Suppression d'une CPGE littéraire-scientifique à Poitiers

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Suppression d'une CPGE littéraire-scientifique à Poitiers

Message par PauvreYorick le Jeu 18 Déc 2014 - 21:55

De toute façon qui ferait ça de son argent ? Smile

PauvreYorick
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression d'une CPGE littéraire-scientifique à Poitiers

Message par MrBrightside le Jeu 18 Déc 2014 - 21:56

Jamais ! chevalier

_________________
avatar
MrBrightside
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression d'une CPGE littéraire-scientifique à Poitiers

Message par Cébès le Ven 19 Déc 2014 - 1:12

Herrelis a écrit:

Je n'ai pas lu plus loin mais, si les Prépas n'avaient pas été plus ouvertes à certains endroits, jamais je n'aurais eu la chance de faire hypo et khâgne, parce que j'étais nulle en maths, et que même pour une prépa littéraire et même avec un 18 en philo au Bac (3ème au concours Gé hein...) on n'a pas voulu de moi à HIV et Louis le Grand. Parce que ma famille n'habitait pas le bon quartier, soyons claire. C'est beau l'élitisme mal placé...

S'il n'y a plus de prépas en province, ils vont faire comment les élèves? Parce que bon, faire ses études à Paris c'est pas donné!

Exactement. J'ai moi-même fait une prépa de province, à cinq minute à pied de chez moi. Je n'ai pas demandé Paris sachant 1- que je ne l'aurais pas 2- que même si j'étais admise, un loyer parisien était trop cher. Non, je ne voulais pas intégrer normal sup, j'aimais juste l'ambiance de travail. Oui, il y avait une ambiance de travail. Oui, il y avait quelques fumistes, qui se sont vite arrêtés.
Le frère d'une de mes amies, qui a fait prépa en même temps que moi avait 18 de moyenne au lycée. Mais, comme il est niçois, il n'était pas prioritaire sur les prépas lyonnaises et est donc allé dans la prépa se sa province.
Heureusement qu'elles existent ces prépas de province ! Tout le monde ne peut pas ou ne veut pas faire l'ENS, mais la prépa est une expérience qui, certes, passe par la sélection, mais ne doit pas être réservée à ceux qui ont eu la chance de naître à Paris ou Lyon.
avatar
Cébès
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression d'une CPGE littéraire-scientifique à Poitiers

Message par Rosanette le Ven 19 Déc 2014 - 9:15

Les grosses prépas parisiennes sont majoritairement composées de provinciaux... Et j'ai souvent pu remarquer que les anciens lycéens des gros gros lycées qui débarquaient en prépa n'étaient pas toujours en position de force au sein de ces classes qui cherchent à recruter les têtes de classe de la France entière (voire de l'étranger).


Ca n'enlève rien aux prépas de province qui ont leur spécificité, mais heureusement que les provinciaux peuvent aller dans les prépas des grandes villes !

Rosanette
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression d'une CPGE littéraire-scientifique à Poitiers

Message par Finrod le Ven 19 Déc 2014 - 10:26

MrBrightside a écrit:
John a écrit:
fracflo a écrit:Si l'on s'embarrasse d'éléments plus faibles et qui se font remarquer pour leur indiscipline en cours, comme cela se fait déjà dans quelques prépas de province, comment voulez-vous former l'élite de notre pays?
Je précise que je ne paie pas fracflo pour écrire des propos pareils : il les pense vraiment, et il les écrit spontanément.

Et je précise que fracflo n'est en rien représentatif de ce que pensent les profs de CPGE, hein. Des fois qu'on soit tenté de récupérer ses propos dans un "débat" futur Rolling Eyes

Pas capable de faire assoir et de tenir calme 2 ou 3 élèves un peu à la masse voir de mes remettre au travail le fracflo ?

Franchement pour être "dérangé" en cours par des élèves de CPGE, même de province, il faut être sacrément passif et permissif niveau discipline.
avatar
Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression d'une CPGE littéraire-scientifique à Poitiers

Message par frdm le Ven 19 Déc 2014 - 12:26

Certes fracflo s'exprime de façon un peu abrupte, mais il ne mérite pas que, poussés par l'instinct de meute, vous vous ruiez tous courageusement sur lui. J'enseigne dans une cpge de province et je pense qu'elles sont importantes, mais j'ai également constaté qu'une plus grande proportion d'élèves qu'avant sont dissipés, et il m'arrive de rêver que les critères de sélection soient un poil plus sévères...

frdm
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression d'une CPGE littéraire-scientifique à Poitiers

Message par fracflo le Ven 19 Déc 2014 - 14:28

frdm a écrit:Certes fracflo s'exprime de façon un peu abrupte, mais il ne mérite pas que, poussés par l'instinct de meute, vous vous ruiez tous courageusement sur lui. J'enseigne dans une cpge de province et je pense qu'elles sont importantes, mais j'ai également constaté qu'une plus grande proportion d'élèves qu'avant sont dissipés, et il m'arrive de rêver que les critères de sélection soient un poil plus sévères...

Cela ne m'étonne pas du tout. J'ai moi-même été étudiant dans une hypokhâgne de province et il y avait du bruit dans certains cours et des élèves insolents.

S'agissant des grandes prépas parisiennes, il est totalement faux de dire qu'elles recrutent essentiellement des Parisiens. Au contraire, elles sélectionnent les meilleurs étudiants des lycées et des prépas de province (surtout LLG ; H4 est un peu moins ouvert).

fracflo
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression d'une CPGE littéraire-scientifique à Poitiers

Message par User5899 le Ven 19 Déc 2014 - 14:43

fracflo a écrit:J'ai moi-même été étudiant dans une hypokhâgne de province et il y avait du bruit dans certains cours et des élèves insolents.
Vite, une émission-reportage sur la 5, C Taffreux.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression d'une CPGE littéraire-scientifique à Poitiers

Message par pmuller le Ven 19 Déc 2014 - 17:06

Lexiastein a écrit: les bacheliers non brillants mais doués de potentiel.

Tu veux dire des gens qui ne fichent rien depuis qu'ils sont à l'école  et qui ont décroché leur bac au rattrapage ? Parce que les gens qui ont vraiment du potentiel, ils n'avaient qu'à le montrer au bac, pour commencer.

La bande des fumistes prétendument intelligents, ce qui les dispense d'efforts, à leurs yeux ?

Je ne crois pas que les prépas soient faites pour eux (ni d'ailleurs pour les gens comme moi qui ont l'esprit créatif), mais si on veut aller en prépa, pour la formation que cela donne et les possibilités que cela ouvre, il faut s'en donner les moyens.
avatar
pmuller
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression d'une CPGE littéraire-scientifique à Poitiers

Message par Boubous le Ven 19 Déc 2014 - 17:37

Rosanette a écrit:Les grosses prépas parisiennes sont majoritairement composées de provinciaux... Et j'ai souvent pu remarquer que les anciens lycéens des gros gros lycées qui débarquaient en prépa n'étaient pas toujours en position de force au sein de ces classes qui cherchent à recruter les têtes de classe de la France entière (voire de l'étranger).
A mon avis, ce que vous dites est valable uniquement pour LLG. Ce n’est pas du tout le cas dans les autres prépas de Paris.

Boubous
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression d'une CPGE littéraire-scientifique à Poitiers

Message par fracflo le Ven 19 Déc 2014 - 18:05

Il y a très peu de Parisiens à LLG.

fracflo
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression d'une CPGE littéraire-scientifique à Poitiers

Message par fracflo le Ven 19 Déc 2014 - 18:10

John a écrit:
fracflo a écrit:Si l'on s'embarrasse d'éléments plus faibles et qui se font remarquer pour leur indiscipline en cours, comme cela se fait déjà dans quelques prépas de province, comment voulez-vous former l'élite de notre pays?
Je précise que je ne paie pas fracflo pour écrire des propos pareils : il les pense vraiment, et il les écrit spontanément.

Je ne vois pas ce qu'il y a de choquant dans ce que je dis.
Les élèves qui perturbent les cours n'ont rien à faire dans les filières sélectives. S'ils gênent les autres, c'est dehors!

fracflo
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression d'une CPGE littéraire-scientifique à Poitiers

Message par Samuel DM le Ven 19 Déc 2014 - 18:15

Quoi qu'il en soit, et je ne parlerai que pour les math, quand on bénéficie d'un cours de math au lycée comme celui de JL FROT à H4, on est quand même plus à l'aise en prépa puisque le cours est taillé comme un cours de math de post bac. En province on ne joue pas dans la même cour... Amusez-vous à faire ça en TS et vous aurez la révolution et serez virés manu militari par un IPR zélé !

Personnellement je suis bien contant qu'il y ait des prépas de province, je colle dans une Sup à Marseille. Ça fait du beurre dans mes épinards et ça me fait une bouffée d'oxygène. On fait encore des math en prépa alors qu'au lycée...

Samuel DM
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression d'une CPGE littéraire-scientifique à Poitiers

Message par Nadejda le Ven 19 Déc 2014 - 18:17

DesolationRow a écrit:Aux dernières nouvelles, la sélection à LLG et H4 ne se fait vraiment pas sur le quartier d'origine ?!

Non.
Et comme le disait quelqu'un plus haut, il y a très peu de purs Parisiens à LLG et à H4. Il y a quatre hypokhâgnes à H4 contre deux à LLG, le recrutement reste assez large.
Si sélection il y a, elle repose sur l'excellence du dossier (très bons résultats partout et appréciations qui révèlent un potentiel de réussite au concours). La réputation du lycée d'origine peut aussi compter (la sélection ne s'appuie pas vraiment sur les pourcentages de réussite au bac mais plutôt d'année en année sur le sérieux et le niveau des hypokhâgneux originaires de tel ou tel lycée).
Enfin, la distinction Paris / province est assez vague : on trouve des prépas pour tous les niveaux et toutes les ambitions à Paris comme en province... Ce qui change peut-être à LLG et H4 (du moins, pour ce que j'ai constaté) c'est que les étudiants sont dans un environnement qui les rendent plus confiants dans leur réussite.
avatar
Nadejda
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression d'une CPGE littéraire-scientifique à Poitiers

Message par fracflo le Ven 19 Déc 2014 - 18:20

Je confirme tout ce qui vient d'être dit.
Il y a beaucoup plus d'émulation dans les prépas parisiennes. Au contraire, du fait de l'arrivée d'un "nouveau public" dans les prépas de province, on a trop souvent tendance à niveler par le bas, ce qui est regrettable.

fracflo
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression d'une CPGE littéraire-scientifique à Poitiers

Message par KinetteKinette le Ven 19 Déc 2014 - 18:39

fracflo a écrit:
John a écrit:
fracflo a écrit:Si l'on s'embarrasse d'éléments plus faibles et qui se font remarquer pour leur indiscipline en cours, comme cela se fait déjà dans quelques prépas de province, comment voulez-vous former l'élite de notre pays?
Je précise que je ne paie pas fracflo pour écrire des propos pareils : il les pense vraiment, et il les écrit spontanément.

Je ne vois pas ce qu'il y a de choquant dans ce que je dis.
Les élèves qui perturbent les cours n'ont rien à faire dans les filières sélectives. S'ils gênent les autres, c'est dehors!
Ils n'ont rien à faire dans des cours... filière sélective ou pas!
En première année de fac, j'ai eu une prof de génétique qui repérait les emmerdeurs, les interpellait par leur nom (je ne sais pas comment elle réalisait ce tour de force) et les expulsait en récupérant leur carte d'étudiant à aller chercher dans le bureau de notre doyenne yesyes
Efficacité garantie.

K.
avatar
KinetteKinette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression d'une CPGE littéraire-scientifique à Poitiers

Message par Rendash le Ven 19 Déc 2014 - 18:41

KinetteKinette a écrit:
fracflo a écrit:
John a écrit:
Je précise que je ne paie pas fracflo pour écrire des propos pareils : il les pense vraiment, et il les écrit spontanément.

Je ne vois pas ce qu'il y a de choquant dans ce que je dis.
Les élèves qui perturbent les cours n'ont rien à faire dans les filières sélectives. S'ils gênent les autres, c'est dehors!
Ils n'ont rien à faire dans des cours... filière sélective ou pas!
En première année de fac, j'ai eu une prof de génétique qui repérait les emmerdeurs, les interpellait par leur nom (je ne sais pas comment elle réalisait ce tour de force) et les expulsait en récupérant leur carte d'étudiant à aller chercher dans le bureau de notre doyenne yesyes
Efficacité garantie.

K.

Même chose pour prof d'enzymo du temps (lointain) où j'étais en L2 biochimie Razz Il était capable d'interpeller par son nom chacun des étudiants de l'amphi, c'était assez impressionnant. Et dissuasif pour les potentiels enquiquineurs.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Rendash
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression d'une CPGE littéraire-scientifique à Poitiers

Message par Boubous le Ven 19 Déc 2014 - 21:42

Nadejda a écrit:
DesolationRow a écrit:Aux dernières nouvelles, la sélection à LLG et H4 ne se fait vraiment pas sur le quartier d'origine ?!
Non.
Et comme le disait quelqu'un plus haut, il y a très peu de purs Parisiens à LLG et à H4. Il y a quatre hypokhâgnes à H4 contre deux à LLG, le recrutement reste assez large.
fracflo a écrit:Je confirme tout ce qui vient d'être dit.
Avez-vous des chiffres plus récents pour confirmer ?
Moi, je ne dispose que de ceux de 2007-2008

Les inscrits à Henri IV selon l’origine géographique
Filière : Paris ; (hors IDF) / total inscrits
BCPST: 19 ; (9) / 42
ECE: 17 ; (7) / 33
ECS: 36 ; (4) / 48
Chartes: 15 ; (11) / 40
Lettres: 75 ; (52) / 155
MPSI: 39 ; (22) / 84
PCSI: 27 ; (5) / 44
BL: 22 ; (7) / 41

Boubous
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression d'une CPGE littéraire-scientifique à Poitiers

Message par Cébès le Sam 20 Déc 2014 - 1:05

Il me parait logique que les parisiens demandent en priorité les prépa parisiennes et y soient donc assez nombreux. Les "provinciaux" les demandent, ou pas, mais il est plus simple pour eux d'aller dans une prépa près de chez eux pour une raison très simple : Paris, c'est hors de prix.


Sinon, en effet, les emmerdeurs n'ont rien à faire en prépa, ni à la fac. Mais en prépa, le problème est qu'ils volent la place de quelqu'un qui aurait peut-être eu des résultats moins bons mais qui souhaiterait travailler.
En prépa, j'étais très énervée par ceux qui faisaient une nuit blanche pour faire leur dissertation, se plaignaient d'avoir trop de travail (mec, t'es en prépa, tu t'attendais à quoi ?) et venaient cinq minutes pour rendre leur dissert, puis ensuite allaient dormir. J'ai jamais fait de nuit blanche, mais mon secret est le suivant : je n'ai jamais commencé une dissert la veille du jour où je devais la rendre en arrivant à la bibliothèque une demie-heure avant qu'elle ferme. Une fois, un élève de ma promo avait rendu en DM uniquement l'intro et la première partie, il a eu 7. Des gens qui s'étaient emmerdés à la faire en entier avaient eu moins. C'est le même garçon qui a rendu copie blanche deux fois au CB parce qu'il était "fatigué" et qui ne restait en DS que s'il pensait avoir une bonne note. Si, pour toutes ses copies blanches, il avait eu la note qu'il méritait, à savoir zéro, ça ne m'aurait pas dérangée. J'ai particulièrement eu envie de lui coller une tarte lorsque, par solidarité pour lui qui aurait eu deux DS la même journée, nous avons demandé à reporter le DS la veille des vacances et qu'il est parti au bout de deux heures parce que bichon ne parvenait pas à rentrer dans le texte. furieux
avatar
Cébès
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression d'une CPGE littéraire-scientifique à Poitiers

Message par Nadejda le Sam 20 Déc 2014 - 9:32

Cébès a écrit:Il me parait logique que les parisiens demandent en priorité les prépa parisiennes et y soient donc assez nombreux. Les "provinciaux" les demandent, ou pas, mais il est plus simple pour eux d'aller dans une prépa près de chez eux pour une raison très simple : Paris, c'est hors de prix.

Il y a aussi beaucoup d'autocensure chez les "provinciaux", à tort ou à raison.
En revanche, les internats des grandes prépas parisiennes et les foyers spécialement destinés aux élèves de prépa ne rendent pas la vie à Paris si chère quand on est (hypo)khâgneux. J'ai tendance à penser que la vie parisienne est bien plus chère quand on est étudiant à la fac et qu'on n'a pas pu obtenir de logement du CROUS (logements difficiles à obtenir en région parisienne).
avatar
Nadejda
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression d'une CPGE littéraire-scientifique à Poitiers

Message par frdm le Sam 20 Déc 2014 - 10:34

Nadejda a écrit:
Cébès a écrit:Il me parait logique que les parisiens demandent en priorité les prépa parisiennes et y soient donc assez nombreux. Les "provinciaux" les demandent, ou pas, mais il est plus simple pour eux d'aller dans une prépa près de chez eux pour une raison très simple : Paris, c'est hors de prix.

Il y a aussi beaucoup d'autocensure chez les "provinciaux", à tort ou à raison.
En revanche, les internats des grandes prépas parisiennes et les foyers spécialement destinés aux élèves de prépa ne rendent pas la vie à Paris si chère quand on est (hypo)khâgneux. J'ai tendance à penser que la vie parisienne est bien plus chère quand on est étudiant à la fac et qu'on n'a pas pu obtenir de logement du CROUS (logements difficiles à obtenir en région parisienne).

De plus, dans les grandes villes de province, il y a quand même quelques grandes prépas qui font de bons scores à l'x et aux ens : fermat à toulouse, le lycée du parc à lyon, montaigne à bordeaux, etc. Donc ce n'est pas nécessairement de la censure, cela peut être du réalisme : si on est très bon, intégrer la mp* de fermat ou du lycée du parc donne de très sérieuses chances d'obtenir une école du groupe A.

frdm
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression d'une CPGE littéraire-scientifique à Poitiers

Message par Herrelis le Sam 20 Déc 2014 - 11:40

Diiiiiiiiiites, vous avez lu quand j'ai expliqué que ma prépa remonte à maintenant (ouch) près de 20 ans? J'ai 40 ans mes lapins, je ne suis pas sortie tout juste des classes, chuis vieille et rassie Razz. Si les critères ont changé, je suis la première contente hein, donc du caaaaaaaalme, merci (et je n'ai pas agressé fracflo hein, j'ai posé une constatation perso, je peux encore?).

Pour le "nouveau" public des prépas, j'ai eu en troisième des élèves extrêmement brillants mais infects et qui étaient souvent insolents et bavards. En terme de notes c'était très bien, en terme de comportement, moins, voire pas du tout. Et on nous demandait souvent de ne pas le mentionner sur les bulletins ><, CQFD.

Très sincèrement, aujourd'hui, je devrais faire une prépa, je ne demanderais pas à aller à Paris, pas par autocensure, mais parce que je préférerais rester près de chez moi. Il y a en effet de très bonnes prépas en province, pourquoi privilégier Paris?

_________________
Han : "Comment on s'en sort?" Luke : "comme d'habitude." Han : "Si mal que ça?!!" Le Retour du Jedi
"Drowned in moonlight, strangled by her own bra." -Carrie Fisher- 1956-2016 - See you space momma.
avatar
Herrelis
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression d'une CPGE littéraire-scientifique à Poitiers

Message par Bouboule le Sam 20 Déc 2014 - 14:44

frdm a écrit:
De plus, dans les grandes villes de province, il y a quand même quelques grandes prépas qui font de bons scores à l'x et aux ens : fermat à toulouse, le lycée du parc à lyon, montaigne à bordeaux, etc. Donc ce n'est pas nécessairement de la censure, cela peut être du réalisme : si on est très bon, intégrer la mp* de fermat ou du lycée du parc donne de très sérieuses chances d'obtenir une école du groupe A.

Il y a même de très bons résultats dans des "petites" prépas, y compris aux ENS.

Je me permets de modifier ta phrase : "si on est suffisamment bon pour intégrer la MP* de Fermat ou du lycée du Parc, c'est qu'on a le niveau pour intégrer une école du groupe A".
Dans une "petite" prépa, c'est un peu différent car les statistiques ne s'appliquent pas vu que le recrutement est très ouvert et donc très hétérogène.





Bouboule
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression d'une CPGE littéraire-scientifique à Poitiers

Message par Bouboule le Sam 20 Déc 2014 - 14:49

Cébès a écrit:
Sinon, en effet, les emmerdeurs n'ont rien à faire en prépa, ni à la fac. Mais en prépa, le problème est qu'ils volent la place de quelqu'un qui aurait peut-être eu des résultats moins bons mais qui souhaiterait travailler.

En sciences, il y a tellement de places vacantes que je crois qu'ils ne volent la place à personne.

De toute façon, c'est facile de recadrer un étudiant de prépa, il me semble.

Cébès a écrit:
En prépa, j'étais très énervée par ceux qui faisaient une nuit blanche pour faire leur dissertation, se plaignaient d'avoir trop de travail (mec, t'es en prépa, tu t'attendais à quoi ?) et venaient cinq minutes pour rendre leur dissert, puis ensuite allaient dormir. J'ai jamais fait de nuit blanche, mais mon secret est le suivant : je n'ai jamais commencé une dissert la veille du jour où je devais la rendre en arrivant à la bibliothèque une demie-heure avant qu'elle ferme. Une fois, un élève de ma promo avait rendu en DM uniquement l'intro et la première partie, il a eu 7. Des gens qui s'étaient emmerdés à la faire en entier avaient eu moins. C'est le même garçon qui a rendu copie blanche deux fois au CB parce qu'il était "fatigué" et qui ne restait en DS que s'il pensait avoir une bonne note. Si, pour toutes ses copies blanches, il avait eu la note qu'il méritait, à savoir zéro, ça ne m'aurait pas dérangée. J'ai particulièrement eu envie de lui coller une tarte lorsque, par solidarité pour lui qui aurait eu deux DS la même journée, nous avons demandé à reporter le DS la veille des vacances et qu'il est parti au bout de deux heures parce que bichon ne parvenait pas à rentrer dans le texte. furieux

Mais ça c'est le jeu des études, quand ce qui compte c'est le résultat final. Qu'est-ce qu'il a donné à la fin ?

Bouboule
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression d'une CPGE littéraire-scientifique à Poitiers

Message par pirandella le Mer 28 Jan 2015 - 16:31

http://www.petitions24.net/a/87288

Le communiqué des enseignants, suite aux bévues du recteur ....

pirandella
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum