Je me souviens d'un temps... [séquence nostalgie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Je me souviens d'un temps... [séquence nostalgie]

Message par oxa le Mer 26 Nov 2014 - 14:49

Je me souviens d'un temps où les chefs d'établissements étaient de notre coté, on travaillaient "ensemble" (ou au moins sur le même bateau), dans un soutien de principe et des remontées de bretelles quand il le fallait, mais pas devant les élèves et les parents.

Je me souviens d'un temps où "les vieux collègues" râlaient parce-qu’ils avaient des classes à 25.

Je me souviens d'un temps où quand on avait un problème avec un élève ou une classe, on ne nous répondais pas "c'est de votre faute, c'est que vous ne savez pas faire! Remettez vous en question".

Je me souviens d'un temps où les CDE n'étaient pas enfermés dans leur bureau toute la journée à envoyer des mails, ils étaient devant le portail à chaque entrée et sorties des élèves. Quand il y avait un problème, ils étaient là dans les 5mn. Aujourd'hui les élèves ne les connaissent même plus!!

Je me souviens d'un temps où l'on notait sereinement de 0 à 20 sans démagogie positiviste, et où la note reflétait un travail fourni. Où il n'y avait pas le PAI et de notation aménagée pour Kevin pour sa dyslexie, pour Samantha pour sa Dyspraxie, pour Charles pour sa dysorthographie, pour....

Je me souviens d'un temps...

A vous!

Spoiler:
Comme le métier à changé  No ... ou peut-être que je vieillis  Rolling Eyes

oxa
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je me souviens d'un temps... [séquence nostalgie]

Message par Flof le Mer 26 Nov 2014 - 15:01

Que j'aurais aimé connaitre ce temps là ...

Flof
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je me souviens d'un temps... [séquence nostalgie]

Message par fanette le Mer 26 Nov 2014 - 15:37

Je me souviens d'un temps où les CDE pouvaient raccrocher au nez de leur hiérarchie quand ils l'estimaient nécessaire pour le bien-être de l'établissement
Je me souviens d'un temps où les CPE, même s'ils ne s'appelaient plus "surveillants généraux" considéraient encore que faire de la surveillance relevait de leurs missions
Je me souviens d'un temps où les carnets de liaison n'étaient pas remplis de mots de parents refusant une punition, car "Kevinou a dit que ce n'était pas lui"
Je me souviens d'un temps où il y avait deux listes de profs au CA (alors qu'on a bien du mal à en faire une maintenant)
Je me souviens d'un temps où menacer un élève de l'envoyer chez le principal le calmait immédiatement
Je me souviens d'un temps où les élèves germanistes ou latinistes n'étaient pas dispatchés sur toutes les classes, ce qui créait beaucoup moins de contraintes d'emploi du temps (et chaque prof avait au moins deux demi-journées de libres)
Je me souviens d'un temps où il y avait très peu de postes partagés sur deux établissements, et très peu de turn-over
Je me souviens d'un temps où un élève qui n'était pas au niveau redoublait
Je me souviens d'un temps où les élèves pouvaient s'orienter en voie pro après la 5ème

... Zut, tout le monde va savoir que je suis très vieille ! Laughing

fanette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je me souviens d'un temps... [séquence nostalgie]

Message par oxa le Mer 26 Nov 2014 - 17:13

@fanette a écrit:Je me souviens d'un temps ...:

Ah oui, merci Fanette. Je les avais oublié tout ceux là...
Nous devons être du même âge Embarassed de pierre Razz

C'est peut être ces petites choses simples que nous devrions revendiquer...car...

Je me souviens d'un temps où l'on revendiquait! Où plus de la moitié des collègues étaient à la manif.

Je me souviens d'un temps où les repas de Noël ou de fin d'année étaient sympas et où on était tous bourrés Laughing

oxa
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je me souviens d'un temps... [séquence nostalgie]

Message par zeprof le Mer 26 Nov 2014 - 17:24

*soupir*

_________________
"La peur est le chemin vers le côté obscur: la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine… mène à la souffrance."

zeprof
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je me souviens d'un temps... [séquence nostalgie]

Message par JPhMM le Mer 26 Nov 2014 - 17:36

@oxa a écrit:Je me souviens d'un temps où les repas de Noël ou de fin d'année étaient sympas et où on était tous bourrés Laughing
Rolling Eyes

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je me souviens d'un temps... [séquence nostalgie]

Message par JPhMM le Mer 26 Nov 2014 - 17:36

Je me souviens d'un temps (pas si lointain) où certains élèves me disaient "merci" à la fin de chaque cours.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je me souviens d'un temps... [séquence nostalgie]

Message par Barnafée la Patouille le Mer 26 Nov 2014 - 17:59

Je me souviens d'un temps où les élèves se rangeaient vraiment dans la cour et faisaient le calme. Aujourd'hui, troupeaux de moutons...

Barnafée la Patouille
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je me souviens d'un temps... [séquence nostalgie]

Message par JPhMM le Mer 26 Nov 2014 - 18:18

Je me souviens d'un temps où j'étais élève.

Par exemple, je me souviendrai toujours d'un certain extrait de cours de mathématiques, en sixième.

L'addition est commutative : pour tous nombres a et b, a+b=b+a
L'addition est associative : pour tous nombres a, b et c, (a+b)+c=a+(b+c)=a+b+c
L'addition admet un élément neutre unique, 0 : pour tout nombre a, a+0=a

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je me souviens d'un temps... [séquence nostalgie]

Message par retraitée le Mer 26 Nov 2014 - 18:39

Je me souviens d'un temps où on nous demandait, en 6e, d'écrire en base 10 un nombre écrit en base 5, ou 6, ou 7 !
Où nous extrayions à la main les racines carrées en 4e .
Où il fallait réviser toutes les leçons vues depuis le début de l'année pour les compositions ( dur, dur, en HG!)
Et où il fallait dessiner soi-même les cartes de géo, car le fond de carte n'était pas fourni.
Où les cours se terminaient le samedi à 16 heures .

Où il n'y avait pas d'eau chaude aux lavabos de l'internat.

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je me souviens d'un temps... [séquence nostalgie]

Message par oxa le Mer 26 Nov 2014 - 19:14

@retraitée a écrit:Je me souviens d'un temps où on nous demandait, en 6e, d'écrire en base 10 un nombre écrit en base 5, ou 6, ou 7 !
Où nous extrayions à la main les racines carrées en 4e .
Où il fallait réviser toutes les leçons vues depuis le début de l'année pour les compositions ( dur, dur, en HG!)
Et où il fallait dessiner soi-même les cartes de géo, car le fond de carte n'était pas fourni.
Où les cours se terminaient le samedi à 16 heures .

Où il n'y avait pas d'eau chaude aux lavabos de l'internat.

affraid affraid affraid Où alors là, ça craint...affraid affraid affraid

Je me souviens d'un temps où pour faire du feu... Razz
(Je me moque de moi même et de ce fil, je ne me permettrais pas sinon Wink

C'est vrai que les cartes d'histoire géo, on les dessinait soi même... Ça aussi j'avais oublié...ou les patrons en plastiques pour la France...

oxa
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je me souviens d'un temps... [séquence nostalgie]

Message par fanette le Mer 26 Nov 2014 - 19:31

Je me souviens d'un temps où la machine à alcool tournait non stop, les profs se mettaient de l'encre plein les doigts, et les élèves sniffaient les polycopies...

fanette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je me souviens d'un temps... [séquence nostalgie]

Message par JPhMM le Mer 26 Nov 2014 - 19:35

@oxa a écrit:
@retraitée a écrit:Je me souviens d'un temps où on nous demandait, en 6e, d'écrire en base 10 un nombre écrit en base 5, ou 6, ou 7 !
Où nous extrayions à la main les racines carrées en 4e .
Où il fallait réviser toutes les leçons vues depuis le début de l'année pour les compositions ( dur, dur, en HG!)
Et où il fallait dessiner soi-même les cartes de géo, car le fond de carte n'était pas fourni.
Où les cours se terminaient le samedi à 16 heures .

Où il n'y avait pas d'eau chaude aux lavabos de l'internat.

affraid affraid affraid Où alors là, ça craint...affraid affraid affraid

Je me souviens d'un temps où pour faire du feu...  Razz
(Je me moque de moi même et de ce fil, je ne me permettrais pas sinon Wink

C'est vrai que les cartes d'histoire géo, on les dessinait soi même... Ça aussi j'avais oublié...ou les patrons en plastiques pour la France...
http://www.neoprofs.org/t84028p240-topic-nostalgie-les-objets-phares-de-vos-annees-pitchoune#2809956

Wink

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je me souviens d'un temps... [séquence nostalgie]

Message par Sphinx le Mer 26 Nov 2014 - 19:39

J'étais élève, mais tout de même, je me souviens d'un temps où même en ZEP, on n'osait pas faire plus que chuchoter en classe, car cela suffisait à nous attirer de grosses punitions.

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

             

Sphinx
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je me souviens d'un temps... [séquence nostalgie]

Message par COCOaine le Mer 26 Nov 2014 - 19:42

Je me souviens d'un temps ou les élèves avaient encore l'envie de travailler... Sad

_________________
Contre cette infamie qu'est le gel du point d'indice!!!

COCOaine
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je me souviens d'un temps... [séquence nostalgie]

Message par Panta Rhei le Mer 26 Nov 2014 - 19:48

Je me souviens d'un temps = 2000-2014

où en 3ème, je faisais le passif à tous les temps (is done - was done - will be done ET has been done)

Pire encore, la différence entre "got shot" et "was shot"

ou encore, "you have been drinkin" et "you have drunk 3 pints'

etc...

C dramatique...

Je ne sais pas comment font les collègues de lycée qui récupèrent des élèves limite A2

_________________
'Don't you find yourself getting bored?' she asked of her sister. 'Don't you find, that things fail to materialise? NOTHING MATERIALISES! Everything withers in the bud.'

'What withers in the bud?' asked Ursula.

'Oh, everything—oneself—things in general.'


First Page of Women in Love, D. H. Lawrence


Panta Rhei
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je me souviens d'un temps... [séquence nostalgie]

Message par Kak le Mer 26 Nov 2014 - 22:21

Je me souviens d'un temps où je passais plus de temps à préparer mes cours qu'à compléter pronote, répondre aux mails de collègues et messages des parents..
Je me souviens d'un tempsoù un élève exclu se retrouvait dans le bureau du principal ...
Je me souviens d'un temps où les élèves n'avaient pas de téléphone portable...
Je me souviens d'un temps où lorsque le crédit-photocopie était atteint nous pouvions nous rabattre sur la machine à alcool...
Je me souviens d'un temps où je n'étais pas obligé de revoir la notion de sujet de COD pour aborder nominatif et accusatif...

Kak
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je me souviens d'un temps... [séquence nostalgie]

Message par surfeuse le Jeu 4 Déc 2014 - 9:40


_________________
"L'école est faite pour libérer les enfants de l'amour de leurs parents. C'est une machine de guerre contre la famille "
" Je ne promettrai donc pas le plaisir, mais je donnerai comme fin la difficulté vaincue." (Alain).

surfeuse
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum