"Et la gauche oublia l'école" (tribune de Danièle Sallenave sur le grand plan numérique)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"Et la gauche oublia l'école" (tribune de Danièle Sallenave sur le grand plan numérique)

Message par Luigi_B le Jeu 1 Jan - 18:52

A lire ici.

Extrait :

La gauche a accepté comme une vérité indiscutable un sophisme qu'un peu de réflexion aurait dû lui épargner : le passage au " tout numérique " s'imposerait du fait que l'Internet entraîne un changement radical dans la nature même de la transmission. Puisque le numérique a multiplié les sources du savoir et en a facilité l'accès, l'élève désormais " en sait autant et plus que le maître ". Autrement dit, ce que l'Internet remettrait radicalement en question, c'est la place du maître dans le processus même de la transmission. Le maître deviendrait un simple " facilitateur ".

Si c'en était la conséquence, à moins qu'on nourrisse contre eux de vieux ressentiments, il n'y aurait du reste pas à se réjouir que l'arrivée du numérique soit la chronique d'une mort annoncée des profs. Fort heureusement, ce n'est en rien inévitable : le prétendre ou le réclamer, c'est propager une critique démagogique de l'école, et rompre avec l'histoire multiséculaire de la transmission. L'instruction n'est pas un branchement aux sources du savoir. Le numérique ne livre pas les clefs de la saisie et de la compréhension du vaste matériau foisonnant et inorganisé qu'il met à la disposition de tous. Ni de son sens.

Plus que jamais, ce qu'il faut, c'est de l'école, et des enseignants.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Et la gauche oublia l'école" (tribune de Danièle Sallenave sur le grand plan numérique)

Message par Luigi_B le Jeu 1 Jan - 20:22

Un petit soldat de la majorité actuelle monte au créneau : l'historien Claude Lelièvre fait la leçon à Danièle Sallenave en expliquant que la "transmission" par l'enseignant n'est finalement qu'un phénomène éphémère dans l'histoire ("vers la fin du XIXième siècle et le début du XXème").

Bref, quand Danièle Sallenave réaffirme l'importance de l'enseignant à l'ère numérique, Claude Lelièvre affirme, lui, que l'enseignant n'est plus important tout simplement parce qu'il ne l'a jamais vraiment été.

Voilà une défense rassurante du plan numérique, en effet ! santa

http://blog.educpros.fr/claudelelievre/2015/01/01/linsoutenable-legerete-historique-de-d-sallenave/

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Et la gauche oublia l'école" (tribune de Danièle Sallenave sur le grand plan numérique)

Message par Ronin le Jeu 1 Jan - 20:34

C'est plutôt lui qui m'a l'air d'oublier un peu ce qui se faisait effectivement au treizième siècle non ?

Par ailleurs son papier est faible, il ne fait que reprendre deux points factuels, il ne développe rien. Il critique la critique, il ne dit pas en quoi le super plan numérique truc serait pertinent.

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Et la gauche oublia l'école" (tribune de Danièle Sallenave sur le grand plan numérique)

Message par ycombe le Jeu 1 Jan - 20:38

Il oublie surtout que le point principal n'est pas tant dans la pratique du maître que dans l'importance accordée au savoirs. C'est en rabaissant les connaissances à quelque chose de pas important car accessible d'un simple clic que les partisans du numériques veulent rabaisser les enseignants. La place du savoir, et sa connaissance par l'enseignant, est fondamentale dans l'enseignement des XIIIe au XXe siècles.

_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Et la gauche oublia l'école" (tribune de Danièle Sallenave sur le grand plan numérique)

Message par Tamerlan le Jeu 1 Jan - 20:38

En l’occurrence Lelièvre confond les choses. Il parle du "transmissif" avec en arrière-pensée le cours magistral (mais sans le nommer) et décrit une situation différente. Néanmoins l'enseignant y occupe contrairement à ce qu'il dit une place tout à fait éminente et la leçon existe bien (même si elle est lue par un élève). Un texte très confus.

_________________
ll est difficile d'attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu'il n'y est pas.
(Proverbe possiblement est-asiatique)

Tamerlan
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Et la gauche oublia l'école" (tribune de Danièle Sallenave sur le grand plan numérique)

Message par Luigi_B le Jeu 1 Jan - 20:45

@Ronin a écrit:Il critique la critique, il ne dit pas en quoi le super plan numérique truc serait pertinent.
En même temps, c'est dur, ça. Razz

Même les syndicats pro-numérique ne sont pas enthousiasmés par le plan numérique. Il est vrai que les choses commencent à se concrétiser : il est temps de tourner casaque, comme l'a fait Emmanuel Davidenkoff...

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Et la gauche oublia l'école" (tribune de Danièle Sallenave sur le grand plan numérique)

Message par User5899 le Jeu 1 Jan - 21:44

@Tamerlan a écrit:En l’occurrence Lelièvre confond les choses. Il parle du "transmissif" avec en arrière-pensée le cours magistral (mais sans le nommer) et décrit une situation différente. Néanmoins l'enseignant y occupe contrairement à ce qu'il dit une place tout à fait éminente et la leçon existe bien (même si elle est lue par un élève). Un texte très confus.
J'aime beaucoup ces enseignants qui n'aiment jamais tant faire cours qu'à ceux pour l'enseignement desquels ils ne sont pas rétribués.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Et la gauche oublia l'école" (tribune de Danièle Sallenave sur le grand plan numérique)

Message par Cath le Jeu 1 Jan - 22:26

Higelin !!!

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Et la gauche oublia l'école" (tribune de Danièle Sallenave sur le grand plan numérique)

Message par Kolyma le Jeu 1 Jan - 23:18

Excellent article !

A ceci près qu'il confond « la gauche » avec une poignée de technocrates encartés au PS.

combe a écrit:[Lelièvre] oublie surtout que le point principal n'est pas tant dans la pratique du maître que dans l'importance accordée au savoir.

L'un ne va pas sans l'autre, me semble-t-il. Sans effort pédagogique le savoir ne peut être assimilé par les élèves, et inversement, la pédagogie devient pédagogisme lorsqu'elle oublie qu'il y a des savoirs à transmettre.

D'ailleurs Sallenave dénonce ces deux écueils en même temps, si j'ai bien lu son billet : « [Le lien fondamental entre la République et son école] n'a inspiré à la gauche que des analyses erronées sur la massification, et la fuite en avant dans des réformes douteuses, inutiles ou contre-productives. La suppression des écoles normales ; le soutien à un pédagogisme coupé de toute réflexion de fond sur les contenus disciplinaires ; un accueil immédiat, irréfléchi fait aux "technologies éducatives" (...). » et plus loin : « L'instruction n'est pas un branchement aux sources du savoir. Le numérique ne livre pas les clefs de la saisie et de la compréhension du vaste matériau foisonnant et inorganisé qu'il met à la disposition de tous. (...) La gauche se renierait si elle ne profitait pas de l'explosion du numérique pour réaffirmer la place éminente de l'enseignant, seul capable d'assurer la conduite méthodique d'un apprentissage et d'en faire la base d'une découverte de soi. »


Dernière édition par Kolyma le Ven 2 Jan - 0:00, édité 1 fois

_________________
« Quand on dit que l'éducation n'est pas une question de moyens, c'est qu'on s'apprête à les réduire... »

Kolyma
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Et la gauche oublia l'école" (tribune de Danièle Sallenave sur le grand plan numérique)

Message par Olympias le Jeu 1 Jan - 23:20

@Luigi_B a écrit:
@Ronin a écrit:Il critique la critique, il ne dit pas en quoi le super plan numérique truc serait pertinent.
En même temps, c'est dur, ça. Razz

Même les syndicats pro-numérique ne sont pas enthousiasmés par le plan numérique. Il est vrai que les choses commencent à se concrétiser : il est temps de tourner casaque, comme l'a fait Emmanuel Davidenkoff...
Je retourne ma veste...toujours du bon cote

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Et la gauche oublia l'école" (tribune de Danièle Sallenave sur le grand plan numérique)

Message par Thalie le Ven 2 Jan - 21:53

Dutronc !!!

(c'est'y un blind test ce fil ?)

Thalie
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum