Slate.fr: Critiques de la presse américaine sur la liberté d'expression à la française

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Slate.fr: Critiques de la presse américaine sur la liberté d'expression à la française

Message par LouisBarthas le Dim 18 Jan 2015 - 22:57

@kero a écrit:http://www.slate.fr/story/96897/la-presse-americaine-presque-unanime-pour-dire-que-larrestation-de-dieudonne-est-une-err

On peut être - ou pas - d'accord, mais il me semble que certains points méritent réflexion.

Quelques extraits.

slate.fr a écrit:Pour de nombreux journalistes et intellectuels américains, les discours de haine sont mieux régulés et combattus dans le débat public d'idées que dans les tribunaux.
[...]
Le professeur de sciences politiques Erik Bleich explique dans le Huffington Post qu'en France, il est plus socialement accepté de tenir certains propos racistes, mais que les lois sont plus restrictives, alors que c'est l'inverse aux Etats-Unis.
[...]
Un des problèmes pointés par de nombreux articles américains tient à la difficile définition de ce qui est raciste ou pas. L'argument français qu'une caricature du prophète Mahomet est plus défendable parce qu'elle vise une religion, pas une communauté, est loin de convaincre tout le monde aux Etats-Unis.
Un des arguments qu'on lui oppose est que le ressenti de la population doit jouer un rôle dans la détermination de ce qui est raciste. Si de nombreux musulmans perçoivent les caricatures de Mahomet comme insultantes, alors il faut peut-être accepter qu'il s'agit d'une forme de discours raciste (ce qui, du point de vue américain, ne veut pas dire qu'elles doivent être illégales).
[...]
"Si de nombreux musulmans socialistes perçoivent les caricatures de Mahomet François Hollande comme insultantes, alors il faut peut-être accepter qu'il s'agit d'une forme de discours raciste."

La pression islamiste sera de plus en plus forte au fil des années, et beaucoup - surtout parmi les intellectuels - reculeront, et même capituleront.

« Vous avez eu à choisir entre la guerre et le déshonneur ; vous avez choisi le déshonneur, vous aurez la guerre. »

Winston Churchill, 1938, à Londres, Chambre des communes, dans The Official Report, House of Commons (5th Series), Hansard, 13 May 1940, vol. 360, c. 1502 : Au Premier Ministre alors en exercice Neville Chamberlain, à propos des Accords de Munich.

LouisBarthas
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Slate.fr: Critiques de la presse américaine sur la liberté d'expression à la française

Message par the educator le Lun 19 Jan 2015 - 10:36

@Carabas a écrit:Ce qui est fou, c'est qu'on en soit à se demander ce que l'on a le droit de critiquer et dans quelle mesure, aujourd'hui, en France, au XXIe siècle!
Ce n'est pas si malsain, lorsque l'on dispose d'une liberté, de se demander comment on l'exerce.
Dans l'absolu, je trouve le système choisi par les américains plus respectueux de l'intelligence et de la responsabilité des individus, à la fois dans l'expression, mais aussi et surtout dans la réception du message. Protéger par la loi les citoyens de certains messages, c'est avoir bien peu de confiance dans leur intelligence, et c'est une chose à laquelle j'ai beaucoup de mal à souscrire.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Slate.fr: Critiques de la presse américaine sur la liberté d'expression à la française

Message par dandelion le Lun 19 Jan 2015 - 10:42

@the educator a écrit:
@Carabas a écrit:Ce qui est fou, c'est qu'on en soit à se demander ce que l'on a le droit de critiquer et dans quelle mesure, aujourd'hui, en France, au XXIe siècle!
Ce n'est pas si malsain, lorsque l'on dispose d'une liberté, de se demander comment on l'exerce.
Dans l'absolu, je trouve le système choisi par les américains plus respectueux de l'intelligence et de la responsabilité des individus, à la fois dans l'expression, mais aussi et surtout dans la réception du message. Protéger par la loi les citoyens de certains messages, c'est avoir bien peu de confiance dans leur intelligence, et c'est une chose à laquelle j'ai beaucoup de mal à souscrire.
Quand on sait que les Etats-Unis sont le pays du 'politically correct', on peut trouver quelque peu déconcertant que l'on en vante tant la liberté d'expression.
Je suggère vivement la lecture de 'The Human Stain' de Philip Roth.
Pourquoi les Français ne sont-ils jamais fiers de ce qu'ils font?

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Slate.fr: Critiques de la presse américaine sur la liberté d'expression à la française

Message par Celadon le Lun 19 Jan 2015 - 10:52

Fut un temps où ils le furent sûrement, quand il s'est agi de diffuser les Lumières. Maintenant, elles sont tellement remises en question, ces lumières, et de toute part y compris de l'intérieur, qu'il devient sans doute difficile d'en être fier. Elles ne sont plus que questionnées aujourd'hui. Ce ne sont plus des phares un peu partout dans la nuit. Et nous avons contribué à les éteindre un à un.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Slate.fr: Critiques de la presse américaine sur la liberté d'expression à la française

Message par the educator le Lun 19 Jan 2015 - 11:16

@Dandelion a écrit:Quand on sait que les Etats-Unis sont le pays du 'politically correct', on peut trouver quelque peu déconcertant que l'on en vante tant la liberté d'expression.
Pour moi il y a la liberté accordée par la loi, et ce que l'on en fait et ce sont deux questions de natures différentes. Même si je suis d'accord avec toi sur le côté paradoxal du "politically correct", à l'inverse trouverait-on plus moral de lire ou d'entendre toutes des propos débridés de toute sorte, simplement parce que la loi le permet?

Quant à la fierté, je ne nie pas l'héritage des lumières, même si je crois que l'un des enjeux majeurs de la philosophie actuelle consiste à interroger ces valeurs dans un monde technique et politique si différent (il se s'agit pas de trahir). Du coup je n'ai pas envie de me retrancher derrière elles. Concernant la liberté d'expression en particulier, il s'agit pour moi d'une préférence idéologique: j'aime l'idée que l'on compte sur la responsabilité plutôt que sur la loi pour vivre ensemble.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum