nos missions nous sommes amenés à partager des documents, les utiliser, les modifier et les diffuser. Or, ceci est impensable sans interopérabilité, c'est-à-dire sans la possibilité pour tous d'utiliser un document sans aucun asservissement à un logiciel ou à un fournisseur spécifique.

Les seuls formats de documents acceptables au sein de l'Éducation nationale doivent par conséquent être des formats ouverts. Ceux-ci permettent de :

garantir l'interopérabilité des fichiers et des données (quel que soit le logiciel ou le système utilisés) ;
favoriser le partage des ressources entre les différents acteurs (enseignants, élèves, parents, administratifs, ...) ;
assurer la pérennité des ressources et l'égalité d'accès.

Par exemple, les formats DOCX ou XLSX ne sont pas ouverts contrairement aux formats ODT ou ODS.

Les lacunes d'interopérabilité des formats privateurs et fermés ne résultent pas d'une incapacité technique de la part de leurs éditeurs : il s'agit d'une stratégie commerciale visant à provoquer la dépendance des utilisateurs et créer un marché captif.

Le service public d'éducation dans son ensemble ne doit pas être otage d'écosystèmes propriétaires utilisant des formats fermés. L'école ne doit pas contribuer à accoutumer les élèves selon la stratégie d'enfermement des éditeurs dominants. Elle doit au contraire enseigner les connaissances et développer les compétences qui permettront aux élèves de s'adapter à la multitude d'outils informatiques qu'ils rencontreront durant toute leur vie.

Pour travailler mieux, plus efficacement, pour la qualité de notre enseignement, nous demandons la mise en place d'une règle simple et claire s'imposant à tous : toute mise à disposition de documents au sein du service public de l'Éducation nationale et tous les échanges de documents (textes, tableurs, présentations, vidéos, ressources... ) doivent se faire dans des formats de fichiers ouverts et interopérables.

Nous appelons donc les personnels de l'Éducation nationale, les parents d'élèves, et organisations à soutenir cette demande en signant cet appel.
http://formatsouverts.education/

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel pour l'interopérabilité dans l'Education nationale.

Message par ycombe le Jeu 13 Nov 2014 - 21:21

Précisons que c'est une campagne de l'April, association pour la promotion des logiciels libres.

_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel pour l'interopérabilité dans l'Education nationale.

Message par Luigi_B le Jeu 13 Nov 2014 - 21:36

Ce sont pourtant les tablettes à système d'exploitation propriétaire (Android, Windows RT ou iOS) qu'on s'apprête à généraliser...

A relire la lettre ouverte de l'association Pullco (logiciel libre en Corrèze) quand le Conseil général de Corrèze a renoncé aux ordinateurs sous Linux pour passer aux iPads : http://www.pullco.fr/2013/01/ipads-au-college-lettre-ouverte-au-president-du-conseil-general/

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel pour l'interopérabilité dans l'Education nationale.

Message par ycombe le Jeu 13 Nov 2014 - 21:41

@Luigi_B a écrit:Ce sont pourtant les tablettes à système d'exploitation propriétaire (Android, Windows RT ou iOS) qu'on s'apprête à généraliser...

A relire la lettre ouverte de l'association Pullco (logiciel libre en Corrèze) quand le Conseil général de Corrèze a renoncé aux ordinateurs sous Linux pour passer aux iPads : http://www.pullco.fr/2013/01/ipads-au-college-lettre-ouverte-au-president-du-conseil-general/
A priori, android, ça peut presque aller, à condition bien sûr qu'on puisse remplacer celui d'origine par un cyanogenMod ou équivalent. Bref que la tablette ne soit pas bloquée au niveau du bootloader.


_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel pour l'interopérabilité dans l'Education nationale.

Message par Luigi_B le Jeu 13 Nov 2014 - 22:14

Pas sûr que ce soit à envisager. Dans le Jura par exemple, la convention remise aux parents stipule qu'il est "formellement interdit de remplacer le système d’exploitation, de procéder au jailbreaking (débridage) de la tablette". Il s'agit de préserver la garantie constructeur.

Avec les tablettes comme avec les smartphones, il n'existe pas véritablement d'alternative libre comme sur les PC. Google a même phagocyté de l'intérieur le consortium Android : une vraie leçon commerciale.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel pour l'interopérabilité dans l'Education nationale.

Message par ycombe le Jeu 13 Nov 2014 - 22:41

La garantie constructeur ne porte que sur un an ou deux. On peut envisager que ces tablettes serviront un peu plus longtemps, et un des moyens de s'assurer de leur pérennité peut-être d'exiger un support de CyanogenMod. Il me semble que Samsung le fait pour ses matériels. Les Google Nexus ne doivent pas être bloquées non plus. On peut très bien, surtout sur des gros volumes, l'exiger lors de l'appel d'offre.

Cela dit exiger des tablettes avec support Replicant serait mieux, mais quel constructeur oserait?

(J'ai installé ubuntu en double-boot sur le Lordi offert à ma fille par la région LR. Par vraiment interdit, mais pas vraiment facile dans la mesure où HP joue un sale jeu pour obliger la machine à démarrer sous windows. C'est pareil, la région aurait pu choisir une machine non bloquée.)

_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel pour l'interopérabilité dans l'Education nationale.

Message par Dimka le Jeu 13 Nov 2014 - 23:40

Bonsoir,
@Luigi_B a écrit:Avec les tablettes comme avec les smartphones, il n'existe pas véritablement d'alternative libre comme sur les PC.
Il y a Firefox OS et Ubuntu touch, non ? (je n’y connais rien, je n’ai ni smartphone, ni tablette…)

_________________
Tentez de gagner des livresRazz

pingouin ← Ceci est un manchot (penguin en anglais), pas un pingouin. Les pingouins volent, sont présents en Bretagne et mangent donc du Kouign Aman. Les manchots ne volent pas, utilisent Linux et vivent dans l’hémisphère sud.

Contrairement à la chouette, le hibou a la classe, des aigrettes sur la tête et un x au pluriel.

J’aime les petits cœurs mignons et palpitants !
Big tiger is watching you!

Dimka
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel pour l'interopérabilité dans l'Education nationale.

Message par JPhMM le Jeu 13 Nov 2014 - 23:43

@ycombe a écrit:La garantie constructeur ne porte que sur un an ou deux. On peut envisager que ces tablettes serviront un peu plus longtemps, et un des moyens de s'assurer de leur pérennité peut-être d'exiger un support de CyanogenMod. Il me semble que Samsung le fait pour ses matériels. Les Google Nexus ne doivent pas être bloquées non plus. On peut très bien, surtout sur des gros volumes, l'exiger lors de l'appel d'offre.

Cela dit exiger des tablettes avec support Replicant serait mieux, mais quel constructeur oserait?

(J'ai installé ubuntu en double-boot sur le Lordi offert à ma fille par la région LR. Par vraiment interdit, mais pas vraiment facile dans la mesure où HP joue un sale jeu pour obliger la machine à démarrer sous windows. C'est pareil, la région aurait pu choisir une machine non bloquée.)
Sauf que l'Europe impose une garantie légale gratuite de 2 ans sur tous les produits de consommation.

http://europa.eu/youreurope/citizens/shopping/shopping-abroad/guarantees/index_fr.htm

Les deux ans de garantie légale ne peuvent pas être écourtés par une garantie commerciale

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel pour l'interopérabilité dans l'Education nationale.

Message par Luigi_B le Ven 14 Nov 2014 - 0:00

@Dimka a écrit:Bonsoir,
@Luigi_B a écrit:Avec les tablettes comme avec les smartphones, il n'existe pas véritablement d'alternative libre comme sur les PC.
Il y a Firefox OS et Ubuntu touch, non ? (je n’y connais rien, je n’ai ni smartphone, ni tablette…)
Ubuntu est annoncé depuis début 2013 mais la première tablette commercialisée sous Ubuntu n'est annoncée que pour 2015. Firefox OS a le mérite d'exister mais de façon très marginale.

Pour les smartphones :


_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel pour l'interopérabilité dans l'Education nationale.

Message par Ed is Dead le Ven 14 Nov 2014 - 8:29

On peut très bien, surtout sur des gros volumes, l'exiger lors de l'appel d'offre.
On peut aussi tout a fait penser à faire un "mod" maison, vu le volume, a la simple condition de s'en donner les moyens. Android en lui même (l'os) est open source, et justement dans un cadre scolaire, se passer des servces googles (genre le playstore) serait le bienvenu.

Ce sont pourtant les tablettes à système d'exploitation propriétaire (Android, Windows RT ou iOS) qu'on s'apprête à généraliser...
Voilà le noeud du problème: généralisé sur le terrain, et dans les esprits (combien de fois m'a t on reproché que libreoffice était un soft d'amateur)...

Ed is Dead
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel pour l'interopérabilité dans l'Education nationale.

Message par Dr Raynal le Sam 15 Nov 2014 - 15:57

Hum. Ils sont bien gentils les gars du libres, mais ils faudrait que les logiciels "libres" soient au niveau. Et ce n'est pas le cas.
Parce que le but n'est pas de bidouiller les PC ou les tablettes pour avoir la joie de les "débrider" ou d'utiliser une des innombrables distris de l'archipel linuxien pour la beauté du geste, mais de s'en servir pour enseigner, avec des soft utiles, simples et performants. Pas pour apprendre à utiliser Gimp ou Pixelmator, mais pour faire du français, des math, des SVT, de la physique, et toutes ces choses pas à la mode que l'on ose encore appeler "disciplines" scolaires... Et il y a du boulot.

Bien sur, cela m'embête de recevoir des doc au format word (le dernier Word que j'ai utilisé portait le n° 5), mais ils se trouve que n'importe quel soft de traitement de texte est capable de "décoder" proprement du .doc (pour peu que le document ne soit pas trop alambiqué). Le .doc est (hélas) un standards de fait, et il est interopérable puisque lu par tous les soft... même si ça le gonfle de voir des schémas (oui, des schémas...) en .doc sur la "banque" d'image SVT officielle...

Bien sur, que l'on peut remplacer excel par un autre tableur, mais si l'on doit utiliser des macro... ça coince!
Et il y a ben d'autres exemples, outre les traditionnels drivers indisponibles pour les matériels connectés, de soft utilisables dans le cadre de l'enseignement mais dont l'équivalent "libre" est soit inexistant (je pense à Garageband pour la musique, tiens), soit risible en comparaison (ibook authors).

Je comprend fort bien que l'on soit ennuyé (le mot est faible) par les formats de fichiers propriétaires, mais l'intégrisme libriste ne mêne à rien, sinon à vouloir réinventer la roue alors que ce que l'on désire, c'est utiliser les véhicules.
Déjà, s'assurer que le format ODT soit celui par défaut des documents textes, les plus utilisés, serait pas mal. Inutile de chercher à emm.. le monde avec un "grand soir" numérique qui verrait l'ogg vorbis terrasser le mp3 ou le theora triompher du mp4 (je vous fais grâce des dessins en odg).

Dr Raynal
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel pour l'interopérabilité dans l'Education nationale.

Message par Ed is Dead le Lun 17 Nov 2014 - 10:09

t il y a ben d'autres exemples, outre les traditionnels drivers indisponibles pour les matériels connectés, de soft utilisables dans le cadre de l'enseignement mais dont l'équivalent "libre" est soit inexistant (je pense à Garageband pour la musique, tiens)
l'exemple est pire que tout: non seulement garage band n'est pas libre, mais il est livré avec un gros antivol matériel: pour l'utiliser à la maison, un élève devra non plus s’acquitter du prix du soft, mais en prime de celui de la machine.

Pas pour apprendre à utiliser Gimp ou Pixelmator, mais pour faire du français, des math, des SVT, de la physique, et toutes ces choses pas à la mode que l'on ose encore appeler "disciplines" scolaires... Et il y a du boulot.
C'est essentiellement un problème de demande. Pour le moment, ça n’intéresse personne.

Le .doc est (hélas) un standards de fait, et il est interopérable puisque lu par tous les soft...
Ce n'est pas ça, l’interopérabilité, tu le sais bien.

mais l'intégrisme libriste ne mêne à rien, sinon à vouloir réinventer la roue alors que ce que l'on désire, c'est utiliser les véhicules.
Tout dépend de là ou porte le regard. Dans l'immédiat, je suis d'accord avec toi, il faut parer au plus pressé et le plus pressé est propriétaire. Mais est ce qu'il est normal de former des élèves à des outils proprio, c'est à dire de capter des marchés, dès ce moment là?


Ed is Dead
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Microsoft dans un collège connecté

Message par Luigi_B le Lun 17 Nov 2014 - 13:33

Un contrepoint dans un "collège connecté" avec cette publicité Microsoft pour l'écosystème Windows.



Jean-Pierre Crochet (principal du collège connecté) a écrit:La salle de classe traditionnelle accueillant trente élèves face à un enseignant nous semble être derrière nous.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel pour l'interopérabilité dans l'Education nationale.

Message par JPhMM le Lun 17 Nov 2014 - 13:39

Ils ont été payés ? les locaux ont été loués ? Suspect
Filmer des élèves de face dans un établissement scolaire pendant un temps scolaire afin d'en faire une publicité commerciale, c'est légal ça ? Shocked
Faire une publicité commerciale comme enseignant pendant un cours, c'est légal ça aussi ? Shocked

Les bras m'en tombent.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel pour l'interopérabilité dans l'Education nationale.

Message par Luigi_B le Lun 17 Nov 2014 - 13:42

Oh ce n'est pas la première fois : http://www.laviemoderne.net/forum/ecrans/7029-windows-8-c-est-genial-ludomag

Mais c'est vrai que c'était dans le privé.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel pour l'interopérabilité dans l'Education nationale.

Message par JPhMM le Lun 17 Nov 2014 - 13:43

Tout va bien...

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel pour l'interopérabilité dans l'Education nationale.

Message par Luigi_B le Lun 17 Nov 2014 - 13:44

Et rappelons que l'Académie de Paris se réunit à l'occasion dans les bureaux de Microsoft : http://www.laviemoderne.net/forum/vers-l-ecole-numerifiee/6622-agenda-de-l-ecole-numerique?start=60#10585

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel pour l'interopérabilité dans l'Education nationale.

Message par JPhMM le Lun 17 Nov 2014 - 13:48

Les prémisses d'une généralisation d'un truc très moche, à mon avis... furieux

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel pour l'interopérabilité dans l'Education nationale.

Message par Iphigénie le Lun 17 Nov 2014 - 13:51

j'voudrais pas faire du mauvais esprit (c'est pas mon genre:lol: Laughing ), mais pendant le cours d'anglais, malgré les images très fugitives, on n'a pas l'impression d'une classe tellement plus motivée ou attentive que devant du papier, à vrai dire. C'est vrai que la plupart du temps on préfère le gros plan... Laughing Laughing

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel pour l'interopérabilité dans l'Education nationale.

Message par Ed is Dead le Lun 17 Nov 2014 - 14:05

C'est bien l'une des inspections de paris qui avait organisé une petite sauterie sur les TICE dans les locaux de microsoft, non? plus c'est gros, plus ça passe... [croisement avec Luigi qui l'a dit mieux que moi]

Ed is Dead
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel pour l'interopérabilité dans l'Education nationale.

Message par Ed is Dead le Lun 17 Nov 2014 - 14:08

Les prémisses d'une généralisation d'un truc très moche, à mon avis...
C'est pour ça que pour moi, il ne faut pas laisser à ces gens le terrain de la technologie. Il y a trop d'enjeu derrière.

Ed is Dead
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel pour l'interopérabilité dans l'Education nationale.

Message par Dr Raynal le Lun 17 Nov 2014 - 20:32

@Ed is Dead a écrit: Dans l'immédiat, je suis d'accord avec toi, il faut parer au plus pressé et le plus pressé est propriétaire. Mais est ce qu'il est normal de former des élèves à des outils proprio, c'est à dire de capter des marchés, dès ce moment là?

Honnêtement, je ne pense vraiment pas que l'on capte un marché avec les logiciels scolaires... J'ai été "formé", si l'on peut dire, sur Word3.1, que je n'ai plus jamais utilisé, ni aucun word après le 5. Je n'utilise même plus aucun produit microsoft depuis... 1993...
Le temps que nos élèves soient adultes, les "outils proprio" risquent fort d'avoir connu des déboires divers (freehand...). C'est pour cela que, honnêtement, nous devrions préférer la fonction (ce que nous allons faire) à l'organe (la base du soft), et nous intéresser surtout à avoir un soft le plus simple et transparent possible, s'effaçant devant sa fonction.
Un exemple: lorsque je fais des documents illustrés, j'attrape une image, je la glisse dépose dans mon doc, et basta: toute autre approche (ouvrir un menu, un sous sous sous menu, rechercher dans un fichier l'image en question, etc...) me semble d'un archaïsme dément et d'une complexité inutile. Ce que je cherche, c'est à mettre une image dans mon texte, pas à connaitre els subtilités d'un explorateur de fichiers !

Quant à croire que l'existence d'un marché véritable pour des soft dans l'éducation nationale amènerait à des programmes de qualité, ergonomiques, etc, je citerai un contre exemple flagrant: les ENT, 100 % éduc nat, et le plus souvent, comment dire... abscons (et les trois premières lettres sont encore une bien grande concession).

Par contre, ce que l'on pourrait exiger, c'est que TOUS les soft propriétaires soient obligés de permettre un enregistrement dans un format libre interopérable. Ce serait déjà beaucoup, et cela améliorerait sensiblement la pérennité des travaux engagés.

Dr Raynal
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum