Les fonctions liées au nom

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les fonctions liées au nom

Message par arcyriel le Mar 16 Déc 2014 - 17:07

Bonjour,

Je viens vers vous, car même après avoir consulté à peu près tous les messages du forum à ce sujet, je reste un peu perdue quant à la façon d'aborder les choses avec mes 4è !

J'avais envie de traiter les fonctions liées au nom ainsi :

I- Dans le GN : les expansions du nom

Tableau : Fonction = épithète

  • adjectif


  • proposition subordonnée relative


Fonction = complément du nom

  • groupe prépositionnel


II- Hors du GN

Fonction = Apposé
Fonction = attribut

Ce qui me gêne un peu, c'est de ne pas présenter la fonction de la psr comme étant complément de l’antécédent mais épithète, ou apposé. Mais c'est ce qu'on nous a conseillé en stage, et ce que font mes collègues.

Pensez-vous que cette façon de présenter les choses soit logique pour les élèves ? J'avoue n'être que moyennement convaincue mais je n'ai malheureusement pas trouvé mieux... heu

J'attends vos avis impatiemment !

arcyriel
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les fonctions liées au nom

Message par retraitée le Mar 16 Déc 2014 - 17:24

Il y a des cas où la relative est clairement CDN : si tu écris "Le train qui va à Paris", tu ne peux lui substituer un adjectif. Tu devras recourir à un CDN : le train de Paris, ou pour Paris"

Je n'ai jamais analysé une relative comme épithète, toujours comme complément de l'antécédent ( dans le cas de la relative déterminative ).
Pour la relative explicative ou appositive, c'est plus délicat, mais autant ne pas compliquer les choses !

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les fonctions liées au nom

Message par arcyriel le Mar 16 Déc 2014 - 18:26

Effectivement tu as raison...
Dans ce cas je vais peut etre m'en tenir a épithète-adjectif et psr-complement de l'antécédent, sinon j'ai peur de terriblement compliquer les choses.
Sinon, cette classification dans le gn / hors du gn vous semble-t-elle efficace ? Faites vous différemment ?

arcyriel
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les fonctions liées au nom

Message par e-Wanderer le Mar 16 Déc 2014 - 19:37

@retraitée a écrit:Il y a des cas où la relative est clairement CDN : si tu écris "Le train qui va à Paris", tu ne peux lui substituer un adjectif. Tu devras recourir à un CDN : le train de Paris, ou pour Paris"

Je n'ai jamais analysé une relative comme épithète, toujours comme complément de l'antécédent ( dans le cas de la relative déterminative ).
Pour la relative explicative ou appositive,  c'est plus délicat, mais autant ne pas compliquer les choses !
C'est parce que ta relative comprend un verbe avec une complémentation, donc qu'elle est sémantiquement complexe et difficile à synthétiser par un seul adjectif. Mais si tu remplaces par un participe présent ("le train allant à Paris"), tu vois bien qu'il a une fonction d'épithète.

Pour ma part, je fais la guerre à l'étiquette "complément de l'antécédent", car 1) ce n'est pas à proprement parler une fonction syntaxique, dûment répertoriée. 2) ça incite malheureusement à confondre la fonction de la subordonnée relative dans son ensemble (= ici épithète) et la fonction du pronom relatif à l'intérieur de la subordonnée (puisque le pronom relatif "représente" l'antécédent). Et si on confond ces deux plans d'analyse, les choses deviennent extrêmement confuses ! C'est donc pour moi une étiquette extrêmement dangereuse.

Au fond, les choses sont très simples si on s'en tient à l'idée qu'il y a des subordonnées qui fonctionnent comme des adjectifs (les relatives), d'autres comme des noms (les relatives sans antécédent, les conjonctives pures et les interrogatives indirectes), et d'autres comme des adverbes (les circonstancielles). On peut donc, en fonction de la nature de des subordonnées, leur assigner facilement l'une des fonctions syntaxiques typiques de ces classes grammaticales. Ainsi, on distingue bien les différents plans d'analyse : l'analyse de la subordonnée prise dans son ensemble, au premier niveau hiérarchique de la phrase, puis, à un niveau hiérarchique inférieur, l'analyse du réseau de fonctions interne à la subordonnée. C'est clair, c'est méthodique.
Dans un précédent post, je me suis fait incendier quand j'ai expliqué ça, au prétexte que c'était élitiste, de niveau universitaire etc. Mais je vous assure que je récupère en L1 des étudiants qui sont complètement largués en grammaire (et c'est peu de le dire !) et qu'avec 12 malheureuses séances de TD (10 si on retire les exercices de contrôle continu), ça marche très bien si on fait preuve de rigueur et de méthode. Mon cours basique pour débutants sur la syntaxe de la phrase, exercices corrigés compris, ne fait pas plus de 50 pages, et je vous assure qu'il rend encore de précieux services aux étudiants de concours…

Sinon, pour revenir au message initial, je trouve un peu gênant de présenter l'apposition / l'épithète détachée (n'entrons pas dans les querelles théoriques) comme "hors du GN" : bien sûr, formellement, il y a le détachement par la virgule, et parfois un éloignement par rapport au groupe auquel cela se rattache. Mais ça reste une fonction secondaire, qui ne correspond pas à un constituant de phrase à part entière.
Ex : La jeune femme, svelte et alerte, s'avançait vers sa voiture ou La jeune femme s'avançait vers sa voiture, svelte et alerte. Les deux adjectifs apposés font partie du groupe sujet (ce que dit bien l'appellation "expansion du nom"). Ce n'est pas un constituant de phrase de même rang qu'un attribut, par exemple (qui n'est pas une simple "expansion du nom" : c'est un constituant de phrase absolument majeur, qui a son autonomie). En toute rigueur, il ne faudrait pas parler de l'attribut dans un cours sur les expansions du nom.

e-Wanderer
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les fonctions liées au nom

Message par arcyriel le Mar 16 Déc 2014 - 22:27

Merci pour vos réponses. Je vous avoue que je ne sais plus sur quel pied danser, et que je me retrouve un peu perdue au milieu de toutes ces considérations ! Si vous avez un avis, n'hésitez pas à éclairer ma lanterne, je continue de tourner ça dans tous les sens en attendant.

e-wanderer, je trouve ton point de vue très intéressant, mais malgré tout j'ai un peu peur de perdre complètement mes 4è avec cette approche que je trouve un peu pointue pour eux...

arcyriel
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum