« Soumission », la fiction de Houellebecq qui met l’islam au pouvoir

Page 6 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: « Soumission », la fiction de Houellebecq qui met l’islam au pouvoir

Message par florestan le Sam 10 Jan 2015 - 20:05

Je viens de l'acheter, passée chez Gibert pour autre chose et je n'ai pas réussi à résister.
J'aime bien Houellebecq (surtout La carte et le territoire), et ça m'énerve qu'on lui reproche une prétendue islamophobie. C'est un écrivain mince, pas un chroniqueur politique!!!!

florestan
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: « Soumission », la fiction de Houellebecq qui met l’islam au pouvoir

Message par Tristana le Dim 11 Jan 2015 - 1:00

@thrasybule a écrit:Tristana, pourrais-tu, si tu le veux, expliquer en quoi Soumission est une oeuvre littéraire sans intérêt?
J'avoue ne pas bien comprendre ta dissociation entre le fond et la forme, dont on sait bien qu'elle est sans pertinence.

"Sans intérêt" est un abus de langage, disons plutôt que je ne trouve pas que les romans de Houellebecq aient grand-chose à apporter à la littérature contemporaine.
Je ne dissocie pas la forme et le fond ; je dis que les deux domaines, chez Houellebecq, me déplaisent. Oui, je peux trouver un livre mal écrit intéressant si le sujet est profond ; de la même manière qu'un sujet futile traité avec beaucoup de style pourra réussir à me tenir. Là, je n'ai ni l'un ni l'autre.
Ça se lit bien, oui (un certain Gaspard Proust disait que c'est le pire compliment qu'on puisse faire à un livre) mais ça ne m'a pas permis de réfléchir ni sur moi, ni sur le monde qui m'entoure. Beaucoup de provocations, le même nihilisme qu'il développait déjà dans ses autres romans, peu d'empathie pour l'humanité — ou alors pour des personnages qui n'en méritent pas.
Je ne goûte pas sa manière de poser un regard critique sur la société, tout en gardant pourtant à l'esprit les mêmes obsessions que je ne peux que considérer comme effectivement misogynes et réactionnaires.
Il y a probablement un affect assez fort qui m'empêche de voir son travail avec objectivité, mais je reste très sincèrement surprise de voir l'unanimité qu'il fait ici, puisque j'ai quasiment toujours entendu l'avis contraire dans les milieux intellectuels que j'ai côtoyés.

Tristana
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: « Soumission », la fiction de Houellebecq qui met l’islam au pouvoir

Message par Audrey le Dim 11 Jan 2015 - 1:25

@Tristana a écrit:
@thrasybule a écrit:Tristana, pourrais-tu, si tu le veux, expliquer en quoi Soumission est une oeuvre littéraire sans intérêt?
J'avoue ne pas bien comprendre ta dissociation entre le fond et la forme, dont on sait bien qu'elle est sans pertinence.

"Sans intérêt" est un abus de langage, disons plutôt que je ne trouve pas que les romans de Houellebecq aient grand-chose à apporter à la littérature contemporaine.
Je ne dissocie pas la forme et le fond ; je dis que les deux domaines, chez Houellebecq, me déplaisent. Oui, je peux trouver un livre mal écrit intéressant si le sujet est profond ; de la même manière qu'un sujet futile traité avec beaucoup de style pourra réussir à me tenir. Là, je n'ai ni l'un ni l'autre.
Ça se lit bien, oui (un certain Gaspard Proust disait que c'est le pire compliment qu'on puisse faire à un livre) mais ça ne m'a pas permis de réfléchir ni sur moi, ni sur le monde qui m'entoure. Beaucoup de provocations, le même nihilisme qu'il développait déjà dans ses autres romans, peu d'empathie pour l'humanité — ou alors pour des personnages qui n'en méritent pas.
Je ne goûte pas sa manière de poser un regard critique sur la société, tout en gardant pourtant à l'esprit les mêmes obsessions que je ne peux que considérer comme effectivement misogynes et réactionnaires.
Il y a probablement un affect assez fort qui m'empêche de voir son travail avec objectivité, mais je reste très sincèrement surprise de voir l'unanimité qu'il fait ici, puisque j'ai quasiment toujours entendu l'avis contraire dans les milieux intellectuels que j'ai côtoyés.

Gaspard Proust, tu es sûre? ;-)

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: « Soumission », la fiction de Houellebecq qui met l’islam au pouvoir

Message par Tristana le Dim 11 Jan 2015 - 1:36

Il me semble bien, oui ! Wink
Je remets la citation exacte (que j'ai un peu transformée !) : "On a plébiscité ce livre parce qu'il est agréable à lire, sans temps morts ni effets de style, se lit d'une traite. Peut-on faire compliment plus laid dans la littérature que "ce que j'aime dans le livre, c'est que j'ai eu le sentiment de n'avoir pas eu besoin de le lire ?"

_________________
« C’est tout de même épatant, et pour le moins moderne, un dominant qui vient chialer que le dominé n’y met pas assez du sien. »
Virginie Despentes

Tristana
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: « Soumission », la fiction de Houellebecq qui met l’islam au pouvoir

Message par Audrey le Dim 11 Jan 2015 - 1:42

Au temps pour moi!

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: « Soumission », la fiction de Houellebecq qui met l’islam au pouvoir

Message par tabou le Dim 11 Jan 2015 - 2:02

J e pense le lire après avoir remonté votre ... je pense qu'on ne peut pas tout confondre : idées supposées de l'auteur et le roman en lui même (cf Céline) ...Jusqu'à présent j'ai apprécié les livres de Houellbecq et pour ma part je trouve que ses romans ont vraiment un quelquechose en plus, et que leur lecture quoique dérangeante ont nourri ma réflexion et mon imaginaire de lecteur.

tabou
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: « Soumission », la fiction de Houellebecq qui met l’islam au pouvoir

Message par Kak le Dim 11 Jan 2015 - 10:47

Je n'ai jamais lu de Houellebecq. Lequel me conseillez-vous dans les anciens (promo K*** chez A*** aujourd'hui) pour commencer et me faire une idée par moi-même?

Kak
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: « Soumission », la fiction de Houellebecq qui met l’islam au pouvoir

Message par florestan le Dim 11 Jan 2015 - 10:55

La carte et le territoire est mon préféré.
Sinon je voulais réagir aux accusations de misogynie dont Houellebecq fait les frais aussi. Ce n'est pas un grand humaniste, il n'aime pas le genre humain; mais je trouve qu'il traite ses personnages féminins avec plus de compassion et d'empathie (si ce mot peut être employé en ce qui le concerne) que ses personnages masculins très majoritairement minables et ridiculisés ( le pense en particulier aux particules élémentaires. je ne perçois aucune misogynie chez lui. Bon mais peut-être me manque t-il une case et suis- je naïve.

florestan
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: « Soumission », la fiction de Houellebecq qui met l’islam au pouvoir

Message par WonderWoman le Dim 11 Jan 2015 - 10:59

@Tristana a écrit:
@thrasybule a écrit:Tristana, pourrais-tu, si tu le veux, expliquer en quoi Soumission est une oeuvre littéraire sans intérêt?
J'avoue ne pas bien comprendre ta dissociation entre le fond et la forme, dont on sait bien qu'elle est sans pertinence.

"Sans intérêt" est un abus de langage, disons plutôt que je ne trouve pas que les romans de Houellebecq aient grand-chose à apporter à la littérature contemporaine.
Je ne dissocie pas la forme et le fond ; je dis que les deux domaines, chez Houellebecq, me déplaisent. Oui, je peux trouver un livre mal écrit intéressant si le sujet est profond ; de la même manière qu'un sujet futile traité avec beaucoup de style pourra réussir à me tenir. Là, je n'ai ni l'un ni l'autre.
Ça se lit bien, oui (un certain Gaspard Proust disait que c'est le pire compliment qu'on puisse faire à un livre) mais ça ne m'a pas permis de réfléchir ni sur moi, ni sur le monde qui m'entoure. Beaucoup de provocations, le même nihilisme qu'il développait déjà dans ses autres romans, peu d'empathie pour l'humanité — ou alors pour des personnages qui n'en méritent pas.
Je ne goûte pas sa manière de poser un regard critique sur la société, tout en gardant pourtant à l'esprit les mêmes obsessions que je ne peux que considérer comme effectivement misogynes et réactionnaires.
Il y a probablement un affect assez fort qui m'empêche de voir son travail avec objectivité, mais je reste très sincèrement surprise de voir l'unanimité qu'il fait ici, puisque j'ai quasiment toujours entendu l'avis contraire dans les milieux intellectuels que j'ai côtoyés.
C'est marrant, mais je n'attends pas ça d'un livre, je lis un roman pour me divertir. En ce sens, ce bouquin a très bien rempli son rôle : je n'ai pas vu le temps passer en le lisant - et moi, je trouve ça bien que "ça se lise bien". Je suis, je crois, assez bon public mais j'ai déjà balancé des livres que je trouvais trop mal écrits. Si ça ne se lit pas bien, ça me fait suer, j'ai l'impression que le livre a loupé son objectif premier, qui est celui d'être lu. Pour réfléchir sur la société, je ne me dirigerais pas vers un roman.
Cela dit, je ne crois pas être une intellectuelle.

_________________

L'atelier de la Licorne : http://latelierdelalicorne.bigcartel.com/
_______________

I'm a Christmas Unicorn, in a uniform made of gold
With a billy-goat beard, and a sorcerer's shield, and mistletoe on my nose


WonderWoman
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: « Soumission », la fiction de Houellebecq qui met l’islam au pouvoir

Message par MUTIS le Dim 11 Jan 2015 - 11:04

@Tristana a écrit:Je ne goûte pas sa manière de poser un regard critique sur la société, tout en gardant pourtant à l'esprit les mêmes obsessions que je ne peux que considérer comme effectivement misogynes et réactionnaires.
Il y a probablement un affect assez fort qui m'empêche de voir son travail avec objectivité, mais je reste très sincèrement surprise de voir l'unanimité qu'il fait ici, puisque j'ai quasiment toujours entendu l'avis contraire dans les milieux intellectuels que j'ai côtoyés.

1) En quoi un écrivain devrait-il afficher les bons sentiments et la pensée molle ? Aucun intérêt.
2) Les "obsessions misogynes et réactionnaires" n'ont pas l'air de vous gêner dans l'Islam... Et pourtant elles sont bien plus dangereuses et bien plus spectaculaires. Et je ne parle pas de l'Islam radical. Femmes voilées, femmes cachées, incapacité à accepter la caricature, l'ironie, l"humour sans considérer qu'il s'agit d'un blasphème honteux passible de menaces et de violence. Sans parler de l'antisémitisme de beaucoup. Voilà des pensées fort réactionnaires, rétrogrades et anachroniques. Houellebecq est bien inoffensif en regard...
3) Dans les milieux intellectuels que vous avez côtoyés on critiquait Houellebecq. C'est très courant chez les intellectuels qui ont tendance à mépriser tout écrivain qui aborde la société contemporaine et qui a du succès. Vous avez ici d'authentiques lecteurs qui s'intéressent à la littérature.
Désolé je ne pourrai pas répondre, je me prépare pour la manif à Paris où je ne vous croiserai pas.

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: « Soumission », la fiction de Houellebecq qui met l’islam au pouvoir

Message par florestan le Dim 11 Jan 2015 - 11:08

Houellebecq n'est ni misogyne ni réactionnaire ni je ne sais pas quoi phobe ou alors il est tout ça à la fois. Il n'aime ni le passé ni les hommes ni le catholicisme ni l'athéisme. Il est nihiliste. Il ne soutient aucune thèse et ne veut convaincre personne. C'est un écrivain, et pas un écrivain engagé!

florestan
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: « Soumission », la fiction de Houellebecq qui met l’islam au pouvoir

Message par Celadon le Dim 11 Jan 2015 - 11:08

WW ce sont pourtant bien les romans des siècles passés qui nous ont nourris, façonnés, donné à réfléchir sur notre société, non ? La littérature d'un pays est constitutive de son identité, non ?
Houellebecq est désespéré et on n'aime pas avoir affaire à cet état dont on ne revient pas.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: « Soumission », la fiction de Houellebecq qui met l’islam au pouvoir

Message par DesolationRow le Dim 11 Jan 2015 - 11:31

@MUTIS a écrit:
@Tristana a écrit:Je ne goûte pas sa manière de poser un regard critique sur la société, tout en gardant pourtant à l'esprit les mêmes obsessions que je ne peux que considérer comme effectivement misogynes et réactionnaires.
Il y a probablement un affect assez fort qui m'empêche de voir son travail avec objectivité, mais je reste très sincèrement surprise de voir l'unanimité qu'il fait ici, puisque j'ai quasiment toujours entendu l'avis contraire dans les milieux intellectuels que j'ai côtoyés.

1) En quoi un écrivain devrait-il afficher les bons sentiments et la pensée molle ? Aucun intérêt.
2) Les "obsessions misogynes et réactionnaires" n'ont pas l'air de vous gêner dans l'Islam... Et pourtant elles sont bien plus dangereuses et bien plus spectaculaires. Et je ne parle pas de l'Islam radical. Femmes voilées, femmes cachées, incapacité à accepter la caricature, l'ironie, l"humour sans considérer qu'il s'agit d'un blasphème honteux passible de menaces et de violence. Sans parler de l'antisémitisme de beaucoup. Voilà des pensées fort réactionnaires, rétrogrades et anachroniques. Houellebecq est bien inoffensif en regard...
3) Dans les milieux intellectuels que vous avez côtoyés on critiquait Houellebecq. C'est très courant chez les intellectuels qui ont tendance à mépriser tout écrivain qui aborde la société contemporaine et qui a du succès. Vous avez ici d'authentiques lecteurs qui s'intéressent à la littérature.
Désolé je ne pourrai pas répondre, je me prépare pour la manif à Paris où je ne vous croiserai pas.

C'est un mauvais procès. On a le droit de trouver que Houellebecq est un écrivain sans grand intérêt, et je connais "d'authentiques lecteurs qui s'intéressent à la littérature" qui le trouvent très faible.


Dernière édition par DesolationRow le Dim 11 Jan 2015 - 11:50, édité 1 fois

DesolationRow
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: « Soumission », la fiction de Houellebecq qui met l’islam au pouvoir

Message par Iphigénie le Dim 11 Jan 2015 - 11:47

@WonderWoman a écrit:
@Tristana a écrit:
@thrasybule a écrit:Tristana, pourrais-tu, si tu le veux, expliquer en quoi Soumission est une oeuvre littéraire sans intérêt?
J'avoue ne pas bien comprendre ta dissociation entre le fond et la forme, dont on sait bien qu'elle est sans pertinence.

"Sans intérêt" est un abus de langage, disons plutôt que je ne trouve pas que les romans de Houellebecq aient grand-chose à apporter à la littérature contemporaine.
Je ne dissocie pas la forme et le fond ; je dis que les deux domaines, chez Houellebecq, me déplaisent. Oui, je peux trouver un livre mal écrit intéressant si le sujet est profond ; de la même manière qu'un sujet futile traité avec beaucoup de style pourra réussir à me tenir. Là, je n'ai ni l'un ni l'autre.
Ça se lit bien, oui (un certain Gaspard Proust disait que c'est le pire compliment qu'on puisse faire à un livre) mais ça ne m'a pas permis de réfléchir ni sur moi, ni sur le monde qui m'entoure. Beaucoup de provocations, le même nihilisme qu'il développait déjà dans ses autres romans, peu d'empathie pour l'humanité — ou alors pour des personnages qui n'en méritent pas.
Je ne goûte pas sa manière de poser un regard critique sur la société, tout en gardant pourtant à l'esprit les mêmes obsessions que je ne peux que considérer comme effectivement misogynes et réactionnaires.
Il y a probablement un affect assez fort qui m'empêche de voir son travail avec objectivité, mais je reste très sincèrement surprise de voir l'unanimité qu'il fait ici, puisque j'ai quasiment toujours entendu l'avis contraire dans les milieux intellectuels que j'ai côtoyés.
C'est marrant, mais je n'attends pas ça d'un livre, je lis un roman pour me divertir. En ce sens, ce bouquin a très bien rempli son rôle : je n'ai pas vu le temps passer en le lisant - et moi, je trouve ça bien que "ça se lise bien". Je suis, je crois, assez bon public mais j'ai déjà balancé des livres que je trouvais trop mal écrits. Si ça ne se lit pas bien, ça me fait suer, j'ai l'impression que le livre a loupé son objectif premier, qui est celui d'être lu. Pour réfléchir sur la société, je ne me dirigerais pas vers un roman.
Cela dit, je ne crois pas être une intellectuelle.
C'est marrant votre débat, parce que Houellebecq y répond dès les premières pages du livre, et son point de vue,déjà, est intéressant.

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: « Soumission », la fiction de Houellebecq qui met l’islam au pouvoir

Message par MUTIS le Dim 11 Jan 2015 - 11:48

Difficile de trouver Houellebecq un écrivain sans grand intérêt quand on est un vrai lecteur à mon avis. Ce qui ne veut pas dire que l'on doit aimer. "Sans grand intérêt" est un contresens pour moi.

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: « Soumission », la fiction de Houellebecq qui met l’islam au pouvoir

Message par WonderWoman le Dim 11 Jan 2015 - 11:54

@Celadon a écrit:WW ce sont pourtant bien les romans des siècles passés qui nous ont nourris, façonnés, donné à réfléchir sur notre société, non ? La littérature d'un pays est constitutive de son identité, non ?
Probablement. Je n'y ai jamais réfléchi comme ça, comme je le disais plus haut.

Je dois dire que je suis plutôt lectrice de romans "de gare" (policiers). Et pourtant, je dois admettre que ta réflexion est juste : j'aime particulièrement les auteurs scandinaves, et dans le Routard de la Suède il y a toute une partie concernant les polars.

_________________

L'atelier de la Licorne : http://latelierdelalicorne.bigcartel.com/
_______________

I'm a Christmas Unicorn, in a uniform made of gold
With a billy-goat beard, and a sorcerer's shield, and mistletoe on my nose


WonderWoman
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: « Soumission », la fiction de Houellebecq qui met l’islam au pouvoir

Message par Thalie le Dim 11 Jan 2015 - 11:55

Heureusement que tous les milieux intellectuels ne critiquent pas Houellebecq.
J'ai été ravie d'apprendre qu'un de mes professeurs de Lettres à la fac d'Aix avait publié un livre sur Houellebecq. Ce professeur, Bruno Viard est un spécialiste de Fourier. Le cours que j'avais suivi portait sur Gérard de Nerval.
http://bibliobs.nouvelobs.com/romans/20120511.OBS5369/houellebecq-est-mal-lu.html
http://www.amazon.fr/tiroirs-Michel-Houellebecq-Bruno-Viard/dp/2130620523

NB : Ne téléchargez pas le pdf. Il est de très mauvaise qualité.

Thalie
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: « Soumission », la fiction de Houellebecq qui met l’islam au pouvoir

Message par DesolationRow le Dim 11 Jan 2015 - 12:10

@MUTIS a écrit:Difficile de trouver Houellebecq un écrivain sans grand intérêt quand on est un vrai lecteur à mon avis. Ce qui ne veut pas dire que l'on doit aimer. "Sans grand intérêt" est un contresens pour moi.

A vrai dire, je partage (pour une fois Very Happy) l'avis de Tristana. J'ai lu une partie de Soumission, et puis le roman m'est tombé des mains. Il ne m'a pas choqué, je ne l'ai pas trouvé islamophobe, juste très ennuyeux et extrêmement attendu. C'est peut-être la faute du genre littéraire dont il relève, ou simplement que c'est cousu de fil blanc.

Le comparer à Céline, comme c'est régulièrement le cas dans les médias, c'est bien mignon, mais cela me paraît un tantinet exagéré.

DesolationRow
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: « Soumission », la fiction de Houellebecq qui met l’islam au pouvoir

Message par thierry75 le Dim 11 Jan 2015 - 12:37

J'ai lu tous les romans de Houellebecq, auteur qui me donne beaucoup de plaisir. Je n'ai pas aimé Plateforme, où j'ai trouvé qu'il se parodiait lui même, et mon préféré est La Possibilité d'une île. Lui même se considère comme un auteur de 1er ordre, pour moi, c'est un auteur de second ordre, mais brillant, très drôle et qui me parle de choses qui me touchent et m'intéressent.

thierry75
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: « Soumission », la fiction de Houellebecq qui met l’islam au pouvoir

Message par Thalie le Dim 11 Jan 2015 - 12:43

Qui sont les écrivains français de premier ordre en 2015 ?
Pour moi, Houellebecq en fait évidemment partie.

Thalie
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: « Soumission », la fiction de Houellebecq qui met l’islam au pouvoir

Message par thierry75 le Dim 11 Jan 2015 - 12:48

Je me situais à une échelle beaucoup plus large (je pensais à des auteurs tels que Balzac). (Mais sur Balzac aussi j'ai un doute.)

thierry75
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: « Soumission », la fiction de Houellebecq qui met l’islam au pouvoir

Message par Nadejda le Dim 11 Jan 2015 - 12:59

@DesolationRow a écrit:
@MUTIS a écrit:Difficile de trouver Houellebecq un écrivain sans grand intérêt quand on est un vrai lecteur à mon avis. Ce qui ne veut pas dire que l'on doit aimer. "Sans grand intérêt" est un contresens pour moi.

A vrai dire, je partage (pour une fois Very Happy) l'avis de Tristana. J'ai lu une partie de Soumission, et puis le roman m'est tombé des mains. Il ne m'a pas choqué, je ne l'ai pas trouvé islamophobe, juste très ennuyeux et extrêmement attendu. C'est peut-être la faute du genre littéraire dont il relève, ou simplement que c'est cousu de fil blanc.

J'aime assez Houellebecq d'habitude, y compris sa poésie. Mais là je participe ton avis. Et mon ennui n'a rien à voir avec la société qu'il refaçonne (plutôt bien, d'ailleurs) dans son roman. Beaucoup de bruit pour pas grand-chose, à mon avis...

Nadejda
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: « Soumission », la fiction de Houellebecq qui met l’islam au pouvoir

Message par florestan le Dim 11 Jan 2015 - 13:01

J'ai commencé hier Soumission et ce qui me frappe pour l'instant est la charge comique contre le milieu universitaire littéraire que je trouve assez réjouissante, pas d'islamophobie en vue pour l'instant.

florestan
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: « Soumission », la fiction de Houellebecq qui met l’islam au pouvoir

Message par Nadejda le Dim 11 Jan 2015 - 13:10

Ah oui, la peinture de la fac est assez drôle !
A mon avis, ce n'est pas une charge contre l'islam, Houellebecq démont(r)e plutôt la finesse avec laquelle le dirigeant du parti musulman s'impose. On assiste à tout cela à travers le regard déjà bien fatigué du personnage principal, absent de sa propre vie. C'est encore l'inertie, la mollesse (comme celle des chairs), l'absence de stupeur que Houellebecq moque ici. Mais sans que je ne me l'explique vraiment, le charme n'opère pas chez moi pour ce roman-ci.

Nadejda
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: « Soumission », la fiction de Houellebecq qui met l’islam au pouvoir

Message par WonderWoman le Dim 11 Jan 2015 - 13:12

@florestan a écrit: J'ai commencé hier Soumission et ce qui me frappe pour l'instant est la charge comique contre le milieu universitaire littéraire que je trouve assez réjouissante, pas d'islamophobie en vue pour l'instant.
Je crois que j'ai surtout aimé cette partie-là.
La suite, moins.

_________________

L'atelier de la Licorne : http://latelierdelalicorne.bigcartel.com/
_______________

I'm a Christmas Unicorn, in a uniform made of gold
With a billy-goat beard, and a sorcerer's shield, and mistletoe on my nose


WonderWoman
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: « Soumission », la fiction de Houellebecq qui met l’islam au pouvoir

Message par thrasybule le Dim 11 Jan 2015 - 13:14

@Nadejda a écrit:Ah oui, la peinture de la fac est assez drôle !
A mon avis, ce n'est pas une charge contre l'islam, Houellebecq démont(r)e plutôt la finesse avec laquelle le dirigeant du parti musulman s'impose. On assiste à tout cela à travers le regard déjà bien fatigué du personnage principal, absent de sa propre vie. C'est encore l'inertie, la mollesse (comme celle des chairs), l'absence de stupeur que Houellebecq moque ici. Mais sans que je ne me l'explique vraiment, le charme n'opère pas chez moi pour ce roman-ci.
Je suis d'accord avec cette lecture, même si, chez moi,  le charme a opéré. Le contrepoint avec  le dandysme décadent, la névrose religieuse de Huysmans et le double inversé de Bloy permet justement de dépasser une lecture myope de l'oeuvre, rivée à l'actualité.


Dernière édition par thrasybule le Dim 11 Jan 2015 - 13:17, édité 1 fois

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum