baisse de salaire des profs à partir de janvier

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: baisse de salaire des profs à partir de janvier

Message par Marie Laetitia le Mar 20 Jan 2015 - 21:02

Tu sais, Haydens, ce n'est pas faute d'avoir déjà essayé d'expliquer la même chose..

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: baisse de salaire des profs à partir de janvier

Message par EU1 le Mar 20 Jan 2015 - 21:07

@MUTIS a écrit:
@Marie Laetitia a écrit:
@MUTIS a écrit:

Oui mais quand on dit cela (comme ceux qui comparent les calculs de la retraite) on oublie de dire que les fonctionnaires à bac + 5 (surtout dans l'EN) ne sont pas payés comme dans le privé... Si on aligne les cotisations, il faudrait que les salaires aussi soient harmonisés... Razz

Pourquoi? Ça n'a rien à voir! (je précise que je n'ai rien contre une revalorisation des salaires, ne serait-ce que pour améliorer le recrutement)

Le discours libéral consiste en général à taper sur les fonctionnaires en disant qu'ils ont des avantages indus. Quand on a aligné les cotisations, c'était pour réparer une "injustice". De même, dans la même logique, certains disent que les calculs de la retraite devraient être alignés sur ceux du privé. Ils oublient de dire que les salaires (à bac + 5 par exemple, ne sont pas alignés). Un seul exemple : les nouvelles recrues dans l'industrie pour laquelle ma femme travaille sont recrutées entre 2600 et 3000 euros par mois (à bac + 5). Quand à la progression de carrière ... elle n'est pas de 1000-1200 euros en 40 ans (comme pour les certifiés)...

Si les salaires à bac +5 ne sont pas les mêmes entre le privé et le public, les responsabilités ne sont pas les mêmes non plus. Beaucoup de mes amis sont ingénieurs, ils gagnent certes plus que moi (encore que, pas énormément plus) mais ont bien plus de responsabilités, de stress et n'ont pas deux semaines de vacances tous les deux mois.
Que nous ne soyons pas bien payés, c'est une chose mais les comparaisons public/privé sont très difficiles à établir je trouve...

EU1
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: baisse de salaire des profs à partir de janvier

Message par MUTIS le Mar 20 Jan 2015 - 21:15

@Haydens a écrit:Hum Hum
"les nouvelles recrues dans l'industrie pour laquelle ma femme travaille sont recrutées entre 2600 et 3000 euros par mois (à bac + 5"

"les nouvelles recrues" ne sont surement pas des jeunes diplomés dans ce cas la... Il faut pas fumer non plus.
.

Il est amusant celui-là. Je le maintiens et je le confirme.
Entre 2600 et 3000 avec un 13ème mois + 1/10ème du salaire en prime annuelle (de participation) et une prime d'intéressement variable (qui correspond en moyenne à un mois de salaire supplémentaire).
Et certains, les commerciaux, ont aussi une voiture de fonction.
Quant à ma femme (bac + 4) elle gagne environ deux fois le salaire d'un certifié au 10ème échelon.
Avec une Audi en prime. A 45 ans.
Le salaire que vous indiquez (3000-3400) est plutôt celui d'un agrégé, renseignez-vous. Ou d'un certifié avec des HS. Un certifié qui commence à 1700 termine à moins de 3000 net.
http://www.emploitheque.org/grade-etat-11-Professeur-certifie-de-classe-normale-33
Un agrégé peut lui gagner entre 3400 et 5000 net selon les HS et l'échelon en fin de carrière. C'est mon cas.
Regardez au passage le salaire des cadres diplômés à Paris qui ont entre 30 et 40 ans. Vous seriez surpris.
Un petit exemple peut-être ?
http://rue89.nouvelobs.com/2014/05/21/matthieu-sophie-meritocrates-ambitieux-12-575-euros-mois-252325

Pour répondre à UE1, je ne dis pas que les situations sont les mêmes. Ma femme a plus de stress que moi. Et elle pourrait un jour être licenciée (avec un gros pactole !).
En revanche elle ne bosse pas le week-end et elle trouve que je bosse beaucoup (trop) !
Pour les vacances c'est le grand argument. Ma femme a 8 semaines par an. 5 semaines + 15 j de RTT. En fait comme je bosse souvent pendant une partie des vacances, je dirais que j'en ai plus qu'elle mais pas énormément. 2 ou 3 sur l'année.

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: baisse de salaire des profs à partir de janvier

Message par Albert Jarl le Mar 20 Jan 2015 - 21:38

Je rejoins MUTIS, mes proches sont dans le privé (gestionnaire de paye, responsable formation,...) et ils tournent dans les 3000/4000 euros à 40 ans. Et le truc de fou c'est qu'ils sont tout le temps en vacances ! (enfin, à peu près comme nous quoi  Very Happy) Paye tes grands stratèges du placement de RTT ! En fait, certains profs se croient plus beaux qu'ils ne le sont. Mon avis c'est qu'on est des "rien du tout" payé comme tels... triste époque. Perso, je commence à pouvoir rivaliser un peu depuis que j'ai l'agreg, mais à peine... surtout quand je compare les litres de sueur versés pour en arriver là.

Albert Jarl
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: baisse de salaire des profs à partir de janvier

Message par Une passante le Mar 20 Jan 2015 - 21:45

@vivi1982 a écrit:Question (encore naïve): que pouvons-nous faire pour lutter contre ça? Il n'y a pas de grèves d'organisées pour ça?

le 3 février ! (mais bon, comme toujours la plupart des collègues aura mieux à faire, d'où la situation dans laquelle nous nous trouvons...)

Une passante
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: baisse de salaire des profs à partir de janvier

Message par EU1 le Mar 20 Jan 2015 - 21:53

à force de râler contre tout et n'importe quoi on n'est plus audible...

un peu comme ma collègue dans la pièce d'à-côté... elle hurle de la première à la dernière minute de son cours eh bien je vous assure que je ne l'entends même plus... Razz

EU1
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: baisse de salaire des profs à partir de janvier

Message par Une passante le Mar 20 Jan 2015 - 21:59

Si les attaques contre notre profession, contre l'enseignement, n'étaient pas récurrentes, nous n'aurions pas tant de raisons de râler...

Une passante
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: baisse de salaire des profs à partir de janvier

Message par vivi1982 le Mer 21 Jan 2015 - 14:40

@Une passante a écrit:
@vivi1982 a écrit:Question (encore naïve): que pouvons-nous faire pour lutter contre ça? Il n'y a pas de grèves d'organisées pour ça?

le 3 février ! (mais bon, comme toujours la plupart des collègues aura mieux à faire, d'où la situation dans laquelle nous nous trouvons...)

Merci de l'info!

vivi1982
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: baisse de salaire des profs à partir de janvier

Message par Leclochard le Mer 21 Jan 2015 - 15:46

@MUTIS a écrit:
@Haydens a écrit:Hum Hum
"les nouvelles recrues dans l'industrie pour laquelle ma femme travaille sont recrutées entre 2600 et 3000 euros par mois (à bac + 5"

"les nouvelles recrues" ne sont surement pas des jeunes diplomés dans ce cas la... Il faut pas fumer non plus.
.

Il est amusant celui-là. Je le maintiens et je le confirme.
Entre 2600 et 3000 avec un 13ème mois + 1/10ème du salaire en prime annuelle (de participation) et une prime d'intéressement variable (qui correspond en moyenne à un mois de salaire supplémentaire).
Et certains, les commerciaux, ont aussi une voiture de fonction.
Quant à ma femme (bac + 4) elle gagne environ deux fois le salaire d'un certifié au 10ème échelon.
Avec une Audi en prime. A 45 ans.
Le salaire que vous indiquez (3000-3400) est plutôt celui d'un agrégé, renseignez-vous. Ou d'un certifié avec des HS. Un certifié qui commence à 1700 termine à moins de 3000 net.
http://www.emploitheque.org/grade-etat-11-Professeur-certifie-de-classe-normale-33
Un agrégé peut lui gagner entre 3400 et 5000 net selon les HS et l'échelon en fin de carrière. C'est mon cas.
Regardez au passage le salaire des cadres diplômés à Paris qui ont entre 30 et 40 ans. Vous seriez surpris.
Un petit exemple peut-être ?
http://rue89.nouvelobs.com/2014/05/21/matthieu-sophie-meritocrates-ambitieux-12-575-euros-mois-252325

Pour répondre à UE1, je ne dis pas que les situations sont les mêmes. Ma femme a plus de stress que moi. Et elle pourrait un jour être licenciée (avec un gros pactole !).
En revanche elle ne bosse pas le week-end et elle trouve que je bosse beaucoup (trop) !
Pour les vacances c'est le grand argument. Ma femme a 8 semaines par an. 5 semaines + 15 j de RTT. En fait comme je bosse souvent pendant une partie des vacances, je dirais que j'en ai plus qu'elle mais pas énormément. 2 ou 3 sur l'année.

Je  me demande si tu n'es pas victime d'un biais géographique et générationnel. Attention aux portraits de Rue89, ils sont bidonnés. Un jour, on discuté ici du professeur des écoles qui avait deux studios dans deux régions différentes, vivait à Suresnes et avaient tellement de temps libre -rien que ça...- que pendant les vacances, ils faisaient des colo et doublait son traitement en faisant des études dirigées chaque soir. C'est tout juste s'ils n'ont pas dit qu'il écrivait un roman et dirigeait un journal le week-end.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: baisse de salaire des profs à partir de janvier

Message par MUTIS le Mer 21 Jan 2015 - 15:57

C'est curieux parce que la plupart des gens que je connais (ils ont fait des études, c'est vrai) gagnent beaucoup plus que ce que disent les statistiques. Je me demande même parfois si celles-ci ne sont pas affichées pour calmer les ardeurs et les revendications ! Razz
Je fais un simple constat : à bac + 5, en général, le salaire (mais surtout la progression de carrière) n'ont rien à voir dans le privé et dans l'enseignement. Une petite anecdote pour la route : un collègue de maths (certifié Hors Classe, 55 ans) me racontait la semaine dernière, que son fils sort d'une école d'ingénieurs (spécialisée dans les énergies renouvelables). Il vient d'être embauché chez Veolia au salaire de son père... avec quelques substantiels avantages en plus. Il a 24 ans... Alors à 55 ans...

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: baisse de salaire des profs à partir de janvier

Message par User5899 le Mer 21 Jan 2015 - 16:04

@Une passante a écrit:Si les attaques contre notre profession, contre l'enseignement, n'étaient pas récurrentes, nous n'aurions pas tant de raisons de râler...
En tout cas, vu l'état du salaire, elles sont récurantes pale


MUTIS, à 55 ans, si ça se trouve, il sera clochard depuis 6 ans...

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: baisse de salaire des profs à partir de janvier

Message par KinetteKinette le Mer 21 Jan 2015 - 16:14

@MUTIS a écrit:Un collègue de maths (certifié Hors Classe, 55 ans) me racontait la semaine dernière, que son fils sort d'une école d'ingénieurs (spécialisée dans les énergies renouvelables). Il vient d'être embauché chez Veolia au salaire de son père... avec quelques substantiels avantages en plus. Il a 24 ans... Alors à 55 ans...

Ceci dit, tout dépend des branches et des boîtes. Il faut aussi faire attention à un truc: beaucoup de grosses boîtes embauchent avec des salaires corrects, mais ensuite il n'y a quasiment pas de promotions...
Ceci est courant dans les grosses SSI en informatique où une personne avec 10 ans d'expérience derrière elle ne gagnera pas beaucoup plus qu'une nouvelle recrue. J'ai aussi vu ça en bureau d'études en environnement...
L'ambiance n'est pas nécessairement géniale (ceci dit, dans l'EN non plus...), et dans pas mal de boîtes et de domaines, les cadres ne comptent pas les heures non payées qu'ils font en plus... Rolling Eyes

Bref, il me semble très très difficile de faire des généralités...
K.

KinetteKinette
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: baisse de salaire des profs à partir de janvier

Message par MUTIS le Mer 21 Jan 2015 - 16:16

Cripure a écrit:
@Une passante a écrit:Si les attaques contre notre profession, contre l'enseignement, n'étaient pas récurrentes, nous n'aurions pas tant de raisons de râler...
En tout cas, vu l'état du salaire, elles sont récurantes pale


MUTIS, à 55 ans, si ça se trouve, il sera clochard depuis 6 ans...
Peut être ! Very Happy
Mais dans les nouvelles énergies, peut-être pas Laughing

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: baisse de salaire des profs à partir de janvier

Message par Leclochard le Mer 21 Jan 2015 - 16:34

@MUTIS a écrit:C'est curieux parce que la plupart des gens que je connais (ils ont fait des études, c'est vrai) gagnent beaucoup plus que ce que disent les statistiques. Je me demande même parfois si celles-ci ne sont pas affichées pour calmer les ardeurs et les revendications ! Razz
Je fais un simple constat : à bac + 5, en général, le salaire (mais surtout la progression de carrière) n'ont rien à voir dans le privé et dans l'enseignement. Une petite anecdote pour la route : un collègue de maths (certifié Hors Classe, 55 ans) me racontait la semaine dernière, que son fils sort d'une école d'ingénieurs (spécialisée dans les énergies renouvelables). Il vient d'être embauché chez Veolia au salaire de son père... avec quelques substantiels avantages en plus. Il a 24 ans... Alors à 55 ans...

Les statistiques tiennent compte de l'ensemble des salaires (travailleurs débutants ou expérimentés; grosse ou petite société; secteur industriel ou du tertiaire..). Forcément, tes exemples sont puisés chez les employés de la Défense qui bossent pour des entreprises du Cac40, leurs revenus sont plus élevés que les employés de PME de province. Voilà. Si tu vivais dans une ville moyenne, tes références seraient différentes. Le traitement d'un certifié en milieu de carrière t'apparaîtrait comme honorable. Ce problème des comparaisons n'est pas si anecdotique car on sait que ce qui participe au sentiment de réussite et de bonheur, ce n'est pas le revenu mais sa comparaison favorable avec l'entourage.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: baisse de salaire des profs à partir de janvier

Message par Lefteris le Mer 21 Jan 2015 - 16:38

@MUTIS a écrit:C'est curieux parce que la plupart des gens que je connais (ils ont fait des études, c'est vrai) gagnent beaucoup plus que ce que disent les statistiques. Je me demande même parfois si celles-ci ne sont pas affichées pour calmer les ardeurs et les revendications ! Razz
Je fais un simple constat : à bac + 5, en général, le salaire (mais surtout la progression de carrière) n'ont rien à voir dans le privé et dans l'enseignement. Une petite anecdote pour la route : un collègue de maths (certifié Hors Classe, 55 ans) me racontait la semaine dernière, que son fils sort d'une école d'ingénieurs (spécialisée dans les énergies renouvelables). Il vient d'être embauché chez Veolia au salaire de son père... avec quelques substantiels avantages en plus. Il a 24 ans... Alors à 55 ans...
Il est toujours difficile de parler du privé, car les situations sont très variables. Mais par rapport au reste de le FP, il n'y a pas photo, je le sais j'en viens, et je connais la la situation dans de nombreux corps. C'est 30 à 35 % de moins en catégorie A, compte tenu des indemnités , des carrières plus rapides (c'est ce qui m'a permis de compenser partiellement la perte -lourde quand même, en étant reclassé directement au 10ème échelon avec reliquat).
Même la Cour des Comptes l'a reconnu. Avec en moyenne 50 jours ouvrables de congés (CA + ARTT) hors récupérations éventuelles, contre 75 dans l'EN (tout dépend comment tombent les jours fériés).
Ce qui est en train de jouer, en ce moment, c'est tout simplement la loi du marché, au moins entre EN et reste de la FP où les concours ne désemplissent pas. On peut entrer en catégorie A à bac + 3, et avoir des débouchés aux échelles lettres en fin de carrière sans forcément changer de corps (emplois fonctionnels, par exemple, dans les corps des inspecteurs ou des attachés interminsitériels) . l'EN, c'st minimum 4 ans pour passer le capes puisqu'on peut le passer pendant le master 1, et 6 ans pour l'agreg puisque le master 2 (ou le capes) doivent être acquis . Et en admettant une réussite au premier essai.
Ca passe tant que le métier a une bonne image, permet une qualité de vie intéressante. Comme tout ça se dégrade à toute vitesse sans contrepartie, la conséquence est logique... Pas besoin de lancer de grandes études pour comprendre. J'ai moi même plein d'exemples, étant provincial à l'origine, et pas des cas isolés.

Il suffit de regarder le recrutement des PE, c'est parlant : il y a encore du monde dans les académies recherchées, pour rester "chez soi" , mais dans les zones sinistrées, il y a des classes vides, on tape dans les listes complémentaires, les contractuels.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: baisse de salaire des profs à partir de janvier

Message par MUTIS le Mer 21 Jan 2015 - 17:54

@Lefteris a écrit:
@MUTIS a écrit:C'est curieux parce que la plupart des gens que je connais (ils ont fait des études, c'est vrai) gagnent beaucoup plus que ce que disent les statistiques. Je me demande même parfois si celles-ci ne sont pas affichées pour calmer les ardeurs et les revendications ! Razz
Je fais un simple constat : à bac + 5, en général, le salaire (mais surtout la progression de carrière) n'ont rien à voir dans le privé et dans l'enseignement. Une petite anecdote pour la route : un collègue de maths (certifié Hors Classe, 55 ans) me racontait la semaine dernière, que son fils sort d'une école d'ingénieurs (spécialisée dans les énergies renouvelables). Il vient d'être embauché chez Veolia au salaire de son père... avec quelques substantiels avantages en plus. Il a 24 ans... Alors à 55 ans...
Il est toujours difficile de parler du privé, car les situations sont très variables. Mais par rapport au reste de le FP, il n'y a pas photo, je le sais j'en viens, et je connais la la situation dans de nombreux corps. C'est 30 à 35 % de moins en catégorie A, compte tenu des indemnités , des carrières plus rapides (c'est ce qui m'a permis de compenser partiellement la perte -lourde quand même, en étant reclassé directement au 10ème échelon avec reliquat).
Même la Cour des Comptes l'a reconnu. Avec en moyenne 50 jours ouvrables de congés (CA + ARTT) hors récupérations éventuelles,  contre 75 dans l'EN (tout dépend comment tombent les jours fériés).
Ce qui est en train de jouer, en ce moment, c'est tout simplement  la loi du marché, au moins entre EN et  reste de la FP où les concours ne désemplissent pas. On peut entrer en catégorie A à bac + 3, et avoir des débouchés aux échelles lettres en fin de carrière sans forcément  changer de corps (emplois  fonctionnels, par exemple, dans les corps des inspecteurs ou des attachés interminsitériels)  . l'EN, c'st minimum 4 ans pour passer le capes puisqu'on peut le passer pendant le master 1, et 6 ans pour l'agreg puisque le master 2 (ou le capes) doivent être acquis . Et en admettant une réussite au premier essai.
Ca passe tant que le métier a une bonne image,  permet une qualité de vie intéressante. Comme tout ça se dégrade à toute vitesse sans contrepartie, la conséquence est logique... Pas besoin de  lancer de grandes études pour comprendre. J'ai moi même plein d'exemples, étant provincial à l'origine, et pas des cas isolés.  

Il suffit de regarder le recrutement des PE, c'est parlant : il y a encore du monde dans les académies recherchées, pour rester "chez soi" , mais dans les zones sinistrées, il y a des classes vides, on tape dans les listes complémentaires, les contractuels.

Tou à fait d'accord avec Lefteris sur ce sujet, comme souvent.
Moins avec Leclochard.
Le salaire d'un enseignant certifié me semble indigne de sa qualification. Et celui des PE très indigne. Les seuls à limiter les dégâts sont les agrégés (ça doit être pour cela que je ne me sens pas malheureux Razz , Leclochard) mais ça se dégrade pour tous.
Tant que vous vivez au milieu des profs ou dans l'EN, vous le sentez moins. Quand vous connaissez pas mal de gens extérieurs qui travaillent dans d'autres environnements (pas forcément la Défense ou le CAC 40 d'ailleurs) vous vous apercevez que le monde de l'EN est à part !
Mais j'arrête les exemples car ceux qui me viennent à l'esprit seraient encore plus spectaculaires et dérangeants. Il vaut mieux penser que tout va bien pour être heureux, vous avez raison, Leclochard.
Et que nous sommes bien payés (pour ce que nous faisons), c'est ce que voudraient nous faire croire tous les économistes libéraux.

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: baisse de salaire des profs à partir de janvier

Message par Haydens le Mer 21 Jan 2015 - 18:23

Mutis ce que tu (vous?) dis me fait quand meme bien rire.....

Certains de mes amis travaillent dans les entreprises du CAC40 et font 2300 par mois avec des horaires de folie. J'aimerais bien connaitre l'entreprise de votre femme.

Quand aux certifiés c'est en effet un peu exagéré pour les 3 000 - 3 400 mais ce lien:
http://www.education.gouv.fr/cid1058/professeur-certifie.html
donne 2973 (sans compter indemnité ECLAIR : 96,33 €, prof principal, zep (rep?) etc. )

Quand a moi j'ai travaillé dans le privé (entreprise du CAC40) et le public et je suis bien mieux a l'EN que la bas. (Mais ca, ca reste un avis tres personnelle)

Haydens
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: baisse de salaire des profs à partir de janvier

Message par MUTIS le Mer 21 Jan 2015 - 18:28

Content de t'avoir fait rire. Le réel peut être amusant, c'est vrai.
Si tu es mieux dans l'EN que dans le privé, restes-y surtout. La France a besoin de gens comme toi. Pour l'entreprise de ma femme, tu ne la connaîtras pas... mais sache tout de même que c'est un secteur porteur...
Allez juste un petit lien pour toi :

http://rue89.nouvelobs.com/2014/05/21/matthieu-sophie-meritocrates-ambitieux-12-575-euros-mois-252325

Tu peux te consoler en te disant que c'est bidonné et que ce sont de gros menteurs bien sûr...

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: baisse de salaire des profs à partir de janvier

Message par Haydens le Mer 21 Jan 2015 - 19:09

Nan mais bien sur que j'y crois mais faut voir en moyenne ce que ca donne.

Rien de mieux qu'une bonne moyenne nationale sur les bac + 5 (puisque nous sommes bac + 5) sur les débutants, les experimentés et les seniors.

Je ne conteste pas qu'ils sont (beaucoup ?) mieux payés que nous. Je conteste tes chiffres. Je te recite l'exemple, une amie gagne 1800 par mois (elle était a 1650 par mois pendant un an et demi) et elle travaillait énormément. Un autre ami travaillait dans la bourse et gagnait 2000 par mois (il a commencé a 1300 pendant 2 ans quand meme) Donc oui y'en a qui gagnent beaucoup et y'en a qui gagne beaucoup moins. Ceux recrutés par ta femme sont chanceux.

Sachant de plus que 90% de la population gagne moins que 3300 euro par mois
http://www.inegalites.fr/spip.php?article1054

Bref on est pas assez payé oui mais nous tombons pas dans l'exageration des salaires des privés.

Haydens
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: baisse de salaire des profs à partir de janvier

Message par MUTIS le Mer 21 Jan 2015 - 19:54

Bon courage Haydens.
Tu fais un choix courageux.
Peu importe, tu as raison, l'essentiel est ailleurs (que dans le salaire).

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: baisse de salaire des profs à partir de janvier

Message par Pseudo le Mer 21 Jan 2015 - 20:00

Enfin, qu'on soit bien ou mal payé, en comparaison de Pierre ou Paul, et tout en oubliant pas l'age du capitaine, à partir de ce mois-ci nous seront moins payés. C'est indubitable. Apparemment, la déflation commence par nos salaires.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: baisse de salaire des profs à partir de janvier

Message par User5899 le Mer 21 Jan 2015 - 21:30

@Haydens a écrit:Quand aux certifiés c'est en effet un peu exagéré pour les 3 000 - 3 400 mais ce lien:
http://www.education.gouv.fr/cid1058/professeur-certifie.html
donne 2973 (sans compter indemnité ECLAIR : 96,33 €, prof principal, zep (rep?) etc. )
Au dernier échelon de la hors-classe. C'est loin d'être un passage automatique et de concerner tout le monde.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: baisse de salaire des profs à partir de janvier

Message par Haydens le Mer 21 Jan 2015 - 22:39

Ouais je me doute que ca m'arrivera jamais puisque je n'ai toujours pas le capes et que j'ai commencé dans l'EN cette année a 27 ans

Haydens
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: baisse de salaire des profs à partir de janvier

Message par KinetteKinette le Mer 21 Jan 2015 - 23:52

@Leclochard a écrit:
@MUTIS a écrit:C'est curieux parce que la plupart des gens que je connais (ils ont fait des études, c'est vrai) gagnent beaucoup plus que ce que disent les statistiques. Je me demande même parfois si celles-ci ne sont pas affichées pour calmer les ardeurs et les revendications ! Razz
Je fais un simple constat : à bac + 5, en général, le salaire (mais surtout la progression de carrière) n'ont rien à voir dans le privé et dans l'enseignement. Une petite anecdote pour la route : un collègue de maths (certifié Hors Classe, 55 ans) me racontait la semaine dernière, que son fils sort d'une école d'ingénieurs (spécialisée dans les énergies renouvelables). Il vient d'être embauché chez Veolia au salaire de son père... avec quelques substantiels avantages en plus. Il a 24 ans... Alors à 55 ans...

Les statistiques tiennent compte de l'ensemble des salaires (travailleurs débutants ou expérimentés; grosse ou petite société; secteur industriel ou du tertiaire..). Forcément, tes exemples sont puisés chez les employés de la Défense qui bossent pour des entreprises du Cac40, leurs revenus sont plus élevés que les employés de PME de province. Voilà. Si tu vivais dans une ville moyenne, tes références seraient différentes. Le traitement d'un certifié en milieu de carrière t'apparaîtrait comme honorable. Ce problème des comparaisons n'est pas si anecdotique car on sait que ce qui participe au sentiment de réussite et de bonheur, ce n'est pas le revenu mais sa comparaison favorable avec l'entourage.
A noter que, pour les scientifiques, c'est la "misère" dans certains domaines comme l'environnement (du moins l'environnement lié aux petites bêtes, aux plantes, etc... pas l'environnement lié au traitement des eaux...).

Les journalistes, pour le niveau d'études, sont loin de tous rouler sur l'or...
Dans le domaine de la communication, beaucoup de bac+5 ne gagnent pas non plus des masses.
L'informatique, selon les branches, peut rapporte bien ou au contraire très peu.

Notez aussi que les espoirs de progression salariale des jeunes embauchés actuellement sont généralement bien moindres que ceux des générations précédentes (donc il faut comparer à âge égal).

K

KinetteKinette
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: baisse de salaire des profs à partir de janvier

Message par Karine B. le Mer 21 Jan 2015 - 23:54

@Marie Laetitia a écrit:
@MUTIS a écrit:Il est prévu que ce prélèvement monte progressivement jusqu'à 11,10% en 2020.
Effectivement, notre salaire va baisser.
Et avec l'inflation il s'érode chaque année.
C'est juste une accélération du processus.
Pas d'inquiétiude  furieux
Pour rattraper le privé dit-on... Amusant car le salaire de ma femme dans le privé augmente chaque année d'au moins 2%... Quand elle n'a pas une promotion par changement de poste. En gros elle gagne 2000 euros net de plus par mois qu'il y a dix ans.

Ce n'est pas le montant net du privé que l'on veut faire rattraper, c'est le % de cotisations.

ce qui est idiot puisque nous n'avons pas de caisse de retraite .... !

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: baisse de salaire des profs à partir de janvier

Message par Leclochard le Mer 21 Jan 2015 - 23:55

@MUTIS a écrit:
@Lefteris a écrit:
@MUTIS a écrit:C'est curieux parce que la plupart des gens que je connais (ils ont fait des études, c'est vrai) gagnent beaucoup plus que ce que disent les statistiques. Je me demande même parfois si celles-ci ne sont pas affichées pour calmer les ardeurs et les revendications ! Razz
Je fais un simple constat : à bac + 5, en général, le salaire (mais surtout la progression de carrière) n'ont rien à voir dans le privé et dans l'enseignement. Une petite anecdote pour la route : un collègue de maths (certifié Hors Classe, 55 ans) me racontait la semaine dernière, que son fils sort d'une école d'ingénieurs (spécialisée dans les énergies renouvelables). Il vient d'être embauché chez Veolia au salaire de son père... avec quelques substantiels avantages en plus. Il a 24 ans... Alors à 55 ans...
Il est toujours difficile de parler du privé, car les situations sont très variables. Mais par rapport au reste de le FP, il n'y a pas photo, je le sais j'en viens, et je connais la la situation dans de nombreux corps. C'est 30 à 35 % de moins en catégorie A, compte tenu des indemnités , des carrières plus rapides (c'est ce qui m'a permis de compenser partiellement la perte -lourde quand même, en étant reclassé directement au 10ème échelon avec reliquat).
Même la Cour des Comptes l'a reconnu. Avec en moyenne 50 jours ouvrables de congés (CA + ARTT) hors récupérations éventuelles,  contre 75 dans l'EN (tout dépend comment tombent les jours fériés).
Ce qui est en train de jouer, en ce moment, c'est tout simplement  la loi du marché, au moins entre EN et  reste de la FP où les concours ne désemplissent pas. On peut entrer en catégorie A à bac + 3, et avoir des débouchés aux échelles lettres en fin de carrière sans forcément  changer de corps (emplois  fonctionnels, par exemple, dans les corps des inspecteurs ou des attachés interminsitériels)  . l'EN, c'st minimum 4 ans pour passer le capes puisqu'on peut le passer pendant le master 1, et 6 ans pour l'agreg puisque le master 2 (ou le capes) doivent être acquis . Et en admettant une réussite au premier essai.
Ca passe tant que le métier a une bonne image,  permet une qualité de vie intéressante. Comme tout ça se dégrade à toute vitesse sans contrepartie, la conséquence est logique... Pas besoin de  lancer de grandes études pour comprendre. J'ai moi même plein d'exemples, étant provincial à l'origine, et pas des cas isolés.  

Il suffit de regarder le recrutement des PE, c'est parlant : il y a encore du monde dans les académies recherchées, pour rester "chez soi" , mais dans les zones sinistrées, il y a des classes vides, on tape dans les listes complémentaires, les contractuels.

Tou à fait d'accord avec Lefteris sur ce sujet, comme souvent.
Moins avec Leclochard.
Le salaire d'un enseignant certifié me semble indigne de sa qualification. Et celui des PE très indigne. Les seuls à limiter les dégâts sont les agrégés (ça doit être pour cela que je ne me sens pas malheureux Razz , Leclochard)  mais ça se dégrade pour tous.
Tant que vous vivez au milieu des profs ou dans l'EN, vous le sentez moins. Quand vous connaissez pas mal de gens extérieurs qui travaillent dans d'autres environnements (pas forcément la Défense ou le CAC 40 d'ailleurs) vous vous apercevez que le monde de l'EN est à part !
Mais j'arrête les exemples car ceux qui me viennent à l'esprit seraient encore plus spectaculaires et dérangeants. Il vaut mieux penser que tout va bien pour être heureux, vous avez raison, Leclochard.
Et que nous sommes bien payés (pour ce que nous faisons), c'est ce que voudraient nous faire croire tous les économistes libéraux.

Bien sûr qu'on est mal payés, qu'on devrait gagner plus. Lefteris l'a assez longuement expliqué sur le forum. Pour autant, je ne me trompe pas de combat. Je ne vais pas perdre mon énergie et mon temps si précieux dans des ressassements inutiles et tristes. Aussi, tu peux continuer à balancer des exemples de jeunes diplômés qui se font dix smics par mois et voyagent en jet, ça ne me fait ni chaud, ni froid. J'aime déjà ma vie: je vais au collège à pieds, j'ai une belle famille, je peux leur consacrer du temps, on a presque fini de payer notre appart, on s'offre des plaisirs qui nous correspondent... Bref, tu as bien compris ma philosophie: j'ai autre chose à faire que de me comparer aux autres, et de savoir par exemple combien gagne X ou Y. Chacun suit sa voie. Je souhaite à ces personnes très bien rémunérées le même bonheur que le nôtre. Je ne voudrais surtout pas tomber dans l'aigreur qui se manifeste parfois chez ceux qui se comparent (voir le fil sur la super prime du recteur).
Puisque c'est le sujet qui nous occupe, je pense qu'une bonne idée consiste à traquer les dépenses inutiles et à obtenir des revenus alternatifs pour contrebalancer les incessantes hausses d'impôts et de cotisations. En ce qui me concerne, chaque année, il y a un gentil Père Noël qui me donne en mai un joli complément sans aucun effort. santa Wink

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum