Arret de travail pour "défaut de garde"

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Arret de travail pour "défaut de garde"

Message par musa le Mar 02 Déc 2014, 12:55

@ycombe a écrit:
@Normandyx a écrit:
et le conducteur du train ou du métro?
et l'instit de maternelle?
et la caissière de chez lidl?
Comme les pilotes d'avions: s'ils doivent s'absenter, l'employeur a une solution. Je présume que les compagnies aériennes ont des équipages de secours appelables en cas l'urgence, quitte à repousser un vol de quelques heures. Dans les grandes surfaces on appelle les caissières de repos, c'est d'ailleurs pour ça qu'elles sont en général en temps partiel imposé: elles ne refuseront pas quelques heures en plus.

Pourquoi il n'y aurait que les profs qui s'absenteraient inopinément?


Ycombe j'avions point vu! topela

musa
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arret de travail pour "défaut de garde"

Message par ysabel le Mar 02 Déc 2014, 12:59

@ycombe a écrit:
@Normandyx a écrit:
et le conducteur du train ou du métro?
et l'instit de maternelle?
et la caissière de chez lidl?
Comme les pilotes d'avions: s'ils doivent s'absenter, l'employeur a une solution. Je présume que les compagnies aériennes ont des équipages de secours appelables en cas l'urgence, quitte à repousser un vol de quelques heures. Dans les grandes surfaces on appelle les caissières de repos, c'est d'ailleurs pour ça qu'elles sont en général en temps partiel imposé: elles ne refuseront pas quelques heures en plus.

Pourquoi il n'y aurait que les profs qui s'absenteraient inopinément?


Tout à fait. D'autant que dans ces professions, on peut poser un jour de RTT ou de congé et qu'il possible de récupérer les heures facilement d'autres jours. Professeurs (élémentaire ou secondaire) ce n'est pas possible.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arret de travail pour "défaut de garde"

Message par ycombe le Mar 02 Déc 2014, 13:00

Cléroli a écrit:
Je ne sais ce qu'il en est d'un point de vue juridique mais je me souviens que, jeune prof débutante dans un lycée, j'avais annoncé ma participation à une grève à toutes mes classes. D'autres collègues avaient fait de même. Au final, c'était venu aux oreilles de ma CDE d'alors et nous avions eu droit à une remontrance car, d'après elle, nous ne devions pas (légalement ?) informer nos classes par avance.
Il paraîtrait qu'il y a des profs qui sous-entendraient fortement devant les élèves qu'ils vont faire grève. Pour, bien sûr, ne pas la faire ensuite. Si on leur cherche des poux, ils ont la réponse:«Non, mais en fait ils ont pas compris, j'ai juste dit que les motifs de la grève me semblaient TRÈS légitimes, pas que j'allais la faire !»

_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arret de travail pour "défaut de garde"

Message par doublecasquette le Mar 02 Déc 2014, 13:06

@Normandyx a écrit:la DAS?

Une verre de gnôle et attaché dans le lit ou au radiateur pour prévenir l'hypothermie.

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arret de travail pour "défaut de garde"

Message par Oudemia le Mar 02 Déc 2014, 13:18

@Normandyx a écrit:Les PE sont obligés de se déclarer grévistes au plus tard 2 jours ouvrables avant la grève , je ne vois pas pourquoi il n'en serait pas de même pour les profs.
Je suppose que c'est à cause de l'âge des élèves, et pour organiser leur accueil.
Quand je fais grève, je préviens quand même, informellement, les élèves.

J'ai vu une fois une grève massive de professeurs, déclarée à l'avance si je me souviens bien, et l'établissement a été fermé...

Oudemia
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arret de travail pour "défaut de garde"

Message par sookie le Mar 02 Déc 2014, 13:20

AJ'ai 
@Tazon a écrit:
@Normandyx a écrit:
@titeprof a écrit:J'ai prévenu que je ne pouvais assurer ma première heure car une grève cantine garderie est ENCORE annoncée. Impossible de savoir si elle sera suivie, aucune info comme d'habitude.
ça nous fait cela en tant que parent d'enfants au collège, y compris avec les profs qui refusent de dire la veille s'ils seront là pour "em****" l'administration, et c'est aux couillons d'instits qui posaient un mot à signer plus d'une semaine avant la date de grève qu'on a imposé la déclaration préalable et le remplacement par le personnel de service... Rolling Eyes

Je me demande quelle tête ferait un parent prof si on lui disait le matin à l'entrée de la classe pré élémentaire "reprenez votre enfant, la maitresse a un souci de nourrice"...

Pas du tout pareil, un collège ou un lycée est ouvert, même en cas de grève des profs (en tout cas, je n'ai encore jamais vu de taux de grévistes suffisant pour qu'un CDE décide de fermer un etb) et les élèves sont accueillis, à ne rien faire, certes, et encore, ce sont eux qui décident de ne rien faire, mais ne sont pas renvoyés chez eux, c'est le choix des parents de venir les chercher.

Tu as loupé ton travail car ton enfant scolarisé en collège ne pouvait pas se garder seul ou ne voulait pas rester en perm? Ben moi jamais, mes gamins sont toujours allés au collège lorsqu'il y avait grève, ma seule précaution était de les munir d'un bouquin pour s'occuper.

Et enfin encore une fois certains PE se sentent vraiment persécutés à tort, puisque là il était question du personnel municipal, la comparaison aurait donc pu avoir lieu avec le personnel de cantine par exemple, et j'ai toujours vu les etb prévenir en ce cas que les enfants pouvaient amener un sandwich et que le réfectoire leur serait ouvert, encore un fois, ce n'est pas possible avec des petits.


Ceci dit, assez d'accord avec toi sur la fin de ton dernier message (11h54).
Ça peut quand même arriver, je l'ai vu deux fois dans mon collège en 15 ans (100% gréviste)

Dans toutes les professions, il y a des absences non prévues (malade le matin meme, accident sur la route ou probleme de nounou.....) et il y a quasiment toujours des solutions : l'avion décolle quand même , le magasin ouvre, les chaînes de production ne s'arrêtent pas...

sookie
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arret de travail pour "défaut de garde"

Message par User5899 le Mer 03 Déc 2014, 01:43

@musa a écrit:Ben tu sais Normandyx, il arrive sûrement qu'une caissière de chez lidl ou un conducteur de train soit absent et leur remplacement pose peut-être moins de problème. Peut-être même que parfois c'est à cause d'une absence de nounou.
Ah oui. Chaque jour, des trains sont supprimés "par suite de difficultés de gestion du personnel" / "par suite de difficulté d’acheminement du personnel".
Normandyx, vous êtes de mauvaise foi. Combien de fois mon mec a dû accueillir en répartition dans sa classe les gosses de sa collègue qui avait des soucis avec son nouveau-né, puis son 2e, puis son 3e, sans compter la rechute du 1er Rolling Eyes Vous croyez qu'elle se gênait ? Un coup de fil à 8h15, et hop...

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arret de travail pour "défaut de garde"

Message par Daphné le Mer 03 Déc 2014, 08:45

@ycombe a écrit:
Cléroli a écrit:
Je ne sais ce qu'il en est d'un point de vue juridique mais je me souviens que, jeune prof débutante dans un lycée, j'avais annoncé ma participation à une grève à toutes mes classes. D'autres collègues avaient fait de même. Au final, c'était venu aux oreilles de ma CDE d'alors et nous avions eu droit à une remontrance car, d'après elle, nous ne devions pas (légalement ?) informer nos classes par avance.
Il paraîtrait qu'il y a des profs qui sous-entendraient fortement devant les élèves qu'ils vont faire grève. Pour, bien sûr, ne pas la faire ensuite. Si on leur cherche des poux, ils ont la réponse:«Non, mais en fait ils ont pas compris, j'ai juste dit que les motifs de la grève me semblaient TRÈS légitimes, pas que j'allais la faire !»

On peut aussi dire qu'on a changé d'avis, dans un sens comme dans l'autre !

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arret de travail pour "défaut de garde"

Message par Daphné le Mer 03 Déc 2014, 08:51

@Normandyx a écrit:
@Nature a écrit:
@Normandyx a écrit:Autant j'étais contre le remplacement des professeurs des écoles en grève par des personnels de service autant je trouve anormal que les enseignants jusqu'au collège ne prévienne pas de la grève, je ne pense pas que les parents et les élèves soient les employeurs des profs, s'ils veulent exprimer leur mécontentement publiquement en plus de la grève, il y a les manifestations.

Quant à l'absence (qu'on souhaiterait rémunérée) pour problème de garde, ça me donnerait des envies de réaction anti fonctionnaire comme on en lit ailleurs, vous imaginez un pilote de ligne expliquant que le décollage de l'avion du lendemain matin première heure serait soumis à la présence de la nourrice de son gamin... furieux

Quand on est seule et qu'on a pas de famille autour, on laisse le gamin de 2 ans seul à la maison? Rolling Eyes
Dans l'idéal, il y a mamie, la voisine, une nounou de remplacement... Dans la vraie vie, il y a parfois personne!
J'imagine que le pilote de ligne a une situation familiale qui lui permet d'être absent plusieurs jours....
et le conducteur du train ou du métro?
et l'instit de maternelle?
et la caissière de chez lidl?

Parce que dans ces professions là personne ne tombe jamais malade ?? Ne doit se faire opérer d'urgence ????????
La différence entre eux et nous c'est que ça ne se voit pas de la même manière : quand un système de remplacement se met en place chez eux nous ne le savons pas - il y a une caissière au supermarché, le métro passe et l'avion décolle, avec une hôtesse à bord. Alors que si un TZR ou un ZIL vient dans la classe remplacer le professeur absent, les parents crient encore à l'absentéisme des profs ! Quand ils ne considèrent pas que ce n'est pas le "vrai" prof et qu'avec lui ils ne travaillent pas parce qu'ils attendent le retour du "vrai" prof ! C'est du vécu.

D'autre part un élève de collège ou de lycée peut quand même rester tout seul à la maison, pas un petit de maternelle ou de premières classes de primaire.

Bon en poursuivant la lecture di fil je vois que ça a déjà été dit Embarassed

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arret de travail pour "défaut de garde"

Message par roxanne le Mer 03 Déc 2014, 12:12

Mardi, la crèche était fermée, c'était prévu depuis longtemps. Je devais amener mon fils chez mes parents (50 kilomètres quand même), sauf qu'ils ont eu la gastro, et donc pas possible de le garder. Mon homme, ingénieur a pu prendre un jour. Ce ci étant, la veille ou le lendemain, il avait des RDV non annulables avec le grand Ponte. Donc, j'aurais pris une journée en retrait de salaire, surtout que le mardi est une grosse journée. Pas d'autres choix.

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arret de travail pour "défaut de garde"

Message par Daphné le Mer 03 Déc 2014, 12:28

@roxanne a écrit:Mardi, la crèche était fermée, c'était prévu depuis longtemps. Je devais amener mon fils chez mes parents (50 kilomètres quand même), sauf qu'ils ont eu la gastro, et donc pas possible de le garder. Mon homme, ingénieur a pu prendre un jour. Ce ci étant, la veille ou le lendemain, il  avait des RDV non annulables avec le grand Ponte. Donc, j'aurais pris une journée en retrait de salaire, surtout que le mardi est une grosse journée. Pas d'autres choix.

Pourquoi en retrait de salaire : tu as droit à tes jours de garde d'enfant, et c'est valable qu'ils soient malades ou pas.
J'ai dû en prendre un une fois suite au décès plus que brutal du mari de la nounou, jour où il m'a aussi fallu faire les démarches auprès de la mairie pour les inscrire à la garderie + la cantine, je n'ai eu aucun retrait sur salaire.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arret de travail pour "défaut de garde"

Message par johel le Mer 03 Déc 2014, 13:58

@Daphné a écrit:
@roxanne a écrit:Mardi, la crèche était fermée, c'était prévu depuis longtemps. Je devais amener mon fils chez mes parents (50 kilomètres quand même), sauf qu'ils ont eu la gastro, et donc pas possible de le garder. Mon homme, ingénieur a pu prendre un jour. Ce ci étant, la veille ou le lendemain, il  avait des RDV non annulables avec le grand Ponte. Donc, j'aurais pris une journée en retrait de salaire, surtout que le mardi est une grosse journée. Pas d'autres choix.

Pourquoi en retrait de salaire : tu as droit à tes jours de garde d'enfant, et c'est valable qu'ils soient malades ou pas.
J'ai dû en prendre un une fois suite au décès plus que brutal du mari de la nounou, jour où il m'a aussi fallu faire les démarches auprès de la mairie pour les inscrire à la garderie + la cantine, je n'ai eu aucun retrait sur salaire.

Désolée mais en premier degré (peut-être que c'est différent en 2nd degré) mais on a droit à des jours pour enfant malade, pas à des jours des garde d'enfants et il faut produire un certificat médical au nom de l'enfant pour pouvoir en bénéficier.

Je ne sais pas ce que sont les jours de garde d'enfant, ça n'existe pas en 1 er degré et dans un cas comme tu décris, un PE ici n'aurait eu droit à rien.

Je précise juste que pour des obsèques de proche (hors parents et enfants) comme un oncle ou un grand-parent on n'a plus d'autorisation d'absence avec traitement mais une autorisation d'absence accordée sans traitement (nouvelle note de service du DASEN)....Alors les journées pour défaut de garde, faut pas rêver !!!!

johel
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arret de travail pour "défaut de garde"

Message par Mandoline le Mer 03 Déc 2014, 14:04

Des jours de garde d'enfant ? Pas de ça ici, pourtant, c'est le second degré et je n'en ai jamais entendu parler.
Après, on peut sans doute plus facilement s'arranger et rattraper nos heures que dans le Primaire.
Je pense que ça doit être faisable, en cas de pépin, mais il faudra rattraper.
En cas de décès, idem, c'est autorisation d'absence avec rattrapage des heures.

Mandoline
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arret de travail pour "défaut de garde"

Message par Thalia de G le Mer 03 Déc 2014, 14:10

@Mandoline a écrit:Des jours de garde d'enfant ? Pas de ça ici, pourtant, c'est le second degré et je n'en ai jamais entendu parler.
Après, on peut sans doute plus facilement s'arranger et rattraper nos heures que dans le Primaire.
Je pense que ça doit être faisable, en cas de pépin, mais il faudra rattraper.
En cas de décès, idem, c'est autorisation d'absence avec rattrapage des heures.
Étrange. C'est un droit, comme pour beaucoup de salariés, que j'ai parfois utilisé. 
Bon, je suis une peu maso sur les bords et mon mari en profession libérale les a parfois gardés pour que je puisse aller bosser.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arret de travail pour "défaut de garde"

Message par invitéW le Mer 03 Déc 2014, 14:12

http://m.vosdroits.service-public.fr/particuliers/F489.xhtml
Garde d'enfant
Les agents bénéficient d'autorisations d'absence rémunérées pour soigner un enfant malade ou pour en assurer la garde lorsque l'accueil habituel de l'enfant n'est pas possible (fermeture imprévue de l'école par exemple).
L'enfant doitsoit avoir au maximum 16 ans,soit être handicapé (quel que soit son âge).La durée annuelle de ces autorisations d'absence est généralement égale aux obligations hebdomadaires de service de l'agent + 1 jour, soit 6 jours par an pour un agent travaillant 5 jours par semaine.
Lorsque les 2 parents sont agents publics, la famille peut bénéficier de 12 jours par an répartissables entre les parents à leur convenance.
Peuvent aussi bénéficier de 12 jours par an, les agents :qui assument seuls la charge de leur enfant,ou dont le conjoint est à la recherche d'un emploi,ou dont le conjoint ne bénéficie, par son emploi, d'aucune autorisation d'absence rémunérée pour ce motif.
Le nombre de jours est décompté par année civile et, pour les agents travaillant selon un cycle scolaire, par année scolaire.
Ces autorisations d'absence sont accordées par journées ou demi-journées.
Aucun report n'est possible d'une année sur l'autre.

invitéW
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arret de travail pour "défaut de garde"

Message par Daphné le Mer 03 Déc 2014, 14:14

Je n'ai jamais abusé des jours de garde d'enfant, et on ne m'a jamais demandé de certificat médical pour une journée de garde.
J'ai téléphoné le matin en disant que je ne venais pas de jour là pour cause de garde d'enfant épicétou.

Bon pour deux jours d'affilés, oui j'ai donné un certificat médical.
Et on a droit à un certain quota dans l'année.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arret de travail pour "défaut de garde"

Message par Daphné le Mer 03 Déc 2014, 14:15

Will.T a écrit:http://m.vosdroits.service-public.fr/particuliers/F489.xhtml
Garde d'enfant
Les agents bénéficient d'autorisations d'absence rémunérées pour soigner un enfant malade ou pour en assurer la garde lorsque l'accueil habituel de l'enfant n'est pas possible (fermeture imprévue de l'école par exemple).
L'enfant doitsoit avoir au maximum 16 ans,soit être handicapé (quel que soit son âge).La durée annuelle de ces autorisations d'absence est généralement égale aux obligations hebdomadaires de service de l'agent + 1 jour, soit 6 jours par an pour un agent travaillant 5 jours par semaine.
Lorsque les 2 parents sont agents publics, la famille peut bénéficier de 12 jours par an répartissables entre les parents à leur convenance.
Peuvent aussi bénéficier de 12 jours par an, les agents :qui assument seuls la charge de leur enfant,ou dont le conjoint est à la recherche d'un emploi,ou dont le conjoint ne bénéficie, par son emploi, d'aucune autorisation d'absence rémunérée pour ce motif.
Le nombre de jours est décompté par année civile et, pour les agents travaillant selon un cycle scolaire, par année scolaire.
Ces autorisations d'absence sont accordées par journées ou demi-journées.
Aucun report n'est possible d'une année sur l'autre.

Voilà.
Merci Will.T

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arret de travail pour "défaut de garde"

Message par palomita le Mer 03 Déc 2014, 14:16

Ici ( secondaire également) on a des demi-journées enfant malade ; il faut fournir un certificat du médecin précisant que la présence du parent concerné est indispensable auprès de l'enfant .
 J'édite: je ne savais pas du tout que cela s'appliquait aussi à la garde d'enfant . Merci pour ce texte, on en apprend tous les jours .


Dernière édition par palomita le Mer 03 Déc 2014, 14:20, édité 1 fois

_________________
"La sagesse, c'est d'avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit"
Oscar wilde.

palomita
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arret de travail pour "défaut de garde"

Message par Daphné le Mer 03 Déc 2014, 14:20

@palomita a écrit:Ici ( secondaire également) on a des demies-journées enfant malade ; il faut fournir un certificat du médecin précisant que la présence du parent concerné est indispensable auprès de l'enfant .

Tu fais venir le médecin si l'école est fermée ?

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arret de travail pour "défaut de garde"

Message par palomita le Mer 03 Déc 2014, 14:22

Non, évidemment, mais le cas ne s'est jamais présenté pour l'instant.

_________________
"La sagesse, c'est d'avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit"
Oscar wilde.

palomita
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arret de travail pour "défaut de garde"

Message par Siggy le Mer 03 Déc 2014, 14:27

@Normandyx a écrit:
@Tazon a écrit:
@Normandyx a écrit:
ça nous fait cela en tant que parent d'enfants au collège, y compris avec les profs qui refusent de dire la veille s'ils seront là pour "em****" l'administration, et c'est aux couillons d'instits qui posaient un mot à signer plus d'une semaine avant la date de grève qu'on a imposé la déclaration préalable et le remplacement par le personnel de service... Rolling Eyes

Je me demande quelle tête ferait un parent prof si on lui disait le matin à l'entrée de la classe pré élémentaire "reprenez votre enfant, la maitresse a un souci de nourrice"...

Pas du tout pareil, un collège ou un lycée est ouvert, même en cas de grève des profs (en tout cas, je n'ai encore jamais vu de taux de grévistes suffisant pour qu'un CDE décide de fermer un etb) et les élèves sont accueillis, à ne rien faire, certes, et encore, ce sont eux qui décident de ne rien faire, mais ne sont pas renvoyés chez eux, c'est le choix des parents de venir les chercher.
Tu as loupé ton travail car ton enfant scolarisé en collège ne pouvait pas se garder seul ou ne voulait pas rester en perm? Ben moi jamais, mes gamins sont toujours allés au collège lorsqu'il y avait grève, ma seule précaution était de les munir d'un bouquin pour s'occuper.

Et enfin encore une fois certains PE se sentent vraiment persécutés à tort, puisque là il était question du personnel municipal, la comparaison aurait donc pu avoir lieu avec le personnel de cantine par exemple, et j'ai toujours vu les etb prévenir en ce cas que les enfants pouvaient amener un sandwich et que le réfectoire leur serait ouvert, encore un fois, ce n'est pas possible avec des petits.


Ceci dit, assez d'accord avec toi sur la fin de ton dernier message (11h54).

Les PE sont obligés de se déclarer grévistes au plus tard 2 jours ouvrables avant la grève , je ne vois pas pourquoi il n'en serait pas de même pour les profs.

Pardon, je ne suis pas d'accord, et je ne trouve pas cela normal qu'on soit obligé de prévenir à l'avance les élèves. On peut le faire ou pas, comme on le souhaite. Les élèves eux doivent venir en cours, si le professeur n'est pas là et bien c'est comme ça, ce ne sont pas eux qui font grève. Par contre je ne savais pas que les PE étaient obligés de se déclarer.
Pourtant si le cas se présente je dirai à mes élèves si je serai absente ou pas mais en ce qui concerne les autres collègues, c'est leur choix de ne pas le faire. De plus, parfois on ne sait pas deux jours à l'avance si on va faire grève.

Siggy
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arret de travail pour "défaut de garde"

Message par kero le Mer 03 Déc 2014, 14:31

Concernant le fait de prévenir ou pas - ce que certains ne font pas en se disant que quitte à faire grève, autant que ça emmerde autant que possible l'administration: j'aimerais faire remarquer que cela ne touche pas le moins du monde les instances visées par la grève (rectorats, ministère), qui s'en tamponnent le coquillard, mais uniquement les CdE, les CPE et les AED qui ont un gérer un surplus démentiel de permanences.

Casser les couilles à des gens qui travaillent au quotidien avec moi, dans les mêmes conditions difficiles, je ne vois pas du tout l'intérêt.

Donc, je préviens toujours un jour à l'avance.

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arret de travail pour "défaut de garde"

Message par palomita le Mer 03 Déc 2014, 14:36

Je préviens aussi ( les élèves uniquement) ; ça me dérange de faire venir pour 8 heures , alors que je ne serai pas là, des élèves habitant loin qui vont se lever aux aurores .

_________________
"La sagesse, c'est d'avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit"
Oscar wilde.

palomita
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arret de travail pour "défaut de garde"

Message par Provence le Mer 03 Déc 2014, 15:26

Les PE sont obligés de se déclarer grévistes au plus tard 2 jours ouvrables avant la grève , je ne vois pas pourquoi il n'en serait pas de même pour les profs.

Ce n'est pas parce qu'on grignote votre marge d'action qu'il faudrait grignoter la nôtre par la même occasion...

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arret de travail pour "défaut de garde"

Message par isabelle10 le Mer 03 Déc 2014, 15:33

Il y a deux ans, une collègue a dû amener sa fille (5 ans, mais qui n'allait pas en maternelle) pour un problème de nounou également. Elle n'avait cours que le matin, donc on s'est juste relayés avec quelques collègues sur nos heures de trou pour la garder avec nous en SDP. Elle est simplement venue la voir à chaque intercours. Personnellement, je n'ai jamais eu de souci du genre.

isabelle10
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arret de travail pour "défaut de garde"

Message par musa le Mer 03 Déc 2014, 16:09

Cripure a écrit:
@musa a écrit:Ben tu sais Normandyx, il arrive sûrement qu'une caissière de chez lidl ou un conducteur de train soit absent et leur remplacement pose peut-être moins de problème. Peut-être même que parfois c'est à cause d'une absence de nounou.
Ah oui. Chaque jour, des trains sont supprimés "par suite de difficultés de gestion du personnel" / "par suite de difficulté d’acheminement du personnel".
Normandyx, vous êtes de mauvaise foi. Combien de fois mon mec a dû accueillir en répartition dans sa classe les gosses de sa collègue qui avait des soucis avec son nouveau-né, puis son 2e, puis son 3e, sans compter la rechute du 1er Rolling Eyes Vous croyez qu'elle se gênait ? Un coup de fil à 8h15, et hop...
cheers

Oui ben en même temps, un petit coup de fil à 8h15 après une nuit sans sommeil en alternant les ramassages de vomi et les berceuses pour calmer les terreurs nocturnes (c'est du vécu pour moi aujourd'hui mais je me suis traînée au boulot car ô chance mon conjoint est au chômage) y a plus rigolo et ça ne mérite pas à mon sens un allègre "et hop, je vais me gêner"! Désolée pour votre homme Cripure mais ce n'est pas forcément de gaieté de coeur que la collègue lui faisait ce coup-là. Moi quand ça m'arrive, je me sens ultra coupable et ça m'énerve de ressentir ça.

musa
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum