Mon chef d'établissement me reproche d'être trop sévère.

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Mon chef d'établissement me reproche d'être trop sévère.

Message par nitescence le Dim 21 Déc 2014 - 9:34

Tu lui as demandé s'il avait ses règles ce jour là ? Réponse déplacée pour remarque déplacée...
Plus sérieusement, a-t-il une raison inavouable de t'en vouloir et, ne pouvant l'avouer, cherche-t-il un prétexte pour te nuire ?

nitescence
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon chef d'établissement me reproche d'être trop sévère.

Message par 288 le Dim 21 Déc 2014 - 9:41

@nitescence a écrit:Tu lui as demandé s'il avait ses règles ce jour là ?
scratch
On n'arrête pas le progrès !

288
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon chef d'établissement me reproche d'être trop sévère.

Message par Gilbertine le Dim 21 Déc 2014 - 12:48

Confondre son enfant avec son cartable peut en effet s'avérer ennuyeux.

Par quelle bride le portais-tu ?

_________________
"votre mystère étant resté là où est mort mon silence"

Gilbertine
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon chef d'établissement me reproche d'être trop sévère.

Message par John le Dim 21 Déc 2014 - 12:59

@toufik76 a écrit:J'ai un problème avec un chef d'établissement, il pense que je suis trop sévère avec élèves et que certains parents ne sont pas contents. J'ai tout fait pour me défendre, mais en vain. Une de ces dernières remarques était de ne pas porter mon enfant (qui était venu me chercher avec ma femme devant le collège) devant les élèves, car ce n'est pas "normal". Alors, qu'est ce qu'il peut faire concrètement comme sanction ?
Pour le port de l'enfant, il ne peut pas faire grand chose !
Pour le fait que tu sois trop sévère, que crains-tu qu'il fasse ?

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon chef d'établissement me reproche d'être trop sévère.

Message par sebiseb le Dim 21 Déc 2014 - 13:03

Tu es dans le public ou le privé ?

_________________
sebiseb ...pour une école "vraiment" libre !

sebiseb
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon chef d'établissement me reproche d'être trop sévère.

Message par Daphné le Dim 21 Déc 2014 - 14:03

@toufik76 a écrit:J'ai un problème avec un chef d'établissement, il pense que je suis trop sévère avec élèves et que certains parents ne sont pas contents. J'ai tout fait pour me défendre, mais en vain. Une de ces dernières remarques était de ne pas porter mon enfant (qui était venu me chercher avec ma femme devant le collège) devant les élèves, car ce n'est pas "normal". Alors, qu'est ce qu'il peut faire concrètement comme sanction ?

Demande lui, le plus sérieusement du monde, de te montrer le texte qui l'interdit  Rolling Eyes

Il n'a rien à te dire concernant ta gestion de classe, sauf s'il y a un bazar innommable, ce qui n'a pas l'air d'être le cas. Les parents n'ont rien à dire, du moment que tu te fais respecter et que tu ne baffes pas les élèves.
Pédagogiquement non plus, pas de remarque de sa part, que ce soit la notation ou autre chose : il y a un corps d'inspection pour te conseiller si besoin.
Donc tu ne risques rien sauf en effet un EDT pourri, et encore même pas sûr !

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon chef d'établissement me reproche d'être trop sévère.

Message par Oliv396 le Dim 21 Déc 2014 - 14:09

Trop sévère, ce n'est pas un peu subjectif comme concept ?
Rassure-toi, j'ai souvenir qu'on me l'a reproché aussi du temps que j'étais dans le secondaire.
Il ne s'est pas passé grand chose.
Je ne pensais pas pouvoir faire cours autrement.
Enfin, ce n'est pas agréable, évidemment, ce type de remarque. Je compatis avec toi. Wink

Oliv396
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon chef d'établissement me reproche d'être trop sévère.

Message par InvitéeD2 le Dim 21 Déc 2014 - 14:14

Il y a quand même quelques témoignages (rares, c'est vrai) faisant état de CdE ayant effectivement pourri l'emploi du temps l'année suivante, attribué les pires classes, demandé régulièrement des comptes et fait venir l'inspecteur de manière imprévue ("inspection surprise"). Prudence, donc.

Le mieux est sans doute de désamorcer, à la fois vis-à-vis du chef et vis-à-vis des parents. Pourquoi ne pas demander au chef de fournir les noms de ces parents, afin que tu puisses les rencontrer ? Si le chef n'a rien de particulier contre toi (l'épisode de l'enfant est étonnant et tendrait presque à prouver le contraire, mais on peut peut-être lui faire ce crédit-là et estimer qu'il veut juste éviter les fameuses "vagues" et contenter les parents), cela devrait suffire.

Enfin, je ne sais. Je ne suis que stagiaire, donc j'ai très peu de recul. Instinctivement, c'est comme cela que je ferais.

InvitéeD2
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon chef d'établissement me reproche d'être trop sévère.

Message par kero le Dim 21 Déc 2014 - 14:15

"Ah, vous préférez que ce soit le bordel ? Ça peut se faire, ça peut se faire..."

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon chef d'établissement me reproche d'être trop sévère.

Message par Oliv396 le Dim 21 Déc 2014 - 14:20

@kero a écrit:"Ah, vous préférez que ce soit le bordel ? Ça peut se faire, ça peut se faire..."

C'est même très facile à faire... Very Happy
Beaucoup plus que de mettre les élèves au travail - mérite que ce CDE devrait reconnaître.

Oliv396
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon chef d'établissement me reproche d'être trop sévère.

Message par toufik76 le Dim 21 Déc 2014 - 15:02

GRAND MERCI à tous coeurs , je suis vraiment touché par votre soutien.
J'ai voulu rajouter une chose, c'est que le principal n'a pas aimé l'entretien que j'avais eu avec le papa d'un élève dont la maman travail au collège. Lors d'une rencontre parent prof, ce papa m'a fait part de son mécontentement de la moyenne de son enfant (15/20 !!) alors que sa moyenne générale est de (17/20). Je pense que je ne comprends plus rien dans ce collège !!

_________________
À chaque expérience, je tombais de surprise en surprise:requin:

toufik76
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon chef d'établissement me reproche d'être trop sévère.

Message par oloc le Dim 21 Déc 2014 - 15:25

@Rendash a écrit:
@archeboc a écrit:
Notre hiérarchie est théoriquement fondée à nous reprocher les aspects scandaleux de nos vies privées.


Tu peux développer? Par définition, la vie privée est privée, et ne regarde pas la hiérarchie. Et il faudrait définir ce qu'est une vie privée scandaleuse, accessoirement, ce qui est extrêmement piégeux.
Si ma hiérarchie venait un jour à me reprocher quelque aspect que ce soit de ma vie privée, je crois que je l'inviterais à en partager les aspects les plus graveleux. Métaphoriquement parlant, bien entendu.

Le devoir de moralité figure parmi les devoirs du fonctionnaire, tels que présentés sur un site officiel de l'administration :
http://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/institutions/administration/acteurs/quels-sont-devoirs-fonctionnaires.html

Et effectivement, les juridictions administratives valident des sanctions disciplinaires pour des agissements privés :
http://www.wikiterritorial.cnfpt.fr/xwiki/wiki/econnaissances/view/Notions-Cles/Lesobligationsdesfonctionnaires#H7LECOMPORTEMENTDUFONCTIONNAIREENDEHORSDUSERVICE

extrait :"Tout agissement de sa part, commis dans le strict cadre de sa vie privée, peut engager sa responsabilité professionnelle, dès lors :

qu’il est de nature à compromettre la considération portée à son administration et/ou corps ou cadre d’emplois (...)
qu’il est incompatible avec les fonctions qu’ils occupent au sein de son administration"

Donc non, quand on est fonctionnaire, l'étanchéité entre vie privée et exercice de ses fonctions n'existe pas. Ce qui ne veut pas dire que le CDE en question a raison hein, les choses sont encadrées.

oloc
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon chef d'établissement me reproche d'être trop sévère.

Message par henriette le Dim 21 Déc 2014 - 15:28

C'est sûr que porter son enfant devant ses élèves, quel crime abominable ! Rolling Eyes

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon chef d'établissement me reproche d'être trop sévère.

Message par bruno09 le Dim 21 Déc 2014 - 16:39

@Rendash a écrit:
@thrasybule a écrit:Un dimanche matin au réveil, ça fait une drôle d'impression une telle énormité!

C'est physiologique, thrasy.

Le dimanche matin on appelle ça un petit Jésus.

bruno09
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon chef d'établissement me reproche d'être trop sévère.

Message par alma_mater le Dim 21 Déc 2014 - 16:40

Si je peux te rassurer, je suis un peu dans une situation similaire à la tienne car dans mon établissement le laxisme, la liberté et l’écoute des élèves ne sont pas exemptes de critique.
- Au lieu de 12h30, les professeurs commencent leurs cours à 13h00 et finissent à 13h30 pour manger tranquillement leurs sandwiches. Je n’ai jamais osé faire pareil.
- Si les élèves font du bruit en cours, ma tutrice me dit que « c’est parce que les élèves se sentent fort et veulent avoir le dessus ». Je me rends aussi à ses cours et je vois des élèves qui ne font strictement rien à part des bavardages, mais peut-être « sa classe ne veut pas avoir le dessus ».
- Lorsque le travail est mal fait, je ne dois pas noter : « il ne faut pas dévaloriser les élèves, c’est humiliant » et ainsi de suite… Shocked
- Il y a quelques jours, un élève a triché son devoi veneration r. Personnellement, je ne veux pas laisser passer ce genre de tricherie, mais le CPE me dit qu’ «il y a les fêtes qui s’approchent, c’est bon, tu fais semblant comme si tu n’avais rien vu » veneration (moi, je vouvoie le CPE, lui, il me tutoie).
On me reproche d’être trop sévère avec les élèves, mais j’essaie de transiger sans perdre la face, grâce à vous, grâce à ce site je ne baisse pas les bras ! fleurs bisous coeurs

alma_mater
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon chef d'établissement me reproche d'être trop sévère.

Message par Normandyx le Dim 21 Déc 2014 - 16:44

@toufik76 a écrit:
@Provence a écrit:Es-tu le seul à être enquiquiné de la sorte? Qu'en pensent tes collègues?

Ça s’est passé le vendredi à 16h30. Donc, dernier jour avant les vacances !!

Il peut encore dire qu'il était fatigué et sur les nerfs, sinon, le diagnostic posé par Balthamos est confirmé, c'en est un, et un beau.

Normandyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon chef d'établissement me reproche d'être trop sévère.

Message par toufik76 le Dim 21 Déc 2014 - 16:51

@alma_mater a écrit:Si je peux te rassurer, je suis un peu dans une situation similaire à la tienne car dans mon établissement le laxisme, la liberté et l’écoute des élèves ne sont pas exemptes de critique.
- Au lieu de 12h30, les professeurs commencent leurs cours à 13h00 et finissent à 13h30 pour manger tranquillement leurs sandwiches. Je n’ai jamais osé faire pareil.
- Si les élèves font du bruit en cours, ma tutrice me dit que « c’est parce que les élèves se sentent fort et veulent avoir le dessus ». Je me rends aussi à ses cours et je vois des élèves qui ne font strictement rien à part des bavardages, mais peut-être « sa classe ne veut pas avoir le dessus ».
- Lorsque le travail est mal fait, je ne dois pas noter : «  il ne faut pas dévaloriser les élèves, c’est humiliant » et ainsi de suite… Shocked
- Il y a quelques jours, un élève a triché son devoi veneration r. Personnellement, je ne veux pas laisser passer ce genre de tricherie, mais le CPE me dit qu’ «il y a les fêtes qui s’approchent, c’est bon, tu fais semblant comme si tu n’avais rien vu » veneration  (moi, je vouvoie le CPE, lui, il me tutoie).
On me reproche d’être trop sévère avec les élèves, mais j’essaie de transiger sans perdre la face, grâce à vous, grâce à ce site  je ne baisse pas les bras ! fleurs  bisous  coeurs

injuste  

_________________
À chaque expérience, je tombais de surprise en surprise:requin:

toufik76
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon chef d'établissement me reproche d'être trop sévère.

Message par Tamerlan le Dim 21 Déc 2014 - 17:29

@oloc a écrit:

Donc non, quand on est fonctionnaire, l'étanchéité entre vie privée et exercice de ses fonctions n'existe pas. Ce qui ne veut pas dire que le CDE en question a raison hein, les choses sont encadrées.

Il me semble que cette obligation de moralité, qui existe bel et bien, sert aujourd'hui à engager une procédure disciplinaire quand un jugement pénal est tombé (ou à prendre une mesure conservatoire de suspension avant celui-ci). Donc rien de bien menaçant et qui concerne la vie privé au sens où on l'entend le plus souvent.

Tamerlan
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon chef d'établissement me reproche d'être trop sévère.

Message par Rendash le Dim 21 Déc 2014 - 18:58

@oloc a écrit:
@Rendash a écrit:
@archeboc a écrit:
Notre hiérarchie est théoriquement fondée à nous reprocher les aspects scandaleux de nos vies privées.


Tu peux développer? Par définition, la vie privée est privée, et ne regarde pas la hiérarchie. Et il faudrait définir ce qu'est une vie privée scandaleuse, accessoirement, ce qui est extrêmement piégeux.
Si ma hiérarchie venait un jour à me reprocher quelque aspect que ce soit de ma vie privée, je crois que je l'inviterais à en partager les aspects les plus graveleux. Métaphoriquement parlant, bien entendu.

Le devoir de moralité figure parmi les devoirs du fonctionnaire, tels que présentés sur un site officiel de l'administration :
http://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/institutions/administration/acteurs/quels-sont-devoirs-fonctionnaires.html

Et effectivement, les juridictions administratives valident des sanctions disciplinaires pour des agissements privés :
http://www.wikiterritorial.cnfpt.fr/xwiki/wiki/econnaissances/view/Notions-Cles/Lesobligationsdesfonctionnaires#H7LECOMPORTEMENTDUFONCTIONNAIREENDEHORSDUSERVICE

extrait :"Tout agissement de sa part, commis dans le strict cadre de sa vie privée, peut engager sa responsabilité professionnelle, dès lors :

   qu’il est de nature à compromettre la considération portée à son administration et/ou corps ou cadre d’emplois (...)
qu’il est incompatible avec les fonctions qu’ils occupent au sein de son administration"

Donc non, quand on est fonctionnaire, l'étanchéité entre vie privée et exercice de ses fonctions n'existe pas. Ce qui ne veut pas dire que le CDE en question a raison hein, les choses sont encadrées.

J'ai lu attentivement ce que tu as écrit, y compris et surtout les liens que tu as postés. Le devoir de moralité tel que défini est :
"Le devoir de moralité, y compris en dehors du service : un fonctionnaire ne doit pas choquer par son attitude (alcoolisme, scandale public…), ni porter atteinte à la dignité de la fonction publique."
On en revient à ce que je disais : comment définir ce que serait une vie privée scandaleuse? A mon sens, il faudrait que ça sorte, justement, du cadre privé, autrement dit faire quelque chose qui soit répréhensible par la loi. Partant de ce principe, j'en reviens à ce que je disais : si un jour qui que ce soit au boulot se mêle de me faire une réflexion sur ma vie privée, dans la mesure où celle-ci est en accord avec la loi, je l'enverrai bouler.

Et je mets au défi qui que ce soit de trouver scandaleux un père qui prend son enfant dans ses bras à la sortie du boulot. Même le plus tarte des petits cheffaillons en mal de pouvoir.

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon chef d'établissement me reproche d'être trop sévère.

Message par Rendash le Dim 21 Déc 2014 - 18:59

@Tamerlan a écrit:
@oloc a écrit:

Donc non, quand on est fonctionnaire, l'étanchéité entre vie privée et exercice de ses fonctions n'existe pas. Ce qui ne veut pas dire que le CDE en question a raison hein, les choses sont encadrées.

Il me semble que cette obligation de moralité, qui existe bel et bien, sert aujourd'hui à engager une procédure disciplinaire quand un jugement pénal est tombé (ou à prendre une mesure conservatoire de suspension avant celui-ci). Donc rien de bien menaçant et qui concerne la vie privé au sens où on l'entend le plus souvent.

Voilà, CQFD.

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon chef d'établissement me reproche d'être trop sévère.

Message par Cicyle le Dim 21 Déc 2014 - 19:33

@Rendash a écrit:
@thrasybule a écrit:Un dimanche matin au réveil, ça fait une drôle d'impression une telle énormité!

C'est physiologique, thrasy.
Razz Razz Tu n'en rates pas une... Razz Razz veneration

Cicyle
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon chef d'établissement me reproche d'être trop sévère.

Message par thrasybule le Dim 21 Déc 2014 - 19:38

j'avais pas vu. Vilain!

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon chef d'établissement me reproche d'être trop sévère.

Message par Balthamos le Lun 22 Déc 2014 - 10:06

@oloc a écrit:

Donc non, quand on est fonctionnaire, l'étanchéité entre vie privée et exercice de ses fonctions n'existe pas. Ce qui ne veut pas dire que le CDE en question a raison hein, les choses sont encadrées.

Cette étanchéité existe.
Ce "devoir" concerne aussi notre vie publique dans certains de ses aspects.
Que je fasse des soirées cuir moustaches avec fouets et absinthes  dans mon salon, on ne peut rien me reprocher. Que je fasse ces soirées sur la place de mon village en face de mon collège, ça me sera reproché (et pas que par la hiérarchie- Chéri, si tu me lis, ce n'est pas vrai, jamais je n'ai fait ça).

Enfin si porter son enfant devient immoral, je n'ose imaginer la vie la définition de vie morale.




Balthamos
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon chef d'établissement me reproche d'être trop sévère.

Message par nitescence le Lun 22 Déc 2014 - 10:08

@balthamos a écrit:
@oloc a écrit:

Donc non, quand on est fonctionnaire, l'étanchéité entre vie privée et exercice de ses fonctions n'existe pas. Ce qui ne veut pas dire que le CDE en question a raison hein, les choses sont encadrées.

Cette étanchéité existe.
Ce "devoir" concerne aussi notre vie publique dans certains de ses aspects.
Que je fasse des soirées cuir moustaches avec fouets et absinthes dans mon salon, on ne peut rien me reprocher. Que je fasse ces soirées sur la place de mon village en face de mon collège, ça me sera reproché (et pas que par la hiérarchie).

Enfin si porter son enfant devient immoral, je n'ose imaginer la vie la définition de vie morale.




C'est quoi des soirées cuir moustaches ?

nitescence
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon chef d'établissement me reproche d'être trop sévère.

Message par roxanne le Lun 22 Déc 2014 - 10:29

@toufik76 a écrit:GRAND MERCI à tous coeurs , je suis vraiment touché par votre soutien.
J'ai voulu rajouter une chose, c'est que le principal n'a pas aimé l'entretien que j'avais eu avec le papa d'un élève dont la maman travail au collège. Lors d'une rencontre parent prof, ce papa m'a fait part de son mécontentement de la moyenne de son enfant (15/20 !!) alors que sa moyenne générale est de (17/20). Je pense que je ne comprends plus rien dans ce collège !!
C'est un classique. L'année dernière, la seule mère qui m'a fait un scandale, menaçant de contacter l'IPR et d'aller "très haut " (ce à quoi j'ai répondu "Allez_y, au revoir Madame") était une infirmière scolaire officiant dans l'établissement voisin dont le fils avait 15 de moyenne et avec le quel je n'avais jamais eu aucun problème... pale

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon chef d'établissement me reproche d'être trop sévère.

Message par roxanne le Lun 22 Déc 2014 - 11:05

Et évidemment, ça n'est jamais allé plus loin Very Happy , la CDE me soutenant en plus sur ce coup car la dame avait déjà fait un esclandre pour une histoire de scooter.

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum