Difficultés en collège - Au bout du rouleau, besoin d'aide

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Difficultés en collège - Au bout du rouleau, besoin d'aide

Message par Mezzo voce le Dim 16 Nov 2014 - 16:00

Courage vivi! Tiens, mes quatrièmes chiantiques assuraient qu'ils étaient sages dans tous les cours à leur PP, "sauf en français, en musique et en arts plastiques" (c'est-à-dire dans les trois cours dont les enseignants se plaignent ouvertement, sanctionnent etc). Passant devant la salle du cours de ... BIP ..., j'ai d'abord entendu puis vu mes quatrièmes comme je ne les avais jamais vus agir, hurler, etc.

Mezzo voce
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Difficultés en collège - Au bout du rouleau, besoin d'aide

Message par Marounette le Dim 16 Nov 2014 - 17:14

Courage!
fleurs

Essaie de relativiser! Tes élèves "chiantissismes" ne doivent pas l'être qu'avec toi.
Je me souviens de l'année dernière de ma classe de 5ème terrible. Je ne savais pas comment m'y prendre. Même en appliquant les conseils de mon tuteur je n'y arrivais pas.
Une fois durant une heure de "trou" (la salle se trouvait à côté de la salle des profs), j'ai entendu la prof d'histoire leur gueuler dessus au moins une dizaine de minutes avant de pouvoir commencer le cours. Pareil avec la prof d'allemand. Je dois avouer que secrétement, cela me rassurait.

_________________
"Je ne sais qu'une chose, c'est que je ne sais rien." Socrate
La recherche est l'un des rares domaines où des personnes volontaires peuvent mesurer leur ignorance.  Laughing

Marounette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Difficultés en collège - Au bout du rouleau, besoin d'aide

Message par Jézabel le Dim 16 Nov 2014 - 17:52

@Mezzo voce a écrit:Courage vivi! Tiens, mes quatrièmes chiantiques assuraient qu'ils étaient sages dans tous les cours à leur PP, "sauf en français, en musique et en arts plastiques" (c'est-à-dire dans les trois cours dont les enseignants se plaignent ouvertement, sanctionnent etc). Passant devant la salle du cours de ... BIP ..., j'ai d'abord entendu puis vu mes quatrièmes comme je ne les avais jamais vus agir, hurler, etc.

Je confirme, c'est "rassurant" ; surtout quand on n'a jamais eu à subir ce type de comportement en classe Twisted Evil

_________________
Pour sauver Serge Atlaoui de la peine de mort, on peut écrire en masse (par courriel ou voie postale) à l'ambassade d'Indonésie en France :
https://www.facebook.com/pages/Sauvez-Serge-Atlaoui-du-Peloton-dEx%C3%A9cution/149813465050354?fref=nf&pnref=story

Jézabel
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Difficultés en collège - Au bout du rouleau, besoin d'aide

Message par vivi1982 le Dim 16 Nov 2014 - 21:11

Je vais peut-être aller me rassurer en traînant dans les couloirs alors!

Mais alors pourquoi d'après la principale les "prétendus parents" ne s'en plaignent qu'avec moi?
Enfin si, ma petite idée: chérimoncoeur a eu une punition, papa-maman pas contents: "mais il n'y avait pas que moi, tout le monde parlait et blablabla".
J'attends de voir ce que ça va donner à la réunion parents-profs.

Lundi dernier la principale est venue leur faire une sorte d'heure de vie de classe pendant mon cours, ils ont reconnu eux-mêmes qu'ils parlaient mais pas dans tous les cours: ils ont cité les cours de maths et d'histoire où ils parlaient, ils n'ont pas osé dire le français puisque j'étais là (mais l'ont pensé fort,ça se voyait), et techno et anglais où ils ne parlent pas. En anglais elle a la réputation de tous les terroriser, ils sont muets (et ça agace aussi la prof car ils ne participent pas!) .

C'est aussi vis-à vis de la principale que ça me gène de venir demain, c'était assez humiliant la situation de vendredi. Je me sentais comme une élève convoquée chez le proviseur! Et contrairement à ce qu'elle semble penser (genre elle me demande si je connais leurs noms, ce que je maîtrise depuis la 2ème semaine), j'ai plutôt un bon contact avec les élèves (ce qu'avait noté l'inspecteur l'an dernier) et je pense les faire progresser.

Aujourd'hui, j'ai corrigé leurs rédac: on a passé du temps en cours à retravailler les brouillons, je les ai aidés, et le résultat est franchement bien, sauf pour les quelques jeanfoutistes (ça s'écrit comme ça?)

Comme m'a dit une collègue à qui je me suis confiée vendredi soir: j'ai mon excellent rapport d'inspection pour moi (ma note a grimpé de 6 points), donc elle ne peut rien me reprocher sur mes cours.

J'essaie de me rassurer mais ça n'aide pas, pour tout dire je me sens fichée et j'en aurais presque honte de me montrer devant les collègues. No

vivi1982
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Difficultés en collège - Au bout du rouleau, besoin d'aide

Message par bil36 le Dim 16 Nov 2014 - 21:38

punaise 6 points d'un coup ! félicitation Vivi, ca prouve que tu gères !
J'ai été dans la même situation que toi quand j'ai débuté, j'ai appris deux ans plus tard que le proviseur m'avait donné sciemment la classe la plus pénible qu'il connaissait depuis plusieurs années !... Tu vois le genre, dans ce métier l'hypocrisie est la chose la mieux partagée (sauf dur neoprof évidemment). Maintenant, comme je n'ai que des classes dures ( je suis en technologique) je m'arrange pour^être plus conciliant avec les élèves ( c'est pas très moral mais le pro parle moins de moi). Après deux conseils : parle en à un MAXIMUM de gens, tu verras que tu n'es pas seule, d'autre par fais toi remarqué par ton pro, moi c'est ce qui m'a sauvé. Comme il voyait que j'assistais au réunions sur l'indisciplin, il voyait bien que je n'étais pas dupe de son manége.

Dernier conseil il faut relativiser, des élèves pénibles est ce que c'est pire qu'un patron sournois ou des clients menaçant ? (souvent oui hélas mais relativisont)

Bon courage à toi et mention spéciale à ces parents qui se plaignent à ton pro sans donner leur nom ( "c'est fou le nombre de courageux parmi les étourdis" comme disait Desproges)

bil36
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Difficultés en collège - Au bout du rouleau, besoin d'aide

Message par Valivalou le Dim 16 Nov 2014 - 21:43

Oh, comme je connais ces situations!!! En tant que contractuelle, dès qu'il y a une merdouille, ça me retombe sur le dos! Et les femmes de ménage qui se plaignent des classes soit-disant + sales que quand c'est Monsieur le professeur Untel (mais quoi, elles sont payées pour les nettoyer les classes, non?!) et les parents qui se plaignent parce que la prof ne se fait pas respecter / est trop sévère et punit trop (au choix), et la CPE qui se plaint parce qu'il y a trop d'heures de colle à faire et pas assez de surveillants (mais comment va t-on faire?! Bah tant pis, les retenues ne seront pas faites...). Je connais ça par cœur...  Maintenant, je note tout. J'ai une feuille où je note lors de chaque cours quel élève est embêtant / lance des boulettes / griffonne / n'a pas fait son travail/ est puni / est exclu / est absent (dans ce cas, je lui conserve les documents du cours). Je communique avec les parents via le carnet et je leur parle franchement lorsque je les vois dans les réunions parents-profs (j'insiste auprès du CDE pour y participer).
J'en ai eu marre de me laisser bouffer par des reproches injustifiés.
C'est pénible de noter les faits et gestes des enquiquineurs à chaque cours, mais au moins, j'ai une trace écrite de leur comportement et je me sens en règle avec ce que je suis et ma façon de fonctionner.
A force, tu te construis une carapace, et je pense que cela devient une obligation si tu veux tenir le coup. Si tu sens que tu n'as rien à te reprocher, tu te sentiras + forte.
Les élèves ne sont pas les mêmes enfants en classe et à la maison. Les parents n'ont pas à juger ton enseignement et ils n'aimeraient pas que tu leur disent comment éduquer leurs enfants. Alors, ne te contrarie pas avec leur point de vue. L'an prochain, tu en verras d'autres et dis-toi que ces parents "pénibles" trouveront un autre enseignant sur qui se faire les dents... Courage!

Valivalou
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Difficultés en collège - Au bout du rouleau, besoin d'aide

Message par vivi1982 le Dim 16 Nov 2014 - 21:59

Je me sens fragile là-dessus car je sais que la gestion de classe est mon point faible. Je le sais, je suis trop gentille, vraiment ce n'est pas dans ma nature de sévir, de punir, donc je me force à le faire mais ça doit se voir. J'aime les rapports de confiance prof-élève, et l'inspecteur avait justement noté la bonne relation que j'entretenais avec mes élèves.

Mais vraiment cette année, par rapport à l'an dernier objectivement les classes sont moins dures et moins bruyantes et je n'ai jamais été avec un moral aussi bas que ça, la proviseure m'a achevée là, vraiment.
Je crois que ce sont les coups en dessous et l'hypocrisie que je ne supporte pas (alors quelle idée de faire ce métier!)

Je vais déjà voir demain la mère du môme qui travaille au collège, voir ce qu'elle a à me dire et on verra après. Mais plus j'y pense, plus je crois que ça vient d'elle.
La CDE m'a parlé aussi de mon organisation qui n'était pas très bonne, je ne sais pas sur quoi elle se base pour dire ça, à part qu'une ou deux fois, j'ai donné mes photocopies à faire pour le jour même car j'avais modifié des choses à la dernière minute, et c'est justement cette dame qui nous fait les photocop. Une dois j'avais envoyé un élève faire 2 photocopies  car il y avait eu des absents au cours d'avant et le camarade n'avait pas donné les feuilles. J'ai eu droit à un post-it sur ma photocop: "à l'avenir pensez à prévoir à l'avance vos photocopies. "

Mon dieu, que je déteste quand je sens qu'on parle dans mon dos.

Et à la réunion parents-profs, fort à parier que ceux qui se plaignent ne viendront pas!

Sinon, mes classes de 4ème ne sont pas plus pénibles que d'autres, ce sont juste des classes de 4ème. La jeune stagiaire a l'air d'en baver aussi avec les siennes (elle a une 5 et une 4)

vivi1982
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Difficultés en collège - Au bout du rouleau, besoin d'aide

Message par Valivalou le Dim 16 Nov 2014 - 22:20

Pour moi aussi c'est dur de punir car j'ai un fond trop gentil et il est évident que les élèves le ressentent, mais une discussion "à coeur ouvert" avec une collègue il y a deux semaines m'a fait comprendre qu'il fallait que je me durcisse si je ne voulais pas y laisser ma peau...

Je ne supporte pas les coups dans le dos et je sentais bien que des choses se disaient derrière moi. Aussi j'ai cherché comment y faire face. Si on me demande des explications, je veux avoir matière à fournir et noter tout ce qui peux perturber mes cours me permet d'avoir un peu + d'assurance.

Je me rends compte que les CPE ont parfois tendance à prendre davantage en compte la parole de l'élève que la parole de l'enseignant (d'autant plus que ce dernier est récent dans l'établissement); et quand des parents appellent, leur parti est clairement pris. Ainsi, j'ai donné une interro surprise à une classe trop bruyante et des parents ont appelé la CPE, lui ont mis la pression et celle-ci est venue me dire que je ne devais pas noter cette interro, qu'elle était injuste, etc, etc... Je lui ai répondu que je gardais les copies sous le coude et qu'au moindre débordement, les notes entreraient dans la moyenne. J'en ai aussi averti les élèves.

Même si ce n'est pas dans notre caractère d'être sévère, j'ai l'impression qu'il faut que l'on se fasse violence car les élèves et leurs parents ne sont pas aussi gentils que nous...

Valivalou
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Difficultés en collège - Au bout du rouleau, besoin d'aide

Message par vivi1982 le Dim 16 Nov 2014 - 22:26

Tout à fait. Non seulement ce n'est pas dans mon caractère mais je ne sais pas comment faire! C'est ça le pire! Si je pouvais avoir une recette pour ça!

Et je me pose une autre question: pourquoi j'ai toujours l'impression que les pénibles le sont plus en français que dans une autre matière? Est-ce parce qu'ils sont plus largués en français que dans les autres matières qu'ils se dissipent plus?
J'ai justement ramassé un travail d'écriture vendredi dernier car ils n'en finissaient pas de se mettre au travail, ces classes sont promptes à crier à l'injustice et les parents aussi. Une fois je menaçais de punition collective (car tout le monde parlait) et un sale gamin m'a bien fait remarqué que c'était interdit, ce à quoi j'ai ajouté que pas de problème: je punissais tout le monde, sauf les 3 qui sont sages dans la classe!!!!!

vivi1982
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Difficultés en collège - Au bout du rouleau, besoin d'aide

Message par Jézabel le Dim 16 Nov 2014 - 22:36

Euh, l'interro surprise, je ne vois pas en quoi elle est injuste. Surtout si c'est sur le cours précédent que tous les élèves sont censés avoir appris (enfin si tu les en as avertis au début de l'année).
Si cela peut te rassurer : l'an dernier, c'étaient la cde et son adjointe qui m'avaient conseillé les interros surprise en cas de bordel ; une collègue avait appuyé en conseillant les exercices notés. Evidemment, cela dépend des établissements, surtout si la cpe est visiblement contre toi et du côté des parents.

_________________
Pour sauver Serge Atlaoui de la peine de mort, on peut écrire en masse (par courriel ou voie postale) à l'ambassade d'Indonésie en France :
https://www.facebook.com/pages/Sauvez-Serge-Atlaoui-du-Peloton-dEx%C3%A9cution/149813465050354?fref=nf&pnref=story

Jézabel
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Difficultés en collège - Au bout du rouleau, besoin d'aide

Message par Valivalou le Dim 16 Nov 2014 - 22:40

Personnellement, j'ai préparé des "bandes de punition" comportant le titre "punition pour bavardage excessif" avec cinq verbes à conjuguer à l'imparfait ou au passé simple. Je les colle dans les carnets des élèves, au bout de trois réprimandes orales depuis le début de l'heure. Si l'élève ne rend pas la punition, je le colle une heure avec la punition en guise de travail à faire ( on doit donner du travail pour chaque retenue ou exclusion de cours). Et depuis la discussion avec ma collègue, je n'hésite plus, j'exclus de mon cours dès que je trouve l'élève trop casse-pied.
La semaine dernière, cinq élèves ne m'ont pas rendu la rédaction qu'ils avaient à faire à la maison durant les vacances de la Toussaint: 0 + 2h de colle pour me rédiger la-dite rédaction. Je n'ai pas aimé sanctionner de la sorte; ça m'a même fait mal au ventre pour une élève, mais je peux t'assurer que durant l'heure de classe qui a suivi, j'ai eu un silence royal... Comme si j'avais gagné en respect...

Moi aussi j'ai l'impression que les élèves sont plus pénibles en français; j'ai déjà entendu certains d'entre eux dire que c'était une matière qui ne servait à rien... C'est une matière difficile à enseigner car en décalage avec leur réel, eux qui sont accros à l'instantané. qu'ont-ils à faire de Molière ou des Fabliaux?!!!
Mais je suis contractuelle et le fait que je ne sois pas leur "vraie prof" me semble être une raison supplémentaire à leur manque d'entrain...

Valivalou
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Difficultés en collège - Au bout du rouleau, besoin d'aide

Message par Jézabel le Dim 16 Nov 2014 - 22:42

Vivi, il existe des punitions collectives déguisées. Exemple : tu donnes un exercice noté. Si des parents se plaignent, tu dis : "j'avais déjà l'intention de leur noter l'exercice, bruyants ou pas, pour évaluer leur travail ; après j'avais changé d'avis ; puis vu le bruit, je le leur ai finalement donné afin que même les sages puissent travailler".

_________________
Pour sauver Serge Atlaoui de la peine de mort, on peut écrire en masse (par courriel ou voie postale) à l'ambassade d'Indonésie en France :
https://www.facebook.com/pages/Sauvez-Serge-Atlaoui-du-Peloton-dEx%C3%A9cution/149813465050354?fref=nf&pnref=story

Jézabel
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Difficultés en collège - Au bout du rouleau, besoin d'aide

Message par vivi1982 le Dim 16 Nov 2014 - 23:32

J'ai été contractuelle avant et c'est vrai que ça n'aide pas.
Mes 4ème d'il y a 3 ans (quand j'étais stagiaire) étaient loin d'être des anges avec moi, mais j'ai été arreté pendant 1 mois à cause d'une opération. Ils avaient vraiment été abominables avec mon remplaçant qui avait été contraint à faire cours en salle de réunion à côté de la vie sco pour que la CPE puisse patrouiller à côté: c'était des choses lancées au tableau (même des vache-qui-rit!), des élèves lui avaient même collé des post-it plein d'insultes dans le dos, ils n'avaient rien fichu de tout le mois. Même s'ils pouvaient être chiants avec moi, ils ne se permettaient pas des choses comme ça.

Mon conjoint (pas prof) m'a conseillé de faire ça à chaque fois les exercices notés et qu'ils finiront pas comprendre. Demain si je n'ai pas toutes mes rédac c'est 0, tant pis pour eux (mais ça me fait mal aussi, surtout que je sais que certains ont bien fait le brouillon vu que j'ai déjà corrigé les brouillons).

Mais je constate aussi autre chose: mes 3ème de cette année, je les ai eus en 4ème, ils étaient aussi bavards que les 4ème de cette année, et cette année ils ont un comportement exemplaire, pourtant je suis restée la même. Je pense qu'ils ont juste gagné assez de maturité pour comprendre que le prof n'est pas là que pour jouer le gendarme.

vivi1982
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Difficultés en collège - Au bout du rouleau, besoin d'aide

Message par Lizdarcy le Dim 16 Nov 2014 - 23:46

@vivi1982 a écrit:Tout à fait. Non seulement ce n'est pas dans mon caractère mais je ne sais pas comment faire! C'est ça le pire! Si je pouvais avoir une recette pour ça!

Et je me pose une autre question: pourquoi j'ai toujours l'impression que les pénibles le sont plus en français que dans une autre matière? Est-ce parce qu'ils sont plus largués en français que dans les autres matières qu'ils se dissipent plus?
J'ai justement ramassé un travail d'écriture vendredi dernier car ils n'en finissaient pas de se mettre au travail, ces classes sont promptes à crier à l'injustice et les parents aussi. Une fois je menaçais de punition collective (car tout le monde parlait) et un sale gamin m'a bien fait remarqué que c'était interdit, ce à quoi j'ai ajouté que pas de problème: je punissais tout le monde, sauf les 3 qui sont sages dans la classe!!!!!

Alors là, à partir de la quatrième, c'est foutu pour la tripotée d'élèves qui ont accumulé les lacunes en anglais.Et là, ça devient difficile. Moi je me fais souvent la réflexion par rapport à ma propre matière (quelle idée d'avoir choisi l'anglais...). Et sans savoir rien des autres, j'envie pourtant les enseignants de français et d'histoire et géo.

Lizdarcy
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Difficultés en collège - Au bout du rouleau, besoin d'aide

Message par ycombe le Dim 16 Nov 2014 - 23:54

@vivi1982 a écrit:
Mais je constate aussi autre chose: mes 3ème de cette année, je les ai eus en 4ème, ils étaient aussi bavards que les 4ème de cette année, et cette année ils ont un comportement exemplaire, pourtant je suis restée la même. Je pense qu'ils ont juste gagné assez de maturité pour comprendre que le prof n'est pas là que pour jouer le gendarme.
En 3ème, ils savent que l'orientation au lycée n'est pas (pas encore...) automatique. Du coup, il y en a beaucoup qui se calment pour pouvoir l'obtenir. En 4ème, le lycée c'est encore dans une éternité.


_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Difficultés en collège - Au bout du rouleau, besoin d'aide

Message par ycombe le Lun 17 Nov 2014 - 0:01

On a parlé de gestion de classes dans plusieurs fils. Avec des documents qui résument un peu un arsenal de bonnes pratiques:

http://www.neoprofs.org/t80534-gestion-de-classe
http://www.neoprofs.org/t77316-faire-face-aux-classes


_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Difficultés en collège - Au bout du rouleau, besoin d'aide

Message par ycombe le Lun 17 Nov 2014 - 0:04

@vivi1982 a écrit:
Et je me pose une autre question: pourquoi j'ai toujours l'impression que les pénibles le sont plus en français que dans une autre matière? Est-ce parce qu'ils sont plus largués en français que dans les autres matières qu'ils se dissipent plus?
Biais de confirmation? En tout cas, je t'assure qu'ils sont aussi très pénibles (et très largués) en mathématiques. Ce ne sont pas les 4e que l'on se partage le plus facilement lors de la répartition.

_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Difficultés en collège - Au bout du rouleau, besoin d'aide

Message par kero le Lun 17 Nov 2014 - 0:07

@Valivalou a écrit:Ainsi, j'ai donné une interro surprise à une classe trop bruyante et des parents ont appelé la CPE, lui ont mis la pression et celle-ci est venue me dire que je ne devais pas noter cette interro, qu'elle était injuste, etc, etc...

Elle outrepasse son rôle. Faut mettre les choses au clair.

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Difficultés en collège - Au bout du rouleau, besoin d'aide

Message par ycombe le Lun 17 Nov 2014 - 0:17

@Valivalou a écrit:Ainsi, j'ai donné une interro surprise à une classe trop bruyante et des parents ont appelé la CPE, lui ont mis la pression et celle-ci est venue me dire que je ne devais pas noter cette interro, qu'elle était injuste, etc, etc...  Je lui ai répondu que je gardais les copies sous le coude et qu'au moindre débordement, les notes entreraient dans la moyenne. J'en ai aussi averti les élèves.

Pour moi tu as clairement fait une erreur. J'aurais dit au CPE qu'il se mêle de ce qui le regarde, c'est à dire pas de mes notes, et j'aurais annoncé aux élèves le sourire le plus sadique possible diable aux lèvres que puisque certains croyaient pouvoir forcer ma mansuétude en faisant intervenir leurs parents, l'interro compterait double diable. Tout comme l'interro surprise suivante que nous allions faire immédiatement, bien entendu diable.


_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Difficultés en collège - Au bout du rouleau, besoin d'aide

Message par Valivalou le Lun 17 Nov 2014 - 7:32

@ycombe a écrit:
@Valivalou a écrit:Ainsi, j'ai donné une interro surprise à une classe trop bruyante et des parents ont appelé la CPE, lui ont mis la pression et celle-ci est venue me dire que je ne devais pas noter cette interro, qu'elle était injuste, etc, etc...  Je lui ai répondu que je gardais les copies sous le coude et qu'au moindre débordement, les notes entreraient dans la moyenne. J'en ai aussi averti les élèves.

Pour moi tu as clairement fait une erreur. J'aurais dit au CPE qu'il se mêle de ce qui le regarde, c'est à dire pas de mes notes, et j'aurais annoncé aux élèves le sourire le plus sadique possible diable aux lèvres que puisque certains croyaient pouvoir forcer ma mansuétude en faisant intervenir leurs parents, l'interro compterait double diable. Tout comme l'interro surprise suivante que nous allions faire immédiatement, bien entendu diable.


J'en ai conscience mais sur le coup, j'ai eu un gros doute... Comme ce n'était que ma deuxième semaine de présence dans l'établissement et que j'avais déjà entendu des rumeurs disant que la parole des élèves étaient parfois prise davantage en compte que celle du prof; je me suis dit qu'en tant que contractuelle (et encore dans ma "période d'essai"), il valait mieux faire profil bas...

Valivalou
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum