Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
John
Médiateur

Québec : une fausse lettre de motivation pour dénoncer les conditions d'enseignement.

par John le Mar 30 Déc 2014 - 2:13
Cher employeur potentiel, par la présente, je vous signifie mon désir de réorienter ma carrière.

Je suis jeune, dynamique, souriant, etc. Mon travail acharné des dernières années m’a amené à développer moult compétences, à raison de plus d’une cinquantaine d’heures par semaine (mon employeur actuel vous dirait sans doute que j’en fais 32, mais qui peut bien croire un ministre de nos jours ?). Voici un bref résumé de ces compétences.

J’ai un grand sens de l’organisation : j’arrive à mener de front une planification tant annuelle qu’hebdomadaire, en plus de maximiser chaque minute de toutes mes journées de travail. Cette planification, modulable en tout temps, se déploie dans six disciplines et fait interagir plus d’une centaine de personnes. « Logistique » est mon deuxième nom !

J’ai un bon niveau de maîtrise de notre chère langue maternelle, tant à l’oral qu’à l’écrit. Patiemment, dans une rétroaction éducative, je suis en mesure de reformuler diverses phrases comme : « Tu comptes-tu ça ? », « ch’rais bin mieux chez nous d’vant à Wii » et autres atrocités du genre. Je suis aussi apte à réviser et annoter des dizaines de copies écrites dans un français parfois plus qu’approximatif. Une vraie machine…

Je sais administrer un budget… Bien que je n’aie jamais été formé pour ça, je tiens à jour plusieurs budgets : matériel périssable, sorties éducatives, matériel pédagogique et les photocopies. Et oui, j’arrive à justifier et optimiser chaque « asti d’feuille » que j’imprime dans une année… Au fil des ans, mon employeur actuel a réussi à m’inculquer un genre de malaise lorsque je dois photocopier un truc. J’imagine que cette sensation est normale puisque, si je faisais mes copies au magasin du coin plutôt qu’au travail, ce serait moins cher. C’est la compagnie de sous-traitance en photocopies qui serait triste.

Mes qualités relationnelles sont indéniables. J’arrive à entretenir des relations harmonieuses avec un lot impressionnant de collègues surmenés, un patron débordé et régulièrement absent, plus d’une cinquantaine de parents aux attentes singulières et parfois irréalistes, deux entités patronales nébuleuses et près d’une trentaine d’enfants aux comportements, humeurs, besoins et prédispositions extrêmement variables. Et ce, avec le sourire.

J’arrive à travailler dans un milieu sale et poussiéreux sans rechigner. À titre d’exemple, on a lavé les bureaux de ma classe une fois en quatre mois. Ici, je tiens à remercier les poux et les vers ronds (oxyurose) qui se sont pointés en gang et ont obligé les sous-traitants de l’entretien ménager à faire des heures supplémentaires, sans doute payées.

Mon leadership est exemplaire (une mère Teresa du « awaye donc ») ! Quotidiennement, j’arrive à motiver près de 30 personnes à faire des trucs qu’ils n’ont pas envie de faire. J’arrive même à leur faire croire qu’ils aiment ça et que c’est important !

Ma capacité d’adaptation est phénoménale. Je travaille pour une direction qui travaille pour une commission scolaire qui, elle, est à la solde d’un ministère. Ces structures patronales girouettes ont la fâcheuse manie de changer leurs attentes et façons de faire de manière périodique. J’arrive, avec l’expérience, à avoir l’air de faire ce qu’ils attendent de moi avec succès.

Je possède un savoir-faire dans l’art du « débogage » informatique. Bien que mon employeur actuel nous dise d’un côté de la bouche qu’il veut préparer la classe de demain, il nous équipe d’un parc informatique d’avant-avant-avant-hier. J’arrive à faire fonctionner près d’une trentaine d’ordinateurs « de marde » roulant sur des systèmes d’exploitation archaïques pendant quelques heures par semaine. Je suis un vrai « wiz-geek-nerd-technophile » !

Je possède un entourage au soutien exemplaire. Autant ma blonde que mon garçon savent que je devrai parfois m’astreindre à faire des heures non comptabilisées durant les soirs et les fins de semaine. Même la gardienne (que je pourrai peut-être continuer de me permettre, avec un nouvel emploi) ne serait pas étonnée de me voir arriver en retard à cause du boulot !

Je vous demande donc de bien vouloir considérer ma candidature et vous réitère ma grande motivation à changer d’emploi dans les plus brefs délais. J’aimerais obtenir un travail pour lequel mes compétences professionnelles, développées avec l’obtention d’un baccalauréat de quatre longues années — et, dans mon cas, d’une interminable maîtrise en sciences de l’éducation — sauront être reconnues, valorisées et estimées. J’imagine qu’il ne vous viendrait pas à l’idée à vous, employeur potentiel, de m’offrir des conditions de travail allant en deçà du niveau d’inflation pour les cinq prochaines années et qu’un gel de salaire pour deux ans ne vous effleurerait même pas l’esprit… « Tsé », le gros bon sens…

Pour des références, je vous invite à communiquer avec M. Yves Bolduc, ministre de la privatisation de l’Éducation, des Loisirs et du Sport. Je doute qu’il puisse vous répondre, tout affairé qu’il est à « massacrer » la classe de demain.
http://www.ledevoir.com/societe/education/427716/enseignant-cherche-employeur-pour-reorienter-sa-carriere

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
Hérodoute
Doyen

Re: Québec : une fausse lettre de motivation pour dénoncer les conditions d'enseignement.

par Hérodoute le Mar 30 Déc 2014 - 8:35
Very Happy

_________________
"Le réchauffement climatique ? Deux degrés de plus, c'est que dalle, non ?", philosophe anonyme de la télé-réalité.  abi abi abi abi
avatar
expérience
Niveau 10

Re: Québec : une fausse lettre de motivation pour dénoncer les conditions d'enseignement.

par expérience le Mar 30 Déc 2014 - 8:53
yesyes
avatar
auléric
Neoprof expérimenté

Re: Québec : une fausse lettre de motivation pour dénoncer les conditions d'enseignement.

par auléric le Mar 30 Déc 2014 - 10:13
Cath
Bon génie

Re: Québec : une fausse lettre de motivation pour dénoncer les conditions d'enseignement.

par Cath le Mar 30 Déc 2014 - 10:39
Excellent !
avatar
Cleroli
Neoprof expérimenté

Re: Québec : une fausse lettre de motivation pour dénoncer les conditions d'enseignement.

par Cleroli le Mar 30 Déc 2014 - 10:48
+1
avatar
kero
Grand sage

Re: Québec : une fausse lettre de motivation pour dénoncer les conditions d'enseignement.

par kero le Mar 30 Déc 2014 - 10:49
Manifestement, on a un peu partout les mêmes problèmes...
Pythie
Niveau 1

Re: Québec : une fausse lettre de motivation pour dénoncer les conditions d'enseignement.

par Pythie le Mar 30 Déc 2014 - 23:06
Très bon...
Contenu sponsorisé

Re: Québec : une fausse lettre de motivation pour dénoncer les conditions d'enseignement.

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum