Pourquoi remettre en cause les disciplines ? Alain Boissinot répond.

Page 9 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Pourquoi remettre en cause les disciplines ? Alain Boissinot répond.

Message par Carnyx le Mer 28 Jan 2015 - 20:52

@JPhMM a écrit:
@coindeparadis a écrit:Le texte de Michéa est effrayant de discernement...
Ils le sont tous.
Attention à ne pas se faire bannir !
Michéa n'est pas en odeur de sainteté par ici.

Carnyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi remettre en cause les disciplines ? Alain Boissinot répond.

Message par coindeparadis le Mer 28 Jan 2015 - 21:11

Quelqu'un a-t-il lu
Ils ont tué l'histoire-géo de Laurent Wetzel - paru en 2012 ?

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi remettre en cause les disciplines ? Alain Boissinot répond.

Message par F.Lemoine le Mer 28 Jan 2015 - 23:43

@V.Marchais a écrit:Je précise à toutes fins utiles que je ne VEUX pas être inspectrice. Laughing  Je me sens bien mieux en classe avec mes élèves.

Ah ! Non, ne deviens surtout pas inspectrice ! Continue à être concrètement utile auprès de centaines  (milliers ?) de profs, sans être coincée ( Very Happy ).
L'édition de manuels suppose déjà assez de compromis.
Il y a ici beaucoup de gens qui soutiennent ton travail et qui sont prêts à t'aider (comme ça s'est passé je crois pour le précieux Apprendre à rédiger).

Un groupy anonyme.

F.Lemoine
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi remettre en cause les disciplines ? Alain Boissinot répond.

Message par User5899 le Jeu 29 Jan 2015 - 0:27

@karaoke a écrit:
@Zappons a écrit:
@V.Marchais a écrit:Certains, et pas si peu nombreux, ont essayé.
Ils ont été jugés coupables de faire de la grammaire, de vraies leçons de grammaire, je veux dire, quand on était censé de contenter de remarques erratiques au fil des textes (j'exagère à peine). c'était le grand Dogme de la Séquence décloisonnée.
J'ai un rapport d'inspection qui me reproche noir sur blanc de faire une leçon de grammaire (mais lors de l'entretien, mon IPR m'a aussi reproché de "bourrer le crâne" des élèves avec du vocabulaire, et autres choses du même acabit).
C'est seulement depuis 2009 que la leçon de grammaire est à nouveau préconisée et le vocabulaire rentré en grâce.
Mais je gage qu'il restera peu de ce maigres acquis dans les nouveaux programmes qui nous arrivent.

Il est quand même proprement HALLUCINANT de se voir reprocher par la hiérarchie, dans un rapport écrit, quelque chose qui est considéré comme une faute professionnelle et qui est ensuite préconisé quelques années plus tard. Surtout que ce reproche est assorti d'une "sanction" (un ralentissement de l'augmentation de la note pédagogique, donc une sanction financière).

Comment voulez-vous que nous ayons foi dans notre métier, après ?

Mais À QUEL MOMENT va-t-on enfin se décider à se rebeller tous ensemble contre l'évolution absolument toxique de ce métier, depuis ces dernières années ? Faire du bruit, partout. Dire que maintenant STOP, on n'en peut plus.

Si cela n'arrive pas (et apparemment ça ne semble pas parti pour), personnellement je sais que je regarderai ce que je peux faire pour l'évolution de ma carrière pour quitter le navire avant que le naufrage ne soit complet.

Je suppose que l'IPR-IA a détecté une insuffisance suffisance professionnelle Razz .
Comme d'autres, je n'ai pas vraiment compris ni le sens ni le destinataire de cette saillie, mais si vous vous en prenez à Véronique, je pense que vous allez très très vite être invité à dîner ici, dans l'espoir que vous nous bâtissiez un socle en allumettes. Quand vous aurez fait pour l'enseignement des lettres ce que Véronique fait au quotidien (je parle de ses publications, mais aussi de sa réflexion sur son travail en classe), vous viendrez donner des leçons de persiflage. Là, pour l'instant, on ne sait pas trop ce que vous dites. En tout cas, entre Véronique et un IA-IPR causant tous deux de français ou d'enseignement du français, ce n'est certes pas à l'IA-IPR que j'accorderai a priori ma confiance. Et cela pour des raisons objectives.



@nlm76 a écrit:Où est le message de Dr W auquel vous répondez, Cripure ? Je ne le trouve pas.
Il a dû l'éditer ou le modifier.



Monsieur l'ex auteur de livres scolaires, ex IG de lettres et ex directeur de l'enseignement scolaire au ministère BOISSINOT a écrit:Certaines tendent à disparaitre. Regardez par exemple les langues anciennes. Elles n'occupent plus la place qui était la leur. On a besoin des disciplines mais vivantes, capables de dialoguer avec les autres.
Quelle bêtise insondable sous la plume de quelqu'un qui a jadis eu à diriger l'instruction ! Quel mépris des gens modestes, tout juste bons à être vaguement occupés devant des écrans, pendant que la future élite, dans des écoles payantes, parfera sa culture avant de diriger le monde...

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi remettre en cause les disciplines ? Alain Boissinot répond.

Message par ycombe le Ven 30 Jan 2015 - 16:28

Cripure a écrit:

Monsieur l'ex auteur de livres scolaires, ex IG de lettres et ex directeur de l'enseignement scolaire au ministère BOISSINOT a écrit:Certaines tendent à disparaitre. Regardez par exemple les langues anciennes. Elles n'occupent plus la place qui était la leur. On a besoin des disciplines mais vivantes, capables de dialoguer avec les autres.
Quelle bêtise insondable sous la plume de quelqu'un qui a jadis eu à diriger l'instruction ! Quel mépris des gens modestes, tout juste bons à être vaguement occupés devant des écrans, pendant que la future élite, dans des écoles payantes, parfera sa culture avant de diriger le monde...
Le problème c'est qu'il est aussi ex président du Conseil Supérieur des Programmes. J'augure mal des programmes qui vont être sortis par cette équipe.


_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi remettre en cause les disciplines ? Alain Boissinot répond.

Message par Olympias le Ven 30 Jan 2015 - 16:31

LA culture pour les élites, le Reader's digest et les compétences (sans trop de savoir...faut garder du temps de cerveau disponible...) pour les élèves que leurs parents ne mettent ni dans les graaaands lycées ni a l'école alsacienne....

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi remettre en cause les disciplines ? Alain Boissinot répond.

Message par coindeparadis le Ven 30 Jan 2015 - 16:38

@ycombe a écrit:
Cripure a écrit:

Monsieur l'ex auteur de livres scolaires, ex IG de lettres et ex directeur de l'enseignement scolaire au ministère BOISSINOT a écrit:Certaines tendent à disparaitre. Regardez par exemple les langues anciennes. Elles n'occupent plus la place qui était la leur. On a besoin des disciplines mais vivantes, capables de dialoguer avec les autres.
Quelle bêtise insondable sous la plume de quelqu'un qui a jadis eu à diriger l'instruction ! Quel mépris des gens modestes, tout juste bons à être vaguement occupés devant des écrans, pendant que la future élite, dans des écoles payantes, parfera sa culture avant de diriger le monde...
Le problème c'est qu'il est aussi ex président du Conseil Supérieur des Programmes. J'augure mal des programmes qui vont être sortis par cette équipe.

Rien que ceux de primaire, il y a de quoi déchanter. Et par ricochet vous aussi ! En maths, quand on voit tout ce qui se faisait en CM et qui "passe" au collège, tu vas t'arracher les cheveux. Ou refiler le bébé aux collègues de lycée, jusqu'à ce que les profs d'université hurlent et qu'on crée des Master 2+ pour réaliser le programme de licence.

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi remettre en cause les disciplines ? Alain Boissinot répond.

Message par Balthamos le Dim 1 Fév 2015 - 11:16

@ycombe a écrit:
Cripure a écrit:

Monsieur l'ex auteur de livres scolaires, ex IG de lettres et ex directeur de l'enseignement scolaire au ministère BOISSINOT a écrit:Certaines tendent à disparaitre. Regardez par exemple les langues anciennes. Elles n'occupent plus la place qui était la leur. On a besoin des disciplines mais vivantes, capables de dialoguer avec les autres.
Quelle bêtise insondable sous la plume de quelqu'un qui a jadis eu à diriger l'instruction ! Quel mépris des gens modestes, tout juste bons à être vaguement occupés devant des écrans, pendant que la future élite, dans des écoles payantes, parfera sa culture avant de diriger le monde...
Le problème c'est qu'il est aussi ex président du Conseil Supérieur des Programmes. J'augure mal des programmes qui vont être sortis par cette équipe.


D'un autre côté, il est parti/ a été viré.
Donc s'il se voit l'obligation de faire une tribune c'est peut etre, et il faut l'espérer qu'il n'est plus entendu.

Balthamos
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi remettre en cause les disciplines ? Alain Boissinot répond.

Message par V.Marchais le Dim 1 Fév 2015 - 11:43

Je crois me souvenir qu'il avait démissionné parce qu'il faisait figure de modéré au milieu des dézingueurs de disciplines. Rolling Eyes Mais j'aimerais que tu aies raison.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi remettre en cause les disciplines ? Alain Boissinot répond.

Message par coindeparadis le Dim 1 Fév 2015 - 12:56


_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi remettre en cause les disciplines ? Alain Boissinot répond.

Message par Wilde le Dim 1 Fév 2015 - 13:16

@coindeparadis a écrit:
@ycombe a écrit:
Cripure a écrit:


Quelle bêtise insondable sous la plume de quelqu'un qui a jadis eu à diriger l'instruction ! Quel mépris des gens modestes, tout juste bons à être vaguement occupés devant des écrans, pendant que la future élite, dans des écoles payantes, parfera sa culture avant de diriger le monde...
Le problème c'est qu'il est aussi ex président du Conseil Supérieur des Programmes. J'augure mal des programmes qui vont être sortis par cette équipe.

Rien que ceux de primaire, il y a de quoi déchanter. Et par ricochet vous aussi ! En maths, quand on voit tout ce qui se faisait en CM et qui "passe" au collège, tu vas t'arracher les cheveux. Ou refiler le bébé aux collègues de lycée, jusqu'à ce que les profs d'université hurlent et qu'on crée des Master 2+ pour réaliser le programme de licence.

Tu peux nous en dire plus?

Wilde
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi remettre en cause les disciplines ? Alain Boissinot répond.

Message par Spinoza1670 le Dim 1 Fév 2015 - 13:49

@Spinoza1670 a écrit:
citations:

@archeboc a écrit:
Un dernier point (qui n'enlève rien aux réponses précédentes). La question de savoir si le niveau monte ou baisse n'a pas grand sens. Plus important serait de savoir si le niveau monte suffisamment par rapport aux objectifs économique que nous nous fixons. Si nous souhaitons demeurer dans le peloton de tête des pays développés, il faudrait s'en donner les moyens.
Notre pays n'est pas en concurrence avec la France des années 1930 ni avec l'Égypte de la XIe dynastie, mais avec la Corée et la Chine des années 2020.
Ce qui est frappant, c'est que les objectifs que les politiques assignent à notre école (fabriquer du vivrensemble, sous les espèces de la mixité sociale et scolaire) sont totalement décorrélés des ambitions économiques qui voudraient fonder notre avantage compétitif sur notre matière grise.

Il est très dangereux de définir la qualité et la quantité de l'enseignement d'après les objectifs économiques.
Michéa a écrit:En septembre 1995, - sous l'égide de la fondation Gorbatchev - « cinq cents hommes politiques, leaders économiques et scientifiques de premier plan », constituant à leurs propres yeux l'élite du monde, se réunissent à l'Hôtel Fairmont de San Francisco pour confronter leurs vues sur le destin de la nouvelle civilisation. L'assemblée commence par reconnaître - comme une évidence qui ne mérite pas d'être discutée - que « dans le siècle à venir, deux-dixièmes de la population active suffiraient à maintenir l'activité de l'économie mondiale ». Sur des bases aussi franches, le principal problème politique que le système capitaliste va devoir affronter au cours des prochaines décennies peut donc être formulé dans toute sa rigueur : comment sera-il possible, pour l'élite mondiale, de maintenir la gouvernabilité des quatre-vingts pour cent d'humanité surnuméraire, dont l'inutilité a été programmée par la logique libérale ?  
    La solution qui, au terme du débat, s'imposa, comme la plus raisonnable, fut celle proposée par Zbigniew Brzezinski sous le nom de tittytainment. Par ce mot-valise, il s'agissait tout simplement de définir un « cocktail de divertissement abrutissant et d'alimentation suffisante permettant de maintenir de bonne humeur la population frustrée de la planète ». Cette analyse, cynique et méprisante, a évidemment l'avantage de définir, avec toute la clarté souhaitable, le cahier des charges que les élites mondiales assignent à l'école du XXIème siècle. C'est pourquoi il est possible, en se fondant sur elle, de déduire, avec un risque limité d'erreur, les formes a priori de toute réforme qui serait destinée à reconfigurer l'appareil éducatif selon les seuls intérêts politiques et financiers du Capital. Prêtons-nous un instant à ce jeu.

lire la suite de l'extrait...

Et cette logique de réduction des connaissances acquises à l'école à leur utilité présumée dans la société de demain ne date pas de 1995. Elle est au coeur des préconisations des l'OCDE pour les politiques éducatives nationales depuis les années 50.

cf. Marchandisation ? Du bon usage de l'OCDE (2003), par M. Delord

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi remettre en cause les disciplines ? Alain Boissinot répond.

Message par coindeparadis le Dim 1 Fév 2015 - 14:24

@Wilde a écrit:
@coindeparadis a écrit:
@ycombe a écrit:
Le problème c'est qu'il est aussi ex président du Conseil Supérieur des Programmes. J'augure mal des programmes qui vont être sortis par cette équipe.

Rien que ceux de primaire, il y a de quoi déchanter. Et par ricochet vous aussi ! En maths, quand on voit tout ce qui se faisait en CM et qui "passe" au collège, tu vas t'arracher les cheveux. Ou refiler le bébé aux collègues de lycée, jusqu'à ce que les profs d'université hurlent et qu'on crée des Master 2+ pour réaliser le programme de licence.

Tu peux nous en dire plus?
Passent au collège : la notion de multiple (pratique !!!), valeur approchée d'un nombre, la reproduction d'un triangle est simplement abordée au CM2 mais vraiment traitée au collège, l'ensemble des formules de calcul des périmètres ( affraid affraid ), aires (affraid ) et volumes sont abordées au collège, la reproduction d'un angle donné, l'étude explicite des pourcentages , échelles et vitesse moyenne... Sachant qu'on décale au collège des notions, parce que d'autres initialement vues au cycle 2 sont désormais abordées au CM.

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi remettre en cause les disciplines ? Alain Boissinot répond.

Message par doctor who le Dim 1 Fév 2015 - 14:33

Incroyable. Les périmètres et les aires au collèges. Mais c'est hyper-intéressant et franchement pas difficile !

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi remettre en cause les disciplines ? Alain Boissinot répond.

Message par coindeparadis le Dim 1 Fév 2015 - 15:22

Même la notion de multiple ! Et les échelles cela passe tout seul couplé avec de la cartographie !

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi remettre en cause les disciplines ? Alain Boissinot répond.

Message par doctor who le Dim 1 Fév 2015 - 15:24

@coindeparadis a écrit:Même la notion de multiple ! Et les échelles cela passe tout seul couplé avec de la cartographie !

Surtout, c'est concret. Les élèves peuvent vraiment adorer !

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi remettre en cause les disciplines ? Alain Boissinot répond.

Message par Luigi_B le Dim 1 Fév 2015 - 15:25

En même temps, plus les enseignements fondamentaux se rapprochent de l'âge de quinze ans, plus les élèves ont de chances de réussir les tests PISA qui évaluent les compétences de base à cet âge.

santa

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi remettre en cause les disciplines ? Alain Boissinot répond.

Message par Rendash le Dim 1 Fév 2015 - 15:32

Cripure a écrit: Quand vous aurez fait pour l'enseignement des lettres ce que Véronique fait au quotidien (je parle de ses publications, mais aussi de sa réflexion sur son travail en classe),

Pas que des lettres. Son Apprendre à rédiger m'est extraordinairement précieux, j'en m'en sers beaucoup. Pas en cours, bien sûr, mais pour préparer notamment els exercices de rédaction que je demande aux élèves.

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi remettre en cause les disciplines ? Alain Boissinot répond.

Message par coindeparadis le Dim 1 Fév 2015 - 15:54

@Luigi_B a écrit:En même temps, plus les enseignements fondamentaux se rapprochent de l'âge de quinze ans, plus les élèves ont de chances de réussir les tests PISA qui évaluent les compétences de base à cet âge.

santa
Et ils auront 3 ans pour apprendre à lire ( CP/CE1/CE2) : de quoi les dégoûter !

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi remettre en cause les disciplines ? Alain Boissinot répond.

Message par Wilde le Dim 1 Fév 2015 - 16:04

Bon et bien , on n'est pas rendus...J'ai déjà le sentiment que les élèves arrivant en collège ont une moins bonne connaissance et maîtrise de certaines notions qu'avant, donc on va continuer à appauvrir les contenus des programmes et différer les apprentissages et tout va aller mieux dans le meilleur des mondes...

Wilde
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi remettre en cause les disciplines ? Alain Boissinot répond.

Message par coindeparadis le Dim 1 Fév 2015 - 16:10

Il faut bien cela pour arriver à 50% de diplômés de L3!

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi remettre en cause les disciplines ? Alain Boissinot répond.

Message par V.Marchais le Dim 1 Fév 2015 - 16:14

Pardon mais... il reste quoi, en Primaire ?

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi remettre en cause les disciplines ? Alain Boissinot répond.

Message par Rendash le Dim 1 Fév 2015 - 16:17

@coindeparadis a écrit:Il faut bien cela pour arriver à 50% de diplômés de L3!

J'en ai déjà parlé plusieurs fois, mais quand tu vois qu'en L1, une des UE que j'ai suivies, appelée "Expression", était en fait...un cours de grammaire élémentaire, sur l'accord avec le céhodé, toussah, et que cette UE n'a pas été validée directement par une grande partie de la promo...

cafe


Bon, cela dit j'y ai appris des choses super : j'ignorais totalement qu'il existât une formation savante et une formation populaire, et que "métier" était issu de "ministerium", comme "ministre" yesyes
(et du coup, je m'en souviens plusieurs années après Razz )

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi remettre en cause les disciplines ? Alain Boissinot répond.

Message par coindeparadis le Dim 1 Fév 2015 - 16:19

On décale la GS en CP, le CP en CE1/CE2, le CE1 en CE2/ CM1 etc etc... On pourra donc utiliser Apprendre à rédiger  pour le brevet. Car, Véronique, les notions de français aussi sont reportées sur le collège...
La notion de formation savante et populaire s'abordait en CM2 avec l'histoire et la formation de la langue française (et les élèves adorent).


Dernière édition par coindeparadis le Dim 1 Fév 2015 - 16:26, édité 1 fois

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi remettre en cause les disciplines ? Alain Boissinot répond.

Message par Rendash le Dim 1 Fév 2015 - 16:22

@coindeparadis a écrit:
La notion de formation savante et populaire s'abordait en CM2 avec l'histoire et la formation de la langue française (et les élèves adorent).

Je l'ai peut-être fait et oublié, hein. Mais je l'ai vraiment découvert en L1, ce n'était pas un rappel, c'était nouveau. Donc si c'était oublié, c'était vraiment bien oublié, alors Razz

(et le Apprendre à rédiger m'a servi pour mes 5e et pour mes 4e, au passage...)

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi remettre en cause les disciplines ? Alain Boissinot répond.

Message par sebiseb le Dim 1 Fév 2015 - 16:23

@Wilde a écrit:Bon et bien , on n'est pas rendus...J'ai déjà le sentiment que les élèves arrivant en collège ont une moins bonne connaissance et maîtrise de certaines notions qu'avant, donc on va continuer à appauvrir les contenus des programmes et différer les apprentissages et tout va aller mieux dans le meilleur des mondes...
Bon, je n'ai pas tout relu, mais j'ai l'impression que le pauv' type qui est à l'origine de l'article sur "le décloisonnement" des disciplines se fait tirer à boulet rouge sur ce fil de discussion. Hors, il ne demande pas l'abolition pure et simple du champ disciplinaire mais plutôt une meilleure transversalité. Je ne vois pas ce qu'il y a de choquant ??? ... à part si on a une forte aversion pour travailler un minimum en équipe ?

_________________
sebiseb ...pour une école "vraiment" libre !

sebiseb
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Page 9 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum