Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Rabelais
Vénérable

(Français) Boucler le programme en seconde, vous le sentez comment ?

par Rabelais le Ven 26 Déc 2014 - 12:46
veneration
Quelle pression ce programme de seconde !
Que de choix, que de deuils à faire !
Mais pas de compromissions, pas de light et pourtant,
Si les élèves cessent d'aller en sortie littérature et société toutes les trois semaines, Twisted Evil
S'ils ne vont pas passer une semaine à Rome ou ailleurs grâce à leur option latin, espagnol ou italien affraid
Si je continue  à avancer telle un bulldozer professeur
Si je persiste à bosser 45 heures par semaines et à me casser le bonbon pour le leur rendre doux et intelligible, furieux : ce programme, bah vous savez quoi ?
JE PENSE BOUCLER LE PROGRAMME !!!!yesyesyesyesyesyesyesyes

Allez, à vous !!

PS : Je confronterai mon rêve à la réalité en juin... parce qu'il y a sans doute des sorties, visites, voyages, projets en tous genres auxquels je n'ai pas pensé, débutante que je suis.
Mais ce que je n'oublie pas en revanche, c'est que les cours cessent début juin!lol!
Est-ce une blague ? Non, non, même pas.


Dernière édition par Rabelais le Ven 26 Déc 2014 - 16:13, édité 2 fois (Raison : Typographie corrigée.)
avatar
nlm76
Esprit éclairé

Re: (Français) Boucler le programme en seconde, vous le sentez comment ?

par nlm76 le Ven 26 Déc 2014 - 13:13
Boucler le programme ?
ka veut dire ?
Avoir étudié des extraits de roman, de nouvelles; des poèmes; des extraits de théâtre : pour moi, ça, c'est boucler le programme. Pas bien difficile.
Après, il y a toutes les emplâtres à jambe de bois qu'on s'amuse à appliquer.

_________________
Sites du grip et des gripiens :
http://instruire.fr
http://slecc.fr/GRIP.htm
http://doublecasquette3.eklablog.com/
http://pedagoj.eklablog.com/
www.lettresclassiques.fr
avatar
Rabelais
Vénérable

Re: (Français) Boucler le programme en seconde, vous le sentez comment ?

par Rabelais le Ven 26 Déc 2014 - 13:31
C'est chouette de voir les choses comme ça!
Mais tu n'en penses pas un mot  lol! 
Je te lis, je sens donc que tu ne fais pas non plus de la m....
S'il suffisait d'étudier des extraits sans cohérence les uns avec les autres et sans essayer à travers eux de faire appréhender les caractéristiques du genre, le comment et le pourquoi, toute l'histoire littéraire et le travail d'écriture , alors il n'y aurait même pas de programme.
( sans oublier tout ce temps de colmatage de lacunes en grammaire)
Pour les emplâtres, oui, j'évite le plus possible , sinon il n'y a aucune chance que ce programme ne soit bouclé!

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: (Français) Boucler le programme en seconde, vous le sentez comment ?

par User5899 le Ven 26 Déc 2014 - 13:48
Je n'avais jamais vu ce programme comme dur à boucler.
Mais en fait, je m'en fous.
Si je survole tous les gadgets qu'il comprend, je ne ferai jamais acquérir à mes ouailles ce dont elles ont besoin, par exemple la phrase simple et la conjugaison du verbe "être".
Donc hâtons-nous lentement...
avatar
nlm76
Esprit éclairé

Re: (Français) Boucler le programme en seconde, vous le sentez comment ?

par nlm76 le Ven 26 Déc 2014 - 15:48
Bon, cela dit, c'est beau à voir, l'enthousiasme de la jeunesse. Vos élèves ont de la chance, je pense.

_________________
Sites du grip et des gripiens :
http://instruire.fr
http://slecc.fr/GRIP.htm
http://doublecasquette3.eklablog.com/
http://pedagoj.eklablog.com/
www.lettresclassiques.fr
avatar
ysabel
Devin

Re: (Français) Boucler le programme en seconde, vous le sentez comment ?

par ysabel le Ven 26 Déc 2014 - 16:48
Cripure a écrit:Je n'avais jamais vu ce programme comme dur à boucler.
Mais en fait, je m'en fous.
Si je survole tous les gadgets qu'il comprend, je ne ferai jamais acquérir à mes ouailles ce dont elles ont besoin, par exemple la phrase simple et la conjugaison du verbe "être".
Donc hâtons-nous lentement...

Tout à fait. Et si les élèves avaient des connaissances en arrivant au lycée, ce serait beaucoup plus simple.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: (Français) Boucler le programme en seconde, vous le sentez comment ?

par User5899 le Ven 26 Déc 2014 - 18:57
@ysabel a écrit:
Cripure a écrit:Je n'avais jamais vu ce programme comme dur à boucler.
Mais en fait, je m'en fous.
Si je survole tous les gadgets qu'il comprend, je ne ferai jamais acquérir à mes ouailles ce dont elles ont besoin, par exemple la phrase simple et la conjugaison du verbe "être".
Donc hâtons-nous lentement...

Tout à fait. Et si les élèves avaient des connaissances en arrivant au lycée, ce serait beaucoup plus simple.
Oui, non mais là, comment voulez-vous qu'après 9 ans, ils sachent quelque chose ?
User19866
Expert spécialisé

Re: (Français) Boucler le programme en seconde, vous le sentez comment ?

par User19866 le Ven 26 Déc 2014 - 19:01
Cripure a écrit:
@ysabel a écrit:
Cripure a écrit:Je n'avais jamais vu ce programme comme dur à boucler.
Mais en fait, je m'en fous.
Si je survole tous les gadgets qu'il comprend, je ne ferai jamais acquérir à mes ouailles ce dont elles ont besoin, par exemple la phrase simple et la conjugaison du verbe "être".
Donc hâtons-nous lentement...
Tout à fait. Et si les élèves avaient des connaissances en arrivant au lycée, ce serait beaucoup plus simple.
Oui, non mais là, comment voulez-vous qu'après 9 ans, ils sachent quelque chose ?
Pourtant, je vous assure qu'on fait de notre mieux, ici en amont. Rolling Eyes
avatar
Longyearbyen's lover
Niveau 5

Re: (Français) Boucler le programme en seconde, vous le sentez comment ?

par Longyearbyen's lover le Ven 26 Déc 2014 - 19:02
Qu'appelez-vous gadgets, Cripure ? Il est vrai que les miens sont très faibles en conjugaison, ils ont d'énormes lacunes. Mais nous leur enseignons le commentaire littéraire et la dissert, c'est un peu bizarre.
Sinon, pour moi, l'argumentation jusqu'aux vacances de février, Médée jusqu'à Pâques et Pauca meae pour terminer.
avatar
Rabelais
Vénérable

Re: (Français) Boucler le programme en seconde, vous le sentez comment ?

par Rabelais le Ven 26 Déc 2014 - 19:30
@Longyearbyen's lover a écrit:   Qu'appelez-vous gadgets, Cripure ? Il est vrai que les miens sont très faibles en conjugaison, ils ont d'énormes lacunes. Mais nous leur enseignons le commentaire littéraire et la dissert, c'est un peu bizarre.
  Sinon, pour moi, l'argumentation jusqu'aux vacances de février, Médée jusqu'à Pâques et Pauca meae pour terminer.
Théâtre et argumentation : terminés! Le romantisme jusqu'aux vacances de février avec Lamartine (" les méditations poétiques"), le réalisme suivi du naturalisme ( GT puis l'Assommoir ou Germinal) jusqu'à fin avril ou mi-mai puis pour finir, du Symbolisme au Surréalisme ( sur un seul thème car je n'aurai plus le temps, la nuit ou la femme ).
Les gadgets je pense que ce sont les portfolios d'analyses filmiques ( peut-être lorsque nous aurons 12 heures par semaine pour une classe) ou les séances ludiques chronophages comme ... Euh... Je ne sais pas je n'ai pas le temps d'en faire en fait.
Very Happy Personne n'en a le temps.
avatar
Al
Expert spécialisé

Re: (Français) Boucler le programme en seconde, vous le sentez comment ?

par Al le Ven 26 Déc 2014 - 20:11
J'essaie de construire deux séquences par objet d'étude, c'est moi qui sélectionne...tout... donc oui c'est un choix mais pour autant "boucler" le programme, pour moi, c'est ça, c'est créer moi-même des séquences comme je l'entends autour des grandes lignes données.
Je présente les méthodes des exercices du bac dès la 2d, ça marche bien, ils sont rassurés, ils ne savent toujours pas aligner deux mots cohérents mais ils savent donner l'impression de trouver pbatique et plan, ça leur donnera au moins 14 au bac, tout le monde est content. Mais je ne leur cache pas la supercherie (enfin si, tout au long de l'année pour qu'ils continuent à bosser, mais in fine je suis très claire sur leur niveau réel et ce qui les attend).

_________________
"C’est le grand nuage des ambitions moroses qui étouffe la voix d’Éros."
avatar
Rabelais
Vénérable

Re: (Français) Boucler le programme en seconde, vous le sentez comment ?

par Rabelais le Ven 26 Déc 2014 - 20:21
@Al a écrit:J'essaie de construire deux séquences par objet d'étude, c'est moi qui sélectionne...tout... donc oui c'est un choix mais pour autant "boucler" le programme, pour moi, c'est ça, c'est créer moi-même des séquences comme je l'entends autour des grandes lignes données.
Je présente les méthodes des exercices du bac dès la 2d, ça marche bien, ils sont rassurés, ils ne savent toujours pas aligner deux mots cohérents mais ils savent donner l'impression de trouver pbatique et plan, ça leur donnera au moins 14 au bac, tout le monde est content. Mais je ne leur cache pas la supercherie (enfin si, tout au long de l'année pour qu'ils continuent à bosser, mais in fine je suis très claire sur leur niveau réel et ce qui les attend).
De même, deux séquences par objet d'étude et pas de séquences " manuels" mais  uniquement des créations , sinon je m'ennuie.
Ça viendra peut- être un jour.
Pour la méthodologie , eh bien, je te suis et je ris encore de cette supercherie .
avatar
ysabel
Devin

Re: (Français) Boucler le programme en seconde, vous le sentez comment ?

par ysabel le Ven 26 Déc 2014 - 20:44
Cripure a écrit:
@ysabel a écrit:
Cripure a écrit:Je n'avais jamais vu ce programme comme dur à boucler.
Mais en fait, je m'en fous.
Si je survole tous les gadgets qu'il comprend, je ne ferai jamais acquérir à mes ouailles ce dont elles ont besoin, par exemple la phrase simple et la conjugaison du verbe "être".
Donc hâtons-nous lentement...

Tout à fait. Et si les élèves avaient des connaissances en arrivant au lycée, ce serait beaucoup plus simple.
Oui, non mais là, comment voulez-vous qu'après 9 ans, ils sachent quelque chose ?

Le mystère des nouveaux élèves ! Twisted Evil

Dalathée2 a écrit:
Cripure a écrit:
@ysabel a écrit:
Tout à fait. Et si les élèves avaient des connaissances en arrivant au lycée, ce serait beaucoup plus simple.
Oui, non mais là, comment voulez-vous qu'après 9 ans, ils sachent quelque chose ?
Pourtant, je vous assure qu'on fait de notre mieux, ici en amont. Rolling Eyes

Oh ! on le sait bien... Comme dirait un de mes collègues, le cerveau des élèves, ce n'est même plus une passoire car une passoire retient qqch mais c'est plutôt comme une chasse d'eau...


_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
roxanne
Devin

Re: (Français) Boucler le programme en seconde, vous le sentez comment ?

par roxanne le Ven 26 Déc 2014 - 22:51
[quote="Dalathée2"]
Cripure a écrit:
@ysabel a écrit:
Tout à fait. Et si les élèves avaient des connaissances en arrivant au lycée, ce serait beaucoup plus simple.
Oui, non mais là, comment voulez-vous qu'après 9 ans, ils sachent quelque chose ?
Pourtant, je vous assure qu'on fait de notre mieux, ici en amont. Rolling Eyes [/quote
Oui, on ne cesse de le répéter mais bon' à chaque fois, hop le petit couplet sur " ils ne savent rien n arrivant au lycée". Heureusement, enfin, ils vont about les profs qui vont les faire bosser...
avatar
nlm76
Esprit éclairé

Re: (Français) Boucler le programme en seconde, vous le sentez comment ?

par nlm76 le Ven 26 Déc 2014 - 23:32
Mouais. J'ai enseigné pendant 15 ans au collège. J'ai enseigné à l'université. Ils ne savent rien en entrant à l'université, comme ils ne savaient rien en entrant au lycée, comme ils ne savaient rien en entrant au collège.
Cela ne veut pas dire que les enseignants du collège ne font pas leur boulot. Cela veut dire que le système déc... à pleins tubes.
Cela dit, je ne suis pas sûr de bien comprendre "Rabelais" quand il dit : S'il suffisait d'étudier des extraits sans cohérence les uns avec les autres et sans essayer à travers eux de faire appréhender les caractéristiques du genre, le comment et le pourquoi, toute l'histoire littéraire et le travail d'écriture , alors il n'y aurait même pas de programme.
En effet, je ne cherche pas à leur faire appréhender les caractéristiques du genre ; je ne m'intéresse que fort peu à l'histoire littéraire ; quant au travail d'écriture, je l'étudie quand j'étudie les textes. En conclusion, mon programme, ce sont les textes.
Quant à l'emplâtre sur la jambe de bois, c'est l'apprentissage de la langue et de ses potentialités.
Enfin, l'enseignement des techniques de supercherie, je n'arrive pas à m'y résoudre. Je déteste ces tartufferies, et je ne comprends pas comment on peut mettre 14 à une copie qui a fait semblant de poser une "problématique". Pour moi, cela vaut une note pire que la copie qui essaie de réfléchir avec bon sens et honnêteté mais maladroitement.
IL NE FAUT PAS participer à cette fabrique du crétin. IL FAUT refuser de donner les pseudo-méthodes qui permettent d'esquiver la réflexion.

_________________
Sites du grip et des gripiens :
http://instruire.fr
http://slecc.fr/GRIP.htm
http://doublecasquette3.eklablog.com/
http://pedagoj.eklablog.com/
www.lettresclassiques.fr
avatar
Longyearbyen's lover
Niveau 5

Re: (Français) Boucler le programme en seconde, vous le sentez comment ?

par Longyearbyen's lover le Sam 27 Déc 2014 - 9:19
@nlm76 a écrit:
IL NE FAUT PAS participer à cette fabrique du crétin. IL FAUT refuser de donner les pseudo-méthodes qui permettent d'esquiver la réflexion.


Dernière édition par Longyearbyen's lover le Sam 27 Déc 2014 - 9:31, édité 1 fois
avatar
Al
Expert spécialisé

Re: (Français) Boucler le programme en seconde, vous le sentez comment ?

par Al le Sam 27 Déc 2014 - 9:29
Attention, je crois que l'on s'est mal compris : je ne propose pas des techniques de supercherie, je leur montre comment je fais pour composer de beaux commentaires et de belles dissertations. Je les oblige à essayer (d'après une méthode "progressive" que j'ai mise au point, qui sans doute est très perfectible), encore et encore. Les meilleurs réalisent de beaux travaux. Mais je parlais de la masse qui arrive tout juste à une pâle imitation de l'essence de mon enseignement (problématiques syntaxiquement fausses ; trop vagues ; inintéressantes ; plan qui est un plan parce qu'il y a des grandes parties et des sous parties, même sans aucun rapport avec le texte, etc.), et il se trouve qu'à ces élèves, auxquels je ne fais rien miroiter, on donne 14 au bac. Ce n'est pas mon problème. Mais donc je continue à procéder ainsi (en leur cachant le plus longtemps possible la surnotation finale). Je suis "désavouée" à la fin "Madame j'ai eu 14 au bac alors que vous disiez que je savais pas écrire et que vous me mettiez jamais plus de 8" mais généralement ils n'y voient que du feu : ils ont miraculeusement progressé juste le jour de l'examen ; ou pire : tout ça c'est grâce à moi! Laughing Razz

_________________
"C’est le grand nuage des ambitions moroses qui étouffe la voix d’Éros."
avatar
Iphigénie
Bon génie

Re: (Français) Boucler le programme en seconde, vous le sentez comment ?

par Iphigénie le Sam 27 Déc 2014 - 9:41
Je crois qu'il y a une vraie réflexion à faire sur la raison pour laquelle les élèves ne savent rien de rien en arrivant au lycée (et sans doute en en sortant, bien sûr): il ne s'agit pas de se renvoyer la pierre de l'un à l'autre mais de voir pourquoi ils n'impriment pas. En littérature comme en histoire, le désastre est quand même tangible si on veut bien ouvrir les yeux.
Comme je ne vois pas de raison pour lesquelles les élèves d'aujourd'hui seraient naturellement plus crétins que les élèves d'il y a quarante ans, il me semble qu'il faudrait vraiment s'interroger sur la conception non seulement des programmes mais je dirais plus vastement de la littérature, que l'on rend inaccessible, à mon avis, à force de la cantonner dans des questions de genre et de forme selon une fausse histoire littéraire qui justement dissocie les genres et ldésarticule les époques: on va étudier Racine en décembre mais Boileau l'année suivante (ou jamais) dans le cadre de l'argumentation, Zola en seconde, mais pendant qu'on étudie la citoyenneté romaine sous Caracalla en histoire and so on: on fait, tous ensemble, de la soupe.
Peut-être que si on s'intéressait d'abord au contenu avant de les lancer sur les formes, ils seraient plus investis.
Je sais bien que la littérature  , c'est justement l'alliance des deux, mais cette obligation née dans les années 70, comme mot d'ordre, toute autre méthode étant pour les imbéciles,  de rendre sacro-sainte la forme, la forme rien que la forme est incompréhensible, à mon avis, pour un cerveau de douze ans. Dans ce domaine comme dans bien d'autres, on met la charrue avant les boeufs. L'Odyssée a d'abord plu en tant qu'histoire que l'on se racontait et qui faisait rêver, pas comme épopée écrite en hexamètres dactyliques interprétable par hypothèses des herméneutes...
La vraie question me semble être à quoi sert de faire de la "vraie" littérature avec des élèves qui prennent horreur de la lecture et n'ouvriront jamais un livre chez eux par plaisir, pur plaisir. Suspect
J
Spoiler:
e pense à un cas concret à cause d'un autre fil: demander à des élèves de faire une anthologie poétique avec préface et interrogation sur le" genre" des poèmes" , justification de ses choix etc etc: faire de la lecture des poèmes un travail scolaire en somme: pour moi, sans vouloir choquer personne mais pour vous dire le fond de ma pensée (dont vous ferez ce que vous voulez!): c'est le contraire même d'initier à la poésie un enfant ou un adolescent. Je ne vous livrerai jamais mon anthologie poétique, parce que vous la livrer serait vous livrer mon intimité et je ne le ferais pas avec un professeur. Demander une anthologie à des gamins pour moi, c'est le contraire de "prendre la poésie au sérieux": c'est faire de la poésie un terrain d'entraînement. J'aurais eu vraiment foncièrement horreur d'avoir à faire ce genre de travail en tant qu'élève.
avatar
Rabelais
Vénérable

Re: (Français) Boucler le programme en seconde, vous le sentez comment ?

par Rabelais le Sam 27 Déc 2014 - 11:48
Et c'est bien modestement que je m'interrogeais sur la possibilité de "boucler" ce programme puisque , me retrouvant dans vos diverses conceptions , j'essaie de concilier progression chronologique ( voyage à travers les siècles pour que les élèves ne voient pas les textes comme surgissant de nulle part mais comme héritages d'un passé,résultats de luttes, resultats aussi d'une histoire  ), focalisation ensuite sur le texte lui-même ( fond et forme mêlés) mais aussi grammaire pour consolider les bases données au collège ( l'élève est comme  Pénélope , il s'entête à défaire les fils patiemment tissés ) ,pour finir ensuite par ( examen codifié oblige) l'essentiel de la méthodologie .
Le tout en tentant de leur rendre intéressant un cours, un livre, un auteur, un tableau et de leur faire percevoir que le monde n'est pas forcément inintelligible surtout s'il est mis en mots . Vaste programme
.
La seule supercherie est celle qui consiste à leur faire croire qu'ils risquent de ne pas l'avoir, ce baccalauréat , afin qu'ils travaillent encore plus et qu'ils tentent de se dépasser un peu.
lisette83
Expert

Re: (Français) Boucler le programme en seconde, vous le sentez comment ?

par lisette83 le Sam 27 Déc 2014 - 12:20
[quote="Iphigénie"]Je crois qu'il y a une vraie réflexion à faire sur la raison pour laquelle les élèves ne savent rien de rien en arrivant au lycée (et sans doute en en sortant, bien sûr): il ne s'agit pas de se renvoyer la pierre de l'un à l'autre mais de voir pourquoi ils n'impriment pas. En littérature comme en histoire, le désastre est quand même tangible si on veut bien ouvrir les yeux.
Comme je ne vois pas de raison pour lesquelles les élèves d'aujourd'hui seraient naturellement plus crétins que les élèves d'il y a quarante ans, il me semble qu'il faudrait vraiment s'interroger sur la conception non seulement des programmes mais je dirais plus vastement de la littérature, que l'on rend inaccessible, à mon avis, à force de la cantonner dans des questions de genre et de forme selon une fausse histoire littéraire qui justement dissocie les genres et ldésarticule les époques: on va étudier Racine en décembre mais Boileau l'année suivante (ou jamais) dans le cadre de l'argumentation, Zola en seconde, mais pendant qu'on étudie la citoyenneté romaine sous Caracalla en histoire and so on: on fait, tous ensemble, de la soupe.
Peut-être que si on s'intéressait d'abord au contenu avant de les lancer sur les formes, ils seraient plus investis.
Je sais bien que la littérature  , c'est justement l'alliance des deux, mais cette obligation née dans les années 70, comme mot d'ordre, toute autre méthode étant pour les imbéciles,  de rendre sacro-sainte la forme, la forme rien que la forme est incompréhensible, à mon avis, pour un cerveau de douze ans. Dans ce domaine comme dans bien d'autres, on met la charrue avant les boeufs. L'Odyssée a d'abord plu en tant qu'histoire que l'on se racontait et qui faisait rêver, pas comme épopée écrite en hexamètres dactyliques interprétable par hypothèses des herméneutes...
La vraie question me semble être à quoi sert de faire de la "vraie" littérature avec des élèves qui prennent horreur de la lecture et n'ouvriront jamais un livre chez eux par plaisir, pur plaisir. Suspect
J
Spoiler:
e pense à un cas concret à cause d'un autre fil: demander à des élèves de faire une anthologie poétique avec préface et interrogation sur le" genre" des poèmes" , justification de ses choix etc etc: faire de la lecture des poèmes un travail scolaire en somme: pour moi, sans vouloir choquer personne mais pour vous dire le fond de ma pensée (dont vous ferez ce que vous voulez!): c'est le contraire même d'initier à la poésie un enfant ou un adolescent. Je ne vous livrerai jamais mon anthologie poétique, parce que vous la livrer serait vous livrer mon intimité et je ne le ferais pas avec un professeur. Demander une anthologie à des gamins pour moi, c'est le contraire de "prendre la poésie au sérieux": c'est faire de la poésie un terrain d'entraînement. J'aurais eu vraiment foncièrement horreur d'avoir à faire ce genre de travail en tant qu'élève.
La plupart des élèves que nous avons en Seconde n'auraient pas eu accès au lycée il y a 40, 30, 20 ou même 10 ans; ce n'est pas une critique mais un état de fait qu'il faut prendre en compte, les compétences et connaissances requises ont fortement évolué (ou régressé).
avatar
doctor who
Vénérable

Re: (Français) Boucler le programme en seconde, vous le sentez comment ?

par doctor who le Sam 27 Déc 2014 - 12:27
@lisette83 a écrit:
La plupart des élèves que nous avons en Seconde n'auraient pas eu accès au lycée il y a 40, 30, 20 ou même 10 ans; ce n'est pas une critique mais un état de fait qu'il faut prendre en compte, les compétences et connaissances requises ont fortement évolué (ou régressé).


Ils auraient passé leur brevet d'étude, aurait appris un métier. Rien que de très enviable si l'on envisage ce qu'était le lycée à l'époque (pas franchement l'antre de la pédagogie) et l'état de beacoup de nos élèves actuels au lycée.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
avatar
Rabelais
Vénérable

Re: (Français) Boucler le programme en seconde, vous le sentez comment ?

par Rabelais le Sam 27 Déc 2014 - 12:32
Oui,c'est une (grande) partie du problème.
J'ai quelques élèves en seconde qui n'ont pas eu le brevet et qui ne souhaitent toujours pas être réorientés, pourtant ils vont souffrir,et nous aussi.
Certes le DNB n'est pas gage d'un niveau suffisant pour suivre en lycée général, mais pour ceux qui ont échoué, c'est encore plus compliqué.
( enfin, 4 élèves ne valent pas loi mais c'est ce que j'ai remarqué)

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.
avatar
nitescence
Érudit

Re: (Français) Boucler le programme en seconde, vous le sentez comment ?

par nitescence le Sam 27 Déc 2014 - 12:37
Disons que l'étude de la forme doit théoriquement permettre d’accéder au sens, à une meilleure compréhension, une compréhension approfondie. Par exemple, dire d'un texte qu'il s'agit d'une parodie permet d'accéder à la dimension comique...

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: (Français) Boucler le programme en seconde, vous le sentez comment ?

par User5899 le Sam 27 Déc 2014 - 12:39
La rédaction de la préface de sa propre anthologie poétique est un sujet du concours général de 82 ou 81, je pense. On nous avait donné ce sujet comme première dissertation d'hypokhâgne, Illizia doit s'en souvenir Wink
avatar
nitescence
Érudit

Re: (Français) Boucler le programme en seconde, vous le sentez comment ?

par nitescence le Sam 27 Déc 2014 - 12:45
Euh... c'est aussi un sujet qui est tombé au bac en série technologique il y a quelques années...

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)
Contenu sponsorisé

Re: (Français) Boucler le programme en seconde, vous le sentez comment ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum