cours catastrophique

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

cours catastrophique

Message par vivi1982 le Lun 12 Jan 2015 - 21:40

Ca faisait longtemps ce genre de post lol! Je relance.

Mes 4ème ont été particulièrement pénibles aujourd'hui et j'ai conscience d'avoir très mal gérer les choses.

J'ai dû changer de salle car mon ordi ne fonctionne toujours pas dans la mienne et j'avais absolument besoin pour travailler sur un extrait filmique. Du coup dans la salle de la collègue où nous sommes allés les tables sont disposées par îlots de 3/4. Ils se sont crus immédiatement dans leur salon (en plus pas avec le même plan de classe, donc quelques affinités qui se sont rapprochées) en position discussion. D'habitude j'arrive à les faire taire, mais là, impossible, ça reprenait à chaque fois. J'ai d'abord ramassé tous les carnets, ça les a calmés un petit peu sans plus. Je dictais des définitions de cours mais comme ils discutaient ils ne pouvaient pas suivre et demandaient de répéter, ce que je n'ai pas fait et je suis passée à la suite en les prévenant qu'ils auraient intérêt à savoir ces définitions pour le prochain contrôle.
Après pour le film ils ont plus ou moins réussi à se taire. Pour les questions sur le film en individuel, rebelote, et lors de la mise en commun, c'était n'importe quoi. Du coup je leur ai donné le texte qui venait après avec les questions et débrouillez-vous, je ramasse après. Sauf qu'il ne restait plus que 25 min sur 1h30. Du coup je n'ai ramassé que le poly qui était à faire sur le film et le reste des questions à finir chez eux.
Au moins 7 élèves (les pires qui ont bavardé et rien fichu du début à la fin) ont eu des observations.
J'ai le sentiment d'avoir mal géré le problème et je ne sais pas trop comment redresser la situation. Surtout que par principe, je n'aime pas mettre des notes sanctions.

vivi1982
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: cours catastrophique

Message par Bonnie Blue le Lun 12 Jan 2015 - 22:12

Quatrième pénible ? Pléonasme non ?

Si la disposition a changé, change le plan de classe.
Après, quand je ne peux pas faire cours, je donne les questions qui devaient le construire à faire à l'écrit.

Je pense qu'ils ont profité de la nouveauté pour tester et ne pas bosser. La prochaine fois, pas d'excuse de nouveauté !

Bonnie Blue
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: cours catastrophique

Message par vivi1982 le Lun 12 Jan 2015 - 22:20

La prochaine fois on sera dans notre salle avec mon plan de classe.
Je me doutais que ça serait plus agité avec ce changement de salle, mais à ce point... J'hésitais même à annuler l'extrait de film pour rester dans ma salle. Demain, si mon ordi n'est toujours pas réparé, je ne retente pas le coup avec l'autre 4ème (qui sont habituellement encore plus agité si c'est possible!).
Pourtant le film aide bien à comprendre le texte qui est difficile.

vivi1982
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: cours catastrophique

Message par Bonnie Blue le Lun 12 Jan 2015 - 22:31

Tu travailles sur quoi ?

Bah, ouais, te mets pas en difficulté... Et pourris tes élèves quand tu les revois ^^

Bonnie Blue
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: cours catastrophique

Message par Sphinx le Lun 12 Jan 2015 - 22:38

J'ai le même problème quand je pique la salle de la collègue d'HG parce que j'ai besoin du vidéoprojecteur. Mes 4e, plutôt sages d'habitude, se lâchent complètement dès qu'ils sont en îlots (en plus entassés à 31 dans une salle de 30, je dois rajouter une chaise à un îlot, mais je n'ai guère le choix...) Quand on retourne à la salle et au plan de classe habituels, j'ai de nouveau le calme.

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

             

Sphinx
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: cours catastrophique

Message par Lornet le Lun 12 Jan 2015 - 23:55

@vivi1982 a écrit:La prochaine fois on sera dans notre salle avec mon plan de classe.
Je me doutais que ça serait plus agité avec ce changement de salle, mais à ce point...

Ah ben si...
Neutral
N'ayant jamais eu ma salle dans mon établissement, me baladant dans des salles en îlots, en U, trop petites, trop décorées, avec des mouches... Sad je dis que rien ne vaut sa salle avec plan de classe pour avoir le calme sinon ça rajoute des tas de difficultés. Sad

_________________
Ma nouvelle parue dans un recueil en faveur de Handicap International :  http://www.anywayeditions.com/boutique/decouverte-inclassable/je-tu-ils-nous-ebook/
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Mon roman à paraître le 3 juillet 2017 :
Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: cours catastrophique

Message par Hallywell le Mar 13 Jan 2015 - 0:11

tout pareil, j'ai une classe qui ne bouge pas d'un iota dans une grande salle tout en longueur...
Mais dans une toute petite salle où le moindre bavardage au voisin te donne l'impression d'être dans un concert de Metallica, où il y a tout pile le nombre de places, j'ai l'impression d'être nulle alors qu'en fin de compte ça va.
J'ai mis 4 mois à m'en rendre compte et surtout à l'accepter Very Happy Twisted Evil (Dadoo33 kiss )

Hallywell
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: cours catastrophique

Message par CotPouletCot le Mar 13 Jan 2015 - 11:07

@Hallywell a écrit:Mais dans une toute petite salle où le moindre bavardage au voisin te donne l'impression d'être dans un concert de Metallica, où il y a tout pile le nombre de places, j'ai l'impression d'être nulle alors qu'en fin de compte ça va.

Voilà qui me donne à réfléchir ! Merci de la remarque Very Happy

Si j'peux me permettre, maintenant qu'on a établi que changer de salle, avoir une quatrième, etc. était tellement risqué que la difficulté était automatique… n'est-il pas concevable, pour une heure de cours, d'avoir été nul ? De s'être pris les pieds dans le cours, d'avoir laissé passer un premier truc qui entraîne tout le reste ? (parce qu'on peut remarquer que la théorie du chaos est la règle sociale des élèves : l'effet domino est quand même puissant).
Enfin, l'inspecteur dirait professeur "si votre classe ne veut pas travailler, vous devez être attentif à ses attentes. Les apprenants ne sont pas toujours en condition de fournir l'effort demandé, et il faut adapter votre séquence à cela."
Enfin, tout cela pour dire qu'on voit souvent des posts qui font étalage de ce genre d'épisode, je voulais juste savoir s'il s'agissait de vraie question sur la gestion de classe ou d'une simple demande de compassion (tout aussi légitime, par ailleurs) ?

_________________
"Il était persuadé que s'il se risquait hà dormir la nuit, il se transformerait en poulet. Il se laissait de petites notes hà sa propre hintention qui lui répétaient : "Tu n'es pas un poulet", mais il se disait parfois qu'il mentait." Terry Pratchett, Jeu de nains

CotPouletCot
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: cours catastrophique

Message par Dadoo33 le Mar 13 Jan 2015 - 18:37

@Hallywell a écrit:tout pareil, j'ai une classe qui ne bouge pas d'un iota dans une grande salle tout en longueur...
Mais dans une toute petite salle où le moindre bavardage au voisin te donne l'impression d'être dans un concert de Metallica, où il y a tout pile le nombre de places, j'ai l'impression d'être nulle alors qu'en fin de compte ça va.
J'ai mis 4 mois à m'en rendre compte et surtout à l'accepter Very Happy Twisted Evil (Dadoo33 kiss )
Embarassed Et le chemin fut long...

Dadoo33
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: cours catastrophique

Message par vivi1982 le Mar 13 Jan 2015 - 19:49

Je me remets sans cesse en question, je sais et je l'admets que la gestion de classe est mon point faible. Vraiment, même avec des classes calmes, ils sont toujours un peu moins calmes avec moi. J'ai acheté un bouquin sur la gestion de classe et je me suis inscrite à une formation cette année.
Et c'est dur d'entendre par lesdits 4ème que de toute façon c'est normal qu'ils soient comme ça en français (sous-entendu ça vient de moi).
Mais entre les bavardages habituels et le fiasco d'hier il y a une marge.

Bon rassurant, mon ordi est réparé, du coup j'ai fait le même cours dans mon autre 4ème qui est habituellement plus bruyante que celle d'hier et ils se sont tenus correctement (bon comme d'hab quelques bavardages et rappels à l'ordre mais aucun débordement).

vivi1982
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: cours catastrophique

Message par Rabelais le Mar 13 Jan 2015 - 20:00

En même temps...créer le cours de façon collective et leur faire construire leur savoir, ça fait un peu plus de bruit qu'un cours magistral.A un moment donné, il fait savoir ce qu'on attend de nous:
les faire réfléchir et être acteur de leur lecture et compréhension d'un texte créent  forcément du bruit, ils en parlent, ils s'émeuvent , ils réagissent...et ça fait du bruit.
Je m'en voulais  beaucoup au début puis j'ai tenté le cours vidéo projecteur , le cours magistral et le cours dirigiste: pas UN bruit.
Donc le problème s'il y a problème n'est pas ma gestion de classe, mais la façon dont je dois faire les cours.
Pour ma part, à présent, je considère que s'ils font assez de bruit pour penser et assez de silence pour écouter, alors c'est un cours réussi .
Je dis ça pour les Humanités et les langues, pour le reste je n'ai pas vu encore.
Pour les îlots, il faut que je me forme, c'est trop pour moi, mais ça va venir.

Rabelais
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: cours catastrophique

Message par Sylvain de Saint-Sylvain le Mar 13 Jan 2015 - 20:04

Je vis aussi très péniblement le cours dicté avec ma classe de 4e : ils bavardent et me demandent sans cesse de répéter - j'ai aujourd'hui encore dû répéter, j'ai compté, six fois une phrase de quatre mots...

Quelqu'un aurait-il ici de miraculeux trucs et astuces à me glisser dans l'oreille ? Le cours dicté est souvent avancé comme une solution face aux classes ultra reloues, mais avec moi ça ne fonctionne qu'avec les classes calmes ou modérément reloues...

Sylvain de Saint-Sylvain
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: cours catastrophique

Message par Rabelais le Mar 13 Jan 2015 - 20:09

Ah oui?
Ça marche pas mal pour les calmer même si je n'aime pas du tout.
Rassure toi , même en seconde ça prend trois plombes de leur dicter une phrase.
Du coup je je dicte presque jamais ( trace écrite= tableau créé avec leurs impressions/analyses et traduits en francais correct ).
Mais si je dicte, alors  mon truc est de leur dire: je le dis trois fois de différentes façons pour la même idée, l'important est l'idée, pas la transcription d'une définition.( de fait ils se dépêchent )
De plus, phrase COURTE: pas de subordonnée, pas de phrase de trois lignes ( une maxi) et je cite les virgules.
Comme en primaire, quoi.

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.

Rabelais
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: cours catastrophique

Message par CotPouletCot le Mar 13 Jan 2015 - 20:38

@Rabelais a écrit:Du coup je je dicte presque jamais ( trace écrite= tableau créé avec leurs impressions/analyses et traduits en francais correct ).

Et le texte en français correct, c'est eux qui le construisent ou vous le leur faites ?

_________________
"Il était persuadé que s'il se risquait hà dormir la nuit, il se transformerait en poulet. Il se laissait de petites notes hà sa propre hintention qui lui répétaient : "Tu n'es pas un poulet", mais il se disait parfois qu'il mentait." Terry Pratchett, Jeu de nains

CotPouletCot
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: cours catastrophique

Message par Sphinx le Mar 13 Jan 2015 - 21:06

@Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:Je vis aussi très péniblement le cours dicté avec ma classe de 4e : ils bavardent et me demandent sans cesse de répéter - j'ai aujourd'hui encore dû répéter, j'ai compté, six fois une phrase de quatre mots...

Quelqu'un aurait-il ici de miraculeux trucs et astuces à me glisser dans l'oreille ? Le cours dicté est souvent avancé comme une solution face aux classes ultra reloues, mais avec moi ça ne fonctionne qu'avec les classes calmes ou modérément reloues...

Au bout d'un certain nombre de fois, si je vois qu'ils bavardent ou qu'ils font exprès de redemander la même phrase, je ne répète plus, tant pis pour leurs poires. Et il y aura quand même contrôle sur les points en question. Et si vraiment ils veulent parler si fort qu'ils m'empêchent de dicter aux autres, dehors.

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

             

Sphinx
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: cours catastrophique

Message par Hallywell le Mar 13 Jan 2015 - 21:11

@Dadoo33 a écrit:
@Hallywell a écrit:tout pareil, j'ai une classe qui ne bouge pas d'un iota dans une grande salle tout en longueur...
Mais dans une toute petite salle où le moindre bavardage au voisin te donne l'impression d'être dans un concert de Metallica, où il y a tout pile le nombre de places, j'ai l'impression d'être nulle alors qu'en fin de compte ça va.
J'ai mis 4 mois à m'en rendre compte et surtout à l'accepter Very Happy Twisted Evil (Dadoo33 kiss )

Embarassed Et le chemin fut long...



Dernière édition par Hallywell le Mar 13 Jan 2015 - 22:57, édité 1 fois

Hallywell
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: cours catastrophique

Message par vivi1982 le Mar 13 Jan 2015 - 21:47

@Rabelais a écrit:En même temps...créer le cours de façon collective et leur faire construire leur savoir, ça fait un peu plus de bruit qu'un cours magistral.A un moment donné, il fait savoir ce qu'on attend de nous:
les faire réfléchir et être acteur de leur lecture et compréhension d'un texte créent  forcément du bruit, ils en parlent, ils s'émeuvent , ils réagissent...et ça fait du bruit.
Je m'en voulais  beaucoup au début puis j'ai tenté le cours vidéo projecteur , le cours magistral et le cours dirigiste: pas UN bruit.
Donc le problème s'il y a problème n'est pas ma gestion de classe, mais la façon dont je dois faire les cours.
Pour ma part, à présent, je considère que s'ils font assez de bruit pour penser et assez de silence pour écouter, alors c'est un cours réussi .
Je dis ça pour les Humanités et les langues, pour le reste je n'ai pas vu encore.
Pour les îlots, il faut que je me forme, c'est trop pour moi, mais ça va venir.

En fait une classe trop silencieuse me perturbe et me met mal à l'aise! Donc je crois qu'inconsciemment, je provoque ces bavardages. J'ai une 4ème très remuante et bavarde (très commère) mais qui participe bien, les idées fusent dans tous les sens et ils ont du mal à s'écouter, mais au moins c'est vivant. L'autre 4ème (celle du fiasco d'hier) est amorphe et ne se sent concernée par rien. Quand je les interroge ils sont muets, dès qu'il faut bosser individuellement ou par groupes, ils bavardent (d'autre chose que du cours). Et au début de l'année, ils étaient complètement muets de a à z, et effectivement, je n'avais pas le sentiment que mon cours était réussi puisqu'il n'y avait aucune réaction.

En fait mon seuil de tolérance (assez élevé je pense) aux bavardages, ce sont mes migraines, les jours où ils sont trop bruyants, je sens les migraines monter!

vivi1982
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: cours catastrophique

Message par Bonnie Blue le Mar 13 Jan 2015 - 22:43


Pour ma part, je suis incapable de dicter aux élèves, c'est la révolution si j'essaye et ça m'épuise... Pourtant, faudrait quand même qu'ils apprennent à le faire, au lycée, ça sera prise de notes, pas copie au tableau.

Enfin, si les élèves bavardent et n'écoutent pas, c'est que le cours n'est pas intéressant bien entndu, donc, c'est la faute du professeur. Voyons, c'est la première chose qu'on apprend dans la sainte ESPE, où il n'est dit que de bonnes paroles !

Bonnie Blue
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: cours catastrophique

Message par vivi1982 le Mar 13 Jan 2015 - 22:48

Quand je fais de la lecture: Madaaaaame, pourquoi on fait tout le temps des textes? Quand je fais de la grammaire: Madaaaame, pourquoi on fait tout le temps de la grammaire?
Pauvre de moi qui ne propose que des trucs nuls à mes apprenants!!!!!

Moi pour dicter et que ça aille bien, il faudrait presque lancer un signal de départ, sinon Kévin1 n'a pas encore ouvert son classeur, Kévin2 n'a pas son crayon, Kévin3 discute donc loupe le coche, Kévin4 est habitué à m'entendre parler comme une espèce de bruit de fond qui le dérange, donc n'a pas deviné que là, il fallait écrire.

vivi1982
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: cours catastrophique

Message par Bonnie Blue le Mar 13 Jan 2015 - 23:01

"madame, mon stylo, il marche plus"

"madame, faut écrire ?"

L'ESPE... Je ne comprendrai jamais. Il faut faire un cours dynamique, faire participer les élèves, leur faire construire la trace écrite, faire un cours brillant et faire une séance en une heure, enfin, 55 minutes hein. (sachant qu'une heure de collégiens, c'est cinq minutes pour entrer en classe, dix à demander le silence réparties sur toutes l'heure de cours...). Et durant cette heure où on apporte un texte frais et où on ne fait de la grammaire que parce que ça s'inscrit parfaitement dans la séquence, il faut intéresser tout le monde, faire bosser chacun et avoir du calme.
Et si on n'a pas de calme, c'est que le cours est mauvais.

Bonnie Blue
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: cours catastrophique

Message par CotPouletCot le Mar 13 Jan 2015 - 23:11

@Bonnie Blue a écrit: Enfin, si les élèves bavardent et n'écoutent pas, c'est que le cours n'est pas intéressant bien entndu, donc, c'est la faute du professeur. Voyons, c'est la première chose qu'on apprend dans la sainte ESPE, où il n'est dit que de bonnes paroles !

Les commandements de la sainte ESPÉ…

Pour reprendre la citation d'un collègue : Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

@Bonnie Blue a écrit:L'ESPE... Je ne comprendrai jamais.
Ca définit bien les choses. Et j'ai vu des collègues assez ingénus pour y croire… et se retrouver complètement paumés en arrivant en établissement.

_________________
"Il était persuadé que s'il se risquait hà dormir la nuit, il se transformerait en poulet. Il se laissait de petites notes hà sa propre hintention qui lui répétaient : "Tu n'es pas un poulet", mais il se disait parfois qu'il mentait." Terry Pratchett, Jeu de nains

CotPouletCot
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: cours catastrophique

Message par Bonnie Blue le Mar 13 Jan 2015 - 23:32

Grands moments des cours de l'ESPE :
- gestion de classe : le bavardage ne pose pas de problème
- laïcité : écrire quelque chose, si ça ne peut pas être lu par tout le monde, ça ne sert à rien (elle ne comprenait pas que sur Facebook, on puisse restreindre le nombre de personnes qui pouvait nous lire)
- C2i2e : les powerpoints, c'est le mal
- laïcité : il faut faire attention quand on parle de religion aux élèves
- gestion de classe : il ne faut pas confisquer les petits mots que les élèves se font passer, c'est violent
- laïcité : "un des arguments en faveur de la monarchie, c'est que les élections, ça coûte cher, on peut loger plein de SDF avec tout ça !
- gestion de classe : demander à un élève de ne pas bavarder, c'est de la violence.
- philosophie : les enfants ont de vraies envies, pas que des caprices
- violence : "les élèves ne prennent jamais la parole, on la leur donne"
- laïcité : les autoroutes, c'est le mal, et ne plus utiliser d'anciennes lignes de train c'est la faute à la société qui veut aller toujours plus vite.
- philosophie : il ne faut pas laisser pleurer son bébé
- laïcité : vraiment, il ne faut pas prendre ses cours à l'ordinateur, ça ne permet pas de bien réfléchir et travailler, et puis ça abîme les yeux.

Bonnie Blue
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: cours catastrophique

Message par Sullien le Mar 13 Jan 2015 - 23:35

@Bonnie Blue a écrit:Grands moments des cours de l'ESPE :
- gestion de classe : le bavardage ne pose pas de problème
- laïcité : écrire quelque chose, si ça ne peut pas être lu par tout le monde, ça ne sert à rien (elle ne comprenait pas que sur Facebook, on puisse restreindre le nombre de personnes qui pouvait nous lire)
- C2i2e : les powerpoints, c'est le mal
- laïcité : il faut faire attention quand on parle de religion aux élèves
- gestion de classe : il ne faut pas confisquer les petits mots que les élèves se font passer, c'est violent
- laïcité : "un des arguments en faveur de la monarchie, c'est que les élections, ça coûte cher, on peut loger plein de SDF avec tout ça !
- gestion de classe : demander à un élève de ne pas bavarder, c'est de la violence.
- philosophie : les enfants ont de vraies envies, pas que des caprices
- violence : "les élèves ne prennent jamais la parole, on la leur donne"
- laïcité : les autoroutes, c'est le mal,  et ne plus utiliser d'anciennes lignes de train c'est la faute à la société qui veut aller toujours plus vite.
- philosophie : il ne faut pas laisser pleurer son bébé
- laïcité : vraiment, il ne faut pas prendre ses cours à l'ordinateur, ça ne permet pas de bien réfléchir et travailler, et puis ça abîme les yeux.

Et tu arrives à rester calme ?

Sullien
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: cours catastrophique

Message par Bonnie Blue le Mer 14 Jan 2015 - 0:01

Non Razz

Un agrégatif nous disait que ça justifiait le salaire d'être obligé d'écouter des conneries... Mais faudrait nous payer beaucoup plus pour endurer ça ^^

En laïcité, la "formatrice" a, qui plus est, une voix trèèèèès lente et basse, j'ai fini par m'endormir après une semaine fatigante. C'est quand même une dame qui a fini son cours dix minutes en retard alors qu'on avait cours après puis qui a lancé à la fin "ah, au fait, jai oublié de faire passer la feuille d'émargement". Du coup, encore du temps perdu.

Mais si on lui dit qu'elle se trompe, soit elle nous traite d'intégristes, soit elle affirme n'avoir jamais dit telle ou telle chose.
D'où mon choix du sommeil ^^

Bonnie Blue
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: cours catastrophique

Message par CotPouletCot le Mer 14 Jan 2015 - 0:05

De toutes façons, nous savons bien qu'ils ont prévu des cours à l'ESPÉ pour rattraper le sommeil, faire une pause, préparer un cours ou nous éviter de corriger les copies chez nous, n'est-ce pas ? Twisted Evil

_________________
"Il était persuadé que s'il se risquait hà dormir la nuit, il se transformerait en poulet. Il se laissait de petites notes hà sa propre hintention qui lui répétaient : "Tu n'es pas un poulet", mais il se disait parfois qu'il mentait." Terry Pratchett, Jeu de nains

CotPouletCot
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum