Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Clarianz
Esprit sacré

Re: Pour Marcel Rufo, les mauvaises notes sont "un traumatisme répétitif" qui constitue "un problème de santé publique".

par Clarianz le Dim 14 Déc 2014 - 15:33
Je sais que je ne peux plus souhaiter une fin atroce à Marcel R. mais sa momification? je peux?
avatar
arguin
Niveau 8

En route pour les fjords norvégiens avec MR

par arguin le Dim 14 Déc 2014 - 15:33
LA VIE EST BELLE
Embarquez à bord du BOREAL pour une croisière 5*. Vous longerez les côtes norvégiennes, dont les parois vertigineuses ont été sculptées par la mer et le vent, donnant naissance à de nombreux fjords encore sauvages.
Partez à la découverte des sites naturels et des villes chargées d'Histoire de la mer du Nord.
Embarquez en famille, pour un voyage unique vers les fjords de Norvège
En compagnie du célèbre professeur Marcel RUFO, auteur, animateur et chroniqueur qui aura le plaisir de se joindre à nous pour une conférence à bord.
Sujet de la Conférence : "Les grands-parents : comment avoir un passé pour avoir un avenir ?"  :gratte:  :Gné:
Durée de cette conférence : Une heure et demie comprenant l’exposé et les questions-réponses.

10 jours / 9 nuits - A partir de : 4050 €

http://www.ponant.com/Croisieres2/Toutes-nos-croisieres/Fjords-Norvegiens3
User21714
Expert spécialisé

Re: Pour Marcel Rufo, les mauvaises notes sont "un traumatisme répétitif" qui constitue "un problème de santé publique".

par User21714 le Dim 14 Déc 2014 - 15:50
"Le pédopsychiatre Marcel Rufo, qui intervenait en clôture de ces journées, a estimé, lui, que les mauvaises notes étaient un «traumatisme répétitif», préjudiciable à l’équilibre de l’enfant. «Un motif de consultation sur deux, c’est les mauvais résultats scolaires. C’est un problème de santé publique», a-t-il déploré."

Les profs au goulag! titanic
avatar
Seifer
Neoprof expérimenté

Re: Pour Marcel Rufo, les mauvaises notes sont "un traumatisme répétitif" qui constitue "un problème de santé publique".

par Seifer le Dim 14 Déc 2014 - 15:53
@John a écrit:
S’exprimant vendredi lors des Journées nationales consacrées à l'évaluation, le physicien Etienne Klein a demandé à «ne pas réduire la question de l’évaluation à celle des notes» et balayé les critiques selon lesquelles un consensus avait déjà été trouvé.

Le pédopsychiatre pseudopsychiatre Marcel Rufo, qui intervenait en clôture de ces journées, a estimé, lui, que les mauvaises notes étaient un «traumatisme répétitif», préjudiciable à l’équilibre de l’enfant. «Un motif de consultation sur deux, c’est les mauvais résultats scolaires. C’est un problème de santé publique», a-t-il déploré.
http://www.liberation.fr/societe/2014/12/12/evaluation-scolaire-etienne-klein-reste-dans-la-moyenne_1162648

Wink
avatar
ycombe
Modérateur

Re: Pour Marcel Rufo, les mauvaises notes sont "un traumatisme répétitif" qui constitue "un problème de santé publique".

par ycombe le Dim 14 Déc 2014 - 15:56

Le pédopsychiatre Marcel Rufo, qui intervenait en clôture de ces journées, a estimé, lui, que les mauvaises notes étaient un «traumatisme répétitif», préjudiciable à l’équilibre de l’enfant. «Un motif de consultation sur deux, c’est les mauvais résultats scolaires. C’est un problème de santé publique», a-t-il déploré.

Le pédopsychiatre Barcel Mufo, qui intervenait en clôture des journées de la mesure de la température corporelle, a estimé, lui, que les fortes fièvres étaient un «traumatisme répétitif», préjudiciable à l’équilibre de l’enfant. «Un motif de consultation sur deux, c’est les fortes fièvres. C’est un problème de santé publique», a-t-il déploré, demandant l'interdiction de l'usage des thermomètres médicaux.

_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
avatar
Zenxya
Doyen

Re: Pour Marcel Rufo, les mauvaises notes sont "un traumatisme répétitif" qui constitue "un problème de santé publique".

par Zenxya le Dim 14 Déc 2014 - 16:53
républicain a écrit:"Le pédopsychiatre Marcel Rufo, qui intervenait en clôture de ces journées, a estimé, lui, que les mauvaises notes étaient un «traumatisme répétitif», préjudiciable à l’équilibre de l’enfant. «Un motif de consultation sur deux, c’est les mauvais résultats scolaires. C’est un problème de santé publique», a-t-il déploré."

Les profs au goulag! titanic

C'est vrai que, cachée derrière les propos de certains, on pourrait voir se profiler une demande explicite de rééducation du corps professoral à la bonne doctrine.
avatar
Hermiony
Esprit sacré

Re: Pour Marcel Rufo, les mauvaises notes sont "un traumatisme répétitif" qui constitue "un problème de santé publique".

par Hermiony le Dim 14 Déc 2014 - 17:03
républicain a écrit:"Le pédopsychiatre Marcel Rufo, qui intervenait en clôture de ces journées, a estimé, lui, que les mauvaises notes étaient un «traumatisme répétitif», préjudiciable à l’équilibre de l’enfant. «Un motif de consultation sur deux, c’est les mauvais résultats scolaires. C’est un problème de santé publique», a-t-il déploré."

Surtout quand on a cru pendant des années qu'on était bon, à coup de pastilles et de smileys. Il en faut des années de suivi pour se remettre du traumatisme lié aux illusions. D'ailleurs, c'est étrange mais mes décrocheurs de 6e ne semblent pas vraiment traumatisés par leurs mauvaises notes...ou alors, ils ont le traumatismes heureux.

_________________
"Soyons subversifs. Révoltons-nous contre l'ignorance, l'indifférence, la cruauté, qui d'ailleurs ne s'exerce si souvent contre l'homme que parce qu'elles se sont fait la main sur les animaux. Il y aurait moins d'enfants martyrs s'il y avait moins d'animaux torturés".
Marguerite Yourcenar



« La vraie bonté de l’homme ne peut se manifester en toute pureté et en toute liberté qu’à l’égard de ceux qui ne représentent aucune force. » «Le véritable test moral de l’humanité, ce sont ses relations avec ceux qui sont à sa merci : les animaux. » Kundera, L’Insoutenable Légèreté de l’être
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Pour Marcel Rufo, les mauvaises notes sont "un traumatisme répétitif" qui constitue "un problème de santé publique".

par JPhMM le Dim 14 Déc 2014 - 17:06
@Hermiony a écrit:
républicain a écrit:"Le pédopsychiatre Marcel Rufo, qui intervenait en clôture de ces journées, a estimé, lui, que les mauvaises notes étaient un «traumatisme répétitif», préjudiciable à l’équilibre de l’enfant. «Un motif de consultation sur deux, c’est les mauvais résultats scolaires. C’est un problème de santé publique», a-t-il déploré."

Surtout quand on a cru pendant des années qu'on était bon, à coup de pastilles et de smileys. Il en faut des années de suivi pour se remettre du traumatisme lié aux illusions. D'ailleurs, c'est étrange mais mes décrocheurs de 6e ne semblent pas vraiment traumatisés par leurs mauvaises notes...ou alors, ils ont le traumatismes heureux.
Non non non.
Il n'a pas dit que le motif est les mauvaises notes, il a dit les mauvais résultats scolaires, qu'ils soient chiffrés, colorés, alphabétisés, cela ne change pas grand chose.
Il veut bannir les mauvais résultats scolaires. Laughing

Mais qu'il est c... vous ai-je dit.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
linkus
Expert

Re: Pour Marcel Rufo, les mauvaises notes sont "un traumatisme répétitif" qui constitue "un problème de santé publique".

par linkus le Dim 14 Déc 2014 - 17:09
Ce qui m'énerve le plus dans tout ça, on ne veut absolument pas traumatiser l'enfant mais que se passe-t-il après 18 ans? 
Et bien, c'est tout simple qu'il se débrouille avec ses problèmes.  furieux

Est-ce qu'il a dit que le fait de dire que le père Noel n'existe pas est un traumatisme pour l'enfant?

_________________
J'entends souvent dire qu'avec l'agrégation, c'est travailler moins pour gagner plus. En réalité, avec le CAPES c'est travailler plus pour gagner moins. professeur

Avec un travail acharné, même un raté peut battre un génie. Rock Lee
Je ne suis pas gros, j'ai une ossature lourde!
Vous aimez Bomberman? Venez jouer à Bombermine. Very Happy
User21714
Expert spécialisé

Re: Pour Marcel Rufo, les mauvaises notes sont "un traumatisme répétitif" qui constitue "un problème de santé publique".

par User21714 le Dim 14 Déc 2014 - 17:16
@JPhMM a écrit:
@Hermiony a écrit:
républicain a écrit:"Le pédopsychiatre Marcel Rufo, qui intervenait en clôture de ces journées, a estimé, lui, que les mauvaises notes étaient un «traumatisme répétitif», préjudiciable à l’équilibre de l’enfant. «Un motif de consultation sur deux, c’est les mauvais résultats scolaires. C’est un problème de santé publique», a-t-il déploré."

Surtout quand on a cru pendant des années qu'on était bon, à coup de pastilles et de smileys. Il en faut des années de suivi pour se remettre du traumatisme lié aux illusions. D'ailleurs, c'est étrange mais mes décrocheurs de 6e ne semblent pas vraiment traumatisés par leurs mauvaises notes...ou alors, ils ont le traumatismes heureux.
Non non non.
Il n'a pas dit que le motif est les mauvaises notes, il a dit les mauvais résultats scolaires, qu'ils soient chiffrés, colorés, alphabétisés, cela ne change pas grand chose.
Il veut bannir les mauvais résultats scolaires. Laughing

Mais qu'il est c... vous ai-je dit.

Très très bien vu!
Conclusion d'une logique absolue, donc! Wink
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: Pour Marcel Rufo, les mauvaises notes sont "un traumatisme répétitif" qui constitue "un problème de santé publique".

par coindeparadis le Mar 16 Déc 2014 - 10:15
@JPhMM a écrit:
Pour Marcel Rufo, les mauvaises notes sont "un traumatisme répétitif" qui constitue "un problème de santé publique".
Mais qu'il est co... bête...
Je vous rassure, dans le monde de la psycho Rufo passe auprès de ses confrères pour un rigolo...

Spoiler:
C'est drôle selon Didier Pleux, 70% des consultations libérales ne sont pas motivées par l'échec scolaire mais par un narcissisme hypertrophié et une tendance à la tyrannie chez ces chers petits !!!

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
avatar
retraitée
Vénérable

Re: Pour Marcel Rufo, les mauvaises notes sont "un traumatisme répétitif" qui constitue "un problème de santé publique".

par retraitée le Mar 16 Déc 2014 - 11:37
En plus, il voit (s'il exerce encore!) essentiellement en consultation des gosses "à problèmes", il ne peut en tirer des conclusions générales !
avatar
Jamesbondgirl
Niveau 4

Re: Pour Marcel Rufo, les mauvaises notes sont "un traumatisme répétitif" qui constitue "un problème de santé publique".

par Jamesbondgirl le Lun 19 Jan 2015 - 21:28
Bonsoir,
Je regrette que ce sujet n'ait donné lieu qu'à des remarques cyniques et que personne n'ait essayé de soulever un vrai questionnement. Il est à supposer que bon nombre des collègues intervenus dans la discussion, doivent (ou ont du) avoir (ou être) eux-mêmes des enfants bien adaptés au système scolaire, ou qui ont eu la chance de ne pas être trop affectés par d'éventuels échecs.
J'ose le croire, sans quoi, cette ironie générale aurait un goût bien amer.

Je ne dis pas que Rufo a raison, j'ignore tout du contexte dans lequel il a prononcé ces mots, mais je suis de plus en plus choquée de voir que nous refusons de considérer les problèmes réels posés par l'évaluation dans notre système scolaire.
Nous évaluons une mauvaise copie = l'élève a une mauvaise note, c'est très simple ! Pourquoi le vivrait-il mal ? Il n'avait qu'à travailler après tout ! Point.

Allons, c'est faire insulte à notre intelligence que de raisonner de façon aussi binaire. Personnellement, j'aurais apprécié que ces mots de Rufo, certainement maladroits, voire ridicules pour certains, puissent du moins poser des interrogations plutôt que de provoquer cette vague d'autosatisfaction et de cynisme qui me donne l'impression que nous oublions trop souvent qu'en face de nous nous avons... des enfants !


_________________
Savoir, penser, rêver. Tout est là.
V. Hugo
avatar
Clodoald
Érudit

Re: Pour Marcel Rufo, les mauvaises notes sont "un traumatisme répétitif" qui constitue "un problème de santé publique".

par Clodoald le Lun 19 Jan 2015 - 21:29
@Jamesbondgirl a écrit:Bonsoir,
Je regrette que ce sujet n'ait donné lieu qu'à des remarques cyniques et que personne n'ait essayé de soulever un vrai questionnement. Il est à supposer que bon nombre des collègues intervenus dans la discussion, doivent (ou ont du) avoir (ou être) eux-mêmes des enfants bien adaptés au système scolaire, ou qui ont eu la chance de ne pas être trop affectés par d'éventuels échecs.
J'ose le croire, sans quoi, cette ironie générale aurait un goût bien amer.

Je ne dis pas que Rufo a raison, j'ignore tout du contexte dans lequel il a prononcé ces mots, mais je suis de plus en plus choquée de voir que nous refusons de considérer les problèmes réels posés par l'évaluation dans notre système scolaire.
Nous évaluons une mauvaise copie = l'élève a une mauvaise note, c'est très simple ! Pourquoi le vivrait-il mal ? Il n'avait qu'à travailler après tout ! Point.

Allons, c'est faire insulte à notre intelligence que de raisonner de façon aussi binaire. Personnellement, j'aurais apprécié que ces mots de Rufo, certainement maladroits, voire ridicules pour certains, puissent du moins poser des interrogations plutôt que de provoquer cette vague d'autosatisfaction et de cynisme qui me donne l'impression que nous oublions trop souvent qu'en face de nous nous avons... des enfants !


Je préfère parler des élèves...
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Pour Marcel Rufo, les mauvaises notes sont "un traumatisme répétitif" qui constitue "un problème de santé publique".

par User5899 le Lun 19 Jan 2015 - 21:32
En ce qui me concerne, les articles de cet acabit qui paraissent à un rythme répétitif constituent pour moi un vrai problème de santé privée.
Jamesbondgirl, nous dirons que cet article n'a pas encore su, malgré ses immenses mérites, trouver son public.
Et en face de moi, je n'ai pas des enfants, mais des élèves. Manquerait plus qu'on me confie des enfants, maintenant.
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Pour Marcel Rufo, les mauvaises notes sont "un traumatisme répétitif" qui constitue "un problème de santé publique".

par Rendash le Lun 19 Jan 2015 - 21:34
Cripure a écrit: Manquerait plus qu'on me confie des enfants, maintenant.


_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
ysabel
Devin

Re: Pour Marcel Rufo, les mauvaises notes sont "un traumatisme répétitif" qui constitue "un problème de santé publique".

par ysabel le Lun 19 Jan 2015 - 21:40
@Rendash a écrit:
Cripure a écrit: Manquerait plus qu'on me confie des enfants, maintenant.



lol!

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
Jamesbondgirl
Niveau 4

Re: Pour Marcel Rufo, les mauvaises notes sont "un traumatisme répétitif" qui constitue "un problème de santé publique".

par Jamesbondgirl le Lun 19 Jan 2015 - 21:41
Oui, c'est surement plus confortable pour ne pas trop s'impliquer dans leurs éventuels échecs.
Dommage.
Personnellement, j'aime à ne pas oublier qu'avant de faire rentrer les personnes dans de belles petites cases fonctionnelles et pratiques, elles sont avant tout des personnes.
Je vous rassure, on ne se transforme pas en nounou pour autant !
Allez, tant pis, je vais coller mes gommettes tout seule...

_________________
Savoir, penser, rêver. Tout est là.
V. Hugo
avatar
leyade
Bon génie

Re: Pour Marcel Rufo, les mauvaises notes sont "un traumatisme répétitif" qui constitue "un problème de santé publique".

par leyade le Lun 19 Jan 2015 - 21:46
@Murthe a écrit:
@Ashtrak a écrit:Mais lorsque nous aurons éliminé les notes, pourrons-nous associer la couleur rouge avec le "non acquis" ? Car il me semble que cette couleur pourrait à terme traumatiser les enfants, qui rempliraient à nouveau les salles d'attente des pédo-psychiatres. Sans parler du vert pour "acquis" qui aurait une connotation politique insupportable aux yeux des adversaires dudit parti.

Demandons d'urgence la nomination d'un comité chargé de choisir les couleurs a associer aux nouvelles règles d'évaluation ! L'avenir de nos enfants est en jeu !
Et n'oublions pas les élèves daltoniens.
Ce n'est même pas une blague. J'ai dû refaire cette année mes documents vidéoprojetés pour cause d'élève daltonien pour qui le vert et le rouge ressortent en caca d'oie indifférencié.

marrant, ça me fait la même chose quand je lis les productions diverses de Rufo.

_________________
Maggi is my way, Melfor is my church and Picon is my soutien. Oui bon je sais pas dire soutien en anglais.
avatar
piesco
Grand sage

Re: Pour Marcel Rufo, les mauvaises notes sont "un traumatisme répétitif" qui constitue "un problème de santé publique".

par piesco le Lun 19 Jan 2015 - 22:56
Cripure a écrit:Pourtant, la répétition de "zéro", avec sa fricative sonore, est bien plus suave que celle de "pas acquis", avec les deux occlusives sourdes professeur

Vous, je vous aime.
avatar
Bonnie Blue
Niveau 9

Re: Pour Marcel Rufo, les mauvaises notes sont "un traumatisme répétitif" qui constitue "un problème de santé publique".

par Bonnie Blue le Lun 19 Jan 2015 - 23:40
@piesco a écrit:
Cripure a écrit:Pourtant, la répétition de "zéro", avec sa fricative sonore, est bien plus suave que celle de "pas acquis", avec les deux occlusives sourdes professeur

Vous, je vous aime.

Moi aussi ! coeurs

Certes, il ne faut pas penser uniquement que les élèves qui ne réussissent pas ne travaillent pas. Pas tous en tout cas. Certains en effet, préfèrent la console à l'étude. Beaucoup même. Mais tous, non ! Tous les échecs ne viennent pas d'un manque de travail. Vu le temps que j'ai passé à faire des maths en sixième, puis en quatrième-troisième, je peux l'assurer : le travail a payé à la toute fin de l'année à chaque fois, et non, je ne l'y suis pas mise au dernier moment.
Je peux bien voir que parmi mes élèves, dans ceux à qui j'ai proposé un PPRE, j'ai eu tour de même moins de "merci, je vais venir !" que de "oh non, mais jpeux pas m'dame [ c'est mon baobab dans la main qui m'en empêche, l'entretenir, ça prend du temps vous savez]".
Mais Rufo m'emm..... Les résultats scolaires sont un problème de santé publique ? Allons donc ! Les notes sont un symptôme du mal être : un élève en difficulté est un élève qui a d'autres problèmes que l'étude. Heureusement que ces symptômes alertent des parents ! S'il n'y avait que les notes qui blessent les élèves, ce serait beau ! Des élèves dont les parents s'aiment et ne se déchirent pas, des élèves dont les parents sont très attentifs et toujours aimants et les valorisent toujours, des élèves qui n'ont que des amis et ne subissent jamais de moqueries de leurs camarades, ont un corps en excellente santé, de même que leurs parents, n'ont jamais eu d'accident, ni ne vivent de deuil.
Ah nan mais pardon, si on a un accident, c'est qu'on a pensé à ce moment là à une mauvaise note, le cancer est déclenché par l'annonce d'une mauvaise note, les divorces aussi et le harcèlement aussi, et la maltraitance, par les mauvaises notes reçues par les parents.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Pour Marcel Rufo, les mauvaises notes sont "un traumatisme répétitif" qui constitue "un problème de santé publique".

par User5899 le Lun 19 Jan 2015 - 23:41
@Jamesbondgirl a écrit:Oui, c'est surement plus confortable pour ne pas trop s'impliquer dans leurs éventuels échecs.
Laughing
Non, vous ne me ferez pas le coup, pas après 27 ans de boîte. Prenez une chaire à l'ESPE et allez tenter d'impressionner les petits nouveaux.
Faites à votre idée et épargnez-moi les leçons de culpabilisation.
Par ailleurs, j'aime beaucoup votre cheminement : un article de Ruffo ne vous tire pas les larmes ----> vous ne vous impliquez pas dans les échecs de vos élèves.
Pas de doute, ça donne envie de discuter Smile
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Pour Marcel Rufo, les mauvaises notes sont "un traumatisme répétitif" qui constitue "un problème de santé publique".

par User5899 le Lun 19 Jan 2015 - 23:43
@Bonnie Blue a écrit:
@piesco a écrit:
Cripure a écrit:Pourtant, la répétition de "zéro", avec sa fricative sonore, est bien plus suave que celle de "pas acquis", avec les deux occlusives sourdes professeur

Vous, je vous aime.

Moi aussi ! coeurs

Certes, il ne faut pas penser uniquement que les élèves qui ne réussissent pas ne travaillent pas.
Bien sûr.
Parfois, ils ne travaillent pas suffisamment. Parfois, ils ne travaillent pas du tout. Parfois, ils n'ont jamais travaillé.
L'échelle est vaste.
avatar
Bonnie Blue
Niveau 9

Re: Pour Marcel Rufo, les mauvaises notes sont "un traumatisme répétitif" qui constitue "un problème de santé publique".

par Bonnie Blue le Lun 19 Jan 2015 - 23:50
Ou ils travaillent mal. Ou ils paniquent devant leur copie et sont totalement bloqués en évaluation. Mais on se rend quand même compte de qui bosse ou pas normalement, rien qu'en les observant en classe : je demande de réfléchir sur une question quelques minutes à l'écrit lors d'une lecture analytique ? Il y a ceux qui font plus que ce que je demande, ceux qui cherchent sans trouver, ceux qui se contentent du minimum, ceux qui font un effort mais disent une bêtise (un élève m'a écrit que la créature associée au personnage était le presbytère) et ceux qui dessinent ou bavardent).

En tout cas, les élèves qui vont consulter un psy à cause de mauvaises notes qui ont beaucoup d'amis, des parents très présents et une famille très soudée et ne subissent aucune moquerie heu... Il y en a combien ?
Invité
Invité

Re: Pour Marcel Rufo, les mauvaises notes sont "un traumatisme répétitif" qui constitue "un problème de santé publique".

par Invité le Lun 19 Jan 2015 - 23:58
Ben un certain nombre. Les gamins bouffis de stress à cause des notes qui ont des amis et une famille aimante, il y en a plus qu'on ne veut bien le croire. Parler de problème de santé publique est nettement exagéré, mais minimiser l'impact qu'elles peuvent avoir pour ne rien changer n'est pas spécialement constructif non plus.
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Pour Marcel Rufo, les mauvaises notes sont "un traumatisme répétitif" qui constitue "un problème de santé publique".

par Rendash le Mar 20 Jan 2015 - 0:04
@Bonnie Blue a écrit: le cancer est déclenché par l'annonce d'une mauvaise note

Ha, ben voilà.
Bon, je vais porter plainte contre mes profs de maths et les correcteurs de ma copie d'histoire au CAPES, et je reviens.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
Contenu sponsorisé

Re: Pour Marcel Rufo, les mauvaises notes sont "un traumatisme répétitif" qui constitue "un problème de santé publique".

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum