A propos des punitions collectives

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

A propos des punitions collectives

Message par AudreyDadou le Jeu 27 Nov 2014 - 23:01

Bonjour à tous, j'ai une petite question à poser, et j'en appelle à votre expérience !
J'ai une classe de seconde un peu difficile à tenir, mais ma foi, je trouve des moyens de les calmer (je les ai en fin de journée, ils n'en peuvent plus... et le jeudi je les ai 3h dans la journée); seulement ça s'apparente à de la punition collective : écriture du début d'une consigne au tableau quand il y a trop de brouhaha. A chaque fois que le brouhaha reprend je continue la consigne. Si j'arrive au bout, ils ont le travail à faire. Nouveauté : une interro surprise quand ils mettent trois plombes à s'installer (ils testaient dernièrement le "que fait la prof si on ne se calme pas? peut-être resterons-nous debout toute l'heure pour discuter tranquillement?"). Or j'ai un élève qui a dû lire le règlement et qui m'a dit "mais madame, vous n'avez pas le droit de nous mettre une punition collective!". Ce à quoi j'ai répondu qu'il ne s'agissait pas d'une punition collective mais d'une interro surprise. Il était dubitatif, et avec raison.
Je précise que je suis stagiaire, et que les stagiaires sont fliqués par la CDE. Comme cet élève est assez "procédurier" (j'ai déjà eu l'occasion de le remarquer), j'ai un peu peur que les parents se plaignent de ces punitions collectives que je ne nomme jamais ainsi. Cela dit, celle d'aujourd'hui est la seule que j'ai appliquée (le truc de la consigne, ça les calme pas mal mais bon, c'est un peu dommage de procéder ainsi, par la menace constante)
Pratiquez-vous cela d'une manière ou d'une autre, vous aussi ?

AudreyDadou
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos des punitions collectives

Message par Invité le Jeu 27 Nov 2014 - 23:11

Un travail supplémentaire donné à la classe n'est pas une punition collective tant que tu peux le justifier pédagogiquement (sont donc à proscrire les lignes, interdites de toute manière, mais c'est bien tout).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos des punitions collectives

Message par AudreyDadou le Jeu 27 Nov 2014 - 23:29

Oui quand c'est du travail supplémentaire c'est toujours en rapport avec la séquence et les objectifs de cette séquence!

AudreyDadou
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos des punitions collectives

Message par User5899 le Ven 28 Nov 2014 - 2:09

@AudreyDadou a écrit:Oui quand c'est du travail supplémentaire c'est toujours en rapport avec la séquence et les objectifs de cette séquence!
Au contraire, c'est de la mise en zactivité professeur

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos des punitions collectives

Message par Clodoald le Ven 28 Nov 2014 - 5:11

Quant aux "punitions collectives", en punir 32 sur 35, ce n'est pas collectif...
J'ai toujours donné des pages du manuel à copier.

Clodoald
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos des punitions collectives

Message par kero le Ven 28 Nov 2014 - 7:00

Je suis contre les punitions collectives: elles frappent indistinctement, donc injustement, donc de manière inefficace. Leur effet est nul sur les élèves problématiques, dont la responsabilité est diluée dans celle de la classe. Si tout le monde est coupable, personne n'est coupable.

De plus, présenté comme tu le fais (allongement de la consigne à chaque fois qu'il y a problème), tu peux difficilement arguer du fait qu'il ne s'agit pas d'une punition collective.

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos des punitions collectives

Message par vivi1982 le Ven 28 Nov 2014 - 22:09

@kero a écrit:Je suis contre les punitions collectives: elles frappent indistinctement, donc injustement, donc de manière inefficace. Leur effet est nul sur les élèves problématiques, dont la responsabilité est diluée dans celle de la classe. Si tout le monde est coupable, personne n'est coupable.

De plus, présenté comme tu le fais (allongement de la consigne à chaque fois qu'il y a problème), tu peux difficilement arguer du fait qu'il ne s'agit pas d'une punition collective.

Oui mais si toute la classe parle un peu et pas seulement quelques-uns?

vivi1982
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos des punitions collectives

Message par lumeeka le Ven 28 Nov 2014 - 22:19

Je ne fais plus : tous les élèves ne la méritent pas, et ce même s'il ne s'agit que d'un ou deux élèves. Je cible.

_________________
Animals are my friends... and I don't eat my friends. George Bernard Shaw
https://www.facebook.com/sansvoixpaca/
http://www.nonhumanrightsproject.org/about-us-2/

lumeeka
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos des punitions collectives

Message par vivi1982 le Ven 28 Nov 2014 - 22:21

Dans une de mes classes c'est clairement toute la classe sauf une élève, et dans l'autre classe c'est tous.

Ceci je ne le fais pas pour éviter les élèves genre procéduriers, mais maintenant je me fais accuser d'être injuste car "un tel n'a pas été puni alors qu'il parlait aussi." Sauf que j'ai pris le premier sur le fait et pas le second.

vivi1982
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos des punitions collectives

Message par livie le Ven 28 Nov 2014 - 22:25

Oui je le pratique et je tourne les choses autrement : ce n'est pas une punition collective. Leur attitude ne m'a pas permis d'aller au bout avec eux donc je m'autorise le droit de reporter le travail prévu (même s'il n'était pas prévu mais ça ils n'en savent rien ) en plus du travail habituel.


Par contre je donne toujours des choses en rapport avec le cours.

livie
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos des punitions collectives

Message par YoKonoké le Ven 28 Nov 2014 - 22:27

Je ne donne jamais de punition collective par principe.

Enfin, sauf une fois, je l'ai fait avec une classe de 3ème qui refusait de participer aux cours de course de longue durée. Punition : cours théorique dans une salle diable !

Après, ils ont couru ...mal, peu mais couru !

_________________
«Plus on partage, plus on possède, voilà le miracle.» Léonard Nimoy

YoKonoké
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos des punitions collectives

Message par BrindIf le Ven 28 Nov 2014 - 22:28

@vivi1982 a écrit:Ceci je ne le fais pas pour éviter les élèves genre procéduriers, mais maintenant je me fais accuser d'être injuste car "un tel n'a pas été puni alors qu'il parlait aussi." Sauf que j'ai pris le premier sur le fait et pas le second.
Dire ça, de la part de l'élève, c'est reconnaître qu'il parlait et que la punition est adaptée. C'est déjà pas mal. Quant à ce qui arrive aux autres élèves, cela ne le concerne pas.

BrindIf
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos des punitions collectives

Message par neomath le Ven 28 Nov 2014 - 22:34

holderfar a écrit:Un travail supplémentaire donné à la classe n'est pas une punition collective tant que tu peux le justifier pédagogiquement (sont donc à proscrire les lignes, interdites de toute manière,  mais c'est bien tout).
Voilà. C'est juste une affaire de présentation. Et si vous avez un élève ou un CDE procédurier, laissez le chercher le texte qui interdit à un enseignant d'être de mauvaise foi. Twisted Evil

_________________
“L'ignorance et la bêtise sont des facteurs considérables de l'Histoire.”
  Raymond Aron

neomath
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos des punitions collectives

Message par Kak le Sam 29 Nov 2014 - 9:45

@neomath a écrit:
holderfar a écrit:Un travail supplémentaire donné à la classe n'est pas une punition collective tant que tu peux le justifier pédagogiquement (sont donc à proscrire les lignes, interdites de toute manière,  mais c'est bien tout).
Voilà. C'est juste une affaire de présentation. Et si vous avez un élève ou un CDE procédurier, laissez le chercher le texte qui interdit à un enseignant d'être de mauvaise foi. Twisted Evil

+1

Si la classe est bruyante, ce sont ceux qui n'ont rien fait qui sont punis car ils ne peuvent suivre le cours. Donner un travail collectif écrit permet de les faire travailler dans le calme: cela punit ceux qui ne veulent pas travailler et permet aux autres d'avoir du calme.
Quand je le faisais, je prenais quelques copies que je notais: les plus bruyants étaient ramassés et notés, ceux qui avaient subi l'ambiance de la classe étaient notés s'ils le souhaitaient et si c'était réussi.

Kak
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos des punitions collectives

Message par kero le Sam 29 Nov 2014 - 10:34

@vivi1982 a écrit:
@kero a écrit:Je suis contre les punitions collectives: elles frappent indistinctement, donc injustement, donc de manière inefficace. Leur effet est nul sur les élèves problématiques, dont la responsabilité est diluée dans celle de la classe. Si tout le monde est coupable, personne n'est coupable.

De plus, présenté comme tu le fais (allongement de la consigne à chaque fois qu'il y a problème), tu peux difficilement arguer du fait qu'il ne s'agit pas d'une punition collective.

Oui mais si toute la classe parle un peu et pas seulement quelques-uns?

Si toute la classe parle, et sauf cas exceptionnel, c'est qu'en amont, il y a un déficit au niveau de la gestion de classe.

Il y a toujours une progression dans les comportements inappropriés, même dans les pires classes de collège ZEP. Ça commence avec quelques-uns (ils testent pour les autres) et ensuite, si on ne fait rien à ce stade, ça s'étend. Le problème est que souvent, on ne fait rien à ce stade, car on a l'impression que pour l'heure, ce n'est pas (encore) trop grave. Du coup... On finit par ne réagir (généralement, surréagir, par exemple avec une grosse gueulante ou avec des punitions collectives) que lorsque c'est devenu grave et plus difficilement gérable. C'est la classique erreur du débutant et une des principales causes des problèmes de gestion de classe.

Il faut agir avant que ça ne s'étende. Tu devrais travailler à sanctionner les élèves individuellement et d'entrée de jeu, avant que le bavardage ne se généralise. Tu verras que ça calmera directement la plupart, la masse suiviste. Ça te permettra ensuite de mieux cibler ceux qui insistent.

En revanche, lorsque c'est vraiment difficile, une méthode qui ressemble à de la punition collective, mais qui en réalité n'en est pas une, c'est de modifier le format de cours. En ce qui me concerne, j'ai une 5e que j'ai beaucoup de mal à cadrer et lorsque ça commence à partir en sucette, je passe en mode full-magistral: ils écoutent, ils écrivent. Interdiction de poser des questions. Interdiction de parler sous peine de punition automatique. Même les exercices: je présente les documents et fais écrire la correction. Le but est d'éviter toute forme de cours dialogué, qui est la principale porte ouverte aux problèmes. Mais ça, c'est uniquement lorsque mes méthodes de gestion de classe plus soft se révèlent insuffisantes.

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos des punitions collectives

Message par Clarianz le Sam 29 Nov 2014 - 11:03

Je pratique: il m'arrive de donner des devoirs en plus lorsque je n'ai pas le silence. Je me contente d'ajouter un numéro d'exercice au tableau dans la partie consacrée aux devoirs.
Tout le monde comprend très bien pourquoi il y a un travail en plus; en général il y en a toujours un pour faire remarquer que c'est de la faute de Truc et Machin qui bavardent.
La classe leur fait alors comprendre qu'ils ont intérêt à la boucler. Les bavards qui sont souvent récidivistes partent avec un exercice perso supplémentaire, et j'ai gagné une classe soudée contre les pénibles. Je n'ai besoin de le faire qu'une fois ou deux, ils comprennent vite.


Dernière édition par Clarianz le Sam 29 Nov 2014 - 11:06, édité 1 fois

_________________
Mama's Rock

Clarianz
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos des punitions collectives

Message par kero le Sam 29 Nov 2014 - 11:05

Je dois dire que sous cette forme là, ça me plait bien, Clarianz. Je vais peut-être tester.

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos des punitions collectives

Message par Kak le Sam 29 Nov 2014 - 14:45

Dans le même genre, pour certains cours (exercices), je fais parfois deux colonnes: à gauche ce que nous devons faire dans l"heure et à droite les devoirs; si nous n'avons pas tout fini , ce qui reste de la colonne de gauche passe dans la colonne de droite. Avec certaines classes c'est efficace; mais certains élèves préfèrent bavarder en classe et travailler à la maison (de toute façon c'est maman qui fait les devoirs furieux )

Kak
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos des punitions collectives

Message par AudreyDadou le Sam 29 Nov 2014 - 15:31

Kak, je retiens l'idée ! Moins violent que l'annonce brutale de travail en plus (qui correspondait la plupart du temps chez moi à ce qu'on n'avait pas eu le temps de faire en classe)

AudreyDadou
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos des punitions collectives

Message par Clarianz le Sam 29 Nov 2014 - 15:41

Je pratique cela aussi (avec les lycéens).
Je note le plan du cours sur une partie du tableau, ils savent donc ce qu'il y a à faire. Si je ne peux pas finir parce qu'ils ralentissent la progression (pour de mauvaises raisons, hein, ils ont le droit de poser des questions), je considère que le travail est fait et qu'ils n'auront qu'à se démerder pour le bac et/ou les devoirs.

_________________
Mama's Rock

Clarianz
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos des punitions collectives

Message par JPhMM le Sam 29 Nov 2014 - 15:45

@neomath a écrit:
holderfar a écrit:Un travail supplémentaire donné à la classe n'est pas une punition collective tant que tu peux le justifier pédagogiquement (sont donc à proscrire les lignes, interdites de toute manière,  mais c'est bien tout).
Voilà. C'est juste une affaire de présentation. Et si vous avez un élève ou un CDE procédurier, laissez le chercher le texte qui interdit à un enseignant d'être de mauvaise foi. Twisted Evil
S'il était interdit d'être de mauvaise foi, toute l'humanité serait condamnable. Laughing

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum