Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
ycombe
Modérateur

Journal officiel (bis): évaluation par compétence obligatoire…

par ycombe le Sam 22 Nov 2014 - 21:48
Dans le même décret qui supprime le redoublement, l'article 10 modifie le D331-25 du code de l'éducation:
Avant:
L'évaluation des résultats de l'élève est réalisée par les enseignants. Le bilan de l'évaluation est communiqué à l'élève et à ses parents par le professeur principal, ou par un membre de l'équipe pédagogique. En fonction de ce bilan, les enseignants dispensent, en cas de besoin, les conseils appropriés afin de permettre à l'élève d'atteindre les objectifs fixés annuellement et ceux du cycle.

Les synthèses des observations et les bilans des évaluations sont conservés dans le dossier scolaire de l'élève.


Après:
L'évaluation des acquis de l'élève, menée en référence au socle commun de connaissances, de compétences et de culture pour le collège, est réalisée par les enseignants.

Le bilan des acquis est régulièrement communiqué à l'élève et à ses représentants légaux par le professeur principal, ou par un membre de l'équipe pédagogique. En fonction de ce bilan, les enseignants proposent des modalités d'accompagnement afin de permettre à l'élève d'atteindre les objectifs du cycle.

Les synthèses du suivi et les bilans des évaluations sont conservés dans le dossier scolaire de l'élève.

_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
avatar
henriette
Médiateur

Re: Journal officiel (bis): évaluation par compétence obligatoire…

par henriette le Sam 22 Nov 2014 - 21:52
C'est la question que je me suis posée : cela allait-il, ipso facto, imposer l'évaluation par compétences (et la fin des notes à court terme je suppose) ?
avatar
John
Médiateur

Re: Journal officiel (bis): évaluation par compétence obligatoire…

par John le Sam 22 Nov 2014 - 21:54
Dans le même décret qui supprime le redoublement, l'article 10 modifie le D331-25 du code de l'éducation:
Avant:
L'évaluation des résultats de l'élève est réalisée par les enseignants. Le bilan de l'évaluation est communiqué à l'élève et à ses parents par le professeur principal, ou par un membre de l'équipe pédagogique. En fonction de ce bilan, les enseignants dispensent, en cas de besoin, les conseils appropriés afin de permettre à l'élève d'atteindre les objectifs fixés annuellement et ceux du cycle.

Les synthèses des observations et les bilans des évaluations sont conservés dans le dossier scolaire de l'élève.

Après:
L'évaluation des acquis de l'élève, menée en référence au socle commun de connaissances, de compétences et de culture pour le collège, est réalisée par les enseignants.

Le bilan des acquis est régulièrement communiqué à l'élève et à ses représentants légaux par le professeur principal, ou par un membre de l'équipe pédagogique. En fonction de ce bilan, les enseignants proposent des modalités d'accompagnement afin de permettre à l'élève d'atteindre les objectifs du cycle.

Les synthèses du suivi et les bilans des évaluations sont conservés dans le dossier scolaire de l'élève.

Mais pour le lycée, où cet article s'applique tout comme au collège que sera l'évaluation alors ? heu

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
ycombe
Modérateur

Re: Journal officiel (bis): évaluation par compétence obligatoire…

par ycombe le Sam 22 Nov 2014 - 22:02
@henriette a écrit:C'est la question que je me suis posée : cela allait-il, ipso facto, imposer l'évaluation par compétences (et la fin des notes à court terme je suppose) ?
Le bilan des acquis obligatoire, ça impose très clairement l'évaluation par compétences. La fin des notes à court terme me semble évidente, vu le boulot que représente la double évaluation.

La conférence sur l'évaluation n'a pas eu lieu qu'on en connait déjà le résultat.


Dernière édition par ycombe le Dim 23 Nov 2014 - 0:20, édité 1 fois

_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
avatar
Gryphe
Médiateur

Re: Journal officiel (bis): évaluation par compétence obligatoire…

par Gryphe le Sam 22 Nov 2014 - 22:05
L'article cité est à mon avis volontairement vague.
On ne peut décréter qu'on change le mode d'évaluation alors que les résultats de la concertation en cours ne sont pas achevés.
Enfin en théorie, on ne peut pas. Smile
avatar
ycombe
Modérateur

Re: Journal officiel (bis): évaluation par compétence obligatoire…

par ycombe le Sam 22 Nov 2014 - 22:06
@John a écrit:
Mais pour le lycée, où cet article s'applique tout comme au collège que sera l'évaluation alors ? heu
C'est dans la Sous-section 1 : La procédure d'orientation des élèves dans les établissements d'enseignement publics sous tutelle du ministre chargé de l'éducation, donc oui, ça concerne le lycée. Sauf que le socle s'arrête à la fin de la scolarité obligatoire, si je ne m'abuse… On peut s'attendre à un socle pour le lycée, peut-être?

_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
avatar
ycombe
Modérateur

Re: Journal officiel (bis): évaluation par compétence obligatoire…

par ycombe le Sam 22 Nov 2014 - 22:08
@Gryphe a écrit:L'article cité est à mon avis volontairement vague.
On ne peut décréter qu'on change le mode d'évaluation alors que les résultats de la concertation en cours ne sont pas achevés.
Enfin en théorie, on ne peut pas. Smile
Bilan des acquis, le terme n'est pas vague. Ce n'est pas un relevé de notes.

_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
avatar
ycombe
Modérateur

Re: Journal officiel (bis): évaluation par compétence obligatoire…

par ycombe le Sam 22 Nov 2014 - 22:14
@Gryphe a écrit:L'article cité est à mon avis volontairement vague.
On ne peut décréter qu'on change le mode d'évaluation alors que les résultats de la concertation en cours ne sont pas achevés.
Enfin en théorie, on ne peut pas. Smile
Le même décret supprime ipso facto le redoublement, alors qu'une conférence de consensus sur la question doit avoir lieu en janvier.

_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
avatar
Gryphe
Médiateur

Re: Journal officiel (bis): évaluation par compétence obligatoire…

par Gryphe le Sam 22 Nov 2014 - 22:17
@ycombe a écrit:
@Gryphe a écrit:L'article cité est à mon avis volontairement vague.
On ne peut décréter qu'on change le mode d'évaluation alors que les résultats de la concertation en cours ne sont pas achevés.
Enfin en théorie, on ne peut pas. Smile
Le même décret supprime ipso facto le redoublement, alors qu'une conférence de consensus sur la question doit avoir lieu en janvier.
Ah oui.  veneration
http://www.cnesco.fr/conference-redoublement/
(Lisez attentivement le nom de cette conférence dans le lien donné.)

C'était bien la peine de recruter un grand jury.   Laughing

J'en ris pour ne pas m'énerver davantage.  Rolling Eyes
avatar
Sibylle
Neoprof expérimenté

Re: Journal officiel (bis): évaluation par compétence obligatoire…

par Sibylle le Sam 22 Nov 2014 - 23:31
@ycombe a écrit:
@Gryphe a écrit:L'article cité est à mon avis volontairement vague.
On ne peut décréter qu'on change le mode d'évaluation alors que les résultats de la concertation en cours ne sont pas achevés.
Enfin en théorie, on ne peut pas. Smile
Le même décret supprime ipso facto le redoublement, alors qu'une conférence de consensus sur la question doit avoir lieu en janvier.
De plus en plus affolant : pseudo-démocratie...
avatar
Jacq
Grand sage

Re: Journal officiel (bis): évaluation par compétence obligatoire…

par Jacq le Dim 23 Nov 2014 - 2:12
@ycombe a écrit:Dans le même décret qui supprime le redoublement, l'article 10 modifie le D331-25 du code de l'éducation:
Avant:
L'évaluation des résultats de l'élève est réalisée par les enseignants. Le bilan de l'évaluation est communiqué à l'élève et à ses parents par le professeur principal, ou par un membre de l'équipe pédagogique. En fonction de ce bilan, les enseignants dispensent, en cas de besoin, les conseils appropriés afin de permettre à l'élève d'atteindre les objectifs fixés annuellement et ceux du cycle.

Les synthèses des observations et les bilans des évaluations sont conservés dans le dossier scolaire de l'élève.


Après:
L'évaluation des acquis de l'élève, menée en référence au socle commun de connaissances, de compétences et de culture pour le collège, est réalisée par les enseignants.

Le bilan des acquis est régulièrement communiqué à l'élève et à ses représentants légaux par le professeur principal, ou par un membre de l'équipe pédagogique. En fonction de ce bilan, les enseignants proposent des modalités d'accompagnement afin de permettre à l'élève d'atteindre les objectifs du cycle.

Les synthèses du suivi et les bilans des évaluations sont conservés dans le dossier scolaire de l'élève.


Si c'est le cas à mon niveau, LP, je refuse à partir de la rentrée 2015 d'être PP.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Journal officiel (bis): évaluation par compétence obligatoire…

par User5899 le Dim 23 Nov 2014 - 3:36
"Rien n'est jamais acquis à l'homme ni sa force
Ni sa faiblesse ni son coeur et quand il croit
Ouvrir ses bras son ombre est celle d'une croix :
Il n'y a pas de socle heureux"
(d'après Louis Aragon)
avatar
Iphigénie
Bon génie

Re: Journal officiel (bis): évaluation par compétence obligatoire…

par Iphigénie le Dim 23 Nov 2014 - 7:41
déjà parler d'un "socle commun de connaissances, compétences et culture "est assez comique: le bilan peut être extrêmement rapide, en fait, si on veut être honnête pour une fois.

J'ai juste un peu de mal à distinguer connaissances et culture et ces deux-là et compétences, mais je vais réfléchir intensément:
ça va donc donner:
élève compétent mais sans connaissances ni culture (quid ergo petere potest?)
élève ayant beaucoup de culture mais incompétent et sans  aucune connaissance (quid scit?)
élève cultivé sans connaissances mais compétent (bulla ventosa)
élève incompétent sans connaissances ni culture (dura lex sed lex)
Et je prêche pour l'introduction du latin dans les appréciations, ça rend comme à l'église les choses plus acceptables.
Spoiler:
ah mais on me souffle que le jargon pédagogique est déjà fait pour cet usage!
avatar
Iphigénie
Bon génie

Re: Journal officiel (bis): évaluation par compétence obligatoire…

par Iphigénie le Dim 23 Nov 2014 - 8:20
Cripure a écrit:"Rien n'est jamais acquis à l'homme ni sa force
Ni sa faiblesse ni son coeur et quand il croit
Ouvrir ses bras son ombre est celle d'une croix :
Il n'y a pas de socle heureux"
(d'après Louis Aragon)

"Sa vie Elle ressemble à ces soclés sans armes
Qu’on avait habillés pour un autre destin
A quoi peut leur servir de se lever matin
Eux qu’on retrouve au soir désoeuvrés incertains
Dites ces mots Ma vie Et retenez vos larmes"

Sinon j'ai entendu un jour à la radio Bertrand Tavernier dire qu' Aragon avait écrit cette chanson pour sa mère , alors qu'il était réfugié chez les Tavernier à Lyon. Je ne le savais pas.
avatar
Presse-purée
Grand sage

Re: Journal officiel (bis): évaluation par compétence obligatoire…

par Presse-purée le Dim 23 Nov 2014 - 10:08
@Gryphe a écrit:L'article cité est à mon avis volontairement vague.

+1: le bilan des acquis peut se faire sans usine à cases.

@Gryphe a écrit:
On ne peut décréter qu'on change le mode d'évaluation alors que les résultats de la concertation en cours ne sont pas achevés.
Enfin en théorie, on ne peut pas. Smile

Là, en revanche, tu te trompes à mon sens. La "concertation" n'en est pas une, ce sont les amis du PS, les membres de Terra Nova, qui décident de tout, et des programmes, et des modalités d'évaluation.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR
avatar
sansara
Modérateur

Re: Journal officiel (bis): évaluation par compétence obligatoire…

par sansara le Dim 23 Nov 2014 - 10:37
@Iphigénie a écrit:déjà parler d'un "socle commun de connaissances, compétences et culture "est assez comique: le bilan peut être extrêmement rapide, en fait, si on veut être honnête pour une fois.

J'ai juste un peu de mal à distinguer connaissances et culture et ces deux-là et compétences, mais je vais réfléchir intensément:
ça va donc donner:
élève compétent mais sans connaissances ni culture (quid ergo petere potest?)
élève ayant beaucoup de culture mais incompétent et sans  aucune connaissance (quid scit?)
élève cultivé sans connaissances mais compétent (bulla ventosa)
élève incompétent sans connaissances ni culture (dura lex sed lex)
Et je prêche pour l'introduction du latin dans les appréciations, ça rend comme à l'église les choses plus acceptables.
Spoiler:
ah mais on me souffle que le jargon pédagogique est déjà fait pour cet usage!

Oh oui !! yesyes yesyes yesyes
avatar
Jane
Guide spirituel

Re: Journal officiel (bis): évaluation par compétence obligatoire…

par Jane le Dim 23 Nov 2014 - 10:45
Le bilan des acquis est régulièrement communiqué à l'élève et à ses représentants légaux par le professeur principal, ou par un membre de l'équipe pédagogique. En fonction de ce bilan, les enseignants proposent des modalités d'accompagnement afin de permettre à l'élève d'atteindre les objectifs du cycle.

Modalités d'accompagnement ? Sur quels budgets ? Les 1607h, donc gratuitement ? Je cherche la porte pour sortir, quelqu'un l'a vue ?

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)
barèges
Neoprof expérimenté

Re: Journal officiel (bis): évaluation par compétence obligatoire…

par barèges le Dim 23 Nov 2014 - 14:10
Non mais le coup des décrets qui sortent avant les concertations, ce serait à envoyer aux journaux.
Dictature : tais-toi, démocratie : cause toujours, on est en plein dedans.
avatar
Ponocrates
Habitué du forum

Re: Journal officiel (bis): évaluation par compétence obligatoire…

par Ponocrates le Dim 23 Nov 2014 - 14:18
@ycombe a écrit:
Sauf que le socle s'arrête à la fin de la scolarité obligatoire, si je ne m'abuse… On peut s'attendre à un socle pour le lycée, peut-être?
Pas nécessairement, il suffira de dire que niveau collège les compétences du socle sont au niveau V et pour la fin du lycée au niveau IV.

_________________
"If you think education is too expensive, try ignorance ! "/ "As-tu donc oublié que ton libérateur,
C'est le livre ? Le livre est là sur la hauteur;
Il luit; parce qu'il brille et qu'il les illumine,
Il détruit l'échafaud, la guerre, la famine
Il parle, plus d'esclave et plus de paria"
avatar
retraitée
Vénérable

Re: Journal officiel (bis): évaluation par compétence obligatoire…

par retraitée le Dim 23 Nov 2014 - 15:31
Cripure a écrit:"Rien n'est jamais acquis à l'homme ni sa force
Ni sa faiblesse ni son coeur et quand il croit
Ouvrir ses bras son ombre est celle d'une croix :
Il n'y a pas de socle heureux"
(d'après Louis Aragon)

Ma vie, elle ressemble aux enseignants sans armes/qu'on avait recrutés pour un autre destin/À quoi peut leur servir de se lever matin/Eux qu'on retrouve au soir écoeurés incertains/ Dites ces mots "ma vie" et retenez vos larmes/Il n'y a pas de socle heureux.
avatar
retraitée
Vénérable

Re: Journal officiel (bis): évaluation par compétence obligatoire…

par retraitée le Dim 23 Nov 2014 - 15:32
@Iphigénie a écrit:
Cripure a écrit:"Rien n'est jamais acquis à l'homme ni sa force
Ni sa faiblesse ni son coeur et quand il croit
Ouvrir ses bras son ombre est celle d'une croix :
Il n'y a pas de socle heureux"
(d'après Louis Aragon)

"Sa vie Elle ressemble à ces soclés sans armes
Qu’on avait habillés pour un autre destin
A quoi peut leur servir de se lever matin
Eux qu’on retrouve au soir désoeuvrés incertains
Dites ces mots Ma vie Et retenez vos larmes"

Sinon j'ai entendu un jour à la radio Bertrand Tavernier dire qu' Aragon avait écrit cette chanson pour sa mère , alors qu'il était réfugié chez les Tavernier à Lyon. Je ne le savais pas.

j'avions pas encore lu ton post, et j'avions eu la même idée !
avatar
Luigi_B
Grand Maître

Re: Journal officiel (bis): évaluation par compétence obligatoire…

par Luigi_B le Dim 23 Nov 2014 - 18:30
Après:
L'évaluation des acquis de l'élève, menée en référence au socle commun de connaissances, de compétences et de culture pour le collège, est réalisée par les enseignants.

Le bilan des acquis est régulièrement communiqué à l'élève...

PISA (Programme international pour le suivi des acquis) touche au but.

_________________
Avenir latin grec
La Vie moderne : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

>>> "Jean-Michel Blanquer : un cas d’école d’une fabrique médiatique"
avatar
Dr Raynal
Habitué du forum

Re: Journal officiel (bis): évaluation par compétence obligatoire…

par Dr Raynal le Lun 24 Nov 2014 - 3:19
Les lois ne peuvent être retro-actives. Quel syndicat osera contester le bien fondé juridique d'une telle redéfinition de notre travail, nous qui n'avons ni été engagés pour cela, ni formés à cela (ni ne sommes désireux de faire cela?).
Aucun, je présume, comme d'hab.

Restons inertes, ou comme Gandhi, choisissons la non participation active.
avatar
ycombe
Modérateur

Re: Journal officiel (bis): évaluation par compétence obligatoire…

par ycombe le Lun 24 Nov 2014 - 7:08
Cripure a écrit:"Rien n'est jamais acquis à l'homme ni sa force
Ni sa faiblesse ni son coeur et quand il croit
Ouvrir ses bras son ombre est celle d'une croix :
Il n'y a pas de socle heureux"
(d'après Louis Aragon)
Tu as raison. Le système s'écroulera si les enseignants mettent tous en cours d'acquisition à tous les items. Après la non-participation active, il faut inventer la participation non-active.

_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
avatar
Normandyx
Neoprof expérimenté

Re: Journal officiel (bis): évaluation par compétence obligatoire…

par Normandyx le Lun 24 Nov 2014 - 7:15
@Dr Raynal a écrit:Les lois ne peuvent être retro-actives. Quel syndicat osera contester le bien fondé juridique d'une telle redéfinition de notre travail, nous qui n'avons ni été engagés pour cela, ni formés à cela (ni ne sommes désireux de faire cela?).
Il faudra nous sortir le contrat signé, personnellement, on m'a demandé de signer un engagement de 15 ou 10 ans, je ne sais plus de rester dans la fonction publique, pour le reste rien. On a donc changé les conditions de départ à la retraite, l'âge et mes obligations de service et vacances sans aucune gêne.
Et, à mon avis, comme le dit une pub "Et c'est pas fini!"

Au passage, je ne peux m'empêcher de repenser aux profs de collège qui constituaient le gros des troupes d'un syndicat auquel j'ai appartenu et qui ne s'émeuvaient pas de voir imposer au primaire les évaluations par compétences et l'interdiction de faire figurer des notes dans les bilans.Rolling Eyes

Avouerai-je que je me délecte en pensant que la maman d'élève, prof de collège, qui est allée jusqu'à me reprocher auprès de l'inspecteur de ne pas donner de bilan de compétences détaillées toutes les 7 semaines (alors que je donne une feuille de résultats avec commentaire écrit pour une douzaine de matières ou sous matières), va se taper des bulletins dans lesquels, j'espère bien qu'un pédago déjanté aura comme elle trouvé 126 compétences à évaluer dans le français... Twisted Evil
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum