Education prioritaire : La bombe de la nouvelle politique de répartition des moyens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Education prioritaire : La bombe de la nouvelle politique de répartition des moyens

Message par YoKonoké le Lun 1 Déc 2014 - 8:25

« Je suis la ministre des 12,3 millions d’écoliers, de collégiens et de lycéens. Je serai tout particulièrement celle, aux côtés des équipes pédagogiques et éducatives, des 20% d’élèves en grande difficulté dès la fin de l’école élémentaire et de tous ceux qui subissent le poids des déterminismes sociaux ». Ce que N. Vallaud-Belkacem a annoncé le 28 novembre, dans son intervention au Salon de l’éducation, est bien révolutionnaire. La ministre entend lier les moyens donnés aux établissements aux difficultés sociales et scolaires de leurs élèves. Dans un système éducatif très inégalitaire, la ministre affirme vouloir s’attaquer aux privilèges pour mieux soutenir l’Education prioritaire et les établissements « sortants de zep ». C’est une vraie bataille que N. Vallaud-Belkacem veut mener.

Lire l'article en entier ici : http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2014/12/01122014Article635530168105872052.aspx

yesyes

_________________
«Plus on partage, plus on possède, voilà le miracle.» Léonard Nimoy

YoKonoké
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Education prioritaire : La bombe de la nouvelle politique de répartition des moyens

Message par YoKonoké le Lun 1 Déc 2014 - 8:32

Les idées fortes de NVB  :

- Dès janvier, les écoles, les collèges et les lycées recevront des moyens proportionnés non seulement à la démographie, mais aussi aux difficultés sociales et scolaires de leurs élèves.
- prise en compte dans la politique publique générale de répartition des moyens


Citations NVB:

"Les nouveaux programmes devront répondre à la même exigence. La qualité des programmes est un des déterminants de la qualité des apprentissages et de la réussite des élèves"  
-  "96% des enfants issus d’un milieu très favorisé réussissent l’examen du diplôme national du brevet quant 75% des enfants issus d’un milieu défavorisé obtiennent ce diplôme. »

Enfin une école républicaine du mérite ?

_________________
«Plus on partage, plus on possède, voilà le miracle.» Léonard Nimoy

YoKonoké
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Education prioritaire : La bombe de la nouvelle politique de répartition des moyens

Message par JPhMM le Lun 1 Déc 2014 - 8:45

La ministre entend lier les moyens donnés aux établissements aux difficultés sociales et scolaires de leurs élèves. Dans un système éducatif très inégalitaire, la ministre affirme vouloir s’attaquer aux privilèges pour mieux soutenir l’Education prioritaire et les établissements « sortants de zep ».
Reste à savoir ce que la ministre appelle privilèges.

Un indice peu encourageant ici :

Vous constatez qu’en effet il y a des établissements où les avantages et les privilèges y compris non calculés comme l’expérience des enseignants se cumule.

Chacun est libre d'en déduire les éventuelles modifications envisagées dans les règles du mouvement. No

Notons au passage que monsieur FJ écrit toujours aussi correctement français. Ça pique les yeux. Shocked

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Education prioritaire : La bombe de la nouvelle politique de répartition des moyens

Message par Finrod le Lun 1 Déc 2014 - 8:54

Des moyens sans projets concrets...  ça peut conduire à des absurdités. Que propose-t-elle pour faciliter le travail des personnels en milieu sensible ?  Car ce sont ces personnels qui sont les plus  à même de faire la différence face aux déterminisme sociaux, pas des TBI ou autres gadgets...

Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Education prioritaire : La bombe de la nouvelle politique de répartition des moyens

Message par pmuller le Lun 1 Déc 2014 - 9:20

Alors là, pour une nouveauté...
Ca fait belle lurette que les établissements au public considéré comme défavorisé obtiennent plus de moyens que les autres. Elle ne lit jamais les documents de ses rectorats, je suppose, NVB, pour proposer ce qui se pratique depuis 20 ans.

pmuller
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Education prioritaire : La bombe de la nouvelle politique de répartition des moyens

Message par Daphné le Lun 1 Déc 2014 - 9:23

@JPhMM a écrit:
La ministre entend lier les moyens donnés aux établissements aux difficultés sociales et scolaires de leurs élèves. Dans un système éducatif très inégalitaire, la ministre affirme vouloir s’attaquer aux privilèges pour mieux soutenir l’Education prioritaire et les établissements « sortants de zep ».
Reste à savoir ce que la ministre appelle privilèges.

Un indice peu encourageant ici :

Vous constatez qu’en effet il y a des établissements où les avantages et les privilèges y compris non calculés comme l’expérience des enseignants se cumule.

Chacun est libre d'en déduire les éventuelles modifications envisagées dans les règles du mouvement. No

Ça promet en effet ! J'attends de voir.......

Spoiler:
Si elle veut être cohérente, elle doit envoyer les meilleurs profs, ceux qui ont les meilleurs notes pédagogiques et avancement au GC ou HCL dans ces établissements en priorité   Twisted Evil
Ceci dit ça fait des lustres qu'on nous en parle chaque année au moment du mouvement à la DGRH........ 


Dernière édition par Daphné le Lun 1 Déc 2014 - 9:24, édité 1 fois

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Education prioritaire : La bombe de la nouvelle politique de répartition des moyens

Message par ycombe le Lun 1 Déc 2014 - 9:24

Attendons nous à ce que les enseignants entrant dans les académies soient affectés d'autant plus prioritairement en zep qu'ils auront plus d'ancienneté. Que le nombre d'élèves par classe soit indexé sur l'expérience des enseignants pour les établissements non-zep (la moyenne d'age des profs est de plus de 45 ans? 5 élèves de plus par classe…)


_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Education prioritaire : La bombe de la nouvelle politique de répartition des moyens

Message par Cath le Lun 1 Déc 2014 - 9:25

"Les différenciations pédagogiques doivent être construites dans le cadre d’un tronc commun partagé par tous" Suspect

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Education prioritaire : La bombe de la nouvelle politique de répartition des moyens

Message par pmuller le Lun 1 Déc 2014 - 9:37

@Daphné a écrit:
@JPhMM a écrit:
La ministre entend lier les moyens donnés aux établissements aux difficultés sociales et scolaires de leurs élèves. Dans un système éducatif très inégalitaire, la ministre affirme vouloir s’attaquer aux privilèges pour mieux soutenir l’Education prioritaire et les établissements « sortants de zep ».
Reste à savoir ce que la ministre appelle privilèges.

Un indice peu encourageant ici :

Vous constatez qu’en effet il y a des établissements où les avantages et les privilèges y compris non calculés comme l’expérience des enseignants se cumule.

Chacun est libre d'en déduire les éventuelles modifications envisagées dans les règles du mouvement. No

Ça promet en effet ! J'attends de voir.......

Spoiler:
Si elle veut être cohérente, elle doit envoyer les meilleurs profs, ceux qui ont les meilleurs notes pédagogiques et avancement au GC ou HCL dans ces établissements en priorité   Twisted Evil
Ceci dit ça fait des lustres qu'on nous en parle chaque année au moment du mouvement à la DGRH........ 

Arrêtez de fantasmer   affraid  : les anciens, de toute manière, ne bougent pas de leur poste. Il n'y a donc que les entrants dans une académie pour être nommés sur les établissements les plus difficiles. Et le système qui vise à affecter des enseignants d'expérience en REP se heurte à deux obstacles de plus :
- les CDE choisissent les professeurs sur les postes à profil, et ils choisissent les débutants, qui sont plus manipulables et corvéables
- le système en place est déjà destiné à mettre des professeurs d'expérience sur les postes REP (enfin, zep, et autres actuellement) : les stagiaires peuvent refuser ces postes, ces derniers sont donc attribués à des entrants jeunes (car les autres ne sont pas entrants), qui ont 1 ou 2 ans de carrière, un mari, des enfants, et qui entrent sur un voeu large bonifié.
Tout ce qui a été fait, c'est de déplacer le problème d'un ou deux ans : ce ne sont plus les néo-titulaires, mais les néo+1 ou +2.
D'ailleurs, en introduisant la refonte des appellations et en donnant plein de points aux sortants de zep, etc., le ministère acte le fait qu'il n'y a dans ces établissements que des gens qui veulent en sortir - gens qui ne se plient pas aux nouvelles exigences rep+ et dont il faut donc se débarrasser vers des établissements sans (trop) de problèmes.

Si bombe il y a, elle est dans les statuts du 20 août, pas dans ce type d'annonces qui montre surtout que la ministre ignore le fonctionnement de l'EN. Et donc que les méthodes pour obtenir ce qu'elle préconise sont déjà appliquées depuis longtemps en vain.


Dernière édition par pmuller le Lun 1 Déc 2014 - 9:41, édité 1 fois

pmuller
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Education prioritaire : La bombe de la nouvelle politique de répartition des moyens

Message par Cath le Lun 1 Déc 2014 - 9:40

Ça va être formidable, il n'y a qu'à lire ceci :

http://blogs.mediapart.fr/edition/educateurs-prioritaires/article/301114/exclus-des-rep-les-reseaux-de-la-colere

"Sentant le danger monter, la ministre a multiplié les annonces ces derniers jours et investi toute son énergie pour faire passer le sens de sa réforme et les éléments de langage qui vont avec. Elle écrit qu'elle va mettre en place des CAPE (« conventions académiques de priorité éducative » (voir ici) qui, couplées à « l’allocation progressive des moyens » (voir ici ), permettraient de maintenir les dispositifs et moyens attachés à l’éducation prioritaire. Elle va même jusqu'à mépriser parents et enseignants mobilisés en affirmant sur son site que :« L’alternative ne sera plus entre être ou ne pas être en éducation prioritaire car, à côté de ces réseaux d’éducation prioritaire{...} nous veillerons à ce que chaque établissement se voit doté finement » (voir ici). Mais elle oublie de dire que cette affectation progressive des moyens existe depuis toujours, tous les membres des conseils d'administration d'établissements le savent (c'est le ratio heures/élèves).

Quoi qu'il en soit, exclure un nombre non négligeable d'établissements de l'éducation prioritaire tout en leur garantissant un maintien des moyens est pour le moins questionnant. Pourquoi les sortir si c'est pour y maintenir les moyens? Pour le plaisir de faire perdre des jours de classe aux élèves et des journées de salaire aux enseignants? "

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Education prioritaire : La bombe de la nouvelle politique de répartition des moyens

Message par pmuller le Lun 1 Déc 2014 - 9:43

Mais elle oublie de dire que cette affectation progressive des moyens existe depuis toujours

Tout à fait - mais là où l'article est inexact, c'est que c'est un ratio corrigé, pour donner plus à ceux qui ont moins, et comme dit, cela fait si longtemps qu'on le fait sans vrai résultat.

pmuller
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Education prioritaire : La bombe de la nouvelle politique de répartition des moyens

Message par YoKonoké le Lun 1 Déc 2014 - 9:43

L'avenir nous dira si c'est un effet d'annonce ou pas...

En tout cas, la décision d'agir vite, dès Janvier me pousse à être optimiste.

Il faut bien faire quelque chose pour l'éducation prioritaire et on ne peut pas dire qu'il y aura de solution miracle avec le budget actuel de l'E.N !

Et redistribuer/rééquilibrer le budget public en limitant le gaspillage des collectivités territoriales Twisted Evil idee ?

_________________
«Plus on partage, plus on possède, voilà le miracle.» Léonard Nimoy

YoKonoké
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Education prioritaire : La bombe de la nouvelle politique de répartition des moyens

Message par YoKonoké le Lun 1 Déc 2014 - 9:44

@Cath a écrit:Ça va être formidable, il n'y a qu'à lire ceci :

http://blogs.mediapart.fr/edition/educateurs-prioritaires/article/301114/exclus-des-rep-les-reseaux-de-la-colere

"Sentant le danger monter, la ministre a multiplié les annonces ces derniers jours et investi toute son énergie pour faire passer le sens de sa réforme et les éléments de langage qui vont avec. Elle écrit qu'elle va mettre en place des CAPE (« conventions académiques de priorité éducative » (voir ici) qui, couplées à « l’allocation progressive des moyens » (voir ici ), permettraient de maintenir les dispositifs et moyens attachés à l’éducation prioritaire. Elle va même jusqu'à mépriser parents et enseignants mobilisés en affirmant sur son site que :« L’alternative ne sera plus entre être ou ne pas être en éducation prioritaire car, à côté de ces réseaux d’éducation prioritaire{...} nous veillerons à ce que chaque établissement se voit doté finement » (voir ici). Mais elle oublie de dire que cette affectation progressive des moyens existe depuis toujours, tous les membres des conseils d'administration d'établissements le savent (c'est le ratio heures/élèves).

Quoi qu'il en soit, exclure un nombre non négligeable d'établissements de l'éducation prioritaire tout en leur garantissant un maintien des moyens est pour le moins questionnant. Pourquoi les sortir si c'est pour y maintenir les moyens? Pour le plaisir de faire perdre des jours de classe aux élèves et des journées de salaire aux enseignants? "

Merci pour le lien. Je vais prendre le temps de le lire.

_________________
«Plus on partage, plus on possède, voilà le miracle.» Léonard Nimoy

YoKonoké
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Education prioritaire : La bombe de la nouvelle politique de répartition des moyens

Message par Cath le Lun 1 Déc 2014 - 9:45

Mais faire quoi pour l'éducation prioritaire ?
Là il s'agit juste de déshabiller Paul pour habiller Pierre !

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Education prioritaire : La bombe de la nouvelle politique de répartition des moyens

Message par pmuller le Lun 1 Déc 2014 - 9:47

Ca peut difficilement être autre chose aussi longtemps qu'il n'y a pas de sous

pmuller
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Education prioritaire : La bombe de la nouvelle politique de répartition des moyens

Message par YoKonoké le Lun 1 Déc 2014 - 9:57

Oui, puis en terme de priorités, ils oublient toujours la revalorisation salariale de tous les profs !

Au fait, il est toujours bloqué notre point d'indice ?

_________________
«Plus on partage, plus on possède, voilà le miracle.» Léonard Nimoy

YoKonoké
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Education prioritaire : La bombe de la nouvelle politique de répartition des moyens

Message par YoKonoké le Lun 1 Déc 2014 - 10:07

En ce qui concerne la question des inégalités sociales persistantes, cet article est éclairant aussi :

http://www.inegalites.fr/spip.php?page=analyse&id_article=2015&id_rubrique=116&id_mot=43&id_groupe=12

_________________
«Plus on partage, plus on possède, voilà le miracle.» Léonard Nimoy

YoKonoké
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Education prioritaire : La bombe de la nouvelle politique de répartition des moyens

Message par The Goon le Lun 1 Déc 2014 - 11:25

@YoKonoké a écrit:Oui, puis en terme de priorités, ils oublient toujours la revalorisation salariale de tous les profs !

Au fait, il est toujours bloqué notre point d'indice ?

depuis 5 ans et jusqu'à ...

La ministre de la fonction publique, Marylise Lebranchu, a confirmé le gel du point d'indice des fonctionnaires cette année, après l'annonce par l'Insee d'une croissance nulle au premier trimestre et alors que sept syndicats ont appelé jeudi à une journée d'action sur leurs salaires.

« Nous ne pourrons faire de geste que le jour où la croissance redémarrera dans notre pays. Elle est nulle. En croissance zéro, il n'y aura pas de revoyure », a affirmé la ministre jeudi France Info.

http://www.lemonde.fr/emploi/article/2014/05/15/confirmation-du-gel-du-point-d-indice-des-fonctionnaires_4418898_1698637.html

The Goon
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Education prioritaire : La bombe de la nouvelle politique de répartition des moyens

Message par JPhMM le Lun 1 Déc 2014 - 11:31

@ycombe a écrit:Attendons nous à ce que les enseignants entrant dans les académies soient affectés d'autant plus prioritairement en zep qu'ils auront plus d'ancienneté.
Pour cela il faudrait que les enseignants soient affectés pour un temps limité. Au bout de 7 ans, hop mouvement obligatoire.

S'ils font ça, ça risque de très mal se passer.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Education prioritaire : La bombe de la nouvelle politique de répartition des moyens

Message par Al le Lun 1 Déc 2014 - 11:57

Ce ne sont que des phrases...

_________________
"C’est le grand nuage des ambitions moroses qui étouffe la voix d’Éros."

Al
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Education prioritaire : La bombe de la nouvelle politique de répartition des moyens

Message par JPhMM le Lun 1 Déc 2014 - 11:57

Oui, on verra bien.

Elle parle, elle parle...

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Education prioritaire : La bombe de la nouvelle politique de répartition des moyens

Message par YoKonoké le Lun 1 Déc 2014 - 12:00

NVB :"assez de discours, on veut des actes"!

ça fait très slogan SNEP ça Very Happy !

_________________
«Plus on partage, plus on possède, voilà le miracle.» Léonard Nimoy

YoKonoké
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Education prioritaire : La bombe de la nouvelle politique de répartition des moyens

Message par Moonchild le Lun 1 Déc 2014 - 13:27

@pmuller a écrit:Alors là, pour une nouveauté...
Ca fait belle lurette que les établissements au public considéré comme défavorisé obtiennent plus de moyens que les autres. Elle ne lit jamais les documents de ses rectorats, je suppose, NVB, pour proposer ce qui se pratique depuis 20 ans.
@Cath a écrit:"Les différenciations pédagogiques doivent être construites dans le cadre d’un tronc commun partagé par tous" Suspect
Il est très encourageant de constater que la jeune génération politique participe avec brio au renouvellement des idées. Rolling Eyes

Moonchild
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Education prioritaire : La bombe de la nouvelle politique de répartition des moyens

Message par Septimus le Lun 1 Déc 2014 - 13:28

@JPhMM a écrit:Oui, on verra bien.

Elle parle, elle parle...

Je pense qu'il va falloir que nous nous fassions à l'idée que nous n'avons pas une ministre mais une communicante...

Septimus
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Education prioritaire : La bombe de la nouvelle politique de répartition des moyens

Message par ycombe le Lun 1 Déc 2014 - 15:54

@Cath a écrit:"Les différenciations pédagogiques doivent être construites dans le cadre d’un tronc commun partagé par tous" Suspect
Moi qui espérait un peu plus de modularité. Voilà qui me fait craindre une différenciation à l'intérieur de la classe.

_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum