Quand on n'aime pas un élève...

Page 5 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Quand on n'aime pas un élève...

Message par Pascal le Ven 14 Nov 2014 - 23:43

Dire d'un élève qu'il est bête et méchant est pour moi insultant. Et je n'ai pas dit que je n'étais pas sensible aux collègues confrontés à la violence des élèves.

Pascal
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand on n'aime pas un élève...

Message par Pascal le Ven 14 Nov 2014 - 23:45

@Sphinx a écrit:Va falloir m'expliquer, quand même, ce qu'il y a d'insultant à déclarer que certaines personnes dont on ne donne ni le nom, ni le lieu de résidence/ de travail, ni la moindre caractéristique sont désagréables.

Mais le mot "désagréable" est tout à fait convenable. As-tu remonté le topic pour te rendre compte de la violence que ce fil renvoie pour répondre à la violence?

Pascal
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand on n'aime pas un élève...

Message par Rendash le Ven 14 Nov 2014 - 23:46

L'élève qui affirme vouloir pousser un prof au suicide, comment qualifierais-tu son comportement? Bête et méchant n'étant, dans certains cas, qu'un doux euphémisme, je ne vois toujours pas en quoi ce serait insultant. Désagréable, dans certains cas, n'est qu'une belle hypocrisie.

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand on n'aime pas un élève...

Message par Pascal le Ven 14 Nov 2014 - 23:47

@Provence a écrit:
@Pascal a écrit:Je me bats juste pour ce qu'on est censé enseigner aux élèves: le bien-vivre ensemble, c'est tout.

Flûte! Les programmes ont changé et personne ne m'a rien dit? Shocked

Tu devrais te renseigner, en général c'est dans le projet de l'établissement.

Pascal
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand on n'aime pas un élève...

Message par Ergo le Ven 14 Nov 2014 - 23:48

Responsabilisation n'est pas violence.
Ces élèves, un jour, vont se prendre de sacrées baffes dans la figure, au mieux. Ils auront été prévenus par tout ce qu'on aura pu leur dire avant.

Oui, il y a des élèves bêtes et méchants. Et leur dire, c'est aussi faire en sorte et espérer qu'ils changent.

Quant à souhaiter qu'ils se prennent une baffe réelle ou métaphorique, c'est ce qui fait de nous des êtres humains également et si on ne peut pas l'exprimer ici ou en salle des profs, je ne vois pas bien où on exorcise.

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand on n'aime pas un élève...

Message par Ergo le Ven 14 Nov 2014 - 23:49

@Pascal a écrit:
@Provence a écrit:
@Pascal a écrit:Je me bats juste pour ce qu'on est censé enseigner aux élèves: le bien-vivre ensemble, c'est tout.

Flûte! Les programmes ont changé et personne ne m'a rien dit? Shocked

Tu devrais te renseigner, en général c'est dans le projet de l'établissement.
Bof, nous on n'a pas de projet d'établissement. On a un vague contrat d'objectifs et non, ça n'y figure pas.

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand on n'aime pas un élève...

Message par Provence le Ven 14 Nov 2014 - 23:49

@Pascal a écrit:
@Provence a écrit:
@Pascal a écrit:Je me bats juste pour ce qu'on est censé enseigner aux élèves: le bien-vivre ensemble, c'est tout.

Flûte! Les programmes ont changé et personne ne m'a rien dit? Shocked

Tu devrais te renseigner, en général c'est dans le projet de l'établissement.

Tu devrais apprendre la différence entre projet de l'établissement et programme officiel, ce dernier indiquant ce qu'on doit enseigner aux élèves. A titre d’exemple:
http://media.education.gouv.fr/file/special_6/21/8/programme_francais_general_33218.pdf

Par ailleurs, nous n'avons pas de projet d'établissement dans mon collège.

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand on n'aime pas un élève...

Message par Rendash le Ven 14 Nov 2014 - 23:51

Le problème du "vivre-ensemble", c'est qu'il tend de plus en plus à adapter l'établissement aux élèves, au lieu d'aider les élèves à s'adapter à l'établissement.

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand on n'aime pas un élève...

Message par Pascal le Ven 14 Nov 2014 - 23:56

@Ergo a écrit:Responsabilisation n'est pas violence.
Ces élèves, un jour, vont se prendre de sacrées baffes dans la figure, au mieux. Ils auront été prévenus par tout ce qu'on aura pu leur dire avant.

Oui, il y a des élèves bêtes et méchants. Et leur dire, c'est aussi faire en sorte et espérer qu'ils changent.

Quant à souhaiter qu'ils se prennent une baffe réelle ou métaphorique, c'est ce qui fait de nous des êtres humains également et si on ne peut pas l'exprimer ici ou en salle des profs, je ne vois pas bien où on exorcise.

A la limite, je suis d'accord avec toi, cela peut être formateur. Mais quel est le but de le dire ici?

Pascal
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand on n'aime pas un élève...

Message par Sphinx le Ven 14 Nov 2014 - 23:56

@Pascal a écrit:
@Sphinx a écrit:Va falloir m'expliquer, quand même, ce qu'il y a d'insultant à déclarer que certaines personnes dont on ne donne ni le nom, ni le lieu de résidence/ de travail, ni la moindre caractéristique sont désagréables.

Mais le mot "désagréable" est tout à fait convenable. As-tu remonté le topic pour te rendre compte de la violence que ce fil renvoie pour répondre à la violence?

Je l'ai lu en entier pour commencer et j'ai moi-même parlé d'arrogance, de mépris (et ce n'est pas que vis-à-vis des profs). Dans le "bête et méchant", tu devrais te focaliser sur le "méchant". Il n'est pas question de se moquer des facultés intellectuelles de tel ou tel. Sauf que tu vois, par exemple, dans une de mes classes, j'ai quelques élèves - assez faibles scolairement, dyslexiques ou dyspraxiques pour une ou deux, l'une porte en plus un corset qui a le malheur de se voir - qui ont une confiance en elles, pour le dire brièvement, plus que vacillante. Eh bien il se trouve que j'ai dans cette classe deux hurluberlus qui ne trouvent rien de mieux que de les prendre pour tête de Turc, leur balancer des piques gratuites, bref, les harceler de façon insidieuse. Oh, il n'y a pas eu de violence physique. Mais tu m'excuseras de les trouver bêtes et méchants. Parce que c'est ce qu'ils sont, et j'ai du mal à leur trouver une excuse pour s'en prendre ainsi aux plus faibles. Et ce n'est pas faute de leur expliquer ou de les punir Rolling Eyes

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

             

Sphinx
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand on n'aime pas un élève...

Message par Pascal le Ven 14 Nov 2014 - 23:58

@Rendash a écrit:Le problème du "vivre-ensemble", c'est qu'il tend de plus en plus à adapter l'établissement aux élèves, au lieu d'aider les élèves à s'adapter à l'établissement.

Ce sont des visions différentes que nous avons. Un établissement n'est pas censé resté figé, il peut évoluer aussi. Tout comme les élèves?

Pascal
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand on n'aime pas un élève...

Message par Rendash le Ven 14 Nov 2014 - 23:59

@Pascal a écrit:

A la limite, je suis d'accord avec toi, cela peut être formateur. Mais quel est le but de le dire ici?

Ce qui te chiffonne n'est donc pas que ça soit pensé, mais que ça soit dit. La bonne blague. La belle hypocrisie.
Le dire ici? Parce que ça permet de se défouler, de partager des ressentis, voire d'exorciser certaines choses. Le tout, sans aucune conséquence pour qui que ce soit, puisque les élèves concernés ne sont pas nommés, et pas reconnaissables.


Dernière édition par Rendash le Sam 15 Nov 2014 - 0:03, édité 2 fois

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand on n'aime pas un élève...

Message par Ergo le Sam 15 Nov 2014 - 0:00

@Pascal a écrit:
@Ergo a écrit:

Oui, il y a des élèves bêtes et méchants. Et leur dire, c'est aussi faire en sorte et espérer qu'ils changent.


A la limite, je suis d'accord avec toi, cela peut être formateur. Mais quel est le but de le dire ici?
Eh bien, au choix ou au hasard:
- savoir comment se comporter face à eux,
- savoir comment trouver les mots, les punitions et éventuellement les sanctions efficaces pour y remédier,
- savoir comment rester objectifs ou neutres face à de tels élèves,
- vider son sac et considérer que c'est toujours mieux de venir le dire ici plutôt que face à eux, que c'est toujours mieux de se défouler ici plutôt que de risquer de déraper en vrai
...

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand on n'aime pas un élève...

Message par Sylvain de Saint-Sylvain le Sam 15 Nov 2014 - 0:02

@Pascal a écrit:Mais quel est le but de le dire ici?

Catalunya nous brossait le portrait d'une élève, probablement pour nous aider à comprendre son déficit d'amour à son endroit. Mais peut-être pour rien, aussi. Ou pour se défouler. Mais au fait c'est quoi cette question ? Shocked

Sylvain de Saint-Sylvain
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand on n'aime pas un élève...

Message par Pascal le Sam 15 Nov 2014 - 0:10

Je comprends tout ce que vous me dites et je suis pour la liberté d'expression. Mais, en tant qu'enseignant, je me demandais juste si certains propos n'allaient pas trop loin, même si vous visez des élèves "anonymes". Bien sûr tout le monde ici n'a pas tenu de propos insultants, mais j'ai été choqué par certains messages.

Il est déjà arrivé que des élèves viennent sur le forum, certains parents d'élèves sont inscrits (des profs-parents aussi), réalisez-vous ce que ces personnes pourraient penser de ce qui est véhiculé?

"Ouais, je suis allé sur un forum de profs. Ils passent leur temps à casser les élèves, ils les traitent d'idiots et ils racontent la vie des élèves". Je pense que cela peut nuire. C'est tout, ce n'est que mon point de vue, partagé par personne ici, mais je l'exprime quand même.

Pascal
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand on n'aime pas un élève...

Message par Ergo le Sam 15 Nov 2014 - 0:11

C'est ce qu'on appelle une généralisation abusive, il me semble.

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand on n'aime pas un élève...

Message par Rendash le Sam 15 Nov 2014 - 0:14

Ce qui est véhiculé ici, c'est que les profs sont des êtres humains, et qu'ils peuvent ne pas aimer tous les autres êtres humains, y compris ceux dont ils ont l'instruction en charge. Pour qui serait-ce un scoop? Les élèves aiment ou n'aiment pas d'autres élèves, aiment ou n'aiment pas d'autres profs, et sont bien conscients que les profs peuvent avoir ce genre de ressenti eux aussi.

Et ne fait pas mine de défendre ta liberté d'expression, pauvre petit opprimé, alors que toi seul ici vient donner des leçons aux autres. Tu as un avis sur la question, c'est bien, mais il serait bon que tu respectes aussi les avis des autres.


Dernière édition par Rendash le Sam 15 Nov 2014 - 0:14, édité 1 fois

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand on n'aime pas un élève...

Message par Lizdarcy le Sam 15 Nov 2014 - 0:14

@Pascal a écrit:Je comprends tout ce que vous me dites et je suis pour la liberté d'expression. Mais, en tant qu'enseignant, je me demandais juste si certains propos n'allaient pas trop loin, même si vous visez des élèves "anonymes". Bien sûr tout le monde ici n'a pas tenu de propos insultants, mais j'ai été choqué par certains messages.

Il est déjà arrivé que des élèves viennent sur le forum, certains parents d'élèves sont inscrits (des profs-parents aussi), réalisez-vous ce que ces personnes pourraient penser de ce qui est véhiculé?

"Ouais, je suis allé sur un forum de profs. Ils passent leur temps à casser les élèves, ils les traitent d'idiots et ils racontent la vie des élèves". Je pense que cela peut nuire. C'est tout, ce n'est que mon point de vue, partagé par personne ici, mais je l'exprime quand même.

Mais enfin, comment peux-tu décemment dire une chose pareille Pascal?

Lizdarcy
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand on n'aime pas un élève...

Message par Rendash le Sam 15 Nov 2014 - 0:15

Pascal, sois honnête : la vidéo du chat bleu, c'était ton idée?

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand on n'aime pas un élève...

Message par Ergo le Sam 15 Nov 2014 - 0:15


Et stop sur ce genre de commentaires...

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand on n'aime pas un élève...

Message par Pascal le Sam 15 Nov 2014 - 0:16

@Lizdarcy a écrit:
@Pascal a écrit:Je comprends tout ce que vous me dites et je suis pour la liberté d'expression. Mais, en tant qu'enseignant, je me demandais juste si certains propos n'allaient pas trop loin, même si vous visez des élèves "anonymes". Bien sûr tout le monde ici n'a pas tenu de propos insultants, mais j'ai été choqué par certains messages.

Il est déjà arrivé que des élèves viennent sur le forum, certains parents d'élèves sont inscrits (des profs-parents aussi), réalisez-vous ce que ces personnes pourraient penser de ce qui est véhiculé?

"Ouais, je suis allé sur un forum de profs. Ils passent leur temps à casser les élèves, ils les traitent d'idiots et ils racontent la vie des élèves". Je pense que cela peut nuire. C'est tout, ce n'est que mon point de vue, partagé par personne ici, mais je l'exprime quand même.

Mais enfin, comment peux-tu décemment dire une chose pareille Pascal?

Ce n'est pas moi qui m'exprime quand je cite entre guillemets.

Pascal
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand on n'aime pas un élève...

Message par John le Sam 15 Nov 2014 - 0:17

Par ailleurs, nous n'avons pas de projet d'établissement dans mon collège.
A mon avis, il y en a un et tu n'es pas au courant.
Ou alors il y en a un qui est en cours de réécriture.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand on n'aime pas un élève...

Message par Pascal le Sam 15 Nov 2014 - 0:18

@Rendash a écrit:Ce qui est véhiculé ici, c'est que les profs sont des êtres humains, et qu'ils peuvent ne pas aimer tous les autres êtres humains, y compris ceux dont ils ont l'instruction en charge. Pour qui serait-ce un scoop? Les élèves aiment ou n'aiment pas d'autres élèves, aiment ou n'aiment pas d'autres profs, et sont bien conscients que les profs peuvent avoir ce genre de ressenti eux aussi.

Et ne fait pas mine de défendre ta liberté d'expression, pauvre petit opprimé, alors que toi seul ici vient donner des leçons aux autres. Tu as un avis sur la question, c'est bien, mais il serait bon que tu respectes aussi les avis des autres.

Je ne me sens pas opprimé. J'écris dans le respect de chacun. Peut-être ai-je une sensibilité différente. Et contrairement à ce que tu dis, je ne pense pas manquer de respect aux autres.

Pascal
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand on n'aime pas un élève...

Message par Ergo le Sam 15 Nov 2014 - 0:19

@John a écrit:
Par ailleurs, nous n'avons pas de projet d'établissement dans mon collège.
A mon avis, il y en a un et tu n'es pas au courant.
Ou alors il y en a un qui est en cours de réécriture.
Non. S'il y en a un, c'est "il y en a un et on ne veut pas nous le donner alors qu'on le réclame depuis septembre et qu'à chaque fois on nous donne le contrat d'objectifs".

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand on n'aime pas un élève...

Message par Provence le Sam 15 Nov 2014 - 0:19

@Pascal a écrit:

Il est déjà arrivé que des élèves viennent sur le forum, certains parents d'élèves sont inscrits (des profs-parents aussi), réalisez-vous ce que ces personnes pourraient penser de ce qui est véhiculé?

Quelle importance? heu



Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand on n'aime pas un élève...

Message par Herrelis le Sam 15 Nov 2014 - 0:19

Mais tu crois qu'ils font quoi entre eux les élèves, sur leurs blogs, sur FB, sur leurs forums? Pour avoir hélas un jour mis un œil sur ce qu'ils mettent, je peux te dire que c'est quand même très violent. Ce sont les mêmes qui n'hésitent pas à mettre en commentaire à un autre qu'ils n'aiment pas des gentillesses du genre "va avaler de la javel" ou "j'espère que tu vas te suicider". Et ils disent la même au sujet des enseignants qu'ils n'aiment pas (en gros la majorité d'entre eux...).
Alors je peux comprendre que parfois la violence peut-être le symptôme d'une souffrance, mais chez certains, c'est juste la prolongation du sentiment de toute puissance de la petite enfance. Ils n'ont pas dépassé le stade de la frustration, mais là où un enfant va se rouler par terre, eux ils sont violents verbalement ou physiquement.

Je n'ai pas le gout du martyr, un gamin à qui je tends la main, s'il crache dedans et en plus essaye de me briser les doigts, ça ne va pas. Alors la notion de bien vivre ensemble, c'est mignon, mais peut-être faudrait-il alors commencer par les notions de bases, à savoir un respect dans les deux sens.

_________________
Han : "Comment on s'en sort?" Luke : "comme d'habitude." Han : "Si mal que ça?!!" Le Retour du Jedi
"Without you I feel... hollow." - "Such a lovely way to say that 'am a pain in the ass."

Herrelis
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum