Jean-Paul Brighelli sur TV Libertés

Page 8 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Jean-Paul Brighelli sur TV Libertés

Message par little-moon le Lun 15 Déc - 14:51

Dadoo33 a écrit:
Robin a écrit:

Oui, il y a des problèmes aussi en Allemagne, mais je ne pense pas qu'ils soient aussi graves que les nôtres. Je crois que, grâce à la politique du chancelier Schröder, vous n'avez pratiquement pas de dette, alors que la nôtre est proprement abyssale. Votre taux de chômage global est bien plus faible, votre système éducatif est plus performant (plus adapté au monde du travail), le taux de l'euro vous favorise et votre commerce extérieur est excédentaire depuis des années, contrairement au nôtre qui est déficitaire, à cause d'un manque de compétitivité et d'un euro trop fort, mais comme nous n'avons plus de monnaie nationale et que le centre de décision est à Francfort, nous ne pouvons rien y faire, vous avez le marché des anciens pays de l'Est et des domaines d'excellence traditionnels comme les machine-outils, etc. Je pense aussi qu'il y a une question de mentalité (rigueur, sens de l'effort, sens de la discipline...) que nous n'avons pas. Les fameux "défauts" des Allemands qui sont pour moi des qualités.
+1000

Même constat... d'où à mon avis un renforcement du libéralisme au prochain quinquennat... la flagellation libérale redonnera une nouvelle vigueur à la France avec quelques dommages collatéraux... d'autant que nous ne partons pas avec les mêmes avantages que les Allemandes, on est d'accord...

little-moon
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Paul Brighelli sur TV Libertés

Message par klaus2 le Lun 15 Déc - 14:54

Dadoo33 a écrit:
Robin a écrit:

Oui, il y a des problèmes aussi en Allemagne, mais je ne pense pas qu'ils soient aussi graves que les nôtres. Je crois que, grâce à la politique du chancelier Schröder, vous n'avez pratiquement pas de dette, alors que la nôtre est proprement abyssale. Votre taux de chômage global est bien plus faible, votre système éducatif est plus performant (plus adapté au monde du travail), le taux de l'euro vous favorise et votre commerce extérieur est excédentaire depuis des années, contrairement au nôtre qui est déficitaire, à cause d'un manque de compétitivité et d'un euro trop fort, mais comme nous n'avons plus de monnaie nationale et que le centre de décision est à Francfort, nous ne pouvons rien y faire, vous avez le marché des anciens pays de l'Est et des domaines d'excellence traditionnels comme les machine-outils, etc. Je pense aussi qu'il y a une question de mentalité (rigueur, sens de l'effort, sens de la discipline...) que nous n'avons pas. Les fameux "défauts" des Allemands qui sont pour moi des qualités.
+1000
Le problème, c'est que ma vie est maintenant en France et que mon fils est français. Et mes revenus ne sont pas du tout ceux des professeurs allemands. Mais c'est vrai, je traverse toujours au passage pour piétons.

_________________
Unendlich ist der Raum, unbegreiflich die Wesen
Die zu uns kommen, still, mit sanftem Flügelschlag
Und göttlichen Balsam, wunderbar für die Seelen,
Auf die Wunde legen, die jedem schmerzen mag
.(Eichendorff)
avatar
klaus2
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Paul Brighelli sur TV Libertés

Message par little-moon le Lun 15 Déc - 14:56

A : Condorcet
Prophète

Je suis d'accord avec vous. Je crois au sursaut individuel... par contre j'entends tout à fait ce que dit Robin. Je fais le même constat : contextes français et allemand différents, difficultés françaises connues de longue date... qu'on retrouve aussi bien dans "l'Etrange défaite" de Marc Bloch que dans "Le Mal français" d'Alain Peyrefitte (1976)... où Peyrefitte parlait déjà de la difficulté à mettre en place une réforme des taxis... comme quoi Attali dans son rapport à Sarkozy n'a rien inventé, ce dont on se doutait quelque peu...

_________________
"Cet homme n'était pas une grande lumière, mais un grand et commode chandelier." Georg Christoph Lichtenberg
avatar
little-moon
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Paul Brighelli sur TV Libertés

Message par JPhMM le Lun 15 Déc - 15:03

Condorcet a écrit:Jph, Robin, Little-moon : rares sont les occasions historiques permettant à un pays de se reconstruire ou tout du moins de se repenser. Elles surviennent souvent après un traumatisme majeur. Bien que des millions de Français les vivent au quotidien, ni le chômage ni la pauvreté n'apparaissent de nature à provoquer le sursaut que vous appelez de vos voeux. Nous (peuple français) attendons beaucoup trop des élus et de l'Etat au lieu de retourner le miroir : si sursaut il peut y avoir, c'est à chacun de nous qu'il appartient d'y concourir, modestement, à sa mesure, en conscience et en citoyen. Les logiques victimaires, les replis identitaires, les injonctions présentistes ne participent pas d'une réflexion à moyen terme pas plus que d'un programme d'action : de cela, nos élus et les élites sont comptables. Quant à nous, dans nos pratiques de consommateur, de lecteur, d'acteur, nous sommes aussi comptables de cette pusillanimité. Pourquoi nous étourdir de produits technologiques (mondialisés et vite périmés), pourquoi si peu prendre en conscience le fait que nous vivons dans un monde fini (non pas au sens de "révolu" mais de "limité) aux ressources comptées, pourquoi être si méfiant vis-à-vis de l'étranger ,
Pour une (si rare) fois je ne suis pas d'accord avec toi.

Un seul exemple :

41 milliards d'euros, c'est le coût du Pacte.
Tu imagines ce qu'il aurait été possible de faire avec cet argent, pour les plus pauvres de ce pays ? Tu imagines le coup de fouet que cela aurait été pour ce pays si cet argent, au centime près, avait été dépensé en investissements publics (universités, hôpitaux, etc), en logements pour ceux qui vivent dehors, en soutien à ceux qui n'arrivent plus à joindre les deux bouts.

41 milliards d'euros, c'est une honte. J'ai honte. Cette somme aurait permis de remettre ce pays sur pied, même si ce n'était qu'un des deux pieds.

41 milliards d'euros. Et le Medef prétend que pour faire 1 million d'emplois, il faudrait 100 milliards d'euros sur trois ans. Et le gouvernement est sur le point de céder, bien sûr. Attendez quelques mois, et vous verrez. Personne ne sait-il calculer ? cela fait 100 000 euros par emploi sur trois ans, environ 2800 euros subventionnés par mois par emploi. Personne ne sait-il calculer dans ce gouvernement ?

Non Condorcet, je ne suis pas d'accord. Nous avons dépensé beaucoup d'argent, toi, moi et nous tous, comme contribuables, pour participer à l'effort. Je pense que nous sommes tous prêts à en dépenser encore plus, beaucoup plus même, si cela était fait intelligemment. Mais comment cet argent est-il dépensé ? La politique de ce pays est devenue d'une bêtise extrême. Nous pouvons tous faire quelque chose, c'est vrai. Mais quand Leviathan se comporte d'une façon aussi folle, nulle action individuelle ne peut plus rien.

Il y a quelque part encore des peuples et des troupeaux, mais ce n'est pas chez nous mes frères, chez nous il y a des États.
État, qu'est-ce que cela ? Allons ! ouvrez vos oreilles, je vais vous parler de la mort des peuples.
L’État, c'est le plus froid de tous les monstres froids. Il ment froidement et voici le mensonge qui rampe de sa bouche : « moi l’État, je suis le peuple ».
C'est un mensonge ! Ils étaient des créateurs ceux qui créèrent les peuples et qui suspendirent au-dessus des peuples une foi et un amour : ainsi ils servaient la vie.
Ce sont des destructeurs ceux qui tendent des pièges au grand nombre et qui appellent cela un État : ils suspendent au-dessus d'eux un glaive et cent appétits.
Partout où il y a encore du peuple, il ne comprend pas l’État et il le déteste comme le mauvais œil et une dérogation aux coutumes et aux lois.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke
avatar
JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Paul Brighelli sur TV Libertés

Message par User5899 le Lun 15 Déc - 15:27

JPhMM a écrit:
Condorcet a écrit:Jph, Robin, Little-moon : rares sont les occasions historiques permettant à un pays de se reconstruire ou tout du moins de se repenser. Elles surviennent souvent après un traumatisme majeur. Bien que des millions de Français les vivent au quotidien, ni le chômage ni la pauvreté n'apparaissent de nature à provoquer le sursaut que vous appelez de vos voeux. Nous (peuple français) attendons beaucoup trop des élus et de l'Etat au lieu de retourner le miroir : si sursaut il peut y avoir, c'est à chacun de nous qu'il appartient d'y concourir, modestement, à sa mesure, en conscience et en citoyen. Les logiques victimaires, les replis identitaires, les injonctions présentistes ne participent pas d'une réflexion à moyen terme pas plus que d'un programme d'action : de cela, nos élus et les élites sont comptables. Quant à nous, dans nos pratiques de consommateur, de lecteur, d'acteur, nous sommes aussi comptables de cette pusillanimité. Pourquoi nous étourdir de produits technologiques (mondialisés et vite périmés), pourquoi si peu prendre en conscience le fait que nous vivons dans un monde fini (non pas au sens de "révolu" mais de "limité) aux ressources comptées, pourquoi être si méfiant vis-à-vis de l'étranger ,
Pour une (si rare) fois je ne suis pas d'accord avec toi.

Un seul exemple :

41 milliards d'euros, c'est le coût du Pacte.
Tu imagines ce qu'il aurait été possible de faire avec cet argent, pour les plus pauvres de ce pays ? Tu imagines le coup de fouet que cela aurait été pour ce pays si cet argent, au centime près, avait été dépensé en investissements publics (universités, hôpitaux, etc), en logements pour ceux qui vivent dehors, en soutien à ceux qui n'arrivent plus à joindre les deux bouts.

41 milliards d'euros, c'est une honte. J'ai honte. Cette somme aurait permis de remettre ce pays sur pied, même si ce n'était qu'un des deux pieds.

41 milliards d'euros. Et le Medef prétend que pour faire 1 million d'emplois, il faudrait 100 milliards d'euros sur trois ans. Et le gouvernement est sur le point de céder, bien sûr. Attendez quelques mois, et vous verrez. Personne ne sait-il calculer ? cela fait 100 000 euros par emploi sur trois ans, environ 2800 euros subventionnés par mois par emploi. Personne ne sait-il calculer dans ce gouvernement ?

Non Condorcet, je ne suis pas d'accord. Nous avons dépensé beaucoup d'argent, toi, moi et nous tous, comme contribuables, pour participer à l'effort. Je pense que nous sommes tous prêts à en dépenser encore plus, beaucoup plus même, si cela était fait intelligemment. Mais comment cet argent est-il dépensé ? La politique de ce pays est devenue d'une bêtise extrême. Nous pouvons tous faire quelque chose, c'est vrai. Mais quand Leviathan se comporte d'une façon aussi folle, nulle action individuelle ne peut plus rien.

Il y a quelque part encore des peuples et des troupeaux, mais ce n'est pas chez nous mes frères, chez nous il y a des États.
État, qu'est-ce que cela ? Allons ! ouvrez vos oreilles, je vais vous parler de la mort des peuples.
L’État, c'est le plus froid de tous les monstres froids. Il ment froidement et voici le mensonge qui rampe de sa bouche : « moi l’État, je suis le peuple ».
C'est un mensonge ! Ils étaient des créateurs ceux qui créèrent les peuples et qui suspendirent au-dessus des peuples une foi et un amour : ainsi ils servaient la vie.
Ce sont des destructeurs ceux qui tendent des pièges au grand nombre et qui appellent cela un État : ils suspendent au-dessus d'eux un glaive et cent appétits.
Partout où il y a encore du peuple, il ne comprend pas l’État et il le déteste comme le mauvais œil et une dérogation aux coutumes et aux lois.
Je voulais parler du pacte. Merci JP.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Paul Brighelli sur TV Libertés

Message par Condorcet le Lun 15 Déc - 15:30

Mais, Jph, nous sommes responsables parce que nous savions pertinemment que le PS arrivait au pouvoir sans véritable programme ni réflexion. Qu'avait-il fait en 10 ans d'opposition sinon d'appeler à voter pour lui ? Nous le savions et nous n'avons rien fait, par résignation, par lassitude, par peur. Qui peut dire qu'il a voté en faveur de François Hollande sans la petite ritournelle "il fera moins pire que Sarkozy". L'erreur grammaticale se doublait d'une inconséquence casuistique. Quand on élit deux incapables majeurs de suite, alors oui, collectivement, on porte une lourde responsabilité dans la déconfiture actuelle. Quand on se prête à la triste farce des campagnes présidentielles pour rentrer dans le rang par la suite alors que c'est l'attitude inverse qu'il faudrait adopter.
Au moment du vote du mécanisme européen de stabilité financière par le Parlement français en février 2012, le PS s'est abstenu... Qui ne dit mot consent à ce qu'en cas de besoin, on puisse demander à la France 142 milliards d'euros et ce, sans droit de regard sur l'emploi de cette somme. Alors ce pacte succède à d'autres pactes. Nous ne pouvons raisonner comme si nous ne le savions pas. Nous disons "ô les méchants élus" mais qui contrôle leur action, prend la peine de s'informer régulièrement de leur action ? Parmi les membres du forum, je serais curieux de savoir qui regarde les séances de question au gouvernement...
Le premier des devoirs civiques est d'abord de se tenir informé de la vie de la Cité. Quand on s'en remet au pilote, il n'est guère étonnant qu'à un moment ou un autre, il s'assoupisse à la barre ou connaisse des moments d'hybris.


Dernière édition par Condorcet le Lun 15 Déc - 15:36, édité 1 fois

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).
avatar
Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Paul Brighelli sur TV Libertés

Message par Collier de Barbe le Lun 15 Déc - 15:33

Franchement je n'avais pas beaucoup d'illusions sur FH en 2012 (=je savais qu'il serait assez nettement social-libéral) mais j'ignorais qu'il était aussi incompétent, sans vision et incapable de choisir des proches et alliés honnêtes et capables.

_________________
CdB
@AbbeCordillere
avatar
Collier de Barbe
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Paul Brighelli sur TV Libertés

Message par Condorcet le Lun 15 Déc - 15:38

En 2012, FH était un choix par défaut puisque tout désignait DSK avant le vaudeville de la chambre d'hôtel. De Charybde en Scylla (comme en 2007...). A moins de choisir l'éternel Cassandre qui avait beaucoup séduit par ici : la relance par la constriction et la contrition...

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).
avatar
Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Paul Brighelli sur TV Libertés

Message par JPhMM le Lun 15 Déc - 15:46

Je ne dis pas que nous ne savons pas, Condorcet, je dis que personne n'en a rien à faire, dans le fond.
Et d'autre part, qui d'autre ? Existe-t-il un seul personnage politique à la hauteur de la situation ? ils n'aiment qu'une chose : le goût du pouvoir, tous autant qu'ils sont. Toutes et tous.

Et, comme dit ailleurs, que penser du respect des politiques pour les décisions électorales françaises quand ils sont dans le déni permanent et le refus de la responsabilité ? Nous savons bien ce que les politiques français pensent du suffrage du peuple français, depuis la ratification du traité de Lisbonne, nous le savons pertinemment. Ils le placent au moins endroit que le papier Lotus. Et nous n'avons pas de baguette magique pour rénover le paysage politique français, qui est verrouillé de toutes parts. Ils sont entre eux. Et bien loin de nous. Ils font semblant. Mais qui est encore dupe ?


Dernière édition par JPhMM le Lun 15 Déc - 15:49, édité 1 fois

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke
avatar
JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Paul Brighelli sur TV Libertés

Message par JPhMM le Lun 15 Déc - 15:47

Condorcet a écrit:De Charybde en Scylla (comme en 2007...). A moins de choisir l'éternel Cassandre qui avait beaucoup séduit par ici : la relance par la constriction et la contrition...
Voilà.

Charybde, Scylla ou Cassandre.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke
avatar
JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Paul Brighelli sur TV Libertés

Message par Condorcet le Lun 15 Déc - 15:52

Nous le savons et nous ne faisons rien : serions-nous des moutons ?
J-L Mélenchon avait proposé la création d'une Assemblée constituante : voilà une piste pour nettoyer les écuries d'Augias et revivifier la démocratie (à moins qu'il s'agisse d'une énième ruse pour prendre le pouvoir et le garder pendant cinq ans...). Je me rappelle bien du débat sur le Traité constitutionnel européen et il est dommage que ce sursaut civique ait été si mal récompensé.

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).
avatar
Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Paul Brighelli sur TV Libertés

Message par Gryphe le Lun 15 Déc - 18:17

J'ai regardé la vidéo pour voir de quoi il retournait... Manifestement, JPB n'a pas été sur le plateau de la chaîne citée, mais à une soirée d'un certain "cercle Aristote", durant laquelle il a été interviewé. C'est un peu différent.
Ceci dit, je ne sais pas ce que vaut ce cercle Aristote (si c'est moins pire ou si c'est pire  Laughing ) ; vous en trouverez la présentation au lien ci-dessous, avec la liste des intervenants, les thématiques abordées, etc.
http://cerclearistote.com/
avatar
Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Paul Brighelli sur TV Libertés

Message par User5899 le Lun 15 Déc - 18:22

Condorcet a écrit:Nous le savons et nous ne faisons rien : serions-nous des moutons ?
J-L Mélenchon avait proposé la création d'une Assemblée constituante : voilà une piste pour nettoyer les écuries d'Augias et revivifier la démocratie (à moins qu'il s'agisse d'une énième ruse pour prendre le pouvoir et le garder pendant cinq ans...). Je me rappelle bien du débat sur le Traité constitutionnel européen et il est dommage que ce sursaut civique ait été si mal récompensé.
Cela fait dix ans que j'ai l'amertume au fond de moi. Quand je pense combien, il y a pile dix ans, le politique a pu être au centre de centaines de conversations entre non-experts... Rien que pour ça, je mépriserai le nain in perpetuum.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Paul Brighelli sur TV Libertés

Message par little-moon le Lun 15 Déc - 18:40

Pierre-Yves Rougeyron est à l'origine du Cercle Aristote

https://www.youtube.com/watch?v=klpj5tOXsak

_________________
"Cet homme n'était pas une grande lumière, mais un grand et commode chandelier." Georg Christoph Lichtenberg
avatar
little-moon
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Paul Brighelli sur TV Libertés

Message par Isis39 le Lun 15 Déc - 18:44

Gryphe a écrit:J'ai regardé la vidéo pour voir de quoi il retournait... Manifestement, JPB n'a pas été sur le plateau de la chaîne citée, mais à une soirée d'un certain "cercle Aristote", durant laquelle il a été interviewé. C'est un peu différent.
Ceci dit, je ne sais pas ce que vaut ce cercle Aristote (si c'est moins pire ou si c'est pire  Laughing ) ; vous en trouverez la présentation au lien ci-dessous, avec la liste des intervenants, les thématiques abordées, etc.
http://cerclearistote.com/

Je crois que c'est pire.
avatar
Isis39
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Paul Brighelli sur TV Libertés

Message par Elyas le Lun 15 Déc - 18:46

Ne sont-ce pas les gens Zemmour de plagiat ?
avatar
Elyas
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Paul Brighelli sur TV Libertés

Message par little-moon le Lun 15 Déc - 19:11

C'est la diversité "patriote", qui transcende gauche et droite... qui dans l'ensemble rejette l'Union européenne, le multiculturalisme, le "genre", les gadgets modernistes à la mode, la suppression des notes et tout ce baratin, le changement de civilisation, d'époque, donc le désir de revenir vers le passé (en somme le conservatisme), etc., et qui indique souhaiter un retour au peuple, à la nation, à la "common decency", etc. on retrouve aussi un peu de paranoïa, une petite dose d'antisémitisme, d'islamophobie, de xénophobie, d'anglophobie, de l'entrisme, etc. mais je ne crois pas qu'on puisse résumer cela aux discours sur le fascisme, etc. ou alors moins prégnant, plus hybride, plus flou (là où y a un loup?), une sorte de "rouge brun" façon fight club, un cocktail rock n roll bobo réactionnaire... le rejet du mainstream indigeste, de la non-réflexion actuelle sur le sens de l'action, l'ambition du peuple, la volonté individuelle et collective, un discours contre la servitude volontaire, contre l'esprit de décadence, un romantisme noir du 21e siècle, une volonté de réinjecter du politique, du clivant... il est vrai que Jeff Koons et Murakami, ces baudruches de l'art du 21e s., ne valent que par leur monnaie sonnante et trébuchante, et forcément cet empire du moindre mal porte malheureusement certains à de nouveaux rêves d'autodafés... l'histoire n'est qu'une lente répétition, la pendule tangue dans un sens puis dans l'autre dixit Cioran... les idoles d'hier deviennent des monstres à empailler...

_________________
"Cet homme n'était pas une grande lumière, mais un grand et commode chandelier." Georg Christoph Lichtenberg
avatar
little-moon
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Paul Brighelli sur TV Libertés

Message par DesolationRow le Lun 15 Déc - 19:19

little-moon a écrit:C'est la diversité "patriote", qui transcende gauche et droite... qui dans l'ensemble rejette l'Union européenne, le multiculturalisme, le "genre", les gadgets modernistes à la mode, la suppression des notes et tout ce baratin, le changement de civilisation, d'époque, donc le désir de revenir vers le passé (en somme le conservatisme), etc., et qui indique souhaiter un retour au peuple, à la nation, à la "common decency", etc. on retrouve aussi un peu de paranoïa, une petite dose d'antisémitisme, d'islamophobie, de xénophobie, d'anglophobie, de l'entrisme, etc. mais je ne crois pas qu'on puisse résumer cela aux discours sur le fascisme, etc. ou alors moins prégnant, plus hybride, plus flou (là où y a un loup?), une sorte de "rouge brun" façon fight club, un cocktail rock n roll bobo réactionnaire... le rejet du mainstream indigeste, de la non-réflexion actuelle sur le sens de l'action, l'ambition du peuple, la volonté individuelle et collective, un discours contre la servitude volontaire, contre l'esprit de décadence, un romantisme noir du 21e siècle, une volonté de réinjecter du politique, du clivant... il est vrai que Jeff Koons et Murakami, ces baudruches de l'art du 21e s., ne valent que par leur monnaie sonnante et trébuchante, et forcément cet empire du moindre mal porte malheureusement certains à de nouveaux rêves d'autodafés...  l'histoire n'est qu'une lente répétition, la pendule tangue dans un sens puis dans l'autre dixit Cioran... les idoles d'hier deviennent des monstres à empailler...

J'ai relu ce pavé indigeste trois fois, je n'ai toujours rien compris. Il doit y avoir une idée, mais elle est brillamment cachée.

Je n'ai pas d'affection particulière pour Jeff Koons ; en revanche, qualifier Murakami de "baudruche de l'art" (expression qui ne veut rien dire), c'est positivement ridicule.
avatar
DesolationRow
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Paul Brighelli sur TV Libertés

Message par Isis39 le Lun 15 Déc - 19:24

DesolationRow a écrit:
little-moon a écrit:C'est la diversité "patriote", qui transcende gauche et droite... qui dans l'ensemble rejette l'Union européenne, le multiculturalisme, le "genre", les gadgets modernistes à la mode, la suppression des notes et tout ce baratin, le changement de civilisation, d'époque, donc le désir de revenir vers le passé (en somme le conservatisme), etc., et qui indique souhaiter un retour au peuple, à la nation, à la "common decency", etc. on retrouve aussi un peu de paranoïa, une petite dose d'antisémitisme, d'islamophobie, de xénophobie, d'anglophobie, de l'entrisme, etc. mais je ne crois pas qu'on puisse résumer cela aux discours sur le fascisme, etc. ou alors moins prégnant, plus hybride, plus flou (là où y a un loup?), une sorte de "rouge brun" façon fight club, un cocktail rock n roll bobo réactionnaire... le rejet du mainstream indigeste, de la non-réflexion actuelle sur le sens de l'action, l'ambition du peuple, la volonté individuelle et collective, un discours contre la servitude volontaire, contre l'esprit de décadence, un romantisme noir du 21e siècle, une volonté de réinjecter du politique, du clivant... il est vrai que Jeff Koons et Murakami, ces baudruches de l'art du 21e s., ne valent que par leur monnaie sonnante et trébuchante, et forcément cet empire du moindre mal porte malheureusement certains à de nouveaux rêves d'autodafés...  l'histoire n'est qu'une lente répétition, la pendule tangue dans un sens puis dans l'autre dixit Cioran... les idoles d'hier deviennent des monstres à empailler...

J'ai relu ce pavé indigeste trois fois, je n'ai toujours rien compris. Il doit y avoir une idée, mais elle est brillamment cachée.

Je n'ai pas d'affection particulière pour Jeff Koons ; en revanche, qualifier Murakami de "baudruche de l'art" (expression qui ne veut rien dire), c'est positivement ridicule.

Oui et leur rapport avec le cercle Arisote ?
avatar
Isis39
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Paul Brighelli sur TV Libertés

Message par JPhMM le Lun 15 Déc - 19:30

DesolationRow a écrit:
little-moon a écrit:C'est la diversité "patriote", qui transcende gauche et droite... qui dans l'ensemble rejette l'Union européenne, le multiculturalisme, le "genre", les gadgets modernistes à la mode, la suppression des notes et tout ce baratin, le changement de civilisation, d'époque, donc le désir de revenir vers le passé (en somme le conservatisme), etc., et qui indique souhaiter un retour au peuple, à la nation, à la "common decency", etc. on retrouve aussi un peu de paranoïa, une petite dose d'antisémitisme, d'islamophobie, de xénophobie, d'anglophobie, de l'entrisme, etc. mais je ne crois pas qu'on puisse résumer cela aux discours sur le fascisme, etc. ou alors moins prégnant, plus hybride, plus flou (là où y a un loup?), une sorte de "rouge brun" façon fight club, un cocktail rock n roll bobo réactionnaire... le rejet du mainstream indigeste, de la non-réflexion actuelle sur le sens de l'action, l'ambition du peuple, la volonté individuelle et collective, un discours contre la servitude volontaire, contre l'esprit de décadence, un romantisme noir du 21e siècle, une volonté de réinjecter du politique, du clivant... il est vrai que Jeff Koons et Murakami, ces baudruches de l'art du 21e s., ne valent que par leur monnaie sonnante et trébuchante, et forcément cet empire du moindre mal porte malheureusement certains à de nouveaux rêves d'autodafés...  l'histoire n'est qu'une lente répétition, la pendule tangue dans un sens puis dans l'autre dixit Cioran... les idoles d'hier deviennent des monstres à empailler...

J'ai relu ce pavé indigeste trois fois, je n'ai toujours rien compris. Il doit y avoir une idée, mais elle est brillamment cachée.

Je n'ai pas d'affection particulière pour Jeff Koons ; en revanche, qualifier Murakami de "baudruche de l'art" (expression qui ne veut rien dire), c'est positivement ridicule.
Tout dépend lequel des trois Murakami est évoqué. Rolling Eyes  Laughing


Dernière édition par JPhMM le Lun 15 Déc - 19:43, édité 1 fois

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke
avatar
JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Paul Brighelli sur TV Libertés

Message par JPhMM le Lun 15 Déc - 19:33

DesolationRow a écrit:
little-moon a écrit:C'est la diversité "patriote", qui transcende gauche et droite... qui dans l'ensemble rejette l'Union européenne, le multiculturalisme, le "genre", les gadgets modernistes à la mode, la suppression des notes et tout ce baratin, le changement de civilisation, d'époque, donc le désir de revenir vers le passé (en somme le conservatisme), etc., et qui indique souhaiter un retour au peuple, à la nation, à la "common decency", etc. on retrouve aussi un peu de paranoïa, une petite dose d'antisémitisme, d'islamophobie, de xénophobie, d'anglophobie, de l'entrisme, etc. mais je ne crois pas qu'on puisse résumer cela aux discours sur le fascisme, etc. ou alors moins prégnant, plus hybride, plus flou (là où y a un loup?), une sorte de "rouge brun" façon fight club, un cocktail rock n roll bobo réactionnaire... le rejet du mainstream indigeste, de la non-réflexion actuelle sur le sens de l'action, l'ambition du peuple, la volonté individuelle et collective, un discours contre la servitude volontaire, contre l'esprit de décadence, un romantisme noir du 21e siècle, une volonté de réinjecter du politique, du clivant... il est vrai que Jeff Koons et Murakami, ces baudruches de l'art du 21e s., ne valent que par leur monnaie sonnante et trébuchante, et forcément cet empire du moindre mal porte malheureusement certains à de nouveaux rêves d'autodafés...  l'histoire n'est qu'une lente répétition, la pendule tangue dans un sens puis dans l'autre dixit Cioran... les idoles d'hier deviennent des monstres à empailler...

J'ai relu ce pavé indigeste trois fois, je n'ai toujours rien compris. Il doit y avoir une idée, mais elle est brillamment cachée.

Je n'ai pas d'affection particulière pour Jeff Koons ; en revanche, qualifier Murakami de "baudruche de l'art" (expression qui ne veut rien dire), c'est positivement ridicule.
Je trouve au contraire que la description est assez conforme à l'objet décrit et touche donc ici l'objectif qu'elle semble se donner. Et l'expression "un romantisme noir du 21e siècle" est d'une précision superbe. Oui, c'est exactement cela.


Dernière édition par JPhMM le Lun 15 Déc - 19:34, édité 1 fois

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke
avatar
JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Paul Brighelli sur TV Libertés

Message par little-moon le Lun 15 Déc - 19:33

Vous n'avez rien compris tout simplement parce que vous ne savez plus lire. Relisez "Le festin nu" de Burroughs, vous ne saurez pas non plus le lire, je vous rassure.

Quant aux bouses mercantiles de Koons et Murakami, qui n'apportent strictement rien d'un point de vue artistique, je vous confirme, cher ami de la Désolation, que ce n'est qu'un exercice mercantile. L'ancien ministre de la culture, ancien président du château château de Versailles, a agi ainsi pour satisfaire la fondation de M.Pinault, homme d'affaires avant tout. Ainsi, comme renvoi d'ascenseur, Aillagon a pu trouver un parachute au sein de sa fondation et quitter le ministère. Elle est pas belle, la vie!


cf. pour mémo
L'ouverture de l'exposition "Jeff Koons - Versailles" a soulevé de nombreux commentaires sur les rapports de collusion d'intérêts privés entre François Pinault et Jean-Jacques Aillagon. En effet, l'homme d'affaires possède la plupart des œuvres qui ont été exposées à cette occasion. Il s'est aussi investi dans la réalisation de l'exposition, à travers une participation financière conséquente sur les 2 millions d'euros nécessaires (2). Il a par exemple pris en charge les frais de transport et d'installation de l'une des œuvres exposées qu'il possède: Split-Rocker a mobilisé la somme de 800 000 euros. Cela dit, c’est surtout le fait que Mr. Pinault possède également des œuvres de Xavier Veilhan et Takashi Murakami, les deux autres artistes prévus pour ces expositions à Versailles, qui a soulevé les foules. D’autant plus que ces trois artistes étaient également exposés par le galeriste Perrotin, ce qui a suffi à faire dire que le domaine public de Versailles était utilisé pour favoriser les intérêts privés du grand collectionneur français. Ce à quoi les intéressés ont répondu qu’il s’agissait d’un « hasard » résultant de leurs choix artistiques (3) , sans compter le fait que le mécénat spécial de Mr. Pinault a grandement facilité la tenue des expositions, avantage non négligeable.

Ces détails des coulisses donnent à voir toutes les perspectives concernant les expositions à Versailles, et reflètent certains des enjeux majeurs autour de l’art contemporain. En effet, la « marchandisation de l’art » et son rôle de communication ont été mis en avant par de nombreux critiques d’art détracteurs des expositions. D’autre part, la sociologue Nathalie Heinich estime que la question financière des intérêts privés dans ces expositions est un enjeu central de la controverse autour de l’introduction d’art contemporain à Versailles. Toutefois, M. Aillagon et M. Pinault répondent par une certaine vision de l’art et du patrimoine, qui doit être valorisé même s’il faut en passer par ces attaques, qui sont inévitables, surtout dans le marché de l’art. Pour M. Pinault, Jeff Koons est l’objet d’incompréhensions, alors que c’est un honneur de l’exposer dans le fleuron du patrimoine français ("Témoignage").

_________________
"Cet homme n'était pas une grande lumière, mais un grand et commode chandelier." Georg Christoph Lichtenberg
avatar
little-moon
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Paul Brighelli sur TV Libertés

Message par Ashtrak le Lun 15 Déc - 19:37

Désolé d'interrompre le fil de la présente conversation. Je réponds juste à Condorcet et je repars Very Happy

Condorcet a écrit:
Ashtrak a écrit:

Je ne peux rien trouver à redire à ce que vous dites ; seulement, cela ne fait pas pour moi de l'UMP l'équivalent du FN. Relisez votre Chapoutot.

Je connais tout comme vous cet auteur.

Je sais que vous le connaissez. Et je m'étonne que vous puissiez considérer l'UMP, malgré ses dérives, et le FN, structurellement sur le même point. Si je cite Chapoutot, c'est parce qu'il montre bien comment se traduit une politique raciale dans sa quotidienneté (avant le début du conflit) dans "Le nazisme et l'Antiquité" ; je ne vois pas dans l'UMP, même dans celle de Sarkozy, ce qui pourrait, au-delà de la colère que pouvaient m'inspirer certains discours de ce dernier, me faire craindre cela.

Mais je crois que ce désaccord n'est pas important. Après tout, le principal est d'être vigilant.

_________________
Un âne dit toujours ce qu'il pense : hi-han !
avatar
Ashtrak
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Paul Brighelli sur TV Libertés

Message par DesolationRow le Lun 15 Déc - 19:52

little-moon a écrit:Vous n'avez rien compris tout simplement parce que vous ne savez plus lire. Relisez "Le festin nu" de Burroughs, vous ne saurez pas non plus le lire, je vous rassure.

Je ne vois que cette explication, en effet.

avatar
DesolationRow
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Paul Brighelli sur TV Libertés

Message par Reine Margot le Lun 15 Déc - 20:09

DesolationRow a écrit:
little-moon a écrit:Vous n'avez rien compris tout simplement parce que vous ne savez plus lire. Relisez "Le festin nu" de Burroughs, vous ne saurez pas non plus le lire, je vous rassure.

Je ne vois que cette explication, en effet.


Mais heureusement, Little Moon est là pour nous éclairer Very Happy (ou pas)
et sinon j'aime beaucoup Haruki Murakami, je ne vois pas ce qu'on lui reproche

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Paul Brighelli sur TV Libertés

Message par Celadon le Lun 15 Déc - 20:14

"...et sinon j'aime beaucoup Haruki Murakami, je ne vois pas ce qu'on lui reproche" Laughing
J'ai lu Après le tremblement de terre et Sleep Sleep Sleep
avatar
Celadon
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum