Pour Alain Boissinot, ancien recteur, il faut adapter le découpage académique aux nouvelles grandes régions de France.

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Pour Alain Boissinot, ancien recteur, il faut adapter le découpage académique aux nouvelles grandes régions de France.

Message par Tamerlan le Sam 1 Aoû 2015 - 11:12

Oui, sur PACA il y a un travail de rapprochement entamé entre les académies mais il me semble que c'est le recteur d'Aix qui a la main. A terme la fusion est probable non ? En fait j'ai les mêmes échos internes que ProvençalLeGaulois mais vu d'Aix.

Tamerlan
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Alain Boissinot, ancien recteur, il faut adapter le découpage académique aux nouvelles grandes régions de France.

Message par coindeparadis le Sam 1 Aoû 2015 - 11:22

@ProvençalLeGaulois a écrit:Je bosse dans les locaux du rectorat de Nice et il y a eu de nombreuses discussions et rumeurs sur la fusion des académies (alors que la Région ne bouge pas) : l'hypothèse principale était une "fusion" des deux académies avec un rectorat principal à Aix et une "antenne" à Nice, pas de déplacements de personnels non encadrants et une répartition des services entre les rectorats (ex : gestion des examens et concours à Aix, gestion des personnels enseignants à Nice).

Apparemment, en fin de compte, pas de véritable changement de fond : le rectorat d'Aix-Marseille situé à Aix en Provence devient le "rectorat de région" référent et le rectorat de Nice reste en l'état pour le moment, la rectrice est sur le départ et un nouveau recteur a été nommé.
Cela ressemble à ce qui se dit en Languedoc Roussillon...

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Alain Boissinot, ancien recteur, il faut adapter le découpage académique aux nouvelles grandes régions de France.

Message par Luigi_B le Sam 1 Aoû 2015 - 11:45

Si on en croit le communiqué : http://www.education.gouv.fr/cid91806/reforme-territoriale-13-recteurs-de-regions-academiques-pour-assurer-la-coherence-des-politiques-educatives-au-niveau-regional.html


  • Recteur = "pilotage de proximité"
  • Recteur de région académique = application des "politiques publiques de l'EN"

Le second ressemble quand même plus à ce qu'est un recteur actuellement. Le doublon justifiera plus tard une simplification administrative facile à imaginer.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Alain Boissinot, ancien recteur, il faut adapter le découpage académique aux nouvelles grandes régions de France.

Message par Daphné le Sam 1 Aoû 2015 - 12:22

@Luigi_B a écrit:Si on en croit le communiqué : http://www.education.gouv.fr/cid91806/reforme-territoriale-13-recteurs-de-regions-academiques-pour-assurer-la-coherence-des-politiques-educatives-au-niveau-regional.html


  • Recteur = "pilotage de proximité"
  • Recteur de région académique = application des "politiques publiques de l'EN"

Le second ressemble quand même plus à ce qu'est un recteur actuellement. Le doublon justifiera plus tard une simplification administrative facile à imaginer.

On nous préparerait doucement.......... scratch


Dernière édition par Daphné le Sam 1 Aoû 2015 - 18:01, édité 1 fois

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Alain Boissinot, ancien recteur, il faut adapter le découpage académique aux nouvelles grandes régions de France.

Message par coindeparadis le Sam 1 Aoû 2015 - 12:42

Pour moi c'est une évidence, et pas si doucement que cela ...

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Alain Boissinot, ancien recteur, il faut adapter le découpage académique aux nouvelles grandes régions de France.

Message par Celeborn le Sam 1 Aoû 2015 - 12:56

Disons qu'on devrait être tranquille jusqu'en 2017

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Alain Boissinot, ancien recteur, il faut adapter le découpage académique aux nouvelles grandes régions de France.

Message par cliohist le Sam 1 Aoû 2015 - 13:19


Disons qu'on devrait être tranquille jusqu'en 2017

Sauf que la dette s'alourdit (2 100 Mds ?) et qu'elle légitimera l'habituelle gestion managériale à la mode de la diète ultra-libérale. Comme le résultat des élections de décembre est prévu, beaucoup de promesses n'engageront que ceux qui veulent les croire. Les autres paieront les pots cassés.


cliohist
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Alain Boissinot, ancien recteur, il faut adapter le découpage académique aux nouvelles grandes régions de France.

Message par PauvreYorick le Sam 1 Aoû 2015 - 13:28

Oh, ceux qui ne croient pas paieront aussi, hein Very Happy

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Alain Boissinot, ancien recteur, il faut adapter le découpage académique aux nouvelles grandes régions de France.

Message par coindeparadis le Sam 1 Aoû 2015 - 14:01

J'ai compris qu'absolument tout ce qui motivait les lois, réformes, décisions en haut lieu , était régi non pas par le souci de notre santé, notre éducation, notre emploi ou notre cadre de vie, mais par l'argent. A partir de là, on est plus surpris des changements fortement impulsés par l'OCDE, les grands groupes industriels, le MEDEF... , et l'on peut même prédire le proche avenir ...

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Alain Boissinot, ancien recteur, il faut adapter le découpage académique aux nouvelles grandes régions de France.

Message par loulou14 le Jeu 6 Aoû 2015 - 17:11

@Condorcet a écrit:Rappelons que la réussite à un concours de la fonction publique territoriale vous inscrit sur une liste d'aptitude pendant trois ans et dans laquelle puisent les collectivités territoriales selon leurs besoins. On peut donc être lauréat d'un concours de la FPT sans recevoir d'affection à un poste.

C'est vrai mais ça n'empêche ni d'être recruté ni d'obtenir une mutation.
Je reste persuadé que la tendance dans les prochaines années sera le recrutement des enseignants par les régions avec affectation à la clef sur l'académie (comme pour les professeurs des écoles qui ne s'en plaignent pas).

De par ce que j'ai pu voir autour de moi, les agents de l'état transférés aux départements ont vu leur salaire augmenter très sensiblement. Si les enseignants sont transférés au niveau des régions ils pourraient accéder alors à un régime indemnitaire aussi intéressant que celui des attachés, sans commune mesure avec les primes dont ils bénéficient actuellement.

Par contre les changements de régions seront plus compliqués dans le sens ou ils ne reposeront plus sur un système de points liés à l'ancienneté mais uniquement sur le CV de l'enseignant. Autre écueil à éviter celui de la contractualisation massive des enseignants avec recrutement en CDI de droit public ou privé et gestion des carrières (si l'on peut dire) basée sur une convention collective.

loulou14
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Alain Boissinot, ancien recteur, il faut adapter le découpage académique aux nouvelles grandes régions de France.

Message par JPhMM le Jeu 6 Aoû 2015 - 17:29

@Condorcet a écrit:Rappelons que la réussite à un concours de la fonction publique territoriale vous inscrit sur une liste d'aptitude pendant trois ans et dans laquelle puisent les collectivités territoriales selon leurs besoins. On peut donc être lauréat d'un concours de la FPT sans recevoir d'affection à un poste.
Mon épouse en a fait l'expérience, réussissant un concours de la FPT et n'obtenant aucun poste pendant 3 ans malgré les demandes, d'où perte du bénéfice du concours.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Alain Boissinot, ancien recteur, il faut adapter le découpage académique aux nouvelles grandes régions de France.

Message par loulou14 le Jeu 6 Aoû 2015 - 17:59

@JPhMM a écrit:
@Condorcet a écrit:Rappelons que la réussite à un concours de la fonction publique territoriale vous inscrit sur une liste d'aptitude pendant trois ans et dans laquelle puisent les collectivités territoriales selon leurs besoins. On peut donc être lauréat d'un concours de la FPT sans recevoir d'affection à un poste.
Mon épouse en a fait l'expérience, réussissant un concours de la FPT et n'obtenant aucun poste pendant 3 ans malgré les demandes, d'où perte du bénéfice du concours.

Les reçu collés sont malheureusement une réalité dans la FPT. Pour certains cadres d'emploi et sur certaines listes d'aptitudes le taux de reçus collés peut avoisiner les 30%. C'est une des grosses anomalies (injustice) de la FPT.

loulou14
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Alain Boissinot, ancien recteur, il faut adapter le découpage académique aux nouvelles grandes régions de France.

Message par ycombe le Jeu 6 Aoû 2015 - 18:28

@JPhMM a écrit:
@Condorcet a écrit:Rappelons que la réussite à un concours de la fonction publique territoriale vous inscrit sur une liste d'aptitude pendant trois ans et dans laquelle puisent les collectivités territoriales selon leurs besoins. On peut donc être lauréat d'un concours de la FPT sans recevoir d'affection à un poste.
Mon épouse en a fait l'expérience, réussissant un concours de la FPT et n'obtenant aucun poste pendant 3 ans malgré les demandes, d'où perte du bénéfice du concours.
La mienne aussi. Les seuls postes affichés au CDGFPT étaient en fait pourvus en interne, ils n'étaient affichés que parce qu'il y a une obligation de le faire. Elle s'est lassée et a passé le concours de SASU (SAENES maintenant).


_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Alain Boissinot, ancien recteur, il faut adapter le découpage académique aux nouvelles grandes régions de France.

Message par coindeparadis le Jeu 6 Aoû 2015 - 18:44

Merci pour ces précisions car j'avais pensé à passer un concours (filière sociale) de la FPT. Mais comme je suis dans une région où toute embauche se fait par piston, il est peut-être très hasardeux de l'envisager (sauf finir en RP mais ça l'EN le fait déjà).
Par contre je ne crois pas comme loulou 14 qu'un recrutement académique comme les PE et non national serait assujetti à une revalorisation salariale. L'heure est à l'économie (des plus petits) comme le dit notre président. Et les 6 ans de gel du point parlent d'eux-mêmes...

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Alain Boissinot, ancien recteur, il faut adapter le découpage académique aux nouvelles grandes régions de France.

Message par Olympias le Ven 7 Aoû 2015 - 10:45

@cliohist a écrit:
Quel impact du nouveau découpage régional sur l'éducation nationale ?

Pour Alain Boissinot, ancien recteur, il va falloir adapter le découpage académique aux 13 nouvelles régions.
Il faudra aussi tenir compte des nouvelles compétences régionales pour leur transférer le scolaire du primaire au lycée. C'est le passage à une véritable décentralisation de l'éducation, le ministère ne devant plus être qu'un régulateur. Un choix politique qu'appelle de ses voeux Alain Boissinot, y compris pour le recrutement des enseignants.
Cette position est partagée par de nombreux cadres du système éducatif mais elle devrait faire débat au sein de l'éducation nationale...

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2014/12/08122014Article635536232970746988.aspx


.
Sauf que ce personnage fait partie de la cohorte de destructeurs du système. Comme bien d'autres. Il oublie une chose : JAMAIS les enseignants n'accepteront de devenir les employés d'une collectivité territoriale.

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Alain Boissinot, ancien recteur, il faut adapter le découpage académique aux nouvelles grandes régions de France.

Message par auléric le Ven 7 Aoû 2015 - 11:10

voilà un point dont je suis moins sûre.... contre une vague garantie d'être recrutés là où on choisit (en postulant directement comme la FPT) je pense que certains éloignés de chez eux seraient partant .
si on rajoute quelques avantages sociaux (dont la FPT est mieux dotée, relativement à l'EN comme les colos, les CE, les logements en 1% patronal etc ...) là encore certains signeront des 2 mains mêmes


Dernière édition par auléric le Ven 7 Aoû 2015 - 11:48, édité 1 fois (Raison : précision sur la quantité des avantages de la FPT ;))

auléric
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Alain Boissinot, ancien recteur, il faut adapter le découpage académique aux nouvelles grandes régions de France.

Message par Celadon le Ven 7 Aoû 2015 - 11:14

Comme Auléric, Olympias, je crois que tu t'avances beaucoup. J'aimerais le croire mais je doute. Beaucoup.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Alain Boissinot, ancien recteur, il faut adapter le découpage académique aux nouvelles grandes régions de France.

Message par Ingeborg B. le Ven 7 Aoû 2015 - 11:23

@loulou14 a écrit:
@Condorcet a écrit:Rappelons que la réussite à un concours de la fonction publique territoriale vous inscrit sur une liste d'aptitude pendant trois ans et dans laquelle puisent les collectivités territoriales selon leurs besoins. On peut donc être lauréat d'un concours de la FPT sans recevoir d'affection à un poste.

C'est vrai mais ça n'empêche ni d'être recruté ni d'obtenir une mutation.
Je reste persuadé que la tendance dans les prochaines années sera le recrutement des enseignants par les régions avec affectation à la clef sur l'académie (comme pour les professeurs des écoles qui ne s'en plaignent pas).

De par ce que j'ai pu voir autour de moi, les agents de l'état transférés aux départements ont vu leur salaire augmenter très sensiblement. Si les enseignants sont transférés au niveau des régions ils pourraient accéder alors à un régime indemnitaire aussi intéressant que celui des attachés, sans commune mesure avec les primes dont ils bénéficient actuellement.

Par contre les changements de régions seront plus compliqués dans le sens ou ils ne reposeront plus sur un système de points liés à l'ancienneté mais uniquement sur le CV de l'enseignant. Autre écueil à éviter celui de la contractualisation massive des enseignants avec recrutement en CDI de droit public ou privé et gestion des carrières (si l'on peut dire) basée sur une convention collective.
Il suffit de demander l'avis d'un PE qui tente de changer de département pour prouver le contraire.

Ingeborg B.
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Alain Boissinot, ancien recteur, il faut adapter le découpage académique aux nouvelles grandes régions de France.

Message par Daphné le Ven 7 Aoû 2015 - 11:29

@Ingeborg B. a écrit:
@loulou14 a écrit:
@Condorcet a écrit:Rappelons que la réussite à un concours de la fonction publique territoriale vous inscrit sur une liste d'aptitude pendant trois ans et dans laquelle puisent les collectivités territoriales selon leurs besoins. On peut donc être lauréat d'un concours de la FPT sans recevoir d'affection à un poste.

C'est vrai mais ça n'empêche ni d'être recruté ni d'obtenir une mutation.
Je reste persuadé que la tendance dans les prochaines années sera le recrutement des enseignants par les régions avec affectation à la clef sur l'académie (comme pour les professeurs des écoles qui ne s'en plaignent pas).

De par ce que j'ai pu voir autour de moi, les agents de l'état transférés aux départements ont vu leur salaire augmenter très sensiblement. Si les enseignants sont transférés au niveau des régions ils pourraient accéder alors à un régime indemnitaire aussi intéressant que celui des attachés, sans commune mesure avec les primes dont ils bénéficient actuellement.

Par contre les changements de régions seront plus compliqués dans le sens ou ils ne reposeront plus sur un système de points liés à l'ancienneté mais uniquement sur le CV de l'enseignant. Autre écueil à éviter celui de la contractualisation massive des enseignants avec recrutement en CDI de droit public ou privé et gestion des carrières (si l'on peut dire) basée sur une convention collective.
Il suffit de demander l'avis d'un PE qui tente de changer de département pour prouver le contraire.

Oui, mais combien préfèrent rester dans leur département/académie d'origine !


Personnellement, je n'ai jamais souhaité être instit/PE pour pouvoir bénéficier des mutations nationales, mais tout le monde ne partage pas cet avis.
Pour l'instant je trouve que la situation actuelle est pas mal : le premier degré pour ceux qui veulent choisir leur académie, le secondaire pour la mobilité nationale; les grilles de rémunération de base, hors agrégés, étant les mêmes, pas de problème de ce côté là.

Après ce n'est pas le même métier, mais il faut assumer ses choix et voir ses priorités qui ne sont pas les mêmes pour tous.


Dernière édition par Daphné le Ven 7 Aoû 2015 - 11:34, édité 1 fois

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Alain Boissinot, ancien recteur, il faut adapter le découpage académique aux nouvelles grandes régions de France.

Message par amalricu le Ven 7 Aoû 2015 - 11:32

@auléric a écrit:voilà un point dont je suis moins sûre.... contre une vague garantie d'être recrutés là où on choisit (en postulant directement comme la FPT) je pense que certains éloignés de chez eux seraient partant .
si on rajoute quelques avantages sociaux (dont la FPT est riche, contrairement à l'EN comme les colos, les CE, les logements en 1% patronal etc ...) là encore certains signeront des 2 mains mêmes

Mon conseil départemental racle les fonds de tiroir faute d'investissements douteux et coûteux. Mon épouse, fonctionnaire territoriale, a une mutuelle du même ordre que la MGen et l'organisme faisant office CE offre quelques prestations (250 euros annuels...)...faut pas se faire d'illusions, camarades

amalricu
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Alain Boissinot, ancien recteur, il faut adapter le découpage académique aux nouvelles grandes régions de France.

Message par auléric le Ven 7 Aoû 2015 - 11:46

lesquels 250€ de prestations CE , nous n'avons même pas Wink
(je sais que ce n'est pas byzance hein mais entre pas grandchose et rien çà fait quelques caouètes en plus comme disait la marionnette des guignols . Et je crois que certains se laisseraient tenter)

je veux bien éditer mon message et dire que la FPT est "plus riche que l'EN" si tu veux Wink

auléric
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Alain Boissinot, ancien recteur, il faut adapter le découpage académique aux nouvelles grandes régions de France.

Message par amethyste le Ven 7 Aoû 2015 - 12:35

Pour rappel, il y a l'organisme "Les Fauvettes" qui organisent des colonies pour le personnel de l'EN à des prix raisonnables (vu les prix pratiqués ailleurs) et le Club Enseignant (je ne m'en suis pas beaucoup servie, donc j'ignore si c'est très intéressant, mais c'est mieux que rien comme avant sa création). Je préférerais quand même une augmentation de salaire Very Happy

amethyste
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Alain Boissinot, ancien recteur, il faut adapter le découpage académique aux nouvelles grandes régions de France.

Message par coindeparadis le Ven 7 Aoû 2015 - 15:05

Mon salaire en FPT (catégorie B) était plus élevée que dans l'EN (suposée être en catégorie A).

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum