Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant

Doit-on allonger les vacances de Noël d\'une semaine ?

98 - 21%
35 - 7%
22 - 5%
27 - 6%
133 - 28%
160 - 33%
 
Total des votes: 475
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: Pourquoi ne pas rallonger les vacances de Noël ?

par Daphné le Dim 4 Jan 2015 - 14:31
Cripure a écrit:
@Gryphe a écrit:Moi je veux bien, mais seulement si la semaine prise est prise sur d'autres petites vacances, et pas en été.
+1 Je mettrais une semaine supplémentaire à Noël, prise sur une demi semaine à la Toussaint et une demi semaine en février. La Toussaint et février me "cassent les jambes" et me gênent plus qu'autre chose. En revanche, le raccourcissement des congés d'été me prive de la vraie coupure que je connaissais comme élève ou au début de ma carrière et je le regrette et le déplore.

1000% d'accord !
Qui a dit que j'étais nulle en maths furieux

Spoiler:
De toute façon c'est vrai Razz
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Pourquoi ne pas rallonger les vacances de Noël ?

par User5899 le Dim 4 Jan 2015 - 14:32
@Isis39 a écrit:
Fafnir a écrit:Si l'on prend sur la Toussaint et pas sur les vacances d'été,  je suis pour. Mais je sens que comme d'habitude on va nous bananer...

Pourquoi sur la Toussaint et pas sur l'été ?
Parce que 6 semaines en été, c'est déjà ridicule. Alors 5...
Cleroli
Fidèle du forum

Re: Pourquoi ne pas rallonger les vacances de Noël ?

par Cleroli le Dim 4 Jan 2015 - 14:33
Cripure a écrit:
@Gryphe a écrit:Moi je veux bien, mais seulement si la semaine prise est prise sur d'autres petites vacances, et pas en été.
+1 Je mettrais une semaine supplémentaire à Noël, prise sur une demi semaine à la Toussaint et une demi semaine en février. La Toussaint et février me "cassent les jambes" et me gênent plus qu'autre chose. En revanche, le raccourcissement des congés d'été me prive de la vraie coupure que je connaissais comme élève ou au début de ma carrière et je le regrette et le déplore.
Comme quoi, nos besoins sont très divers car 3 semaines d'affilée à Noël me casseraient les jambes Laughing Je me vois mal remotiver les élèves après une si longue période de "repos".
En revanche, pas touche à nos 2 semaines de Toussaint Evil or Very Mad  Pour rien au monde je ne veux revenir à ce qu'on a connu !
Finalement, le système actuel n'est pas trop mal Razz
avatar
Balthazaard
Expert spécialisé

Re: Pourquoi ne pas rallonger les vacances de Noël ?

par Balthazaard le Dim 4 Jan 2015 - 14:34
@ycombe a écrit:
@HermyMacgo a écrit:Je suis pas contre, si l'intérêt pour les élèves est bien prouvé.

Je m'attire les foudres des collègues en disant cela, mais j'en ai marre qu'on s'accroche bêtement à nos vacances d'été. On travaille tous dans l'intérêt des élèves, non?
Non. Je travaille en échange d'un salaire, c'est tout. Mon travail consiste à instruire en suivant des horaires et un programme établi par d'autre. L'intérêt des élèves est subordonné à ce cadre. Si c'est moi qui décide de l'intérêt des élèves, je passe tous les niveaux du collège à 6h/semaine pour les maths, et toutes les classes à 16 élèves maximum.

On pourra parler de l'intérêt des élèves quant aux vacances quand on aura réfléchi à l'intérêt des élèves quand aux horaires hebdomadaires et aux programmes, aux exigences à atteindre chaque année et à de vrais réseaux de prise en charge de la difficulté scolaire dès qu'elle se pointe.




Alors on devrait tous se réjouir que le calendrier scolaire soit enfin pensé en accord avec des gens qui s'y connaissent un minimum en chronobiologie.


Je travaille

1) Dans mon intérêt car mon salaire assure ma survie et c'est ce qui importe en premier lieu pour moi, je ne suis pas un héros..

2) Pour la communauté car je pense c'est mon rôle de fonctionnaire...

3) C'est tout! la réussite individuelle de X ou Y ne m' intéresse absolument pas, elle dépend surtout de lui et désolé si cela choque quelqu'un, mais du point de vue de l'état il est tout a fait admis de sacrifier X ou Y à l’intérêt général (ou alors qu'on me prouve le contraire...)

4) En cas de contradiction entre 1) et 2) pour moi c'est 1) qui s'applique, pour l'état c'est 2) d'où conflit et rapport de force...


Faire confiance à des scientifiques fondamentaux  pour décider ce qui se passe à l'école, c'est comme faire confiance à un physicien spécialiste  de physique quantique pour décider de la meilleure façon de cuire un cake.

Ah bon la Chronobiologie c'est scientifique....même Popper n'oserait l'affirmer...


Dernière édition par Balthazaard le Dim 4 Jan 2015 - 14:39, édité 2 fois
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Pourquoi ne pas rallonger les vacances de Noël ?

par User5899 le Dim 4 Jan 2015 - 14:35
@Madame_Prof a écrit:Je ne viens pas donner mon avis, mais certains doivent bien se marrer en lisant que "6 semaines seulement en été" ne suffisent pas pour récupérer.
Eh bien, qu'ils rigolent, ça les fera digérer. Et comme d'hab, ensuite, s'ils sont jaloux, ils viendront passer les concours et embrasseront enfin cette profession pleine de privilèges et d'avantages indus furieux
avatar
Hélips
Modérateur

Re: Pourquoi ne pas rallonger les vacances de Noël ?

par Hélips le Dim 4 Jan 2015 - 14:35
Cripure a écrit:
@Gryphe a écrit:Moi je veux bien, mais seulement si la semaine prise est prise sur d'autres petites vacances, et pas en été.
+1 Je mettrais une semaine supplémentaire à Noël, prise sur une demi semaine à la Toussaint et une demi semaine en février. La Toussaint et février me "cassent les jambes" et me gênent plus qu'autre chose. En revanche, le raccourcissement des congés d'été me prive de la vraie coupure que je connaissais comme élève ou au début de ma carrière et je le regrette et le déplore.

Mais vous n'y pensez pas ! Et l'intérêt des hôteliers savoyards !

Les vacances d'été ont déjà perdu une dizaine de jours depuis que j'ai commencé, ça va bien hein !

_________________
Amis via FB ? oui oui avec plaisir, un petit MP avec les bonnes infos et je fais le nécessaire.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Pourquoi ne pas rallonger les vacances de Noël ?

par User5899 le Dim 4 Jan 2015 - 14:37
@John a écrit:Il y a 36 semaines de cours à caser sur 52 semaines, donc 16 semaines de vacances.
Je serais pour :
- Rentrée : 8 semaines de cours
- 2 semaines vacs automne
- 7 semaines de cours
- 3 semaines vacs hiver
- 7 semaines de cours
- 2 semaines vacs
- 7 semaines de cours
- 2 semaines vacs
- 7 semaines de cours
- 7 semaines vacs été

Par contre, il faudrait que les trois zones aient des périodes décalées si on veut garder le rythme 2/7 pour tout le monde.
Je me demande si l'activité touristique hivernale justifie encore trois zones, et pas seulement deux. Dans les années 80, il n'y avait trois zones que pour février, deux seulement pour Pâques, si je ne m'abuse.
avatar
Gryphe
Médiateur

Re: Pourquoi ne pas rallonger les vacances de Noël ?

par Gryphe le Dim 4 Jan 2015 - 14:38
Cripure a écrit:
@Isis39 a écrit:
Fafnir a écrit:Si l'on prend sur la Toussaint et pas sur les vacances d'été,  je suis pour. Mais je sens que comme d'habitude on va nous bananer...

Pourquoi sur la Toussaint et pas sur l'été ?
Parce que 6 semaines en été, c'est déjà ridicule. Alors 5...
Faudrait faire un sondage représentatif parmi les perdirs adjoints... Je ne suis pas sûre par avance de la réponse, mais ça peut donner une idée... Smile
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: Pourquoi ne pas rallonger les vacances de Noël ?

par Elyas le Dim 4 Jan 2015 - 14:38
Questions : la chronobiologie a-t-elle une reconnaissance scientifique ? A-t-elle des chaires ? Quelles sont les grandes thèses chronobiologiques ?


Dernière édition par Elyas le Dim 4 Jan 2015 - 14:42, édité 1 fois
avatar
Balthazaard
Expert spécialisé

Re: Pourquoi ne pas rallonger les vacances de Noël ?

par Balthazaard le Dim 4 Jan 2015 - 14:39
Non à toutes les questions votre Honneur! comme on dit dans les séries...
avatar
sookie
Neoprof expérimenté

Re: Pourquoi ne pas rallonger les vacances de Noël ?

par sookie le Dim 4 Jan 2015 - 14:40
Je n'ai pas tout lu et peut-être que cela a déjà été dit mais moi je serai pour à 200%. Je me sens aussi fatiguée qu'au début des vacances.
Evidemment cela serait mieux sans reprendre des jours ailleurs. (Naïve qui croit au Père Noël est mon prénom indien)
J'aurais préféré avoir quelque jours de plus à Noël qu'à la Toussaint.
avatar
Gryphe
Médiateur

Re: Pourquoi ne pas rallonger les vacances de Noël ?

par Gryphe le Dim 4 Jan 2015 - 14:40
@Elyas a écrit:Questions : la chronobiologie a-t-il le une reconnaissance scientifique ? A-t-elle des chaires ? Quelles sont les grandes thèses chronobiologiques ?
(Tiens, j'ai un copain qui dit la même chose.)

OK je sors. pingouin
InviteeF
Grand Maître

Re: Pourquoi ne pas rallonger les vacances de Noël ?

par InviteeF le Dim 4 Jan 2015 - 14:41
@Isis39 a écrit:
Fafnir a écrit:Si l'on prend sur la Toussaint et pas sur les vacances d'été,  je suis pour. Mais je sens que comme d'habitude on va nous bananer...

Pourquoi sur la Toussaint et pas sur l'été ?
Ce n'est que mon humble avis, mais je le donne tout de même : les vacances d'été actuelles sont consacrées,  chez moi, à la préparation des cours de l'année suivante à hauteur d'au moins 50% de leur durée totale. Les amputer me pousserait soit à préparer de moins bons cours soit à renoncer à mes trois semaines de vraies vacances, C. A.D. mes trois semaines sans travailler. Jusqu'à présent,  hors prépa concours qui fausse la donne, je travaille toute la fin du mois de juillet et la 1e semaine d'août, chaque demi-journée, et je ne laisse le travail de côté que pendant les trois semaines de congé estival de mon mari. Diminuer les congés d'été m'empêcherait soit de récupérer réellement (puisque moins de trois semaines de repos) soit de préparer une vraie progression annuelle pensée et réfléchie. 

De manière générale je travaille également 60 à 70% des vacances intermédiaires. Je précise aussi que j'ai un emploi du temps sur six jours, et que je suis trop fatiguée pour corriger le samedi après-midi quand j'arrive chez moi lessivée à 13h. Je dois donc corriger le dimanche, ce qui fait que je travaille 7j/7. Ce n'est donc pas par fainéantise que je réclame qu'on me laisse un bloc conséquent de repos mais parce que mon corps a besoin de ce laps de temps incompressible pour reprendre des forces...
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Pourquoi ne pas rallonger les vacances de Noël ?

par User5899 le Dim 4 Jan 2015 - 14:44
@ProvençalLeGaulois a écrit:
@Lilypims a écrit:
@Madame_Prof a écrit:Je ne viens pas donner mon avis, mais certains doivent bien se marrer en lisant que "6 semaines seulement en été" ne suffisent pas pour récupérer.

Tu parles de ceux qui "se marrent bien " déjà quand on leur dit que 18h c'est un temps plein ? Et alors ?
L'opinion de ces gens-là m'importe peu.

Peut-être seulement de tous ceux qui prennent au mieux un mois de vacances l'été ? (voire 5 semaines dans l'année)

Dire que 6 semaines ne suffisent pas pour récupérer c'est du même ordre que la "difficulté psychologique" de reprendre en août, ce ne sont pas les bons arguments (affectations/mutations au 1er septembre) et ça ne peut attirer que le mépris même chez ceux qui sont conscients que le travail d'un prof ne se fait pas que devant élèves.
Excusez-moi, mais depuis quand organise-t-on une profession sur la base d'un referendum national ? Le mépris de ceux qui nous détestent sera plein et entier quelle que soit l'organisation, au mieux se changera-t-il en satisfaction de vengeance assouvie ("alors, on vous a remis au boulot, hein ?). Ceux qui n'envisagent le travail qu'en comptabilisation d'heures de présence (et il serait intéressant de voir comment ces fameuses heures de présence sont occupées, on aurait des surprises, je pense, dans certains cas ; ne serait-ce que le fait de ne pas pouvoir aller pisser à la demande, ou de ne pas pouvoir s'occuper de son FB sur les heures de travail...) ne peuvent pas comprendre ce qui ne peut que se ressentir. Donc excusez-moi, mais leur avis, hein...
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Pourquoi ne pas rallonger les vacances de Noël ?

par User5899 le Dim 4 Jan 2015 - 14:47
Cléroli a écrit:pas touche à nos 2 semaines de Toussaint Evil or Very Mad  Pour rien au monde je ne veux revenir à ce qu'on a connu !
Vous voulez parler des trois ou quatre jours que j'avais, élève ? Razz
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Pourquoi ne pas rallonger les vacances de Noël ?

par User5899 le Dim 4 Jan 2015 - 14:49
@Elyas a écrit:Questions : la chronobiologie a-t-elle une reconnaissance scientifique ? A-t-elle des chaires ? Quelles sont les grandes thèses chronobiologiques ?
@Balthazaard a écrit:Non à toutes les questions votre Honneur! comme on dit dans les séries...
Et répondre "non" à la 3e, c'est quand même le signe que ce n'est pas très sérieux lol!
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: Pourquoi ne pas rallonger les vacances de Noël ?

par Elyas le Dim 4 Jan 2015 - 14:52
@Gryphe a écrit:
@Elyas a écrit:Questions : la chronobiologie a-t-il le une reconnaissance scientifique ? A-t-elle des chaires ? Quelles sont les grandes thèses chronobiologiques ?
(Tiens, j'ai un copain qui dit la même chose.)

OK je sors. pingouin

Je pose la question car je vois la fatigue de mon fils de 3 ans...

Bouboule
Expert spécialisé

Re: Pourquoi ne pas rallonger les vacances de Noël ?

par Bouboule le Dim 4 Jan 2015 - 15:04
La semaine enlevée aux vacances d'été ce serait au début de celles-ci ou la semaine fin août ?

La problématique est un peu différente entre primaire-collège et lycée. Au lycée, le mois de juin, franchement...
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Pourquoi ne pas rallonger les vacances de Noël ?

par User5899 le Dim 4 Jan 2015 - 15:25
@Bouboule a écrit:La semaine enlevée aux vacances d'été ce serait au début de celles-ci ou la semaine fin août ?

La problématique est un peu différente entre primaire-collège et lycée. Au lycée, le mois de juin, franchement...
:shock:
Nous arrêtons en 1re et T la semaine avant le bac, en seconde à la fin de la 3e semaine de juin, alors même que les surveillances de Bac (voire la correction du français de 1re) ont déjà commencé, et nous allons en gros jusqu'au 10 juillet (comme en collège, d'ailleurs, puisque des profs de collège peuvent corriger le bac). Peut-être avez-vous la chance d'être dans un lycée qui va contre les textes officiels (les dates des conseils sont publiées au BO pour le 3e trimestre), mais ce n'est pas un cas général.
avatar
Luigi_B
Grand Maître

Re: Pourquoi ne pas rallonger les vacances de Noël ?

par Luigi_B le Dim 4 Jan 2015 - 15:31
On pourrait aussi synchroniser les résultats du baccalauréat et Noël : ça ferait sens.

_________________
Avenir latin grec
La Vie moderne : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

>>> "Jean-Michel Blanquer : un cas d’école d’une fabrique médiatique"
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Pourquoi ne pas rallonger les vacances de Noël ?

par User5899 le Dim 4 Jan 2015 - 15:33
@Luigi_B a écrit:On pourrait aussi synchroniser les résultats du baccalauréat et Noël : ça ferait sens.
Pour le côté "cadeau tombé du ciel" ? Very Happy
avatar
Luigi_B
Grand Maître

Re: Pourquoi ne pas rallonger les vacances de Noël ?

par Luigi_B le Dim 4 Jan 2015 - 15:40
Petit papa Noël
Quand tu descendras du ciel,
Avec des mentions par milliers,
N'oublie pas mon petit papier.

Mais avant de partir,
Pense à bien te découvrir,
Ici tu vas avoir si chaud,
C'est à cause qu'il n'y a pas d'rideaux

Il me tarde tant que le jour se lève
Pour voir si tu m'as apporté,
Tous les beaux diplômes que je vois en rêve
Et que je t'ai commandés.

_________________
Avenir latin grec
La Vie moderne : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

>>> "Jean-Michel Blanquer : un cas d’école d’une fabrique médiatique"
avatar
ycombe
Modérateur

Re: Pourquoi ne pas rallonger les vacances de Noël ?

par ycombe le Dim 4 Jan 2015 - 15:50
@Catsoune a écrit:
Cela dit, j'imagine l'avis des parents d'élèves.
Entendu par ma femme au supermarché le 29 décembre: «Pfff ! Vivement que l'école reprenne, j'en peux plus de les avoir à la maison.»

Parents d'élèves, intérêt des enfants, tout ça, tout ça...

_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Pourquoi ne pas rallonger les vacances de Noël ?

par User5899 le Dim 4 Jan 2015 - 16:09
@Luigi_B a écrit:
Petit papa Noël
Quand tu descendras du ciel,
Avec des mentions par milliers,
N'oublie pas mon petit papier.

Mais avant de partir,
Pense à bien te découvrir,
Ici tu vas avoir si chaud,
C'est à cause qu'il n'y a pas d'rideaux

Il me tarde tant que le jour se lève
Pour voir si tu m'as apporté,
Tous les beaux diplômes que je vois en rêve
Et que je t'ai commandés.
cheers
Bouboule
Expert spécialisé

Re: Pourquoi ne pas rallonger les vacances de Noël ?

par Bouboule le Dim 4 Jan 2015 - 16:09
Cripure a écrit:
@Bouboule a écrit:La semaine enlevée aux vacances d'été ce serait au début de celles-ci ou la semaine fin août ?

La problématique est un peu différente entre primaire-collège et lycée. Au lycée, le mois de juin, franchement...
:shock:
Nous arrêtons en 1re et T la semaine avant le bac, en seconde à la fin de la 3e semaine de juin, alors même que les surveillances de Bac (voire la correction du français de 1re) ont déjà commencé, et nous allons en gros jusqu'au 10 juillet (comme en collège, d'ailleurs, puisque des profs de collège peuvent corriger le bac). Peut-être avez-vous la chance d'être dans un lycée qui va contre les textes officiels (les dates des conseils sont publiées au BO pour le 3e trimestre), mais ce n'est pas un cas général.

Je ne connais pas ces textes mais je ne trouve pas que ce soit une chance de finir tôt.
Avoir des élèves de seconde le 12 juin tient de l'exploit dans les lycées que je connais dont le mien. Et le cycle terminal est donc lâché vers le 10 juin.
avatar
ycombe
Modérateur

Re: Pourquoi ne pas rallonger les vacances de Noël ?

par ycombe le Dim 4 Jan 2015 - 16:09
Tu as cité n'importe comment. Permet que je rectifie.

@Balthazaard a écrit:
@ycombe a écrit:
@HermyMacgo a écrit:Je suis pas contre, si l'intérêt pour les élèves est bien prouvé.

Je m'attire les foudres des collègues en disant cela, mais j'en ai marre qu'on s'accroche bêtement à nos vacances d'été. On travaille tous dans l'intérêt des élèves, non?
Non. Je travaille en échange d'un salaire, c'est tout. Mon travail consiste à instruire en suivant des horaires et un programme établi par d'autre. L'intérêt des élèves est subordonné à ce cadre. Si c'est moi qui décide de l'intérêt des élèves, je passe tous les niveaux du collège à 6h/semaine pour les maths, et toutes les classes à 16 élèves maximum.

On pourra parler de l'intérêt des élèves quant aux vacances quand on aura réfléchi à l'intérêt des élèves quand aux horaires hebdomadaires et aux programmes, aux exigences à atteindre chaque année et à de vrais réseaux de prise en charge de la difficulté scolaire dès qu'elle se pointe.




Alors on devrait tous se réjouir que le calendrier scolaire soit enfin pensé en accord avec des gens qui s'y connaissent un minimum en chronobiologie.


Je travaille

1) Dans mon intérêt car mon salaire assure ma survie et c'est ce qui importe en premier lieu pour moi, je ne suis pas un héros..

2) Pour la communauté car je pense c'est mon rôle de fonctionnaire...

3) C'est tout! la réussite individuelle de X ou Y ne m' intéresse absolument pas, elle dépend surtout de lui et désolé si cela choque quelqu'un, mais du point de vue de l'état il est tout a fait admis de sacrifier X ou Y à l’intérêt général (ou alors qu'on me prouve le contraire...)

4) En cas de contradiction entre 1) et 2) pour moi c'est 1) qui s'applique, pour l'état c'est 2) d'où conflit et rapport de force...


Faire confiance à des scientifiques fondamentaux  pour décider ce qui se passe à l'école, c'est comme faire confiance à un physicien spécialiste  de physique quantique pour décider de la meilleure façon de cuire un cake.

Ah bon la Chronobiologie c'est scientifique....même Popper n'oserait l'affirmer...

_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum