Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
John
Médiateur

Pour Marcel Rufo, les mauvaises notes sont "un traumatisme répétitif" qui constitue "un problème de santé publique".

par John le Dim 14 Déc - 11:37
S’exprimant vendredi lors des Journées nationales consacrées à l'évaluation, le physicien Etienne Klein a demandé à «ne pas réduire la question de l’évaluation à celle des notes» et balayé les critiques selon lesquelles un consensus avait déjà été trouvé.

Le pédopsychiatre Marcel Rufo, qui intervenait en clôture de ces journées, a estimé, lui, que les mauvaises notes étaient un «traumatisme répétitif», préjudiciable à l’équilibre de l’enfant. «Un motif de consultation sur deux, c’est les mauvais résultats scolaires. C’est un problème de santé publique», a-t-il déploré.
http://www.liberation.fr/societe/2014/12/12/evaluation-scolaire-etienne-klein-reste-dans-la-moyenne_1162648

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
Celeborn
Esprit sacré

Re: Pour Marcel Rufo, les mauvaises notes sont "un traumatisme répétitif" qui constitue "un problème de santé publique".

par Celeborn le Dim 14 Déc - 11:42
D'après ce que j'en ai lu sur Twitter, il y a eu des grands moments en termes d'orateurs à la tribune (judicieusement sélectionnés pour tous penser pareil, comme d'hab… Je crois que le plus modéré était André Antibi). On y a aussi entendu : "la note tue les apprentissages".

Au passage, Rufo parvient à confondre mauvaises notes et échec scolaire : il est fort. Remarquez, il avait déjà confondu "intérêt de l'enfant" et "nouveaux rythmes scolaires", donc au moins il est constant…

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Pour Marcel Rufo, les mauvaises notes sont "un traumatisme répétitif" qui constitue "un problème de santé publique".

par User5899 le Dim 14 Déc - 12:00
Pourtant, la répétition de "zéro", avec sa fricative sonore, est bien plus suave que celle de "pas acquis", avec les deux occlusives sourdes professeur
avatar
Nita
Esprit sacré

Re: Pour Marcel Rufo, les mauvaises notes sont "un traumatisme répétitif" qui constitue "un problème de santé publique".

par Nita le Dim 14 Déc - 12:03
Mais quel naufrage...
Il y a eu une époque (lointaine) où il disait des choses intéressantes...

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.
avatar
Ashtrak
Fidèle du forum

Re: Pour Marcel Rufo, les mauvaises notes sont "un traumatisme répétitif" qui constitue "un problème de santé publique".

par Ashtrak le Dim 14 Déc - 12:10
Mais lorsque nous aurons éliminé les notes, pourrons-nous associer la couleur rouge avec le "non acquis" ? Car il me semble que cette couleur pourrait à terme traumatiser les enfants, qui rempliraient à nouveau les salles d'attente des pédo-psychiatres. Sans parler du vert pour "acquis" qui aurait une connotation politique insupportable aux yeux des adversaires dudit parti.

Demandons d'urgence la nomination d'un comité chargé de choisir les couleurs a associer aux nouvelles règles d'évaluation ! L'avenir de nos enfants est en jeu !

_________________
Un âne dit toujours ce qu'il pense : hi-han !
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Pour Marcel Rufo, les mauvaises notes sont "un traumatisme répétitif" qui constitue "un problème de santé publique".

par User5899 le Dim 14 Déc - 12:12
D'autant que le non-acquis devant être dépassé, ne risque-t-on pas, avec l'association avec le rouge, d'avoir de graves problèmes en sécurité routière ? bounce
avatar
Jenny
Modérateur

Re: Pour Marcel Rufo, les mauvaises notes sont "un traumatisme répétitif" qui constitue "un problème de santé publique".

par Jenny le Dim 14 Déc - 12:12
Je propose un dégradé de vert.
Voir la même gommette pour tous les élèves…
avatar
nitescence
Érudit

Re: Pour Marcel Rufo, les mauvaises notes sont "un traumatisme répétitif" qui constitue "un problème de santé publique".

par nitescence le Dim 14 Déc - 12:14
on est bien d'accord : le problème n'est pas la note mais la mauvaise note. or il y a un autre moyen d'éviter la mauvaise note : travailler. c'est le manque de travail qui est un problème de santé publique !

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)
avatar
Osmie
Sage

Re: Pour Marcel Rufo, les mauvaises notes sont "un traumatisme répétitif" qui constitue "un problème de santé publique".

par Osmie le Dim 14 Déc - 12:16
Et la paupérisation des parents des élèves (je ne parle même pas de la nôtre puisque nous sommes des êtres dévoués à la cause), n'est-elle pas un "traumatisme", davantage chronique que "répétitif", constituant "un problème de santé publique" ?
Quelle époque d'insignifiance !
avatar
Osmie
Sage

Re: Pour Marcel Rufo, les mauvaises notes sont "un traumatisme répétitif" qui constitue "un problème de santé publique".

par Osmie le Dim 14 Déc - 12:17
@nitescence a écrit:on est bien d'accord : le problème n'est pas la note mais la mauvaise note. or il y a un autre moyen d'éviter la mauvaise note : travailler. c'est le manque de travail qui est un problème de santé publique !
C'est la bêtise galopante qui en devient un.
avatar
Gilbertine
Neoprof expérimenté

Re: Pour Marcel Rufo, les mauvaises notes sont "un traumatisme répétitif" qui constitue "un problème de santé publique".

par Gilbertine le Dim 14 Déc - 12:20
Marcel Rufo pourrait-il se pencher sur le traumatisme que représente l'école des fans, puisque l'EN va bientôt mettre 10 à tout le monde ?

_________________
"votre mystère étant resté là où est mort mon silence"
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Pour Marcel Rufo, les mauvaises notes sont "un traumatisme répétitif" qui constitue "un problème de santé publique".

par User5899 le Dim 14 Déc - 12:24
@Jenny a écrit:Je propose un dégradé de vert.
Voire la même gommette pour tous les élèves…
Ou alors du gris et du bordeaux, ça va avec tout...
avatar
Reine Margot
Demi-dieu

Re: Pour Marcel Rufo, les mauvaises notes sont "un traumatisme répétitif" qui constitue "un problème de santé publique".

par Reine Margot le Dim 14 Déc - 12:26
Cripure a écrit:
@Jenny a écrit:Je propose un dégradé de vert.
Voire la même gommette pour tous les élèves…
Ou alors du gris et du bordeaux, ça va avec tout...

Vert et Bordeaux, le dépareillage des couleurs, Cristina approuve:


_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
User17706
Enchanteur

Re: Pour Marcel Rufo, les mauvaises notes sont "un traumatisme répétitif" qui constitue "un problème de santé publique".

par User17706 le Dim 14 Déc - 12:27
Je dois dire que cette déclaration est un véritable défi au commentaire.

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
Murthe
Niveau 5

Re: Pour Marcel Rufo, les mauvaises notes sont "un traumatisme répétitif" qui constitue "un problème de santé publique".

par Murthe le Dim 14 Déc - 12:27
@Ashtrak a écrit:Mais lorsque nous aurons éliminé les notes, pourrons-nous associer la couleur rouge avec le "non acquis" ? Car il me semble que cette couleur pourrait à terme traumatiser les enfants, qui rempliraient à nouveau les salles d'attente des pédo-psychiatres. Sans parler du vert pour "acquis" qui aurait une connotation politique insupportable aux yeux des adversaires dudit parti.

Demandons d'urgence la nomination d'un comité chargé de choisir les couleurs a associer aux nouvelles règles d'évaluation ! L'avenir de nos enfants est en jeu !
Et n'oublions pas les élèves daltoniens.
Ce n'est même pas une blague. J'ai dû refaire cette année mes documents vidéoprojetés pour cause d'élève daltonien pour qui le vert et le rouge ressortent en caca d'oie indifférencié.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Pour Marcel Rufo, les mauvaises notes sont "un traumatisme répétitif" qui constitue "un problème de santé publique".

par JPhMM le Dim 14 Déc - 12:27
@nitescence a écrit:on est bien d'accord : le problème n'est pas la note mais la mauvaise note. or il y a un autre moyen d'éviter la mauvaise note : travailler. c'est le manque de travail qui est un problème de santé publique !

@nitescence a écrit:on est bien d'accord : le problème n'est pas la note mais la mauvaise note. or il y a un autre moyen d'éviter la mauvaise note : travailler. c'est le manque de travail qui est un problème de santé publique !
Traumatisme répétitif donc.

Laughing

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
barèges
Neoprof expérimenté

Re: Pour Marcel Rufo, les mauvaises notes sont "un traumatisme répétitif" qui constitue "un problème de santé publique".

par barèges le Dim 14 Déc - 12:30
Cripure a écrit:Pourtant, la répétition de "zéro", avec sa fricative sonore, est bien plus suave que celle de "pas acquis", avec les deux occlusives sourdes professeur

A condition de rouler le r : la liquide passe bien mieux que ce râpeux r d'arrière...
avatar
Iphigénie
Bon génie

Re: Pour Marcel Rufo, les mauvaises notes sont "un traumatisme répétitif" qui constitue "un problème de santé publique".

par Iphigénie le Dim 14 Déc - 12:41
professeur entendre Marcel Rufo est de plus en plus un traumatisme pour les enseignants.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Pour Marcel Rufo, les mauvaises notes sont "un traumatisme répétitif" qui constitue "un problème de santé publique".

par User5899 le Dim 14 Déc - 13:28
@barèges a écrit:
Cripure a écrit:Pourtant, la répétition de "zéro", avec sa fricative sonore, est bien plus suave que celle de "pas acquis", avec les deux occlusives sourdes professeur

A condition de rouler le r : la liquide passe bien mieux que ce râpeux r d'arrière...
Evidemment. Venant d'êtle sauvagement adjoint à la Boulgogne, j'avions oublié que les l ne se loulaient pas paltout Rolling Eyes
avatar
Dinaaa
Esprit éclairé

Re: Pour Marcel Rufo, les mauvaises notes sont "un traumatisme répétitif" qui constitue "un problème de santé publique".

par Dinaaa le Dim 14 Déc - 13:31
Mais il a raison, Rufo, et j'irais même plus loin : supprimons les évaluations !
Plus de copies à corriger pour les profs, plus de traumatisme pour les élèves : que du positif !

Et à la fin du trimestre, tout le monde aura un smiley en forme de cœur ou de pouce levé sur son bulletin, parce qu'il faut montrer aux enfants qu'on les aime et qu'on les encourage.
C'est la gnan-gnan attitude dans l'air du temps !
avatar
JaneB
Fidèle du forum

Re: Pour Marcel Rufo, les mauvaises notes sont "un traumatisme répétitif" qui constitue "un problème de santé publique".

par JaneB le Dim 14 Déc - 13:32
@nitescence a écrit:on est bien d'accord : le problème n'est pas la note mais la mauvaise note. or il y a un autre moyen d'éviter la mauvaise note : travailler. c'est le manque de travail qui est un problème de santé publique !

cheers
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Pour Marcel Rufo, les mauvaises notes sont "un traumatisme répétitif" qui constitue "un problème de santé publique".

par User5899 le Dim 14 Déc - 13:33
Je crois que mes élèves auraient très peur si je finissais ma correction par I love you
avatar
Normandyx
Neoprof expérimenté

Re: Pour Marcel Rufo, les mauvaises notes sont "un traumatisme répétitif" qui constitue "un problème de santé publique".

par Normandyx le Dim 14 Déc - 13:35
La religion des notes qui traumatisent est aussi grotesque et efficace que la religion des notes pour tout et n'importe quoi et des moyennes d'expression écrite au centième...
avatar
arcenciel
Monarque

Re: Pour Marcel Rufo, les mauvaises notes sont "un traumatisme répétitif" qui constitue "un problème de santé publique".

par arcenciel le Dim 14 Déc - 13:38
@Iphigénie a écrit:professeur entendre Marcel Rufo est de plus en plus un traumatisme pour les enseignants.
Ca l'est pour moi!
avatar
Clarianz
Bon génie

Re: Pour Marcel Rufo, les mauvaises notes sont "un traumatisme répétitif" qui constitue "un problème de santé publique".

par Clarianz le Dim 14 Déc - 15:33
Je sais que je ne peux plus souhaiter une fin atroce à Marcel R. mais sa momification? je peux?

_________________
Mama's Rock
Contenu sponsorisé

Re: Pour Marcel Rufo, les mauvaises notes sont "un traumatisme répétitif" qui constitue "un problème de santé publique".

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum