Elèves qui rouspètent en masse à l'annonce d'un DS : comment gérer ?

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Elèves qui rouspètent en masse à l'annonce d'un DS : comment gérer ?

Message par Dinaaa le Jeu 4 Déc 2014 - 23:15

Mais quel est l'intérêt de connaître les dates des contrôles le 3 septembre ? Ca ne permet pas davantage aux élèves de réviser dans la sérénité. En revanche, s'il s'agit d'étaler les contrôles (sans doute est-ce ce dont que tu parles ?), je comprends mieux mais ça manque de souplesse : si je n'ai pas fini mes cours, qu'il me faut 1 ou 2h de plus, est-ce qu'il est possible de décaler le contrôle ? Ben non, parce qu'après j'ai perdu ma fenêtre de tir.

Bon, j'ai beau être du méchant côté de la barrière, je pense aussi que 3 ou 4 gros contrôles par semaine, c'est suffisant à 13 ou 14 ans (pas toutes les semaines, hein, seulement de temps en temps).

Dinaaa
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves qui rouspètent en masse à l'annonce d'un DS : comment gérer ?

Message par neomath le Jeu 4 Déc 2014 - 23:16

@Jézabel a écrit: Il m'est déjà arrivé de décaler un DS justement parce qu'ils en avaient trop
Voilà votre grande erreur. Vous pensiez leur faire une fleur, ils ont pris cela pour une faiblesse.
Pour ma part lorsqu'un élève se met à chouiner pour une raison quelconque je lui répète plusieurs fois :
Tu sais quoi ?
Tu sais quoi ?
Tu sais quoi ?
Et il y en a toujours deux ou trois pour conclure en chœur  : Y s'en fout !

_________________
“L'ignorance et la bêtise sont des facteurs considérables de l'Histoire.”
  Raymond Aron

neomath
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves qui rouspètent en masse à l'annonce d'un DS : comment gérer ?

Message par Balthamos le Jeu 4 Déc 2014 - 23:23

@Normandyx a écrit:

Il faut croire que les profs du privé sont mieux formés, puisqu'ils arrivaient à le faire dans le collège où est passé mon fils, la semaine de rentrée de vacances chaque prof donnait la date de ses devoirs surveillés. Et c'était plutôt efficace côté résultats comme côtés contenus.

Soit j'admets cette supériorité de prévoir les absences maladie, formation, sorties scolaires, initiation truc muche, greve, etc. et les capacités des enseignants de ces classes de prévoir parfaitement la programmation.
Perso j'ai trois 6e, et une chapitre de différence entre deux classes car:
- cours annulés pour différentes raisons (voir dessus)
- classe difficile
- classe en difficulté
- et je pense que j'en oublie

Voila pourquoi je ne peux pas dès la semaine de rentrée de vacances donner mes devoirs sur 6 semaines, je n'ai pas cette visibilité.
Pourtant je ne complexe pas de mon infériorité face à l'exemple citée, au contraire.
D'ailleurs je ne suis pas sur que mes élèves s'en portent plus mal.

Balthamos
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves qui rouspètent en masse à l'annonce d'un DS : comment gérer ?

Message par User5899 le Jeu 4 Déc 2014 - 23:40

@Jézabel a écrit:Je me ramène à nouveau avec mes problèmes d'autorité.
Au début de l'année, j'ai prévenu mes élèves que je leur annoncerais chaque DS au minimum 8 jours à l'avance. Cela me semble correct. Cependant, depuis le début de l'année, à l'annonce de chaque DS ou presque, j'ai les élèves qui râlent en masse.
"Bon, OK. Ben vous prenez une feuille, on va s'en débarrasser tout de suite."

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves qui rouspètent en masse à l'annonce d'un DS : comment gérer ?

Message par Bouboule le Ven 5 Déc 2014 - 1:30

On peut aussi annoncer les Ds en début d'année, en mettre un peu plus que ce qu'il faut, et en annuler de temps en temps ;-)

Bouboule
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves qui rouspètent en masse à l'annonce d'un DS : comment gérer ?

Message par Malaga le Ven 5 Déc 2014 - 6:06

@balthamos a écrit:
@Normandyx a écrit:

Il faut croire que les profs du privé sont mieux formés, puisqu'ils arrivaient à le faire dans le collège où est passé mon fils, la semaine de rentrée de vacances chaque prof donnait la date de ses devoirs surveillés. Et c'était plutôt efficace côté résultats comme côtés contenus.

Soit j'admets cette supériorité de prévoir les absences maladie, formation, sorties scolaires, initiation truc muche, greve, etc. et les capacités des enseignants de ces classes de prévoir parfaitement la programmation.
Perso j'ai trois 6e, et une chapitre de différence entre deux classes car:
- cours annulés pour différentes raisons (voir dessus)
- classe difficile
- classe en difficulté
- et je pense que j'en oublie

Voila pourquoi je ne peux pas dès la semaine de rentrée de vacances donner mes devoirs sur 6 semaines, je n'ai pas cette visibilité.
Pourtant je ne complexe pas de mon infériorité face à l'exemple citée, au contraire.
D'ailleurs je ne suis pas sur que mes élèves s'en portent plus mal.

J'imagine qu'effectivement les professeurs du privé sont beaucoup plus talentueux que nous, profs du public. Cette semaine, j'ai 16h de cours qui ont sauté et cela m'était impossible de le prevoir (formation pour laquelle j'ai été prévenu au tout dernier moment, grève car mon collège perd son statut ZEP). Donc, si j'avais dû prévoir mes contrôles trois mois à l'avance, j'évaluerais des moitiés de chapitre. De plus, j'ai deux classes de chaque niveau (6e, 4e et 3e) cette année et mes classes n'en sont pas au même point parce que je vais plus lentement avec les classes en difficulté, parce que je suis PP d'une des classes (donc je perds du temps pour des choses diverses et variées).

D'autre part, j'annonce toujours le contrôle une semaine à l'avance et je le décale si les élèves me disent (sans hurler évidemment) qu'ils ont un autre gros contrôle le même jour.

Malaga
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves qui rouspètent en masse à l'annonce d'un DS : comment gérer ?

Message par Normandyx le Ven 5 Déc 2014 - 6:58

Il faut croire que dans le privé les profs ne sont pas convoqués à des formations en cours de route, que les absences et autres sorties impromptues ne sont pas aussi nombreuses ou que les profs adaptent tout simplement leurs évaluations à la date à laquelle elles sont fixées en fonction de l'avancement de leurs classes.
L'intérêt pour les élèves était double, d'une part les profs s'arrangeaient pour le pas concentrer tous les DS sur la même semaine, et surtout cela donnait aux élèves une visibilité qui leur permettait de gérer leurs apprentissages et leurs révisions, comme on le fait dans le cas d'un examen.

Normandyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves qui rouspètent en masse à l'annonce d'un DS : comment gérer ?

Message par Jenny le Ven 5 Déc 2014 - 7:01

@PabloPE a écrit:
@marie91270 a écrit:Ha, les miens ont essayé lundi dernier tiens!
"Prenez vos agendas et notez la date du prochain DS qui sera lundi 08..."
"Hooo nooooooonnnnn!!!!"
"Qui sera donc... vendredi 05..."
"Nooonnnnnnn" "Chhhhht taisez vous sinon ça va être encore plus tôt!"
Effectivement!
DS demain donc.
Je fais ça systématiquement... avec une variante sur le programme: "vous aurez une évaluation sur le présent de l'indicatif" "noooooooooooooooooooon" "vous aurez une évaluation sur le présent et le futur" "nooooooon" "vous réviserez aussi l'imparfait"...... Twisted Evil

yesyes

Jenny
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves qui rouspètent en masse à l'annonce d'un DS : comment gérer ?

Message par Sub Rosa le Ven 5 Déc 2014 - 7:42

Je me pose la question de l'intérêt de leur laisser autant de temps de révisions...J'ai remarqué à mon grand désarroi que la grosse majorité des élèves révisent la veille et ce, qu'on ait laissé une semaine, deux semaines ou un mois!

Je suis blasée No

Sub Rosa
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves qui rouspètent en masse à l'annonce d'un DS : comment gérer ?

Message par JPhMM le Ven 5 Déc 2014 - 7:45

@Sub Rosa a écrit:Je me pose la question de l'intérêt de leur laisser autant de temps de révisions...J'ai remarqué à mon grand désarroi que la grosse majorité des élèves révisent la veille et ce, qu'on ait laissé une semaine, deux semaines ou un mois!

Je suis blasée No
Je laisse une semaine.
Je suis optimiste : si au moins un élève a exploité cette semaine pour réviser, alors elle a été utile.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves qui rouspètent en masse à l'annonce d'un DS : comment gérer ?

Message par Aspasie le Ven 5 Déc 2014 - 8:37

Les élèves râlent pour un DS pour deux raisons possibles :
1) parce que la coupe est pleine, que l'agenda est surchargé et que, même dans une classe calme, du coup, ça leur sort tout seul...
2) parce qu'ils tentent de négocier tout et n'importe quoi, y compris, et surtout, les prévisions de travail.

On peut considérer que les élèves n'ont pas à râler et basta.
Ou on peut considérer qu'il faut distinguer les deux "râles" et réagir différemment. C'est ma tendance. Dans le cas 2., comme beaucoup ici, plus ils râlent, moins je négocie justement. Ou pour être plus exacte, puisqu'ils râlent, fin de la discussion et on passe à autre chose. Ceux qui veulent des explications viennent me voir en fin d'heure. Retour au cours. Je ne m'ennuie pas tellement avec cela. Et comme par miracle, ils cessent de râler et finissent même, sinon par en perdre l'habitude, du moins à savoir que c'est vain.

Dans le cas 1, je prends quelques minutes pour parler avec eux, expliquer le pourquoi de cet amoncellement de travail, leur rappeler aussi que l'organisation, ça s'apprend, et que si cette année, ils rament, l'an prochain, ils seront content d'avoir appris à faire (le fait, là encore, d'avoir des terminales, change la donne, sans doute).
D'ailleurs le cas 1 et le cas 2 peut exister au sein d'une même classe, ce qui, si la classe est majoritairement cas 1, me conduit à ne répondre qu'aux élèves cas 1. Je renvoie les cas 2 dans les cordes en leur disant clairement que leurs récriminations ne m'intéressent pas.

Maintenant, ça n'empêche pas la souplesse parfois : il y a des dates que je peux bouger. Cela dépend des classes, des heures, de la manière dont elles sont placées. Et il y en a d'autres qui sont impératives. Lorsque je le peux, je me prévoie une marge de manoeuvre et à l'annonce du devoir ou du travail à faire, je regarde la page de leurs agenda (que j'ai sous le nez aux premiers rangs). Je vois par moi-même si elle est vide ou pas. C'est déjà un indice de la nature du râle...

Mais je ne modifie jamais une date de devoir ou de travail une fois placée. Et ce que je ne veux pas changer, je ne le change pas. C'est moi qui décide, pas eux, et ils le savent.

Maintenant, pour en venir plus précisément à ce qui te préoccupe Jézabel :
Depuis le début de l'année, à l'annonce de chaque DS ou presque, j'ai les élèves qui râlent en masse.
Donc ce sont des râleurs, et il faut ignorer. Ils râlent par espoir que cela ait un effet, et il faut donc ignorer bien plus encore, voire sévir en rapprochant le DS comme l'ont indiqué beaucoup ici. Et je n'aurais aucun scrupule à leur dire aussi : ok puisque vous avez du mal à vous organiser, on va vous soulager et on le fait maintenant.

Aujourd'hui, ce fut le pompon : il me faut absolument un DS avant les vacances (pas après, car on sait bien que les vacances de Noël ne sont pas idéales pour réviser, en plus il me faut du temps pour tout corriger).
Dis-moi, tout ceci, tu nous l'écris à nous, mais tu ne leur as pas dit à eux ? Car s'ils sentent que tu t'excuses (comme l'a écrit quelqu'un déjà) de leur donner le travail, alors sans nulle doute, ils s'engouffrent dans la brêche.
Tu décides de leur rythme de travail. Tu n'as pas à le justifier à leurs yeux.
Et s'ils tentent l'argument du "dans les autres matières, on ne fait pas comme ça", la réponse est : "Dans les autres matières ils font ce qu'ils veulent, moi je fais comme ça." et fin de la discussion.

Ils me disent qu'ils vont avoir plein de contrôles.

Et tu leur réponds donc que puisqu'ils le savent, ils peuvent déjà s'organiser, ce qui sera très formateur. Et là encore, tu clos la discussion.

Il m'est déjà arrivé de décaler un DS justement parce qu'ils en avaient trop, alors ce n'est pas toujours moi qui vais m'y coller !
Voilà donc ce sur quoi ils comptent : que tu décales à nouveau. Ils râlent bien par espoir (et parce qu'ils sont râleurs hein... ça va ensemble tout-de-même).
Il faut briser cela. Tu ne décales plus. Ce qui est fixé est fixé. Point.

Le souci c'est qu'il me fut impossible de leur expliquer dans le calme ce que j'attendais d'eux au DS, car ils bavardaient/râlaient (au choix) tous. Du coup, pas sûr que tout le monde ait capté.

Tant pis pour eux. Ils prendront une sale note, à la correction tu leur expliqueras que le B.A. BA c'est d'écouter les consignes, et la prochaine fois, ils écouteront. C'est un apprentissage aussi.

J'arrive à avoir le calme en classe à peu près une fois sur deux, ce qui est énorme par rapport à l'an dernier, j'avais donc l'impression d'avoir progressé. Mais là, avec cette histoire de DS, je me sens nulle..
Aucune raison de te sentir nulle. Tu as tenté d'être sympa. Malheureusement, avec cette classe, ce n'est pas une bonne idée. Tu reviens donc en arrière et tu n'es plus sympa.
Ajuster son attitude aux classes ne signifie pas qu'on soit un prof nul.

En revanche, inutile de revenir sur la question, les consignes, etc. C'est fait, passé. Si tu reprends la discussion à ce sujet avec tes élèves, tu leur re-ouvres la brêche. Ils vont donc se re-infiltrer.
Tu as fixé les règles. Ils s'y plient et basta.
Mais puisque ton tuteur vient te voir avec cette classe, il ne sera pas inintéressant qu'après le cours, tu lui expliques ce qui s'est passé au cours précédent 1) pour qu'il comprenne la tension si tension il y a 2) pour qu'il te dise comment il perçoit la chose au sein de l'établissement (car il y a toujours des cultures d'établissement qui font que les élèves d'ici hurlent pour une chose tandis que les élèves de là-bas trouvent cela normal mais montent au créneau pour telle autre chose).

Aspasie
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves qui rouspètent en masse à l'annonce d'un DS : comment gérer ?

Message par COCOaine le Ven 5 Déc 2014 - 11:43

Pour ma part, mes élèves ne travaillent ni en cours, ni chez eux...

Alors je leurs annonce l'évaluation pour le jeudi prochain (donc 1 semaine pile poil), ils râlent pour le principe, je fais semblant d'avoir de l'empathie :

"Ah oui, les pauvres... vous avez raison... Effectivement, je ne peux pas vous faire ça Neutral ... Donc l'évaluation ne sera pas jeudi mais ce lundi (3 jours plus tôt)... Very Happy "

Ils gueulent, mais je m'en fous car je sais pertinemment qu'ils ne feront rien... Evil or Very Mad

_________________
Contre cette infamie qu'est le gel du point d'indice!!!

COCOaine
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves qui rouspètent en masse à l'annonce d'un DS : comment gérer ?

Message par Catalunya le Ven 5 Déc 2014 - 12:51

Quand ils me répondent "mais on a déjà 4 devoirs" je rétorque que maintenant ils en ont 5 et s'ils insistent je leur dis "oui c'est triste, ça me donne envie de pleurer, quelqu'un a un mouchoir?" ou encore "bah ne révise pas, qu'est-ce que tu veux que ça me fasse?". Je cale un devoir, je vais pas décaler tout mon planning pour ça.

Catalunya
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves qui rouspètent en masse à l'annonce d'un DS : comment gérer ?

Message par Jenny le Ven 5 Déc 2014 - 13:45

@Sub Rosa a écrit:Je me pose la question de l'intérêt de leur laisser autant de temps de révisions...J'ai remarqué à mon grand désarroi que la grosse majorité des élèves révisent la veille et ce, qu'on ait laissé une semaine, deux semaines ou un mois!

Je suis blasée No

Oui, une majorité, mais je leur laisse du temps car il y'a toujours des élèves sérieux. Tant pis pour eux s'ils ne se sont pas organisés.

Jenny
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves qui rouspètent en masse à l'annonce d'un DS : comment gérer ?

Message par kero le Ven 5 Déc 2014 - 13:50

Si ça commence à râler, je recadre direct, tout simplement. S'ils râlent, ça veut dire qu'ils prennent la parole sans autorisation, ce qui chez moi vaut prise de carnet ou punition. J'avertis une fois, je sévis ensuite.

Quant aux huit jours... Oublie ça, tout simplement. Perso, je fais en sorte de les prévenir quelques jours à l'avance, au moins trois. Mais ce n'est pas une règle explicitée. Et ça n'a en aucun cas besoin d'être explicité, car après ils voient ça comme un droit.

Comme Aspasie toutefois, ça ne m'interdit pas dans certains cas de faire preuve de souplesse. S'ils ont vraiment des devoirs à la pelle (genre déjà deux sur un jour) et que je peux déplacer le DST sans que ça me pose problème, il m'arrive de le faire. À condition que ce soit demandé dans les formes.

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves qui rouspètent en masse à l'annonce d'un DS : comment gérer ?

Message par Thalia de G le Ven 5 Déc 2014 - 13:52

Cléroli a écrit:
@balthamos a écrit:Déjà, pas besoin de bachoter mais besoin d'apprendre régulièrement. La veille pose problème, mais quand le devoir est prévu à l'avance, ca ne devrait pas poser de problèmes à l'élève organisé.
Puis mini bacs comme tu dis n'est pas choquant non plus. Après tout le vrai bac (ou brevet ou autre) se passe comme ça. Les différentes épreuves ne sont pas espacées de plusieurs jours (parfois plusieurs heures, c'est tout).
Ma fille (élève de 3ème) a eu 7 devoirs la semaine du 11 novembre, (donc sur 4 jours et le samedi matin se terminait par la soutenance orale du stage de 3ème). Je trouve que ce n'a plus grand sens et même si l'élève est sérieux (et peut-être encore plus dans ce cas) à part le stresser et lui faire vivre le bac avec 4 ans d'avance, je ne vois pas l'utilité de cet enchainement de devoirs. Les élèves ont râlé mais sans succès car ils étaient prévenus avec une semaine d'avance ......
Voilà pourquoi je suis aussi relativement à leur écoute, mais c'est possible dans ma matière où j'ai beaucoup d'heures par classe. Cela ne me coûte rien de décaler d'un jour un contrôle, sachant qu'il n'y a pas que l'apprentissage-révision qui compte mais aussi la fatigue due aux ds qui s'enchaînent, surtout pour des petits. Il m'est même arrivé d'en avancer, de manière à ce qu'ils n'aient pas 4 heures de contrôles d'affilée.
Mais je répète que ma discipline me permet une certaine souplesse. Je suis également attentive aux réactions des meilleurs élèves de la classe, bien plus qu'à celles de ceux pour qui, de toutes façons, le contrôle est de trop. Mais si je suis contrainte par certains impératifs je suis inflexible.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves qui rouspètent en masse à l'annonce d'un DS : comment gérer ?

Message par Marie Laetitia le Ven 5 Déc 2014 - 13:57

@Thalia de G a écrit:Voilà pourquoi je suis aussi relativement à leur écoute, mais c'est possible dans ma matière où j'ai beaucoup d'heures par classe. Cela ne me coûte rien de décaler d'un jour un contrôle, sachant qu'il n'y a pas que l'apprentissage-révision qui compte mais aussi la fatigue due aux ds qui s'enchaînent, surtout pour des petits. Il m'est même arrivé d'en avancer, de manière à ce qu'ils n'aient pas 4 heures de contrôles d'affilée.
Mais je répète que ma discipline me permet une certaine souplesse. Je suis également attentive aux réactions des meilleurs élèves de la classe, bien plus qu'à celles de ceux pour qui, de toutes façons, le contrôle est de trop. Mais si je suis contrainte par certains impératifs je suis inflexible.

topela


Dernière édition par Marie Laetitia le Ven 5 Déc 2014 - 14:18, édité 3 fois

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves qui rouspètent en masse à l'annonce d'un DS : comment gérer ?

Message par Thalia de G le Ven 5 Déc 2014 - 14:05

@Marie Laetitia a écrit:

Voilà pourquoi je suis aussi relativement à leur écoute, mais c'est possible dans ma matière où j'ai beaucoup d'heures par classe. Cela ne me coûte rien de décaler d'un jour un contrôle, sachant qu'il n'y a pas que l'apprentissage-révision qui compte mais aussi la fatigue due aux ds qui s'enchaînent, surtout pour des petits. Il m'est même arrivé d'en avancer, de manière à ce qu'ils n'aient pas 4 heures de contrôles d'affilée.
Mais je répète que ma discipline me permet une certaine souplesse. Je suis également attentive aux réactions des meilleurs élèves de la classe, bien plus qu'à celles de ceux pour qui, de toutes façons, le contrôle est de trop. Mais si je suis contrainte par certains impératifs je suis inflexible.

topela
[/quote]

Les Balises, ML !  professeur
Spoiler:
Bisous, en passant.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves qui rouspètent en masse à l'annonce d'un DS : comment gérer ?

Message par retraitée le Ven 5 Déc 2014 - 14:09

Autrefois, les compositions trimestrielles avaient lieu pendant une semaine (ou deux), toutes les révisions étaient concentrées ! Et on jouait son trimestre sur une seule note !
Ceci dit, certains collègues s'affolent quand, peu avant le conseil de classe, ils constatent qu'ils ont peu (voire pas) de notes, et du coup, ils font des DS en catastrophe !

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves qui rouspètent en masse à l'annonce d'un DS : comment gérer ?

Message par Thalia de G le Ven 5 Déc 2014 - 14:10

@retraitée a écrit:Autrefois, les compositions trimestrielles avaient lieu pendant une semaine (ou deux), toutes les révisions étaient concentrées ! Et on jouait son trimestre sur une seule note !
Ceci dit, certains collègues s'affolent quand, peu avant le conseil de classe, ils constatent qu'ils ont peu (voire pas)  de notes, et du coup, ils font des DS en catastrophe !
Je n'osais pas le rappeler. Autres temps, autres mœurs.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves qui rouspètent en masse à l'annonce d'un DS : comment gérer ?

Message par Jenny le Ven 5 Déc 2014 - 14:12

@kero a écrit:Si ça commence à râler, je recadre direct, tout simplement. S'ils râlent, ça veut dire qu'ils prennent la parole sans autorisation, ce qui chez moi vaut prise de carnet ou punition. J'avertis une fois, je sévis ensuite.

Quant aux huit jours... Oublie ça, tout simplement. Perso, je fais en sorte de les prévenir quelques jours à l'avance, au moins trois. Mais ce n'est pas une règle explicitée. Et ça n'a en aucun cas besoin d'être explicité, car après ils voient ça comme un droit.

Comme Aspasie toutefois, ça ne m'interdit pas dans certains cas de faire preuve de souplesse. S'ils ont vraiment des devoirs à la pelle (genre déjà deux sur un jour) et que je peux déplacer le DST sans que ça me pose problème, il m'arrive de le faire. À condition que ce soit demandé dans les formes.

+1
En réalité, j'accepte souvent mais pas dans le cas que décrit Salomé.
La demande doit être faite dans les temps et poliment. Franchement, une classe où les élèves parlent beuglent tous en même temps pour demander un report de contrôle, c'est non. Et je leur explique bien pourquoi Evil or Very Mad Sinon, je vérifie si c'est vrai dans un agenda ou sur le CdT électronique (parfois, c'est juste par principe…).

Jenny
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves qui rouspètent en masse à l'annonce d'un DS : comment gérer ?

Message par BritLéty le Ven 5 Déc 2014 - 14:17

Mais pourquoi tu les écoutes?

Ils ont trop de travail? Tu vérifies sur Pronotes ou sur l'agenda d'un élève sérieux épicétou.
S'il n'y a rien qui justifie un début d'émeute, tu maintiens ta note, tu les ignore, et s'ils ne se calment pas, c'est du chahut, donc tu commences à sévir. Point.

Ca m'est déjà arrivé de mettre un DS un jour où ils en avaient déjà un autre. Je ne pouvais pas faire autrement, et le fait de décaler un DS est une faveur, en aucun cas un droit.

BritLéty
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves qui rouspètent en masse à l'annonce d'un DS : comment gérer ?

Message par Marie Laetitia le Ven 5 Déc 2014 - 14:19

@Thalia de G a écrit:


Les Balises, ML !  professeur
Spoiler:
Bisous, en passant.

Argh... oui. Correction faite, merci!

Spoiler:
Merci I love you De même

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves qui rouspètent en masse à l'annonce d'un DS : comment gérer ?

Message par Jenny le Ven 5 Déc 2014 - 14:23

@BritLéty a écrit:Mais pourquoi tu les écoutes?

Ils ont trop de travail? Tu vérifies sur Pronotes ou sur l'agenda d'un élève sérieux épicétou.
S'il n'y a rien qui justifie un début d'émeute, tu maintiens ta note, tu les ignore, et s'ils ne se calment pas, c'est du chahut, donc tu commences à sévir. Point.

En dehors de la vérification, je trouve qu'ils peuvent y mettre les formes. furieux
(Dans le même genre, il y'a des emails d'élèves auxquels je ne réponds pas Razz )

Jenny
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves qui rouspètent en masse à l'annonce d'un DS : comment gérer ?

Message par Normandyx le Ven 5 Déc 2014 - 15:46

@retraitée a écrit:Autrefois, les compositions trimestrielles avaient lieu pendant une semaine (ou deux), toutes les révisions étaient concentrées ! Et on jouait son trimestre sur une seule note !
Ceci dit, certains collègues s'affolent quand, peu avant le conseil de classe, ils constatent qu'ils ont peu (voire pas)  de notes, et du coup, ils font des DS en catastrophe !
Oui, mais dans ce cas tout le monde le savait et c'était (c'est encore dans certains bahuts privés) la semaine des compositions, cela a le mérite d'être clair et de permettre d'organiser son travail.
pour les DS catastrophe... topela

Normandyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves qui rouspètent en masse à l'annonce d'un DS : comment gérer ?

Message par Marie Laetitia le Ven 5 Déc 2014 - 19:02

@Jenny a écrit:
@BritLéty a écrit:Mais pourquoi tu les écoutes?

Ils ont trop de travail? Tu vérifies sur Pronotes ou sur l'agenda d'un élève sérieux épicétou.
S'il n'y a rien qui justifie un début d'émeute, tu maintiens ta note, tu les ignore, et s'ils ne se calment pas, c'est du chahut, donc tu commences à sévir. Point.

En dehors de la vérification, je trouve qu'ils peuvent y mettre les formes. furieux
(Dans le même genre, il y'a des emails d'élèves auxquels je ne réponds pas Razz )

Du genre de celui-ci ?

Spoiler:
"Bonsoir Madame je suis Bidule excuser pour le dérangement j'ai pas noter sur mon carnet de texte c'est quand le contrôle géographie sur *** si c'est possible de me dire c'est quand le contrôle de géographie
   

(ponctuation "authentique" respectée. Hum. L'a pas compris pourquoi je n'avais pas répondu  Rolling Eyes )

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum