Poitiers : un professeur de philosophie suspendu après l'attentat contre Charlie

Page 12 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Poitiers : un professeur de philosophie suspendu après l'attentat contre Charlie

Message par User5899 le Jeu 7 Mai 2015 - 11:04

Dalathée2 a écrit:
Le Monde a écrit:[...] Sa classe fonctionne plus ou moins en autogestion. C’est collectivement qu’est décidé le sujet du jour. La prise de notes est recommandée, mais pas obligatoire. Deux contrôles par trimestre sont organisés ; ceux qui veulent s’entraîner davantage peuvent proposer un sujet ou en demander un.
On en connaît d'autres. Razz
Tout à fait. Avec 4h par semaine, un devoir de 4h mange une semaine entière, plus le temps de la correction. En STMG, la philo n'a que 2h par semaine. Alors moi je veux bien quon plaisante sur la fréquence des évaluations, mais évaluer les conjugaisons ou faire bâtir une réflexion en temps limité par une classe, ça n'a que très peu de rapports, et il est des rires que je trouve un peu gras.

Spoiler:


Surtout quand on voit, en début de seconde, à quoi ont servi les 47 devoirs trimestriels des classes précédentes Rolling Eyes


User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Poitiers : un professeur de philosophie suspendu après l'attentat contre Charlie

Message par Janette le Jeu 7 Mai 2015 - 13:33

@Tamerlan a écrit:Sans juger de la qualité de l'enseignement proposé par le collègue et de sa méthode ça éclaire au moins la réaction brutale de l'administration puisque le recteur a trouvé un professeur déjà en contentieux avec son inspection et peut-être mal soutenu par une partie de l'établissement et des parents. L'histoire du mot "Krapule" (efficace le filtre  Very Happy) et la manière dont il l'explique mériterait réflexion. Un point étonnant enfin, l'article affirme que la commission administrative paritaire siégeant en conseil de discipline a voté la sanction ce qui laisse penser que certains représentants des personnels auraient voté pour.

C'est exactement ce que j'ai pensé. Embarassed

Janette
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Poitiers : un professeur de philosophie suspendu après l'attentat contre Charlie

Message par Ronin le Lun 1 Juin 2015 - 21:50

Tout ça par suite de ce recteur, pff.

_________________
avatar
Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Poitiers : un professeur de philosophie suspendu après l'attentat contre Charlie

Message par archeboc le Jeu 5 Oct 2017 - 23:22


Le tribunal administratif refuse de casser la sanction. L'enseignant ira en appel.
Il me semble que l'article donne des détails qu'on n'avait pas encore lu sur ce fil.

http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/10/05/affaire-chazerans-sanction-confirmee-pour-le-professeur-de-philosophie-de-poitiers_5196786_3224.html

Jean-François Chazerans a tenu des propos « inadaptés » et « sans finalité pédagogique » dans sa classe, le lendemain de la tuerie de Charlie Hebdo, « dans un contexte de profonde émotion » et de « vives tensions liées à la prégnance de la menace terroriste pesant alors sur l’ensemble du territoire national », peut-on lire dans le jugement. Ces propos sont, pour le tribunal, « constitutifs d’un manquement au devoir de réserve et à l’obligation de neutralité qui s’imposent à un enseignant, y compris de philosophie ».
[...]
Contacté, l’enseignant se dit « consterné » par un tel jugement. « Je n’ai jamais prononcé en classe de monstruosités : je n’ai jamais dit que les soldats français étaient des terroristes, ni que les terroristes qui agissent en France étaient des innocents. J’ai parlé à mes élèves de “présomption” d’innocence. Je n’ai jamais légitimité de tels actes ! Dans cette affaire, on marche sur la tête ! Quelle injustice ! », s’indigne-t-il.

_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3



archeboc
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 12 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum