Capitalisme et connaissance - Emmanuel Davidenkoff est satisfait : "La société de la connaissance est enfin bankable !"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Capitalisme et connaissance - Emmanuel Davidenkoff est satisfait : "La société de la connaissance est enfin bankable !"

Message par John le Dim 7 Déc 2014 - 12:32

Les uns parlent de "frémissement", d'autres osent "ébullition", tous s'accordent : il se passe quelque chose au pays des EdTech (les technologies de l'éducation) à la française, dont les promoteurs se réuniront lors de la French Touch de l'éducation, les 17 et 18 décembre, après avoir tenu salon la semaine dernière à Educatec Educatice.

Premier indice : même si la France compte encore en millions quand les Etats-Unis alignent les dizaines voire les centaines de millions, les levées de fonds de start-up se multiplient. Rien qu'au cours des dernières semaines : 900000 euros pour Lelivrescolaire.fr, 1,2 million pour Kartable, même somme pour 360Learning, 3,2 millions pour la Coorpacademy de Jean-Marc Tassetto, ancien directeur général de Google France... Et une dizaine de dossiers réputés sérieux circulent encore entre les mains des investisseurs, tous rêvant de réussir la même culbute que CrossKnowledge, société française rachetée par l'américain Wiley pour 175 millions de dollars. Jamais le secteur éducatif n'a connu pareil intérêt du secteur privé et des investisseurs. La société de la connaissance, dont l'avènement nous est promis depuis le Conseil européen de Lisbonne, en 2000, apparaît enfin "bankable".

En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/education/profs-de-pointe_1628518.html#lFi6rv1sEp9h8kDH.99
A l'inverse d'Emmanuel Davidenkoff, je me réjouis que Kartable n'ait pas bénéficié de "dizaines voire de centaines de millions", et je trouve que 1,2 million d'euros, pour un site qui a propagé des erreurs aussi graves et qui a usé de méthodes contestables pour faire établir des fiches indigentes, c'est déjà trop.

Mais en matière de rentabilité des problématiques éducatives, Emmanuel Davidenkoff nous montre la voie depuis longtemps, en facturant par exemple plus de 500€ (hors taxes !) par personne des conférences telles que : "Formation continue : nouvelle cash-machine ?", ou en organisant des voyages à 6 000€ pour les cadres de l'enseignement supérieur dans la Silicon Valley, alors que dans le même temps, les universités sont à la diète.


Dernière édition par John le Dim 7 Déc 2014 - 13:29, édité 6 fois

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Capitalisme et connaissance - Emmanuel Davidenkoff est satisfait : "La société de la connaissance est enfin bankable !"

Message par JPhMM le Dim 7 Déc 2014 - 12:35

Jamais le secteur éducatif n'a connu pareil intérêt du secteur privé et des investisseurs. La société de la connaissance, dont l'avènement nous est promis depuis le Conseil européen de Lisbonne, en 2000, apparaît enfin "bankable".
Manifestement, le secteur de l'édition du manuel papier ne fait pas partie du monde des investisseurs pour ce monsieur.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum