Pierre Hadot, Eloge de Socrate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pierre Hadot, Eloge de Socrate

Message par Robin le Lun 5 Jan 2015 - 5:55

Pierre Hadot, Eloge de Socrate, Edition ALLIA, 2014

Ce texte a d'abord fait l'objet d'une conférence donnée en 1974 à la Session d'Eranos à Ascona (Suisse), sous le titre : La Figure de Socrate.

Pierre Hadot (né à Paris, le 21 février 1922 - mort à Orsay, le 24 avril 2010) est un philosophe, historien et philologue français, spécialiste de l'antiquité, profond connaisseur de la période hellénistique et en particulier du néoplatonisme et de Plotin. Pierre Hadot est l'auteur d'une œuvre développée notamment autour de la notion d'exercice spirituel et de philosophie comme manière de vivre.

"Socrate, le meilleur poète et le meilleur buveur." (Pierre Hadot)

Pierre Hadot nous propose un portrait de celui qui a changé  l'Histoire de la pensée - il y a un "avant" et un "après" Socrate -  et dont la rencontre, deux mille cinq cents ans après le "miracle grec", peut nous changer, nous aussi, à jamais : un Socrate ironiste-éducateur, qui prétend ne savoir qu'une chose : qu'il ne sait rien et qui éveille d'autant mieux les autres à eux-mêmes, un Socrate danseur, poète et buveur, un "Socrate-éros", libérateur de désir - car "de l'amour naissent les vues les plus profondes" - , un Socrate "atopotatos", autrement dit : extravagant, déroutant, absurde, inclassable, un esprit plus démonique que "démoniaque" sous le masque grotesque d'un silène ou d'un satyre, un Socrate moins désirant que désiré et moins amoureux des beaux éphèbes que de leur Beauté...  un Socrate aux mille et une facettes, qui inspira tour à tour Platon, Kierkegaard pour qui il est le premier individu de l'Histoire et le modèle de "l'individu absolu", Nietzsche, qui l'aimait aussi passionnément qu'il le haïssait, Goethe, Hölderlin et tant d'autres...

Plus qu'un autre livre "sur" Socrate et la pensée grecque, le portait  intensément vivant du plus intense des "maîtres de vie", restitué par Pierre Hadot, soucieux plus que jamais, dans cet Éloge de Socrate, de transmettre toute la saveur de la pensée antique et d'en faciliter l'accès aux hommes d'aujourd'hui.

Robin
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum