Allemagne : "Plus de bacheliers, moins d'éducation".

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Allemagne : "Plus de bacheliers, moins d'éducation".

Message par John le Ven 5 Déc 2014 - 13:10

Pour le chercheur en sciences de l'éducation Rainer Bölling, augmenter le nombre de bacheliers nentraîne pas une augmentation du niveau réel des élèves.

Internationaler Vergleich Viele Abiturienten, weniger Bildung

Hohe Abiturientenquoten sind kein Zeichen höherer Bildung, ganz im Gegenteil. Empirische Studien belegen, dass die allgemeine Hochschulreife keineswegs die höchsten Kompetenzstufen erwarten lässt. Ein Gastbeitrag.

Dass möglichst viele junge Menschen Abitur machen und studieren sollten, gehört zu den Dogmen aktueller Bildungspolitik. Wer studiert hat, könne ein höheres Einkommen erwarten, sei besser vor Arbeitslosigkeit geschützt, lebe infolge höherer Bildung gesünder und trage mit all dem zu einem höheren Volkseinkommen bei – so die humankapitalistische Heilslehre der Organisation für wirtschaftliche Zusammenarbeit und Entwicklung (OECD). Deshalb brauche Deutschland mehr Abiturienten und Akademiker, zumal ihr Anteil in anderen Ländern viel höher liege.

Als Beispiel für ein in diesem Sinne fortschrittliches Land wird oft Frankreich genannt, wo angeblich 80 Prozent eines Jahrgangs Abitur machen. Doch da wird eine vor drei Jahrzehnten aufgestellte Zielmarke mit der Wirklichkeit verwechselt. Im internationalen Vergleich ist schon die Ermittlung der bloßen Quoten schwierig. Denn die einschlägigen Statistiken der OECD enthalten alle Abschlüsse der Sekundarstufe II, auch solche, die nicht zur Hochschul- oder Fachhochschulreife führen. Zudem sind sie lückenhaft und verwirren durch ungeklärte Doppelzählungen.

Um an differenzierte Daten zu gelangen, muss man auf Publikationen der nationalen Ministerien und statistischen Ämter zurückgreifen. Für England wiederum fehlen solche Zahlen, weil es dort keine allgemeine Hochschulreife gibt, sondern die Universitäten autonom über die Zulassung von Studienbewerbern entscheiden. [...]

Jeder zweite Collegestudent in Amerika arbeitslos

Auch in den Vereinigten Staaten hat die Akademisierung längst einen kritischen Wert überschritten. Von den etwa 70 Prozent eines Jahrgangs, die ein Studium am College beginnen, hat im Alter von 25 Jahren nur etwa die Hälfte tatsächlich einen Abschluss erreicht. Und von diesen Absolventen sind wiederum etwa die Hälfte arbeitslos, oder sie arbeiten in Jobs, die nicht ihrem formalen Ausbildungsstand entsprechen, so die frühere OECD-Bildungsdirektorin Barbara Ischinger.

Viel besser stehen Österreich und die Schweiz als die Staaten mit den niedrigsten Abiturientenquoten da. Bei ihnen ist die Jugendarbeitslosigkeit schon seit Jahren so niedrig wie in Deutschland heute, ihr Pro-Kopf-Einkommen dagegen liegt deutlich höher. Für den volkswirtschaftlichen Ertrag der Akademisierung gilt mit Bezug auf die hier betrachteten europäischen Staaten: Je höher die Abiturientenquote, desto höher die Jugendarbeitslosigkeit und desto niedriger das Volkseinkommen, also das Gegenteil dessen, was die OECD verspricht. Es ist demnach ein Irrweg, die Abiturienten- und Akademikerzahlen ohne Rücksicht auf die Qualität der Abschlüsse zu steigern, wie das derzeit in Deutschland geschieht.
http://www.faz.net/aktuell/politik/inland/kritik-an-oecd-viele-abiturienten-wenig-bildung-13300535-p3.html

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Allemagne : "Plus de bacheliers, moins d'éducation".

Message par Nita le Ven 5 Déc 2014 - 13:21

Na sowas ! Razz

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.
avatar
Nita
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Allemagne : "Plus de bacheliers, moins d'éducation".

Message par Normandyx le Ven 5 Déc 2014 - 13:28

si on le lit avec google translate ça va nous faire rire, mais est ce que cela correspondra à quelque chose?
avatar
Normandyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Allemagne : "Plus de bacheliers, moins d'éducation".

Message par Hermione0908 le Ven 5 Déc 2014 - 13:32

Nos éminents germanistes peuvent peut-être nous faire une synthèse ? (parce que moi, en allemand, je sais dire "bonjour, au revoir, s'il vous plaît, merci" et me commander à manger et à boire en style télégraphique, et ça s'arrête là... Wink )

_________________
Pour accéder à la rubrique "privé accessible sur demande" (partie loisirs + questions professionnelles très personnelles) , il faut intégrer un des deux groupes "Loisirs" ci-dessous :
Pour les pseudos entre A et M: http://www.neoprofs.org/g15-groupe-loisirs
Pour les pseudos entre N et Z, ou qui commencent par autre chose qu'une lettre: http://www.neoprofs.org/g16-groupe-loisirs_
avatar
Hermione0908
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Allemagne : "Plus de bacheliers, moins d'éducation".

Message par Moonchild le Ven 5 Déc 2014 - 13:45

"Plus de bacheliers, moins d'éducation".

En lisant le titre de ce fil, j'ai cru qu'il s'agissait d'un slogan de NVB ou de la FCPE.
araignée

Moonchild
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Allemagne : "Plus de bacheliers, moins d'éducation".

Message par klaus2 le Ven 5 Déc 2014 - 16:43

traduction rapide de l'article :

comparaison internationale : beaucoup de bacheliers, moins de culture, de formation

un taux élevé de bacheliers n'est pas le signe d'une haute culture, au contraire. Des études empiriques montrent que le bacc ne permet pas de s'attendre à des niveaux de compétence élevés.

Que le plus grand nombre possible de jeunes gens passent le bacc et doivent faire des études en fac, voilà qui fait partie des dogmes de l'actuelle politique éducative. Qui a fait des études supérieures devrait pouvoir s'attendre à des revenus élevés, est mieux protégé du chômage, mène une vie plus saine du fait de sa culture et contribue à un PIB plus élevé : telle est la doctrine de l'OCDE en matière de capital humain. Raison pour laquelle l'Allemagne aurait besoin de davantage de bacheliers et de diplomés d'université, d'auatnt que la proportion de ceux-ci est plus élevée ailleurs. Comme exemple de pays progressiste en la matière on cite souvent la France, où  soi-disant 80% d'une géénration a le bacc. Mais on confond une vision remontant à 3  décennies avec la réalité.
Déjà, établir des pourcentages précis est difficile à l'échelle internationale. Car les statistiques de l'OCDE mettent aussi dans un paquet les diplomes de fin d'études niveau bacc qui ne permettent pas d'étudier en fac. En plus, il y a des listes comptées 2 fois pour des raisons peu claires. Pour des données précises, il faut se référer aux publications des ministères nationaux et aux bureaux de statistiques. Pour la GB, manquent de tels chiffres, parce qu'il n'y a pas de diplôme général ouvrant des études en fac, les universités décidant de façon autonome l'admission des candidats. Un étudiant américain de "College" sur deux est chômeur. Aux USA aussi, le pourcentage de diplômés universitaires a atteint un niveau critique; des environ 70% d'une classe d'âge qui commencent des études universitaires, environ la moitié a obtenu un diplôme à 25 ans ; et sur ces diplômés, la moitié sont au chômage ou ont des jobs ne correspondant pas au niveau de formation, dit la directrice de la culture à l'OCDE, Mme Barbara Ischinger.

L'Autriche et la Suisse s'en sortent mieux que les pays ayant de faibles taux de bacheliers. Chez eux, le taux de chômage des jeunes est depuis des années aussi bas qu'en Allemagne aujourd'hui, en revanche leur revenu par habitant est nettement plus élevé. Le rendement des diplômes universitaires concernant le PIB est valable pour les pays européens considérés ici : plus le taux de bacheleirs est élevé, plus le chômage des jeunes est grand et d'autant plus bas est le revenu par habitant, donc c'est le contraire de ce que promet l'OCDE. C'est donc une erreur que d'augmenter le nombre des bacheliers et éudiants en fac sans considérer la qualité des diplômes, comme cela se fait en Allemagne en ce moment.



http://www.faz.net/aktuell/politik/inland/kritik-an-oecd-viele-abiturienten-wenig-bildung-13300535-p3.html[/quote]

_________________
Quand on veut plaire dans le monde, il faut se résoudre à se laisser apprendre beaucoup de choses qu'on sait par des gens qui les ignorent. Sébastien-Roch Nicolas, dit Chamfort.
avatar
klaus2
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum