Des collèges sans élève(s)...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Des collèges sans élève(s)...

Message par Mezzo voce le Mer 19 Nov 2014 - 14:12

http://maragoyet.blog.lemonde.fr/2014/11/16/les-incroyables-bienfaits-du-college-sans-eleves

C'est une petite révolution : depuis un an maintenant, le collège du Spoutnik de Plouvenic n'accueille plus d'élèves. C'est devant des salles vides que les professeurs viennent désormais faire cours. Les enfants, eux, restent à la maison.

Des résultats probants

Et les progrès n'ont pas tardé à venir. Les cours sont plus sereins, les enseignants moins stressés, les élèves, libérés du réveil matinal, du temps de trajet et des heures de cours,  moins fatigués et les parents, soulagés du prix des fournitures, de la cantine et de la pression scolaire, épanouis. Sans cours, sans notes, sans punitions, sans sanctions et sans élèves, le collège  du Spoutnik ne cesse de grimper dans les classements nationaux au risque d'affoler les statistiques. Au Ministère, on s'intéresse chaque jour davantage à cette expérience inédite mais fructueuse inspirée d'un dispositif qui a déjà fait ses preuves dans l'état d'Alaska.

Mezzo voce
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des collèges sans élève(s)...

Message par Germini le Mer 19 Nov 2014 - 15:21

Laughing
J'avais lu cet article ce matin, j'ai bien aimé !

Germini
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des collèges sans élève(s)...

Message par JPhMM le Mer 19 Nov 2014 - 15:23

C'est vraiment excellent.

veneration

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des collèges sans élève(s)...

Message par Blan6ine le Mer 19 Nov 2014 - 15:25

mdr

_________________
Quand on partage un bien matériel, il se divise; quand on partage un bien immatériel, il se multiplie. (Serge Soudoplatoff )

Blan6ine
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des collèges sans élève(s)...

Message par User5899 le Mer 19 Nov 2014 - 15:52

"Les syndicats, eux, sont en revanche plus mitigés. Sans élèves, les cours sont plus longs : " le temps consacré à faire asseoir la classe, à demander le silence, à faire cesser les bavardages a disparu. C'étaient des respirations au milieu des cours. Avec cette mesure, on demande plus aux enseignants. Nous souhaitons que le Ministère en tienne compte en termes de salaires ""

Razz

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des collèges sans élève(s)...

Message par blanche le Mer 19 Nov 2014 - 15:58

J'ai bien ri, merci!

blanche
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des collèges sans élève(s)...

Message par Dinaaa le Mer 19 Nov 2014 - 16:19

Laughing Merci du partage. Voilà une expérimentation à laquelle je veux bien me plier !

Dinaaa
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des collèges sans élève(s)...

Message par JPhMM le Mer 19 Nov 2014 - 16:21

@Dinaaa a écrit:Laughing Merci du partage. Voilà une expérimentation à laquelle je veux bien me plier !
C'est une expérimentation déjà généralisée.

Cela s'appelle : être formateur.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des collèges sans élève(s)...

Message par Mezzo voce le Mer 19 Nov 2014 - 16:22

@JPhMM a écrit:
@Dinaaa a écrit:Laughing Merci du partage. Voilà une expérimentation à laquelle je veux bien me plier !
C'est une expérimentation déjà généralisée.

Cela s'appelle : être formateur.

Laughing

Mezzo voce
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des collèges sans élève(s)...

Message par User5899 le Mer 19 Nov 2014 - 16:23

@JPhMM a écrit:
@Dinaaa a écrit:Laughing Merci du partage. Voilà une expérimentation à laquelle je veux bien me plier !
C'est une expérimentation déjà généralisée.

Cela s'appelle : être formateur.
veneration veneration

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des collèges sans élève(s)...

Message par sansara le Mer 19 Nov 2014 - 16:25

@JPhMM a écrit:
@Dinaaa a écrit:Laughing Merci du partage. Voilà une expérimentation à laquelle je veux bien me plier !
C'est une expérimentation déjà généralisée.

Cela s'appelle : être formateur.

lol! veneration

sansara
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des collèges sans élève(s)...

Message par Fesseur Pro le Mer 19 Nov 2014 - 16:48

Merci !

_________________
Pourvu que ça dure... professeur

Fesseur Pro
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des collèges sans élève(s)...

Message par leyade le Mer 19 Nov 2014 - 16:58

cheers

_________________
Maggi is my way, Melfor is my church and Picon is my soutien. Oui bon je sais pas dire soutien en anglais.

leyade
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des collèges sans élève(s)...

Message par bleupastel le Mer 19 Nov 2014 - 17:00

@JPhMM a écrit:
@Dinaaa a écrit:Laughing Merci du partage. Voilà une expérimentation à laquelle je veux bien me plier !
C'est une expérimentation déjà généralisée.

Cela s'appelle : être formateur.
Laughing

bleupastel
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des collèges sans élève(s)...

Message par blanche le Mer 19 Nov 2014 - 17:15

Very Happy Very Happy

blanche
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des collèges sans élève(s)...

Message par Isis39 le Mer 19 Nov 2014 - 17:17

@JPhMM a écrit:
@Dinaaa a écrit:Laughing Merci du partage. Voilà une expérimentation à laquelle je veux bien me plier !
C'est une expérimentation déjà généralisée.

Cela s'appelle : être formateur.

Formateur sans élèves ? Je n'en connais pas.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des collèges sans élève(s)...

Message par JPhMM le Mer 19 Nov 2014 - 17:18

@Isis39 a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Dinaaa a écrit:Laughing Merci du partage. Voilà une expérimentation à laquelle je veux bien me plier !
C'est une expérimentation déjà généralisée.

Cela s'appelle : être formateur.

Formateur sans élèves ? Je n'en connais pas.
Quand j'étais stagiaire, j'en ai connus. Qui en étaient fiers en plus.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des collèges sans élève(s)...

Message par Isis39 le Mer 19 Nov 2014 - 17:21

@JPhMM a écrit:
@Isis39 a écrit:
@JPhMM a écrit:
C'est une expérimentation déjà généralisée.

Cela s'appelle : être formateur.

Formateur sans élèves ? Je n'en connais pas.
Quand j'étais stagiaire, j'en ai connus. Qui en étaient fiers en plus.

Je pense aux formateurs de la formation continue. J'en suis et je suis à plein temps (voire plus) en classe.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des collèges sans élève(s)...

Message par Provence le Mer 19 Nov 2014 - 17:26

Seul bémol dans ce concert de louanges, celui de Lucien V. professeur d'allemand : "pour moi, ça ne change rien. Je n'avais déjà plus d'élèves. Dans ma discipline nous avons été précurseurs."

Smile

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum