"La dérive européiste de l'HG" (JPB) et les programmes d'HG

Page 1 sur 11 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: "La dérive européiste de l'HG" (JPB) et les programmes d'HG

Message par Guillaume le Grand le Sam 3 Jan 2015 - 9:39

Citons-le en entier, c'est collector: ''Pour l'histoire et la géographie, il faut d'urgence mettre un terme à la dérive européiste qui défigure la captation par les futurs Français de leur propre pays et qui, au nom de la lutte contre un nationalisme aujourd'hui imaginaire, entend inculquer aux élèves des connaissances inutiles pour ne pas dire douteuses quant à leur valeur scientifique.''

Et tout ça sans doute enseigné par des profs gauchistes Very Happy
Merci pour cette rigolade matinale

_________________
''C'est drôle comme les gens qui se croient instruits éprouvent le besoin de faire chier le monde''. Boris Vian

''Nous n'acceptons pas de vérité promulguée : nous la faisons nôtre d'abord par l'étude et par la discussion et nous apprenons à rejeter l'erreur, fut-elle mille fois estampillée et patentée. Que de fois, en effet, le peuple ignorant a-t-il dû reconnaître que ses savants éducateurs n'avaient d'autre science à lui enseigner que celle de marcher paisiblement et joyeusement à l'abattoir, comme ce boeuf des fêtes que l'on couronne de guirlandes en papier doré." Elisée Reclus

Guillaume le Grand
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La dérive européiste de l'HG" (JPB) et les programmes d'HG

Message par Isis39 le Sam 3 Jan 2015 - 9:47

@Guillaume le Grand a écrit:
Citons-le en entier, c'est collector: ''Pour l'histoire et la géographie, il faut d'urgence mettre un terme à la dérive européiste qui défigure la captation par les futurs Français de leur propre pays et qui, au nom de la lutte contre un nationalisme aujourd'hui imaginaire, entend inculquer aux élèves des connaissances inutiles pour ne pas dire douteuses quant à leur valeur scientifique.''

Et tout ça sans doute enseigné par des profs gauchistes Very Happy
Merci pour cette rigolade matinale

MDR. Toujours cette tendance à parler des programmes d'histoire sans les avoir lus...

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La dérive européiste de l'HG" (JPB) et les programmes d'HG

Message par Mr le Sam 3 Jan 2015 - 9:51

Il faut quand même avouer que ces programmes d'histoire sont loin d'être parfaits...

Mr
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La dérive européiste de l'HG" (JPB) et les programmes d'HG

Message par Isis39 le Sam 3 Jan 2015 - 9:55

Leperenoelnoir a écrit:Il faut quand même avouer que ces programmes d'histoire sont loin d'être parfaits...

Forcément, ils déplairont toujours à quelqu'un. Mais là ce sont des conneries qui sont écrites.
Critiquer les programmes, oui, mais en les lisant.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La dérive européiste de l'HG" (JPB) et les programmes d'HG

Message par Ingeborg B. le Sam 3 Jan 2015 - 9:59

Leperenoelnoir a écrit:Il faut quand même avouer que ces programmes d'histoire sont loin d'être parfaits...
heu Ce n'est pas vraiment le sujet ici. Personne ne dit que les programmes sont parfaits. On s'étonne surtout de la méconnaissance flagrante de leu contenu et surtout d'une vision somme toute assez contestable de l'histoire en elle-même et de son enseignement. Visiblement, certaines trouvent beaucoup d'excuses à un discours de plus en plus penché vers l'extrême de la droite sans trop se poser de questions...

Ingeborg B.
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La dérive européiste de l'HG" (JPB) et les programmes d'HG

Message par Mr le Sam 3 Jan 2015 - 10:01

Au risque de passer pour une vieille noix, la disparition ou relégation au rang d'option de certaines figures et événements de l'histoire nationale me pose problème.

Du Guesclin, cet inconnu.

De Gaulle et son petit rôle au XXème s.

Jeanne d'Arc en option dans un dossier de documents.

Mr
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La dérive européiste de l'HG" (JPB) et les programmes d'HG

Message par Mr le Sam 3 Jan 2015 - 10:04

@Ingeborg B. a écrit:
Leperenoelnoir a écrit:Il faut quand même avouer que ces programmes d'histoire sont loin d'être parfaits...
heu  Ce n'est pas vraiment le sujet ici. Personne ne dit que les programmes sont parfaits. On s'étonne surtout de la méconnaissance flagrante de leu contenu et surtout d'une vision somme toute assez contestable de l'histoire en elle-même et de son enseignement. Visiblement, certaines trouvent beaucoup d'excuses à un discours de plus en plus penché vers l'extrême de la droite sans trop se poser de questions...

Je ne pense pas qu'on puisse taxer Brighelli d'ignorance...

Bon, moi, je m'arrête là, je sens que cela va tourner vinaigre.

Mr
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La dérive européiste de l'HG" (JPB) et les programmes d'HG

Message par Isis39 le Sam 3 Jan 2015 - 10:06

Leperenoelnoir a écrit:Au risque de passer pour une vieille noix, la disparition ou relégation au rang d'option de certaines figures et événements de l'histoire nationale me pose problème.

Du Guesclin, cet inconnu.

De Gaulle et son petit rôle au XXème s.

Jeanne d'Arc en option dans un dossier de documents.

Et c'est reparti pour un tour.

De Gaulle, on le fait : Seconde Guerre, Ve République.
Jeanne d'Arc, on fait aussi.
Du Guesclin : tiens, c'est nouveau cette revendication.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La dérive européiste de l'HG" (JPB) et les programmes d'HG

Message par Isis39 le Sam 3 Jan 2015 - 10:07

Leperenoelnoir a écrit:
@Ingeborg B. a écrit:
Leperenoelnoir a écrit:Il faut quand même avouer que ces programmes d'histoire sont loin d'être parfaits...
heu  Ce n'est pas vraiment le sujet ici. Personne ne dit que les programmes sont parfaits. On s'étonne surtout de la méconnaissance flagrante de leu contenu et surtout d'une vision somme toute assez contestable de l'histoire en elle-même et de son enseignement. Visiblement, certaines trouvent beaucoup d'excuses à un discours de plus en plus penché vers l'extrême de la droite sans trop se poser de questions...

Je ne pense pas qu'on puisse taxer Brighelli d'ignorance...

Bon, moi, je m'arrête là, je sens que cela va tourner vinaigre.

Alors donc on peut le taxer de mauvaise foi et de mensonge.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La dérive européiste de l'HG" (JPB) et les programmes d'HG

Message par Marmont le Sam 3 Jan 2015 - 10:09

Lisons-le plutôt en entier et on peut remarquer que plupart des éléments qui constituent cet échange - en dehors du programme d'histoire (celui-là alors ! diable ) - se retrouvent parfois, de manière éparpillée, dans les discussions de ce forum (notation, redoublement, place des parents, de l'enseignant, etc.).
Néo serait un espace "extrémiste" ? heu

D'ailleurs, je ne vois pas trop les liens idéologiques entre un mouvement - encore inconnu par de nombreuses personnes...(même s'il a fait plus de 4% aux dernières élections européennes et non pas 0,5%) - qui se réclame d'un gaullisme social et un parti fondé et dirigé par des ex-vichyssois et des adorateurs de l'Algérie française.  
Si personne ne voit l'antinomie sociale, culturelle et politique profonde entre les deux au point de les lier dans des messages aussi rapides, je pense effectivement que les programmes d'histoire politique du XXème siècle sont à revoir !  diable  
Cela même si les cartes ont été rebattues ces dernières années : les vieux "sauvages" de l'OAS étant cachés de la vitrine du parti pour mettre en avant des transfuges "républicains" présentables ; tout comme le programme économique du parti, qui faisait concurrence à celui de Reagan dans les années 1980, en fait maintenant à celui de Mélenchon.
C'est un peu le point Godwin de la politique française actuellement chez les "commentateurs" de la sphère médiatique : vous n'êtes pas d'accord avec les deux partis de gouvernement "traditionnels" ? c'est donc que vous êtes au FN... (merci, au passage, pour les autres partis de gauche, qui apprécieront leur oubli systématique de l'équation ! diable )

_________________
"Tous pour un, chacun pour soi"... Non, ça doit pas être ça...scratch 

Marmont
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La dérive européiste de l'HG" (JPB) et les programmes d'HG

Message par Ingeborg B. le Sam 3 Jan 2015 - 10:12

Leperenoelnoir a écrit:Au risque de passer pour une vieille noix, la disparition ou relégation au rang d'option de certaines figures et événements de l'histoire nationale me pose problème.

Du Guesclin, cet inconnu.

De Gaulle et son petit rôle au XXème s.

Jeanne d'Arc en option dans un dossier de documents.
Visiblement, toi aussi, tu n'as jamais lu les programmes officiels

Ingeborg B.
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La dérive européiste de l'HG" (JPB) et les programmes d'HG

Message par Isis39 le Sam 3 Jan 2015 - 10:12

@Marmont a écrit:
Lisons-le plutôt en entier et on peut remarquer que plupart des éléments qui constituent cet échange - en dehors du programme d'histoire (celui-là alors ! diable ) - se retrouvent parfois, de manière éparpillée, dans les discussions de ce forum (notation, redoublement, place des parents, de l'enseignant, etc.).
Néo serait un espace "extrémiste" ? heu

D'ailleurs, je ne vois pas trop les liens idéologiques entre un mouvement - encore inconnu par de nombreuses personnes...(même s'il a fait plus de 4% aux dernières élections européennes et non pas 0,5%) - qui se réclame d'un gaullisme social et un parti fondé et dirigé par des ex-vichyssois et des adorateurs de l'Algérie française.  
Si personne ne voit l'antinomie sociale, culturelle et politique profonde entre les deux au point de les lier dans des messages aussi rapides, je pense effectivement que les programmes d'histoire politique du XXème siècle sont à revoir !  diable  
Cela même si les cartes ont été rebattues ces dernières années : les vieux "sauvages" de l'OAS étant cachés de la vitrine du parti pour mettre en avant des transfuges "républicains" présentables ; tout comme le programme économique du parti, qui faisait concurrence à celui de Reagan dans les années 1980, en fait maintenant à celui de Mélenchon.
C'est un peu le point Godwin de la politique française actuellement chez les "commentateurs" de la sphère médiatique : vous n'êtes pas d'accord avec les deux partis de gouvernement "traditionnels" ? c'est donc que vous êtes au FN... (merci, au passage, pour les autres partis de gauche, qui apprécieront leur oubli systématique de l'équation ! diable )

ça aussi c'est collector ! affraid

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La dérive européiste de l'HG" (JPB) et les programmes d'HG

Message par Ingeborg B. le Sam 3 Jan 2015 - 10:15

@Marmont a écrit:
Lisons-le plutôt en entier et on peut remarquer que plupart des éléments qui constituent cet échange - en dehors du programme d'histoire (celui-là alors ! diable ) - se retrouvent parfois, de manière éparpillée, dans les discussions de ce forum (notation, redoublement, place des parents, de l'enseignant, etc.).
Néo serait un espace "extrémiste" ? heu

D'ailleurs, je ne vois pas trop les liens idéologiques entre un mouvement - encore inconnu par de nombreuses personnes...(même s'il a fait plus de 4% aux dernières élections européennes et non pas 0,5%) - qui se réclame d'un gaullisme social et un parti fondé et dirigé par des ex-vichyssois et des adorateurs de l'Algérie française.  
Si personne ne voit l'antinomie sociale, culturelle et politique profonde entre les deux au point de les lier dans des messages aussi rapides, je pense effectivement que les programmes d'histoire politique du XXème siècle sont à revoir !  diable  
Cela même si les cartes ont été rebattues ces dernières années : les vieux "sauvages" de l'OAS étant cachés de la vitrine du parti pour mettre en avant des transfuges "républicains" présentables ; tout comme le programme économique du parti, qui faisait concurrence à celui de Reagan dans les années 1980, en fait maintenant à celui de Mélenchon.
C'est un peu le point Godwin de la politique française actuellement chez les "commentateurs" de la sphère médiatique : vous n'êtes pas d'accord avec les deux partis de gouvernement "traditionnels" ? c'est donc que vous êtes au FN... (merci, au passage, pour les autres partis de gauche, qui apprécieront leur oubli systématique de l'équation ! diable )
Ton analyse oublie un élément important : les appels du pied répétés de Dupont-Aignan à Marine le Pen...

Ingeborg B.
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La dérive européiste de l'HG" (JPB) et les programmes d'HG

Message par Ingeborg B. le Sam 3 Jan 2015 - 10:16

@Marmont a écrit:
Lisons-le plutôt en entier et on peut remarquer que plupart des éléments qui constituent cet échange - en dehors du programme d'histoire (celui-là alors ! diable ) - se retrouvent parfois, de manière éparpillée, dans les discussions de ce forum (notation, redoublement, place des parents, de l'enseignant, etc.).
Néo serait un espace "extrémiste" ? heu

D'ailleurs, je ne vois pas trop les liens idéologiques entre un mouvement - encore inconnu par de nombreuses personnes...(même s'il a fait plus de 4% aux dernières élections européennes et non pas 0,5%) - qui se réclame d'un gaullisme social et un parti fondé et dirigé par des ex-vichyssois et des adorateurs de l'Algérie française.  
Si personne ne voit l'antinomie sociale, culturelle et politique profonde entre les deux au point de les lier dans des messages aussi rapides, je pense effectivement que les programmes d'histoire politique du XXème siècle sont à revoir !  diable  
Cela même si les cartes ont été rebattues ces dernières années : les vieux "sauvages" de l'OAS étant cachés de la vitrine du parti pour mettre en avant des transfuges "républicains" présentables ; tout comme le programme économique du parti, qui faisait concurrence à celui de Reagan dans les années 1980, en fait maintenant à celui de Mélenchon.
C'est un peu le point Godwin de la politique française actuellement chez les "commentateurs" de la sphère médiatique : vous n'êtes pas d'accord avec les deux partis de gouvernement "traditionnels" ? c'est donc que vous êtes au FN... (merci, au passage, pour les autres partis de gauche, qui apprécieront leur oubli systématique de l'équation ! diable )
Ah oui, j'oubliais, inutile de nous donner des cours d'histoire politique Rolling Eyes

Ingeborg B.
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La dérive européiste de l'HG" (JPB) et les programmes d'HG

Message par Guillaume le Grand le Sam 3 Jan 2015 - 10:22

@Marmont a écrit:
Lisons-le plutôt en entier et on peut remarquer que plupart des éléments qui constituent cet échange - en dehors du programme d'histoire (celui-là alors ! diable ) - se retrouvent parfois, de manière éparpillée, dans les discussions de ce forum (notation, redoublement, place des parents, de l'enseignant, etc.).
Néo serait un espace "extrémiste" ? heu

D'ailleurs, je ne vois pas trop les liens idéologiques entre un mouvement - encore inconnu par de nombreuses personnes...(même s'il a fait plus de 4% aux dernières élections européennes et non pas 0,5%) - qui se réclame d'un gaullisme social et un parti fondé et dirigé par des ex-vichyssois et des adorateurs de l'Algérie française.  
Si personne ne voit l'antinomie sociale, culturelle et politique profonde entre les deux au point de les lier dans des messages aussi rapides, je pense effectivement que les programmes d'histoire politique du XXème siècle sont à revoir !  diable  
Cela même si les cartes ont été rebattues ces dernières années : les vieux "sauvages" de l'OAS étant cachés de la vitrine du parti pour mettre en avant des transfuges "républicains" présentables ; tout comme le programme économique du parti, qui faisait concurrence à celui de Reagan dans les années 1980, en fait maintenant à celui de Mélenchon.
C'est un peu le point Godwin de la politique française actuellement chez les "commentateurs" de la sphère médiatique : vous n'êtes pas d'accord avec les deux partis de gouvernement "traditionnels" ? c'est donc que vous êtes au FN... (merci, au passage, pour les autres partis de gauche, qui apprécieront leur oubli systématique de l'équation ! diable )
Se réclamer d'une figure historique, d'une pensée et d'une culture politiques ne signifient pas qu'un parti leur reste fidèle. Jaurès, Blum sont en permanence revendiqués par le PS, pourtant que reste-t-il de socialiste dans le programme et le discours du PS? Rien
L'UMP se revendique gaulliste, mais que reste-t-il de la pensée politique de De Gaulle dans ce parti?. Une nouvelle fois... rien.

_________________
''C'est drôle comme les gens qui se croient instruits éprouvent le besoin de faire chier le monde''. Boris Vian

''Nous n'acceptons pas de vérité promulguée : nous la faisons nôtre d'abord par l'étude et par la discussion et nous apprenons à rejeter l'erreur, fut-elle mille fois estampillée et patentée. Que de fois, en effet, le peuple ignorant a-t-il dû reconnaître que ses savants éducateurs n'avaient d'autre science à lui enseigner que celle de marcher paisiblement et joyeusement à l'abattoir, comme ce boeuf des fêtes que l'on couronne de guirlandes en papier doré." Elisée Reclus

Guillaume le Grand
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La dérive européiste de l'HG" (JPB) et les programmes d'HG

Message par Aevin le Sam 3 Jan 2015 - 10:32

@Elyas a écrit:

De même, ne sent-on pas une tentation de la supprimer aussi pour les vilains professeurs du secondaire qui ne travaillent pas comme Brighelli en rêve ?

Il rêve même de nous fusiller.

_________________
Automate - et fier de l'être  Wink

"Well, the travelling teachers do come through every few months," said the Baron.
"Yes, sir, I know sir, and they're useless. They teach facts, not understanding. It's like teaching people about forests by showing them a saw. I want a proper school, sir, to teach reading an writing, and most of all thinking, sir [...]"
Terry Pratchett - I Shall Wear Midnight

... und wer Fehler findet, kann sie behalten!

Aevin
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La dérive européiste de l'HG" (JPB) et les programmes d'HG

Message par Elyas le Sam 3 Jan 2015 - 10:36

@Aevin a écrit:
@Elyas a écrit:

De même, ne sent-on pas une tentation de la supprimer aussi pour les vilains professeurs du secondaire qui ne travaillent pas comme Brighelli en rêve ?

Il rêve même de nous fusiller.

Diantre ! Pourtant, mes élèves ont travaillé sur De Gaulle, Du Guesclin et Jeanne d'Arc (bah oui, je lis les programmes, moi Razz ) et même sur Guillaume le Conquérant et Philippe Auguste (ok, je n'ai pas eu le temps pour Louis IX mais on va voir Henri III, Henri IV et Louis XIV, promis juré !). Je mérite ptêt juste la prison veneration

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La dérive européiste de l'HG" (JPB) et les programmes d'HG

Message par Iphigénie le Sam 3 Jan 2015 - 10:52

Les profs d'histoire, (qui font d'ailleurs dévier le fil, je ne sais pourquoi), j'ai envie là  de vous dire que chaque fois qu'il est question des réelles lacunes (il n'y a qu'à les  entendre) des élèves en histoire , chacun le prend pour sa pomme et publie l'affirmation de son excellence personnelle. Soit. On veut bien vous croire sur parole.
Mais :
quand la majorité des élèves croient que De Gaulle est un homme du XVIIe siècle, (vérifié à un test d'entrée en seconde chez nous, dans 12 secondes: 70% environ), quand la totalité de mes élèves de BTS ignoraient (il y a quinze jours) qui était Robespierre (38 élèves, bac + 2)
quand pour une majorité, les siècles se confondent du moyen âge au XXe inclus, dire qu'"il n'y a pas de problème dans l'enseignement de l'histoire, circulez, il n'y a rien à redire, vous n'avez pas lu nos programmes" c'est affirmer que le soleil tourne autour de la terre, ou affirmer, comme en français, que le niveau monte, particulièrement en orthographe.
Les pratiques individuelles sont une chose, les résultats généraux en sont une autre.
Cette interdiction de remettre en question vos pratiques, comme nous remettons en question les nôtres en français , et nos programmes, et nos horaires, et la conception même de nos programmes par genre, est quand même, permettez-moi de vous le dire une fois, insupportable d'idéologie pure.

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La dérive européiste de l'HG" (JPB) et les programmes d'HG

Message par Isis39 le Sam 3 Jan 2015 - 10:54

@Iphigénie a écrit:Les profs d'histoire, (qui font d'ailleurs dévier le fil, je ne sais pourquoi), j'ai envie là  de vous dire que chaque fois qu'il est question des réelles lacunes (il n'y a qu'à les  entendre) des élèves en histoire , chacun le prend pour sa pomme et publie l'affirmation de son excellence personnelle. Soit. On veut bien vous croire sur parole.
Mais :
quand la majorité des élèves croient que De Gaulle est un homme du XVIIe siècle, (vérifié à un test d'entrée en seconde chez nous, dans 12 secondes: 70% environ), quand la totalité de mes élèves de BTS ignoraient (il y a quinze jours) qui étaient Robespierre (38 élèves, bac + 2)
quand pour une majorité, les siècles se confondent du moyen âge au XXe inclus, dire qu'"il n'y a pas de problème dans l'enseignement de l'histoire, circulez, il n'y a rien à redire, vous n'avez pas lu nos programmes" c'est affirmer que le soleil tourne autour de la terre, ou affirmer, comme en français, que le niveau monte, particulièrement en orthographe.
Les pratiques individuelles sont une chose, les résultats généraux en sont une autre.
Cette interdiction de remettre en question vos pratiques, comme nous remettons en question les nôtres en français , et nos programmes, et nos horaires, et la conception même de nos programmes par genre, est quand même, permettez-moi de vous le dire une fois, insupportable d'idéologie pure.

Ce que nous remettons en cause, c'est la manière dont on parle des programmes d'histoire. On ne peut pas laisser raconter les énormités que l'on voit régulièrement.
Après, on peut effectivement se poser des questions sur ce qui reste des programmes dans la tête des élèves. Mais c'est un autre débat.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La dérive européiste de l'HG" (JPB) et les programmes d'HG

Message par Anaxagore le Sam 3 Jan 2015 - 10:56

@Isis39 a écrit:
@Iphigénie a écrit:Les profs d'histoire, (qui font d'ailleurs dévier le fil, je ne sais pourquoi), j'ai envie là  de vous dire que chaque fois qu'il est question des réelles lacunes (il n'y a qu'à les  entendre) des élèves en histoire , chacun le prend pour sa pomme et publie l'affirmation de son excellence personnelle. Soit. On veut bien vous croire sur parole.
Mais :
quand la majorité des élèves croient que De Gaulle est un homme du XVIIe siècle, (vérifié à un test d'entrée en seconde chez nous, dans 12 secondes: 70% environ), quand la totalité de mes élèves de BTS ignoraient (il y a quinze jours) qui étaient Robespierre (38 élèves, bac + 2)
quand pour une majorité, les siècles se confondent du moyen âge au XXe inclus, dire qu'"il n'y a pas de problème dans l'enseignement de l'histoire, circulez, il n'y a rien à redire, vous n'avez pas lu nos programmes" c'est affirmer que le soleil tourne autour de la terre, ou affirmer, comme en français, que le niveau monte, particulièrement en orthographe.
Les pratiques individuelles sont une chose, les résultats généraux en sont une autre.
Cette interdiction de remettre en question vos pratiques, comme nous remettons en question les nôtres en français , et nos programmes, et nos horaires, et la conception même de nos programmes par genre, est quand même, permettez-moi de vous le dire une fois, insupportable d'idéologie pure.

Ce que nous remettons en cause, c'est la manière dont on parle des programmes d'histoire. On ne peut pas laisser raconter les énormités que l'on voit régulièrement.
Après, on peut effectivement se poser des questions sur ce qui reste des programmes dans la tête des élèves. Mais c'est un autre débat.

C'est le seul débat en fait. Le reste c'est du violon.

Anaxagore
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La dérive européiste de l'HG" (JPB) et les programmes d'HG

Message par Elyas le Sam 3 Jan 2015 - 11:22

@Anaxagore a écrit:
@Isis39 a écrit:
@Iphigénie a écrit:Les profs d'histoire, (qui font d'ailleurs dévier le fil, je ne sais pourquoi), j'ai envie là  de vous dire que chaque fois qu'il est question des réelles lacunes (il n'y a qu'à les  entendre) des élèves en histoire , chacun le prend pour sa pomme et publie l'affirmation de son excellence personnelle. Soit. On veut bien vous croire sur parole.
Mais :
quand la majorité des élèves croient que De Gaulle est un homme du XVIIe siècle, (vérifié à un test d'entrée en seconde chez nous, dans 12 secondes: 70% environ), quand la totalité de mes élèves de BTS ignoraient (il y a quinze jours) qui étaient Robespierre (38 élèves, bac + 2)
quand pour une majorité, les siècles se confondent du moyen âge au XXe inclus, dire qu'"il n'y a pas de problème dans l'enseignement de l'histoire, circulez, il n'y a rien à redire, vous n'avez pas lu nos programmes" c'est affirmer que le soleil tourne autour de la terre, ou affirmer, comme en français, que le niveau monte, particulièrement en orthographe.
Les pratiques individuelles sont une chose, les résultats généraux en sont une autre.
Cette interdiction de remettre en question vos pratiques, comme nous remettons en question les nôtres en français , et nos programmes, et nos horaires, et la conception même de nos programmes par genre, est quand même, permettez-moi de vous le dire une fois, insupportable d'idéologie pure.

Ce que nous remettons en cause, c'est la manière dont on parle des programmes d'histoire. On ne peut pas laisser raconter les énormités que l'on voit régulièrement.
Après, on peut effectivement se poser des questions sur ce qui reste des programmes dans la tête des élèves. Mais c'est un autre débat.

C'est le seul débat en fait. Le reste c'est du violon.

Tu as tout à fait raison mais, en fait, tout le monde s'en fiche. Je vais même dire un truc, le GRIP et les Cahiers pédagogiques, par exemple, sont très proches dans la réflexion didactique et pédagogique. Je ne connaissais ni l'un ni l'autre avant de débarquer sur ce forum et, de l'extérieur, vous dîtes beaucoup la même chose.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La dérive européiste de l'HG" (JPB) et les programmes d'HG

Message par Mr le Sam 3 Jan 2015 - 12:09

Entièrement d'accord.

Je ne suis pas le professeur parfait (loin de là), mais je suis toujours étonné de l'incapacité à débattre sereinement des personnes censées l'apprendre aux élèves dans une certaine matière au nom composé. Grossièreté, calomnies, affirmations à l'emporte pièce...

Ce que dit éducsol sur la question des programmes :

UPPORTS D

ÉTUDE
L’étude de l’organisation féodale peut se faire à partir de l’
exemple concret d’un fief, de son détenteur et
de son réseau à la fois familial et social. C’est au travers d’exemples de relations entre les seigneurs et
entre les parentèles que le système peut se comprendre en cinquième.
L’émergence de l’État et la construction territoriale du royaume peut être rendue concrète par l’étude de
l’action d’un grand personnage constructeur du pouvoir royal, et des grands événements qui en sont
significatifs :

Philippe
-
Auguste
; la lutte contre les Plantagenets
; la bataille d
e Bouvines (1214)
;

Blanche de Castille et la
création des sénéchaussées de Beaucaire et de Carcassonne à la suite des
croisades albigeoises (1226)
;

Philippe IV, ses conseillers dont Guillaume de Nogaret, l’arrestation et le procès des templiers,
premièr
e grande opération policière et judiciaire d’État
;

Charles VII et Jeanne d’Arc, le sacre de Reims
;

Louis XI et sa lutte contre l’ensemble bourguignon.
L’étude de la carte de l’Europe au XV
e
P
IÈGES À ÉVITER
siècle n’a guère de chance d’être autre chose qu’une mosaïque
de
tâches de couleur pour les élèves si son étude n’est pas
associée à la mention de quelques
événements, récits ou personnages assez hauts en couleur pour frapper l’imagination et être
mémorisables
: Isabelle et Ferdinand au siège de Grenade pour l’Espagne,
la guerre des Deux Roses
pour l’Angleterre, la défaite des chevaliers Teutoniques pour la Pologne, la menace de l’invasion
ottomane pour la Hongrie...

http://eduscol.education.fr/cid52947/ressources-pour-la-classe-de-cinquieme.html


Dernière édition par Leperenoelnoir le Sam 3 Jan 2015 - 12:13, édité 1 fois

Mr
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La dérive européiste de l'HG" (JPB) et les programmes d'HG

Message par Mr le Sam 3 Jan 2015 - 12:10

Bon, on va manger et après balade à cheval.

Bonne altercation à tous ! Smile)

Mr
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La dérive européiste de l'HG" (JPB) et les programmes d'HG

Message par Iphigénie le Sam 3 Jan 2015 - 12:16

@Isis a écrit:

Aevin, en vérité, je vous le dis — et je reste mesuré : vos amis et vous êtes responsable du désastre scolaire actuel. Le jour où un gouvernement sérieux et républicain viendra au pouvoir (et il faudra un vrai mouvement populaire pour ça), on vous collera contre un mur pour avoir trahi la République, et anéanti des classes entières sous prétexte de les prendre mieux en considération.
Ah oui, fusillade. Je me souvenais mal !!

Je pensais que les historiens avaient le souci de la mise en contexte: il s'agissait d'un débat  sur les prépas, ces dangereux repaires de ségrégation bourgoise selon certains, auquel JPB avit répondu cela (en entier) et approuvé par un certain nombre tout aussi membres du forum que d'autres....:
Bon. Je vais probablement perdre ma salive, parce qu'on ne convainc pas un croyant, mais après tout, si on ne prêchait pas dans le désert, on ne prêcherait jamais.

J'ai des "prépas à la prépa", réservées à 100% à des élèves boursiers, la plupart d'origine étrangère — débarquant pour l'essentiel des 13ème/14ème/15ème arrondissements de Marseille — ce que l'on connaît sous l'appellation globale de "Quartiers Nord".
EN un an, on le s"monte", pour la plupart, au niveau de prépas scientifiques pour les uns, au niveau IEP / Euromed pour les autres.
Taux d'échec, aux alentours de 30% (c'est très peu, si l'on considère que par décision collective, nous les recrutons exclusivement en ZEP).

Mais ce taux pourrait être infiniment moindre si ces élèves avaient pu bénéficier d'une mise en internat précoce ; s'ils avaient pu bénéficier d'un placement dans l'un des ces "bons" collèges dont se moque Aevinb ; s'ils avaient eu des enseignants (comme il y en a pas mal ici, mais malheureusement pas partout) qui avaient mis le paquet sur la culture collective, sur les classiques, sur les vrais fondamentaux, sur une Histoire de France réelle et non une histoire du monde par saupoudrage. Des enseignants qu'ils auraient respectés parce qu'ils n'auraient pas joué aux copains.

En attendant, nous colmatons comme nous pouvons le mépris dans lequel les pédagos ont tenu ces malheureux gosses. Il n'y a qu'un moyen d'appartenir aux classes dominantes, Aevin : c'est d'intégrer leur culture, leur langage, leur réflexe. J'apprends à mes élèves la connivence culturelle. Parce qu'ils ne s'en sortiront que comme ça. Pas en continuant à croire que le cochon n'est pas bon et le bon vin imbuvable, que l'OM est l'alpha et l'oméga de la culture, et que le rap est de la musique. Parce que quand ils seront invités à déjeuner par quelqu'un dont dépendra leur avenir, il leur faudra jouer en miroir — pas en petits cons arrogants. persuadés par des profs laxistes que tout ce qu'ils font est beau, que tout ce qu'ils disent est miraculeux.

Aevin, en vérité, je vous le dis — et je reste mesuré : vos amis et vous êtes responsable du désastre scolaire actuel. Le jour où un gouvernement sérieux et républicain viendra au pouvoir (et il faudra un vrai mouvement populaire pour ça), on vous collera contre un mur pour avoir trahi la République, et anéanti des classes entières sous prétexte de les prendre mieux en considération.
[/quote]

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 11 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum