"Faut pas lâcher" : Un article émouvant de Monsieur Samovar (Rue89)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"Faut pas lâcher" : Un article émouvant de Monsieur Samovar (Rue89)

Message par Rendash le Mar 23 Déc 2014 - 14:06

Je ne sais pas si, comme moi, vous lisez avec délectation toujours, émotion souvent, irritation parfois, les billets du Professeur Samovar sur Rue89.
Je ne sais pas pourquoi le dernier m'a ému, presque aux larmes.
Mais j'avais envie de le faire partager aux Néos. Parce que j'y vois, peut-être naïvement, une des raisons pour lesquelles j'ai choisi ce métier.

Comme tous les vendredis soir je marche au ralenti. Le costume du prof se dénoue, à chaque pas un peu plus. Dans quelques instants, je vais retrouver mon prénom, mes tics de langage, mon obsession pour « Doctor Who ».

« Monsieur ! »

Au collège Ylisse, il n’est pas rare que les mômes nous interpellent devant les grilles. J’ai encore du mal à m’y faire, c’est sans doute pour ça que mon cerveau me signale un problème.

« Monsieur, vous vous rappelez de moi ? »

Non. Le chignon, la doudoune kaki et le sourire sont génériques, mais ne viennent pas d’ici... Ah si, ça me revient. C’était l’année dernière, au collège Crimea.

« Leïla ? »

La suite : http://blogs.rue89.nouvelobs.com/monsieur-samovar/2014/12/23/au-college-vous-mavez-trop-manque-monsieur-233965


Dernière édition par John le Mer 24 Déc 2014 - 10:36, édité 2 fois (Raison : titre précisé)

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Faut pas lâcher" : Un article émouvant de Monsieur Samovar (Rue89)

Message par zeprof le Mar 23 Déc 2014 - 14:36

moi aussi, il m'a émue ... merci
des ayrton, des leila et des arnaud j'en connais pas mal...

_________________
"La peur est le chemin vers le côté obscur: la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine… mène à la souffrance."

zeprof
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Faut pas lâcher" : Un article émouvant de Monsieur Samovar (Rue89)

Message par Longyearbyen's lover le Mar 23 Déc 2014 - 15:39

Bof bof.

Longyearbyen's lover
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Faut pas lâcher" : Un article émouvant de Monsieur Samovar (Rue89)

Message par henriette le Mar 23 Déc 2014 - 15:56

Merci, Rendash.

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Faut pas lâcher" : Un article émouvant de Monsieur Samovar (Rue89)

Message par Gryphe le Mar 23 Déc 2014 - 23:55

Pareil.
Merci Rendash. fleurs

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Faut pas lâcher" : Un article émouvant de Monsieur Samovar (Rue89)

Message par Rendash le Mer 24 Déc 2014 - 5:21

zeprof, henriette, Gryphe : fleurs

Longyearbyen's lover : (Razz)

(Gryphe : fleurs ²)

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Faut pas lâcher" : Un article émouvant de Monsieur Samovar (Rue89)

Message par Modulo le Mer 24 Déc 2014 - 9:10

L'article ne laisse pas indifférent pour sûr. Mais pour moi, c'est plutôt un subtil noeud de tension, qui ne se résout pas tellement à la fin. Un peu comme un accord de 5e dans un morceau de musique, qui ne terminerait pas par l'accord de fondamentale derrière.

Tu y vois comme une raison de faire ton métier : je t'admire pour ça. Cet espèce de retour sur investissement, dont nous n'avons pas souvent conscience (c'est apparemment un relatif hasard qu'il croise cette ancienne élève) est précisement un point qui me pose problème. J'entends bien qu'on atteind un but lorsqu'un élève, qu'on croyait perdu, revient nous voir (en fin d'année, l'année suivante, voire quatre ans plus tard sur FB) en nous disant que nous avons été indispensable. Même notre égo s'en trouve remonté, ce qui n'est pas de refus par les temps qui courrent. Mais en classe, dans l'instant d'une heure de cours, combien de Leïla nous renvoient une image de vacuité ?


Off Topic:

@Rendash a écrit:(Gryphe :  fleurs ²)

J'envisage dans un futur proche d'organiser un espèce de djihadisme Gryphéen. Je te compte parmis les fidèles ?


Dernière édition par Modulo le Mer 24 Déc 2014 - 11:25, édité 2 fois

Modulo
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Faut pas lâcher" : Un article émouvant de Monsieur Samovar (Rue89)

Message par Alexis le Mer 24 Déc 2014 - 10:24

@Modulo a écrit:L'article ne laisse pas indifférent pour sûr. Mais pour moi, c'est plutôt un subtil noeud de tension, qui ne se résout pas tellement à la fin. Un peu comme un accord de 5e dans un morceau de musique, qui ne terminerait pas par l'accord de fondamental derrière.

Tu y vois comme une raison de faire ton métier : je t'admire pour ça. Cet espèce de retour sur investissement, dont nous n'avons pas souvent conscience (c'est apparemment un relatif hasard qu'il croise cette ancienne élève) est précisement un point qui me pose problème. J'entends bien qu'on atteind un but lorsqu'un élève, qu'on croyait perdu, revient nous voir (en fin d'année, l'année suivante, voire quatre ans plus tard sur FB) en nous disant que nous avons été indispensable. Même notre égo s'en trouve remonté, ce qui n'est pas de refus par les temps qui courrent. Mais en classe, combien, dans l'instant, combien de Leïla nous renvoient une image de vacuité ?

Même impression. Je me rappelle quand j'ai commencé à enseigner, les anciens me disaient: "il faut s'accrocher aux petites réussites". Dix ans plus tard, je pense que ça ne suffit hélas pas. Mieux vaut ne pas se focaliser sur ces petites réussites trop fortement car cela ne met en évidence et ne compense pas les nombreux échecs éducatifs que l'on peut rencontrer.

Alexis
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Faut pas lâcher" : Un article émouvant de Monsieur Samovar (Rue89)

Message par archeboc le Mer 24 Déc 2014 - 10:37

"Honneur à ceux qui toute leur vie prennent pour tâche la défense des Thermopyles..."

K. Cavafy.

_________________
« Champagne, au sortir d'un long dîner qui lui enfle l'estomac, et dans les douces fumées d'un vin d'Avenay ou de Sillery, signe un ordre qu'on lui présente, qui ôterait le pain à toute une province si l'on n'y remédiait. Il est excusable : quel moyen de comprendre, dans la première heure de la digestion, qu'on puisse quelque part mourir de faim ? » ---- La Bruyère

archeboc
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Faut pas lâcher" : Un article émouvant de Monsieur Samovar (Rue89)

Message par Longyearbyen's lover le Mer 24 Déc 2014 - 14:49

Et bien oui, Redash, ce qui m'a ennuyée, c'est l'histoire des antipodes, dans l'article. C'est plein de tendresse mais légèrement condescendant.
Une fille qui aurait un bébé à 15 ans, quelle horreur !
Non.
L'une de mes étudiantes de 19 ans a un bébé, c'est une maman très attentive et une étudiante très investie. Elle est très appréciée des autres et c'est génial !
La jeune fille de l'article qui vit dans un monde qui est aux antipodes de celui du prof ( dans l'article ) :
Alors, il y a un monde Télérama, jazz, musique classique, fims d'auteurs et un autre Soprano, Rihanna, Kev Adams et wesh wesh ?
Bof à cela.

Longyearbyen's lover
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Faut pas lâcher" : Un article émouvant de Monsieur Samovar (Rue89)

Message par Rendash le Jeu 25 Déc 2014 - 11:23

@Modulo a écrit:L'article ne laisse pas indifférent pour sûr. Mais pour moi, c'est plutôt un subtil noeud de tension, qui ne se résout pas tellement à la fin. Un peu comme un accord de 5e dans un morceau de musique, qui ne terminerait pas par l'accord de fondamentale derrière.

Tu y vois comme une raison de faire ton métier : je t'admire pour ça. Cet espèce de retour sur investissement, dont nous n'avons pas souvent conscience (c'est apparemment un relatif hasard qu'il croise cette ancienne élève) est précisement un point qui me pose problème. J'entends bien qu'on atteind un but lorsqu'un élève, qu'on croyait perdu, revient nous voir (en fin d'année, l'année suivante, voire quatre ans plus tard sur FB) en nous disant que nous avons été indispensable. Même notre égo s'en trouve remonté, ce qui n'est pas de refus par les temps qui courrent. Mais en classe, dans l'instant d'une heure de cours, combien de Leïla nous renvoient une image de vacuité ?

C'est probablement la naïveté du stagiaire, aussi. Mais justement, c'est lorsqu'un de ces élèves qui renvoie une telle image tout au long de l'année se réveille, ne serait-ce que sur un cours ou deux, que j'ai le plus l'impression d'avoir réussi quelque chose. J'y vois une raison d'espérer, même si, du même coup, il y a encore plus de raisons de s'arracher les cheveux en constatant que les possibilités sont freinées, voire gâchées, par des événements extérieurs.

Il se peut que je change de discours quand j'aurai davantage d'expérience, j'en suis conscient. Mais aujourd'hui, ça me met une pêche d'enfer Razz

@Modulo a écrit:
Off Topic:

@Rendash a écrit:(Gryphe :  fleurs ²)

J'envisage dans un futur proche d'organiser un espèce de djihadisme Gryphéen. Je te compte parmis les fidèles ?

Gryphahu Akbar! chevalier chevalier
veneration
(mais pas touche à son ordinateur, heing è_é )
*comp-renne qui pourra*

@Longyearbyen's lover a écrit:Et bien oui, Redash, ce qui m'a ennuyée, c'est l'histoire des antipodes, dans l'article. C'est plein de tendresse mais légèrement condescendant.
Une fille qui aurait un bébé à 15 ans, quelle horreur !
Non.
L'une de mes étudiantes de 19 ans a un bébé, c'est une maman très attentive et une étudiante très investie. Elle est très appréciée des autres et c'est génial !
La jeune fille de l'article qui vit dans un monde qui est aux antipodes de celui du prof ( dans l'article ) :
Alors, il y a un monde Télérama, jazz, musique classique, fims d'auteurs et un autre Soprano, Rihanna, Kev Adams et wesh wesh ?
Bof à cela.

Je comprends tout à fait ce que tu veux dire, notamment quant à la condescendance. Ne serait-ce que parce que, par moments, je me surprends à éprouver ce genre de choses, à ma grande honte (pas toujours, d'ailleurs =/ ). J'imagine que c'est une forme d'expression du mépris des gens prétendument cultivés pour ceux qu'ils jugent moins cultivés, une sorte de sentiment d'appartenir à une élite intellectuelle, va savoir. Le tout est de s'en rendre compte, au moins ponctuellement, et de redescendre sur terre Razz

Quant à moi, j'ai surtout ressenti et retenu la tendresse que tu évoques.

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Faut pas lâcher" : Un article émouvant de Monsieur Samovar (Rue89)

Message par Jane le Jeu 25 Déc 2014 - 12:37

Moi aussi j'ai vu de la tendresse, et lu dans cet article ce que la plupart d'entre nous ont déjà entendu dans leur carrière. L'autre fois, c'était à la caisse de décathlon qu'une ancienne élève m'a reconnue et s'est amusée que je lui donne mon nom parce que oui, j'avais encore oublié la carte du magasin. "Vous êtes toujours au collège ZDNKW, madame ? Non, Ah, tant mieux, je suis contente pour vous... parce que des élèves comme nous, ça doit être une épreuve dans la vie d'un prof... Comme je regrette de pas vous avoir écoutée et d'avoir tout lâché... je prépare mon diplôme en alternance..."

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Faut pas lâcher" : Un article émouvant de Monsieur Samovar (Rue89)

Message par Dadoo33 le Jeu 25 Déc 2014 - 13:12

Très bel article mais je n'ai pas aimé la fin.

Dadoo33
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Faut pas lâcher" : Un article émouvant de Monsieur Samovar (Rue89)

Message par Modulo le Jeu 25 Déc 2014 - 14:11

@Rendash a écrit:

C'est probablement la naïveté du stagiaire, aussi. Mais justement, c'est lorsqu'un de ces élèves qui renvoie une telle image tout au long de l'année se réveille, ne serait-ce que sur un cours ou deux, que j'ai le plus l'impression d'avoir réussi quelque chose. J'y vois une raison d'espérer, même si, du même coup, il y a encore plus de raisons de s'arracher les cheveux en constatant que les possibilités sont freinées, voire gâchées, par des événements extérieurs.

Il se peut que je change de discours quand j'aurai davantage d'expérience, j'en suis conscient. Mais aujourd'hui, ça me met une pêche d'enfer Razz

Dans la vie, je suis plutôt un adepte du verre à moitié plein en plus d'être un adepte de la vénération quotidienne et indéfectible de Gryphe, quitte à le remplir moi-même . 

Pourtant, je suis étonné de voir qu'en cinq ans à peine, j'ai été broyé du côté de l'optimisme par l'EN. Heureusement, simplement sur ce domaine. J'espère que ma maladie n'est pas contagieuse Smile Tu parles de naïveté, mot souvent connoté négativement. J'y vois une force, garde la le plus longtemps possible !

Modulo
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Faut pas lâcher" : Un article émouvant de Monsieur Samovar (Rue89)

Message par Rendash le Jeu 25 Déc 2014 - 14:27

Un bon verre est un verre vide. Comme ça, on peut le remplir, encore et encore yesyes

Razz:

Bon courage pour ta réorientation. Et encore merci pour les conseils judicieux et informations pertinentes que tu as donnés à beaucoup ici Wink


_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Faut pas lâcher" : Un article émouvant de Monsieur Samovar (Rue89)

Message par Gryphe le Jeu 25 Déc 2014 - 15:44

@Rendash a écrit:
@Modulo a écrit:
Off Topic:

@Rendash a écrit:(Gryphe :  fleurs ²)

J'envisage dans un futur proche d'organiser un espèce de djihadisme Gryphéen. Je te compte parmis les fidèles ?

Gryphahu Akbar!  chevalier  chevalier  
veneration  

Z'êtes quand même de grands malades, les gars. Embarassed

Off topic:
Si vous voulez aller boire un verre début janvier... y'a moyen.   santeverre

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Faut pas lâcher" : Un article émouvant de Monsieur Samovar (Rue89)

Message par ycombe le Jeu 25 Déc 2014 - 15:52

@Longyearbyen's lover a écrit:
Une fille qui aurait un bébé à 15 ans, quelle horreur !
Non.
Lors de ma première année dans la carrière, une de mes élèves de sixième, par ailleurs absentéiste chronique, est tombée enceinte. J'avais compté que le jour de son treizième anniversaire, elle était enceinte de 4 mois. Et elle l'a caché le temps qu'il fallait pour être sûre que personne ne puisse la forcer à avorter.

Elle a fait sa rentrée de cinquième en congé maternité, comme ont rigolé ses copains.

_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Faut pas lâcher" : Un article émouvant de Monsieur Samovar (Rue89)

Message par Audrey le Jeu 25 Déc 2014 - 17:13

@Gryphe a écrit:
@Rendash a écrit:
@Modulo a écrit:
Off Topic:



J'envisage dans un futur proche d'organiser un espèce de djihadisme Gryphéen. Je te compte parmis les fidèles ?

Gryphahu Akbar!  chevalier  chevalier  
veneration  

Z'êtes quand même de grands malades, les gars. Embarassed

Off topic:
Si vous voulez aller boire un verre début janvier... y'a moyen.   santeverre

Ah moi aussi je suis partante pour un verre début janvier si ça s'organise!

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Faut pas lâcher" : Un article émouvant de Monsieur Samovar (Rue89)

Message par thrasybule le Jeu 25 Déc 2014 - 20:18

@Rendash a écrit:Un bon verre est un verre vide. Comme ça, on peut le remplir, encore et encore  yesyes

:

Bon courage pour ta réorientation. Et encore merci pour les conseils judicieux et informations pertinentes que tu as donnés à beaucoup ici Wink

Avec une variante dans La Mariée était en noir: quand mon verre est plein, je le vide, quand il est vide, je le plains

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum