Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
zeprof
Vénérable

Re: Suppression de l'apprentissage du passé simple ?

par zeprof le Mer 21 Jan 2015, 10:41
ce n'est donc pas une blague ? No
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Suppression de l'apprentissage du passé simple ?

par JPhMM le Mer 21 Jan 2015, 11:22
J'être pas d'accord.
Avant je trouver apprendre les temps passés difficile.
Mais je trouver apprendre le temps futur difficile aussi.
Et temps présent aussi.

Les temps, les modes être des dangers pour la santé publique.
Je penser qu'il être mieux de ne plus utiliser de temps du tout.

Il falloir savoir vivre avec son temps (unique et totalitaire) : l'infinitif.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
User17706
Enchanteur

Re: Suppression de l'apprentissage du passé simple ?

par User17706 le Mer 21 Jan 2015, 11:28
T'avoir grave raison, JPh.

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
Sphinx
Modérateur

Re: Suppression de l'apprentissage du passé simple ?

par Sphinx le Mer 21 Jan 2015, 11:30
Enfin, toi encore un peu alambiqué. Trop prépositions, articles, conjonctions, phrases complexes. Toi virer tout ça. Hop.

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

avatar
Sphinx
Modérateur

Re: Suppression de l'apprentissage du passé simple ?

par Sphinx le Mer 21 Jan 2015, 11:30
Pardon : tou sa.

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

avatar
Ronin
Guide spirituel

Re: Suppression de l'apprentissage du passé simple ?

par Ronin le Mer 21 Jan 2015, 11:31
g pa conpri

_________________
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Suppression de l'apprentissage du passé simple ?

par JPhMM le Mer 21 Jan 2015, 11:33
@Ronin a écrit:g pa conpri
"Javoir pa conpri", on dire.


Dernière édition par JPhMM le Mer 21 Jan 2015, 11:35, édité 1 fois

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Sphinx
Modérateur

Re: Suppression de l'apprentissage du passé simple ?

par Sphinx le Mer 21 Jan 2015, 11:35
"Je pas comprener".

Infinitif passé, supprimer aussi.

Tous infinitifs finer en -er. Plus facile.


Dernière édition par Sphinx le Mer 21 Jan 2015, 12:53, édité 1 fois

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Suppression de l'apprentissage du passé simple ?

par Celadon le Mer 21 Jan 2015, 11:37
JPh, c'est encore tellement élaboré, ce que tu écris ! Tu n'as viré ni les articles parfaitement inutiles à la compréhension, ni la négation savante avec ne !
Vire-les ! Définitivement. Enfin, si toi comprendre impératif...
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Suppression de l'apprentissage du passé simple ?

par JPhMM le Mer 21 Jan 2015, 11:43
^^

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Mauvette
Expert

Re: Suppression de l'apprentissage du passé simple ?

par Mauvette le Mer 21 Jan 2015, 11:44
Moi bien rire. Merci.

_________________
Je vais bien, ne t'en fais pas
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Suppression de l'apprentissage du passé simple ?

par JPhMM le Mer 21 Jan 2015, 11:52
@Celadon a écrit:JPh, c'est encore tellement élaboré, ce que tu écris ! Tu n'as viré ni les articles parfaitement inutiles à la compréhension, ni la négation savante avec ne !
Vire-les ! Définitivement. Enfin, si toi comprendre impératif...
Je proposer faire comme certains meilleurs de classement PISA : ne pas mettre sujet quand être évident, et enlever tous les pluriels et la notion de genre et d'article.

Ainsi :
Penser cela mieux.
Être plus simple encore pour phrase.
Penser quoi ?

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
JEMS
Modérateur

Re: Suppression de l'apprentissage du passé simple ?

par JEMS le Mer 21 Jan 2015, 12:14
Maître Yoda !
avatar
Dimka
Grand Maître

Re: Suppression de l'apprentissage du passé simple ?

par Dimka le Mer 21 Jan 2015, 12:21
C’est trop compliqué. Mets des emoji, ça sera plus clair.

http://rue89.nouvelobs.com/2015/01/01/les-voeux-francois-hollande-emoji-256854
http://www.theguardian.com/us-news/ng-interactive/2015/jan/20/-sp-state-of-the-union-2015-address-obama-emoji

_________________
Spoiler:
avatar
liskaya
Érudit

Re: Suppression de l'apprentissage du passé simple ?

par liskaya le Mer 21 Jan 2015, 12:25
Moi, je trouve que la conjugaison du passé simple n'est pas facile.
Et je suis plutôt d'accord pour qu'en primaire les efforts portent sur présent, futur, imparfait et les temps composés correspondants. Je préfèrent que les élèves arrivent au collège en maîtrisant ces temps, plutôt qu'en ayant vu tout trop vite trop tôt et finalement ne sachent pas grand-chose...
Pour autant, je continue et continuerai à enseigner le passé simple, rassurez-vous. Mais en 6e, même si nous voyons toutes les personnes, ils n'ont en contrôle que les 1re et 3e (singulier et pluriel), celles qu'ils utiliseront dans leurs rédactions. Et ils ont une fiche de verbes du 3e groupe au passé simple, que nous complétons régulièrement... ce sont les verbes les plus courants, ceux qu'ils doivent connaître (pas de listes pour les 1er et 2e groupes, nettement moins problématiques).
Par contre, ils doivent être capable de reconnaître n'importe quel verbe conjugué au passé simple et de donner son infinitif.

@piesco a écrit:Le PQP peu utilisé dans le langage oral? mdr
Je crois qu'il s'agissait du subjonctif plus-que-parfait... Bien moins courant, non ? Le reconnaître pour comprendre ce qu'on lit, d'accord, mais connaître cette conjugaison sur le bout des doigts... pour quoi faire ??

Voilà , c'était mon petit avis dissonant Razz Smile
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Suppression de l'apprentissage du passé simple ?

par Celadon le Mer 21 Jan 2015, 12:29
@liskaya a écrit:Moi, je trouve que la conjugaison du passé simple n'est pas facile.
Et je suis plutôt d'accord pour qu'en primaire les efforts portent sur présent, futur, imparfait et les temps composés correspondants. Je préfèrent que les élèves arrivent au collège en maîtrisant ces temps, plutôt qu'en ayant vu tout trop vite trop tôt et finalement ne sachent pas grand-chose...
Pour autant, je continue et continuerai à enseigner le passé simple, rassurez-vous. Mais en 6e, même si nous voyons toutes les personnes, ils n'ont en contrôle que les 1re et 3e (singulier et pluriel), celles qu'ils utiliseront dans leurs rédactions. Et ils ont une fiche de verbes du 3e groupe au passé simple, que nous complétons régulièrement... ce sont les verbes les plus courants, ceux qu'ils doivent connaître (pas de listes pour les 1er et 2e groupes, nettement moins problématiques).
Par contre, ils doivent être capable de reconnaître n'importe quel verbe conjugué au passé simple et de donner son infinitif.

@piesco a écrit:Le PQP peu utilisé dans le langage oral? mdr
Je crois qu'il s'agissait du subjonctif plus-que-parfait... Bien moins courant, non ? Le reconnaître pour comprendre ce qu'on lit, d'accord, mais connaître cette conjugaison sur le bout des doigts... pour quoi faire ??

Voilà , c'était mon petit avis dissonant Razz Smile
Bon ben retour au présent, alors... Wink Very Happy
avatar
Celeborn
Esprit sacré

Re: Suppression de l'apprentissage du passé simple ?

par Celeborn le Mer 21 Jan 2015, 12:35
@liskaya a écrit:Moi, je trouve que la conjugaison du passé simple n'est pas facile.

Sur un plan purement technique, la conjugaison du passé simple est plus difficile que celle de l'imparfait ou du futur simple, mais (nettement) plus facile que celle du présent.

Je pense qu'avec un apprentissage progressif et raisonné sur un horaire suffisant (et c'est là tout le problème), ça n'a rien d'impossible d'avoir des élèves qui maîtrisent l'intégralité du mode indicatf en fin de CM2.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
supersoso
Grand sage

Re: Suppression de l'apprentissage du passé simple ?

par supersoso le Mer 21 Jan 2015, 12:50
@JPhMM a écrit:J'être pas d'accord.
Avant je trouver apprendre les temps passés difficile.
Mais je trouver apprendre le temps futur difficile aussi.
Et temps présent aussi.

Les temps, les modes être des dangers pour la santé publique.
Je penser qu'il être mieux de ne plus utiliser de temps du tout.

Il falloir savoir vivre avec son temps (unique et totalitaire) : l'infinitif.

Ah non l'infinitif grave dur pour les élèves ! Une vraie galère Razz ! plus verbe ! bien aussi Razz
avatar
V.Marchais
Enchanteur

Re: Suppression de l'apprentissage du passé simple ?

par V.Marchais le Mer 21 Jan 2015, 12:51
@doctor who a écrit:On s'enflamme un peu là, non ? Je ne pense pas que cette suppression soit vraiment dans les tuyaux. Que des irresponsables qui se pensent iconoclastes l'appellent de leurs voeux, sans doute. De là à ce que ça se fasse...

En revanche, la disparition progressive du PS dans les livres pour la jeunesse est un danger bien plus pressant.
(Même s'il faut nuancer : autrefois, tous les récits pour la jeunesse n'étaient pas au PS. Je pense aux livres du Père Castor, dont l'ambition était de faire des livres simplifiés et qui ont contribué à la modernisation de la littérature pour la jeunesse : le présent est très présent.)

De toute façon, l'argument anti-PS est stupide, puisqu'on constate tous les jours que les élèves qui commencent leur rédac au présent dans l'idée de moins se tromper passent presque systématiquement au PS, sans pouvoir s'en empêcher. Le problème est qu'ils le conjuguent comme leurs pieds.
Ne pas l'enseigner, c'est aller contre un usage intuitif et naturel de la plupart des élèves, même les "mauvais".

+1
avatar
lumeeka
Sage

Re: Suppression de l'apprentissage du passé simple ?

par lumeeka le Mer 21 Jan 2015, 12:59
C'est comme décider d'assassiner un membre de sa famille parce qu'on ne le voit pas très souvent. C'est d'une tristesse...

_________________
Animals are my friends... and I don't eat my friends. George Bernard Shaw
https://www.facebook.com/sansvoixpaca/
http://www.nonhumanrightsproject.org/about-us-2/
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Suppression de l'apprentissage du passé simple ?

par JPhMM le Mer 21 Jan 2015, 13:16
@Dimka a écrit:C’est trop compliqué. Mets des emoji, ça sera plus clair.

http://rue89.nouvelobs.com/2015/01/01/les-voeux-francois-hollande-emoji-256854
http://www.theguardian.com/us-news/ng-interactive/2015/jan/20/-sp-state-of-the-union-2015-address-obama-emoji
Modernité être bel.


_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Oudemia
Empereur

Re: Suppression de l'apprentissage du passé simple ?

par Oudemia le Mer 21 Jan 2015, 13:17
@lumeeka a écrit:C'est comme décider d'assassiner un membre de sa famille parce qu'on ne le voit pas très souvent. C'est d'une tristesse...
veneration

C'est avec les verbes du 1er groupe qu'il y a des difficultés, mais il suffit de rabâcher que je ...a n'existe pas, quant à ceux du 3e groupe, avec un apprentissage progressif, qui explique que voir n'est pas de la même famille que savoir, etc., ils deviennent vite abordables.
Mais réfléchir au groupe d'un verbe avant de le conjuguer, c'est réfléchir, et ça... pale
avatar
auléric
Neoprof expérimenté

Re: Suppression de l'apprentissage du passé simple ?

par auléric le Mer 21 Jan 2015, 14:01
@doctor who a écrit:

Ah oui, quand même !
Je ne pensais pas qu'on en était là.

et oui .... hélas. (ceci dit mes CM1 rament toujours sur le présent , ont galéré sur le futur et l'imparfait et je m'arrache les cheveux avec le passé composé là... je vais rire quand je vais arriver au passé simple ! )


@JPhMM a écrit:
@Celadon a écrit:JPh, c'est encore tellement élaboré, ce que tu écris ! Tu n'as viré ni les articles parfaitement inutiles à la compréhension, ni la négation savante avec ne !
Vire-les ! Définitivement. Enfin, si toi comprendre impératif...
Je proposer faire comme certains meilleurs de classement PISA : ne pas mettre sujet quand être évident, et enlever tous les pluriels et la notion de genre et d'article.

Ainsi :
Penser cela mieux.
Être plus simple encore pour phrase.
Penser quoi ?

@JEMS a écrit:Maître Yoda !
+1 (remarque verts devant de tels résultats et ridés à force de peiner à la tâche , c'est bien ainsi que nous finirons)

@liskaya a écrit:Moi, je trouve que la conjugaison du passé simple n'est pas facile.
Et je suis plutôt d'accord pour qu'en primaire les efforts portent sur présent, futur, imparfait et les temps composés correspondants. Je préfèrent que les élèves arrivent au collège en maîtrisant ces temps, plutôt qu'en ayant vu tout trop vite trop tôt et finalement ne sachent pas grand-chose...

@Celeborn a écrit:

Sur un plan purement technique, la conjugaison du passé simple est plus difficile que celle de l'imparfait ou du futur simple, mais (nettement) plus facile que celle du présent.

Je pense qu'avec un apprentissage progressif et raisonné sur un horaire suffisant (et c'est là tout le problème), ça n'a rien d'impossible d'avoir des élèves qui maîtrisent l'intégralité du mode indicatf en fin de CM2.

voilà je plussoie celeborn , si je devais attendre que mes CM1 maitrisent le présent , je ne verrai aucun autre temps (un bon tas écrit encore faisons "fesons" et autres joyeusetés malgré que régulièrement je fasse conjuguer des verbes au présent, transformer des phrases d'un temps à un autre ... je pars de loin, au début de l'année c'était la majorité des 20 cm1 qui faisait du salmigondi) . Donc on travaille d'autres temps mais on revient régulièrement sur les temps déjà vu . En m'accrochant à l'idée que ça finira bien par rentrer !
Si on réserve le passé simple (pas si simple certes) au collège, vous n'aurez jamais assez de temps pour le travailler suffisamment
Invité
Invité

Re: Suppression de l'apprentissage du passé simple ?

par Invité le Mer 21 Jan 2015, 14:14
Une année, l'AVS d'un de mes 6e m'a dit ne pas pouvoir lui faire réviser ce temps car ne le connaissant pas non plus...
avatar
Sphinx
Modérateur

Re: Suppression de l'apprentissage du passé simple ?

par Sphinx le Mer 21 Jan 2015, 14:17
Je l'ai bossé il y a deux mois avec mes cinquièmes : passages au tableau, terminaisons en couleur, insistance lourde ("voyez ? c'est toujours la même chose"), réactions de joie ("haaaan madame mais c'est trop simple", "moi aussi j'veux passer au tableau"), et dès qu'on donne une rédaction : hop, je fesa, il revena, il vut...

D'un autre côté, c'est sûr que ce n'est pas un temps très employé au quotidien dans la cour de récré, alors s'ils ne lisent jamais de livre autre que ceux qu'on les oblige à lire en classe (et encore), s'ils se contentent de manga "mais c'est pas grave, c'est déjà bien qu'ils lisent" (oui mais même si je n'ai rien contre les manga ou les bandes dessinées en général, au contraire, la quantité et la qualité du texte, comment dire...), si les quelques romans jeunesse qu'ils daignent ouvrir sont écrits dans une langue de plus en plus pauvre, simplifiée, indigente, tout bonnement, je ne vois pas comment ça pourrait rentrer.

Dans ces conditions, on peut interdire l'apprentissage du passé simple, on peut aussi limiter leur vocabulaire à 400 mots et interdire de leur en apprendre un seul de plus. Après tout, c'trop dur, hein, pis on s'en sert jamais de tout ça. Kicékidi "cela" ou "certes" dans la vie de tous les jours ? Alors vous voyez bien.

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

avatar
doctor who
Vénérable

Re: Suppression de l'apprentissage du passé simple ?

par doctor who le Mer 21 Jan 2015, 14:17
On ne peut dissocier reconnaissance et utilisation du PS. Ecriture et lecture se renforcent.
Si l'on attend le collège, on a des élèves qui ne reconnaissent pas, ou que ça choque.

Surtout, ne pas savoir raconter une histoire au PS sans trop se tromper (les erreurs sont bien naturelles jusqu'au collège inclus), c'est être un analphabète de la littérature, et surtout s'exclure de la pratique sociale, encore répandue, du conte fait au enfants, le soir.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum